01/11/17

Sharko, de Franck Thilliez

SharkoLe roman s'ouvre sur une scène classique de terreur : dans un bassin de requins, un type se saigne les bras et donne aux spectateurs un instant de carnage mémorable. Puis, les flics du 36 sont convoqués sur une scène de crime de nouveau sordide : un corps torturé, des sangsues et des cadavres de chats noirs. Sharko et ses collègues sont atterrés.
Or, le lecteur n'est pas dupe car, un chapitre plus tôt, il a été témoin de l'excès de zèle de Lucie Henebelle. Notre inspecteur chevronnée s'est en effet rendue seule chez un suspect, est tombée sur un os et a sorti son arme pour se sortir d'un mauvais pas. Seulement, la voilà coupable d'un meurtre et c'est son compagnon, Franck Sharko, qui accourt pour masquer le crime. Nomdédiou.
Le couple est dans l'impasse mais saisit les rênes de l'enquête pour la mener avec force et subtilité. Toutefois, cela se corse au fur et à mesure des révélations, car leur individu était loin d'être un enfant de chœur et semblait être un maillon d'une effroyable chaîne de barbarie.
Dans leur entourage, Nicolas Bellanger est au taquet. Déterminé à fouiller le passé du tortionnaire, à comprendre son exécution, à aller jusqu'au bout de l'énigme, le policier flirte avec la zone rouge, portant encore les stigmates de l'affaire Pandemia.

Au final, j'ai été aspirée par l'engrenage impitoyable que va déployer F. Thilliez. C'est du lourd, de l'innommable, dans le genre thriller intransigeant. L'intrigue bascule dans des sentiers perdus, on y trouve du sang, des vampyres, des sectes et des trafics. Toujours et encore. C'est un pur cauchemar, une vision de notre société et de l'humanité bien laide et déprimante. Au milieu de tout ça, le couple Sharko tient bon la barre en dépit de la menace rampante. Lucie est plus fébrile que jamais, tandis que Franck se veut un roc solide et intouchable, mais voilà... que du faux-semblant tout ça ! Cela m'a évidemment bien plu, il y a du rythme, de l'émotion et du crapuleux, j'ai aimé plonger dans les méandres de cette histoire effroyable et sordide. 

Par contre, côté technique, j'ai eu comme un souci avec la voix de Michel Raimbault, pourtant fidèle lieutenant de la garde, coutumier d'être le performeur en chef de la série Sharko & Lucie. Or, cette fois, grosse déception - une voix vieillissante pour notre flic roué et aguerri - ¿ qué pasa ? Malgré une interprétation de fine mouche, j'ai trouvé le trait forcé et déplaisant, en plus de donner un coup de vieux aux personnages. On réajuste la mesure, et c'est ok pour moi. ;-)

©2017 Fleuve Éditions / Audiolib lu par Michel Raimbault

Durée : 17 h 11 min

 

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


In Tenebris (La trilogie du mal #2), par Maxime Chattam

in tenebris audio

Deux ans après son enquête cauchemardesque subie dans L'âme du mal, Joshua Brolin a démissionné de la police et travaille en privé pour aider les familles à retrouver leurs proches disparus. Son expérience et son analyse de profiler ont rapidement fait son succès. Engagé sur une nouvelle disparition, Brolin est ainsi amené à se rendre à New York où il rencontre l'inspecteur Annabel O'Donnel, dont l'équipe travaille actuellement sur une série de kidnappings qui les fait flirter avec l'innommable - victimes scalpées, corps amoncelés dans un wagon, secte monstrueuse, gourou sanguinaire, et j'en passe. Pour Annabel, cette enquête dépasse l'entendement. Elle n'hésite donc pas à se servir des connaissances de Brolin pour avancer dans les limbes de l'Enfer.

Il y a un léger mieux dans ce deuxième épisode que j'ai trouvé moins ronflant et allégé en détails didactiques. Chattam s'inspire toujours des séries américaines pour conduire son intrigue - petite pensée pour Twin Peaks, avec le sinistre Bob et le dénommé Lynch, mais sans le café ou la cherry pie ! La mécanique est tout de même imparable, puisqu'il lâche facilement du suspense en fin de chapitre pour inciter à tourner les pages plus vite. Il affûte également sa prédilection pour la perversité de l'âme humaine en croisant des histoires hallucinantes et effroyables. Son histoire est franchement tordue et soulève des hauts-le-coeur. Cette fois, Brolin n'est plus le seul impacté et la nouvelle recrue, Annabel, aura beau jeu de se frotter aux arcanes maléfiques dans le dernier volume de ce triptyque. Une lecture traumatisante, mais pas encore aboutie car j'avais deviné le dénouement et déploré le style mielleux ou les expressions à deux balles, comme la tige de nicotine, tsss.

Prochain épisode : Maléfices !

>> Ce livre audio est proposé par Audible en téléchargement.

Texte lu par Véronique Groux de Miéri & Hervé Lavigne - Durée : 15 h 26

Série : La trilogie du mal, Livre 2

©2004 Éditions Michel Lafon (P)2008 Éditions VDB