Petits mensonges entre copinesAu moment de partir en colo avec ses amies d'enfance, Lia, douze ans, fait une crise de panique et supplie son père de l'envoyer chez sa tante Shelby dans le Maine. Ainsi, proche de la sœur de sa mère - décédée dans un accident de voiture deux ans plus tôt - Lia pense trouver un certain réconfort et l'illusion d'avoir encore un bout de sa maman. Mais Tante Shelby est différente, elle est excentrique et gaffeuse, met souvent sa nièce dans l'embarras - se rendre au centre commercial pour acheter des soutiens-gorge sous un faux prétexte. Elle ne réalise pas combien Lia n'est pas prête à assumer les bouleversements de son corps, et qu'elle a le sentiment de se trouver au carrefour de la Ve Avenue sans la moindre idée de la direction à suivre. Lia est paumée. Ses propres copines sont en train de changer, elles ont leurs règles, elles rentrent de leurs vacances surexcitées, elles se mettent à jouer à Action ou Vérité et se lancent des défis qui viennent fragiliser l'entente du groupe. Rien ne va plus. Lia elle-même commence à raconter n'importe quoi et s'invente un été idyllique chez sa tante, alors que c'est tout le contraire.

Le roman évoque l'entrée en adolescence et son flonflon d'interrogations, sous une apparente légèreté, et épingle une bande de copines qui pensaient tout partager, mais qui au final vont se découvrir des antagonismes et se faire des coups bas. Il faut aller au-delà du côté peste et des mesquineries pour percevoir la détresse dans l'histoire, avec une héroïne qui souffre de l'absence de sa mère, qui ressent un mélange de colère, de jalousie et de désespoir à une période où tout va de travers. Il y a donc une réelle tendresse et beaucoup de sensibilité dans ce roman pour très jeunes filles (9-12 ans), dans lequel la puberté tient le premier rôle en ne cachant rien de ses exigences ni de ses contradictions. Bienvenue en Enfer. ☺

LA MARTINIERE J. - 2017 - Trad. Axelle Demoulin & Nicolas Ancion

DU MÊME AUTEUR : Les Garçons (du collège) ne sont pas (tous) des crapauds