Ça 1« C'était le clown. Il essayait de se faire passer pour George.
- Exact. Tout comme il essayait de se faire passer pour la momie dans l'histoire de Ben. Et pour le clochard malade dans celle d'Eddie.
- Le lépreux ?
- Oui.
- Mais est-ce que c'est vraiment un clown ?
- C'est un monstre, répondit carrément Richie. Une sorte de monstre. Qui se trouve quelque part  ici, en plein Derry. Et qui tue les gosses. »

Au mois d'octobre 1957, dans la ville de Derry, un garçon de six ans, George Denbrough, est tué par un clown qui se cachait dans les égouts. Son frère, Bill, profondément marqué par la tragédie, a rapidement conscience qu'une entité maléfique se terre dans les rues de la ville. Avec ses nouveaux camarades, Ben Hanscom, Eddie Kaspbrak, Stan Uris, Richie Tozier, Mike Hanlon et Beverly Marsh, ils forment le Club des Ratés et vont ensemble partager leurs sinistres expériences, car tous ont été témoins de phénomènes surnaturels inquiétants. Comprenant qu'ils sont les seuls capables d'affronter « ça », ils vont unir leurs forces pour le traquer et l'éliminer. Mais une vingtaine d'années plus tard, leur cauchemar est de retour et le Club des Ratés doit retourner dans le Maine pour achever leur mission.

Grand classique de l'horreur, Ça est aussi un roman effroyablement long et lent, peut-être trop ambitieux, avec ses 1500 pages de lecture (en deux tomes). J'avoue avoir été mise k-o. En optant pour le format audio, téléchargé sur Audible, soit 26 heures d'écoute pour une plongée en enfer, je n'ai pas choisi la facilité non plus. Le jeu d'acteur d'Arnaud Romain est pourtant impeccable, dosant l'intensité dramatique ou émotionnelle aux moments propices. Cela devient vite palpable de réalisme, comme une séance de cinéma, avec l'imagination galopante pour se projeter les images dans la tête. Fichtrement glaçant, c'est sûr. Mais voilà... c'est long, terriblement long. Et je trouve dommage que Stephen King privilégie autant la densité, le cheminement tortueux, la mise en place pointilleuse, etc. pour coller le lecteur à son fauteuil. Résultat, c'est éreintant à suivre, ça casse le rythme, on alterne les séquences au rythme soutenu à des phases de creux, il y a une multitude de détails rébarbatifs, de longs palabres inutiles, des passages graveleux... En bref, c'est passablement poussif et lassant. Je ne me lance donc pas dans la deuxième partie.



>> Ce livre audio est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©1988 Albin Michel & © 2017 ™ Warner Bros. Entertainment Inc. (P)2016 Audible FR

Lu par : Arnaud Romain / Durée : 26 h 26 min /  Éditeur : Audible Studios

Série : Ça, Livre 1