08/11/17

La Belle et la Bête : Histoire éternelle, de Jennifer Donnelly

LA BELLE ET LA BETEPrisonnière du château de la Bête, Belle a su rapidement toucher le cœur de ses résidents. Les domestiques sont fous d'elle et, malgré ses dehors bougons, la Bête aussi s'adoucit en sa présence. Pourtant, la jeune fille est préoccupée par la santé de son père, sachant hélas qu'elle n'obtiendra jamais gain de cause pour le voir. Prisonnière elle est, prisonnière elle restera. Désireux de lui plaire, la Bête offre à Belle l'accès exclusif de la bibliothèque du château, espérant que son amour de la lecture chasse son humeur chagrine. Belle est charmée et explore les moindres recoins de ce cocon douillet. C'est ainsi qu'elle tombe sur un livre enchanté, qui la fait basculer dans un décor tout aussi féerique. À Nevermore, elle rencontre une comtesse qui la chouchoute et lui fait la promesse de retrouver son père dans ce monde, si elle accepte de rester. Belle pense vivre un rêve éveillé et succombe à la tentation.

Jennifer Donnelly propose ce charmant interlude pour accompagner l'histoire originale de La Belle et la Bête et ne lésine pas sur les douceurs sucrées pour engourdir le lecteur. Tout est onctueux, romantique et magique. On voit venir toutes les ficelles de l'intrigue, on soupire d'agacement devant la naïveté de l'héroïne et on ne tremble pas d'impatience dans l'attente du dénouement. Mais le rythme est vif et piquant, de quoi proprement emballer un jeune public. Pour ma part, peu sensible à la magie de Disney et n'aspirant aucun goût pour le film de Bill Condon, avec Emma Watson, cette Histoire éternelle n'a pas eu l'effet escompté - pas d'envoûtement, ni de fascination avec étoiles dans les yeux, ça m'a semblé plutôt godiche et sentimental. Mais je ne doute pas que la magie opère pour les incurables romantiques, qui jugeront la lecture adorable et merveilleuse.

Techniquement, la version audio est lue par Manon Azem, la voix française de l'actrice Emma Watson. Tout, ou presque, est impeccable - j'ai juste trouvé la prononciation des termes anglais trop exagérée. Et l'absence de toute bande sonore est assez déconcertante. C'est la première fois que cela arrive chez Audiolib ! 

©2017 Disney Enterprises, Inc.  / Hachette Livre. Traduit par Christophe Rosson

(P)2017 Audiolib. Lu par Manon Azem, la doubleuse officielle d’Emma Watson, notamment dans Harry Potter. 


Les fondus de l'Arctique, par Erwan Seznec

LES FONDUS DE L’ARCTIQUE

Voilà où ça peut mener de manger des poissons panés ! Antoine Delamoute vient de gagner un concours organisé par la société Celsius, qui a choisi d'emmener quatre collégiens sur leur navire scientifique pour une expédition jusqu'au Groenland. Julien, Joris et Marie sont les trois autres petits veinards à embarquer avec leur valise, leur slip chauffant et leurs moufles pour une aventure ô combien déjantée.
J'avoue, c'est très, très drôle à lire. Il ne se passe pas une page sans un élément désopilant, une réplique qui fait  mouche, un détail qui coince, un événement inattendu. On n'en perd pas une miette et c'est vraiment trop bon ! Car tout va rapidement de travers, à bord de La Suspicieuse, comme de démasquer un intrus parmi nos jeunes lauréats, puis d'apprendre que le capitaine est héminégligent, sans oublier le syndrome islandais qui frappe nos petits camarades, ou la crise de nerfs du patron des panés devant les caméras de la télévision, et que dire de la concurrence déloyale où tous les coups fourrés semblent permis !
L'histoire est complètement dingue et saugrenue, mais c'est de l'humour bon enfant et opportun. On trouve aussi des petits clins d'œil sympas, comme les noms des personnages (Roger Rouscaille ou Ernest Shackleton) et des illustrations adorables venues mettre leur grain de sel pour agrémenter de loufoquerie les 135 pages du roman. 
Une excellente découverte et une lecture distrayante au possible. À partager autour de soi. ♥☺

Neuf de l'école des loisirs, 2017

Illustrations de Vincent Bourgeau

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,