12/10/17

Les dragons de Nalsara #1 : L'île aux Dragons, de Marie-Hélène Delval, Pierre Oertel & Glen Chapron

Cette série de Marie-Hélène Delval fait le bonheur des jeunes lecteurs depuis 2008 et compte pas moins de 20 petits romans dont le succès n'a jamais démérité. Son adaptation en format BD donne non seulement la possibilité à un nouveau public de faire sa découverte, ou permet tout simplement de raviver les souvenirs des lecteurs déjà conquis. Et c'est vrai que la lecture est particulièrement enchanteresse, pleine de rythme et d'imagination. Je ne suis plus surprise de l'attrait qu'elle exerce auprès des plus jeunes !

Les dragons de Nalsara

Cham et sa sœur Nyne vivent sur l'île aux dragons avec leur père Antos, Grand éleveur du royaume d'Ombrien. Tous assistent avec fierté à l'éclosion de deux œufs, mais s'interrogent sur le troisième, trouvé sur la plage, car il est froid et reste hermétiquement clos. Refusant de croire que l'animal est mort, Nyne casse elle-même la coquille et adopte aussitôt la créature qu'elle rebaptise Vag. De son côté, Cham noue aussi une relation exclusive avec l'un des dragonneaux et lui donne secrètement le nom de Nour, malgré l'interdiction de son père. En effet, ces derniers doivent être envoyés à Nalsara, la capitale du royaume, où ils seront confiés à des dragonniers pour leur future fonction d'armée du roi. Par chance, les enfants vont recevoir une invitation pour être du voyage et accompagner les dragonneaux jusqu'en ville. Là, de nouvelles péripéties les attendent, avec en bonus des détails sur leurs origines et des secrets sur leur mère disparue.

Voilà qui promet de belles heures de lecture dans la poursuite de cette série qui allie le souffle romanesque à l'imaginaire fantastique, tout en propulsant deux jeunes héros intelligents et intrépides dans des aventures passionnantes ! L'univers graphique est charmant et livre de belles séquences d'action et d'émotion toutes en couleurs. L'adaptation est réussie, avec une présentation expéditive du monde foisonnant de Nalsara, mais la lecture n'en demeure pas moins engageante. Conseillée à partir de 8 ans.

BD Kids, 2017

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Pêle-Mêle : Nomi-Nomi Dans ma ville - Le crocodile du boulevard de Belleville - Papa à grands pas - Tohu Bohu

Nomi-Nomi Dans ma ville

Passionnée par le chant et le spectacle, Noémie Brosset - alias Nomi Nomi - est depuis son plus jeune âge une “touche-à-tout” : danse à 4 ans, piano à 11 ans, théâtre à 15 ans. Élève au Conservatoire de Lyon, entre 16 et 19 ans, elle suit le cursus de chant lyrique avant de se lancer héroïquement dans la création. Elle écrit et compose, avec ses claviers et son ordinateur, ses propres chansons. Cet album est donc le fruit de son labeur - un album plein de pep's et de mélodies rafraîchissantes, qui viennent égayer le quotidien des enfants. Au menu, on trouve diverses comptines, sur Paris, les promenades en plein air, la gourmandise, l'Amérique, le chat de la sorcière, le blues du policeman ou les copines coquettes. La lecture est d'autant plus adorable car ce sont les illustrations d'Aurélie Guillerey qui viennent ponctuer tout ça de leur note enjouée. Un album très enfantin, qui séduira les plus jeunes.

Nomi-Nomi : Dans ma ville, illustrations d'Aurélie Guillerey

Nathan, 2017

----------------------------------

 

Le crocodile du boulevard de Belleville

Tous les soirs, le petit Wang et son ami Ban-Ji le tigre se promènent dans les rues de Belleville et se racontent des histoires sur la Chine éternelle. Ils surprennent également une dame et son crocodile à la sortie du métro, approcchent timidement avant de lier connaisance. Madame Aminati est une férue de constellations et scrute chaque nuit le ciel à l'aide d'une longue-vue. Moboutou son crocodile n'est pas bien méchant, il préfère de loin écouter les histoires sur les étoiles du cosmos et les grains de sable du fleuve Niger. Tous les quatre prennent ainsi l'habitude de se retrouver chaque nuit pour se balader et partager des anecdotes... jusqu'au jour où Moboutou se présente seul - Madame Aminati “est partie explorer les étoiles”. Wang lui propose aussitôt de l'adopter et de poursuivre leurs explorations, avec une pensée pour leur grande amie en train de “faire dada sur les astéroïdes”. Quel tour de passe-passe ! À aucun moment, l'histoire ne laisse filtrer une pointe larmoyante, alors que la mort est suggérée mais jamais évoquée textuellement. C'est joliment troussé et cela rend hommage à l'imagination, à la curiosité et au partage. Les enfants seront sensibles à ce quatuor improbable qui vit sa vie secrète dans les rues de Belleville en se racontant des contes et des légendes sur la culture des uns et des autres. Une lecture pleine de tact et de richesse.

Le crocodile du boulevard de Belleville, de Didier Lévy & Aurélie Guillerey

album nathan, 2017

----------------------------------

Papa à grands pas

Mathieu est inquiet, car c'est son papa qui doit venir le chercher à la crèche avec sa vieille voiture verte, qui a toujours du mal à démarrer. Et si elle décidait de ne plus jamais démarrer ? Comment faire ? Le papa de Mathieu ne manque pas de ressources - il fera appel au voisin, il piquera le tracteur rouge, il volera à dos de dragon ou il demandera aux lapins un coup de pouce... Les solutions ne manquent pas ! Et au grand jamais, papa peut également prendre ses deux jambes à son cou pour voler jusqu'à son fiston. C'est un papa infaillible ! Et une lecture pleine de tendresse pour rassurer les petits bouts qui se sentent abandonnés et pour dédramatiser l'angoisse de la séparation. L'histoire met en avant l'imagination de papa qui tourne à plein régime ! C'est franchement drôle. ☺

Papa à grands pas, de Nadine Brun-Cosme & Aurélie Guillerey

album Nathan, 2016

----------------------------------

 

tohu bohu

En voilà une fantastique lecture, qui ne se contente pas d'être un basique inventaire d'instruments de musique, car Rémi Courgeon a choisi de jouer avec les mots et leur musique pour proposer un concerto vraiment rigolo ! J'ai souri tout du long... pour le trompettiste et le tronc péteur, la cornemuse et le corps de muse, la basse pourrie et le basset peureux, le tambourin et le taon bourré, le duo d'olifants sur le dos d'éléphant... et j'en passe ! C'est délicieusement décalé, ingénieux et surprenant. Un album que je recommande fortement. ☺

Tohu-Bohu, de Rémi Courgeon

album Nathan, 2016

 

Pêle-Mêle : Au bain, Petit Lapin ! - Lolotte à l'école - Lolotte se déguise - Le Bisou bulle - Dingosaures

Pêle-mêle d'albums cartonnés !

AU BAIN, PETIT LAPIN

Après Au lit, Petit Lapin ! on plonge dans une douce histoire qui applique religieusement le cérémonial du bain. Pour cela, il suffit de suivre les instructions du narrateur : faire le shampoing, rincer à la douchette, attention ça pique les yeux, essuyer le bout du nez, sécher les cheveux, un peu de crème sur la figure, et zou... grosse modo, le tour est fait ! Mais à lire, c'est adorable ! On y prend goût, on joue le jeu, on suit les indications, on souffle, on frictionne, on fait très attention à ne pas tout éclabousser. En bref, c'est une lecture géniale que les plus petits découvrent en poussant de grands cris de joie. De plus, les illustrations sont ravissantes. Gros succès assuré. 

Au bain, Petit Lapin ! de Jörg Mühle

Pastel de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

LOLOTTE À L’ÉCOLE

À la veille de la rentrée, Lolotte a un peu la trouille d'aller à l'école. Pourtant, ses copines Cocotte et Crocotte la rassurent en lui expliquant le capital fantastique de l'école (oui, oui), car on apprend à lire et à écrire, à compter et à danser, à sauter et à escalader, à jouer et à se reposer. Lolotte plonge très vite dans des rêves de cahiers et de manuels qui font la ronde, de tubes de colle et de palettes de peinture qui jalonnent un parcours du combattant, avec aussi des pinceaux et des compas qui font la nouba. Lolotte dort si profondément qu'elle en oublierait presque l'heure de sortir du lit pour aller pour de vrai à l'école ! Notre petite Lolotte est toute étourdie au réveil, mais l'heure tourne ! ... Une série pleine de pep's et riche en illustrations pimpantes, qui met bien évidemment en scène une héroïne attachante et coquine ! 

Lolotte à l'école, de Clothilde Delacroix

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

LOLOTTE SE DÉGUISE

Lolotte et ses copines ont la passion du déguisement. À elles, les longues heures à délirer dans la peau de princesses ou de clowns, de pompiers ou de pirates, de super-héroïnes ou de mangeuses de bonbons. En fait, se déguiser est la porte ouverte à inventer des tas d'histoires et de partir loin avec son imagination débordante. Cette lecture en livre une démonstration fabuleuse. J'ai souri tout du long, et plus je tournais les pages, plus je me passionnais pour leurs aventures palpitantes. Une superbe dynamique, un graphisme pétillant, des personnages inventifs et des rebondissements qui prêtent à rêver. Un vrai festival de couleurs et d'émotions !

Lolotte se déguise, de Clothilde Delacroix

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

LE BISOU BULLE

C'est l'histoire d'une petite bulle qui s'envole au-dessus des maisons, de l'océan, des montagnes, des arbres, parmi les étoiles et sous un arc-en-ciel. Sur ce, elle arrive tout doucement dans un jardin merveilleux et va se poser sur la joue de la petite copine de Dodo ! Dodo, le héros de notre histoire qui faisait des bulles de savon chez lui. Une lecture tendre et poétique, qui nous fait voyager et surtout espérer en suivant la course sans fin d'une petite bulle. C'est simple, mais adorable. 

Le bisou bulle ! de Benoît Charlat

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

--------------------------------------

 

DINGOSAURES

Ce catalogue des dingosaures est une invitation à découvrir des créatures farfelues et improbables, comme le bobosaure, le crétinosaure ou la voiturosaure. Ils ont tous des particularités un peu étranges, comme se nourrir exclusivement de câlins et de bisous, avaler de l'or ou attaquer avec sa bande en criant “let's go, dinos”... Certains pleurent tout le temps, chassent en dormant ou adorent sauter dans les flaques d'eau. Vraiment, ce sont tous de drôles d'énergumènes ! On sent à la lecture que l'auteur s'est bien amusé à recenser cette galerie de dingos en grossissant le vivier des dinosaures et en puisant dans le quotidien des enfants, cf. le hamburgosaure, le skatosaure ou le proutosaure. Fous rires assurés à la découverte des noms et des lubies qui ont été inventés exprès pour amuser l'assistance. 

Dingosaures, de Raphaël Fejtö

Loulou & Cie de l'école des loisirs, 2017

 

 --------------------------------------

Pêle-Mêle : Calpurnia, apprentie vétérinaire - Les nouvelles aventures de Lester & Bob

CALPURNIA APPRENTIE VÉTÉRINAIRE

Calpurnia vit avec sa famille dans une grande maison blanche dans la petite ville de Fentress, au Texas. La fillette aime observer la nature et adore les animaux. C'est grâce à son grand-père si ses connaissances sont aussi vastes et sa curiosité assouvie, car bon-papa encourage fortement Calpurnia à nourrir sa passion. Sur ce, je n'ai qu'un conseil à vous glisser : lisez le roman éponyme, Calpurnia, prix Sorcières 2014, également disponible en Médium poche. Tout y est, l'enfance, la famille, l'apprentissage de la vie, la découverte du monde, vous ne regrettez pas ce beau portrait, tout en finesse et en tendresse. Foncez. ☺

Forte de ce succès, Jacqueline Kelly propose une série avec son héroïne fétiche dans des aventures qui visent avant tout le jeune public. Travis, le jeune frère de Calpurnia, a trouvé un bébé mouffette orphelin. Contre l'avis de sa sœur, il décide de le cacher dans la grange et le bichonne comme un chaton. Quelques jours après, Travis sauve in extremis un deuxième bébé mouffette, chétif et affaibli, qu'il adopte aussitôt. Calpurnia est horrifiée. Les mouffettes sont en effet considérées comme des nuisibles par les paysans. Comment va-t-elle expliquer qu'elle est désormais complice d'une telle hérésie ? Travis, lui, continue d'agir en douce et glisse ses petits compagnons dans son cartable pour aller à l'école. Face à une institutrice au bord de la crise de nerfs, le garçon n'écoutera que son courage pour affronter notre duo de mustélidés déjà parés pour se protéger... Ah, ah.

Tour à tour cocasse et comique, l'histoire est tout aussi pertinente dès lors qu'elle mentionne des anecdotes sur les animaux et sur le passé historique de cette région texane. Une lecture charmante et délicieuse, mais qui ne possède pas la richesse évocatrice du roman phare. Convient davantage aux plus jeunes, dès 7-10 ans.

Calpurnia, apprentie vétérinaire #1. Attention, mouffettes ! de Jacqueline Kelly

Neuf de l'École des Loisirs, 2017

Trad. par Dominique Kugler - Ill. par Daphné Collignon

---------------

 

NOUVELLES AVENTURES DE LESTER & BOBOh yeah, mesdames et messieurs, voici le retour tant apprécié de Lester et Bob après une première mise en bouche particulièrement savoureuse ! ► Clic de rappel ◄

Il y a de la tendresse dans ces 7 petites aventures qui croquent avec facétie le quotidien des deux compères inséparables.

Bob et Lester sont amis, parfois ils se chamaillent et se lancent des duels qui virent à la débandade. Les réconciliations ont lieu autour de bons gros gâteaux, dont Bob a le secret. Ce n'est pas pour rien s'il a obtenu le maximum de points au contrôle des gâteaux !

Ensemble, ils aiment jouer au badminton et ruser pour détourner l'attention des voisins, les crocodiles bêtes et influençables. Ils font aussi des concours de yoyo ou se font pousser la moustache. Parfois, ils méditent face à la mer et sont heureux d'avoir un ami attentif et bienveillant.

Il règne une ambiance douce et apaisante entre les pages du livre, où tout est harmonieux - les couleurs, les illustrations, la complicité, le texte et les clins d'œil. La mise en place est parfaite. 

C'est simple, mais ravissant. Un tandem unique et attachant pour un rendez-vous léger et amusant.
Je ne m'en lasse pas. ♥

Les nouvelles aventures de Lester & Bob, d'Ole Könnecke

Mouche de l'école des loisirs, 2017

Trad. par Svea Winkler-Irigoin