18/12/17

Agatha Raisin enquête #8: Coiffeur pour dames, de M. C. Beaton

Coiffeur pour dames Audible

Préoccupée par ses récents déboires sentimentaux, Agatha n'a plus le temps de se consacrer à sa petite personne. C'est donc avec horreur qu'elle découvre de fins cheveux blancs parsemés dans son noir de jais. Mrs Bloxby lui recommande donc l'adresse d'un coiffeur à Evesham - un certain Mr John - qui serait un vrai magicien. Agatha fait ainsi la rencontre d'un homme séduisant, pas avare en compliments, de quoi mettre un peu de baume à son cœur rabougri. Elle accepte ainsi de sortir avec lui, mais se retrouve bien vite en délicate posture, car notre séducteur impénitent va succomber sous ses yeux à un empoisonnement ! La malédiction plane sur notre chère Agatha. La voici de nouveau confrontée à une enquête rocambolesque en compagnie de l'indécrottable sir Charles Fraith - exit James Lacey ? C'est tout un programme, et quel plaisir de partir à l'aventure dans la verte campagne anglaise. Agatha est une héroïne casse-cou et casse-pied, pas très vernie en amour, mais je dois admettre que le couple formé avec Charles est franchement hilarant. Le type est odieux, opportuniste, pingre, etc. Il ne s'en cache pas, d'ailleurs Agatha en a parfaitement conscience et n'hésite pas à épingler ses nombreux défauts, mais le duo fait mouche. La présence de Charles vient, certes, soulager la défection honteuse du voisin - le sort en est jeté. Et au diable les miettes de languissement de notre Agatha ! Je prends un plaisir sadique à suivre l'ironie de la situation, car jusqu'au bout de la lecture, notre aristocrate n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat ! ☺

La série poursuit son bonhomme de chemin, sans surprise, sans déconvenue. N'espérez aucune esbroufe, l'affaire est entendue. Toujours la même intrigue, toujours les mêmes personnages, toujours les mêmes réactions. Le mode opératoire est récurrent. On passe néanmoins un très bon moment dans les Cotswolds, au rythme des enquêtes farfelues de miss Agatha Raisin. C'est léger et distrayant, à écouter en exclusivité sur Audible, avec une Françoise Carrière qui pimente de saveur aigre-douce ce thé noir parfumé aux épices. Délicieux.

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

Texte lu par Françoise Carrière (durée : 5h 27)

©2017 Albin Michel. Traduit de l'anglais par Marina Boraso (P)2017 Audible Studios

 


Le Club des Super-Héros #2: Forteresse Solitude, de Derek Fridolfs & Dustin Nguyen

Forteresse SolitudeAprès une année scolaire bien mouvementée, cf. Justice Académie, Clark, Bruce et Diana reçoivent une invitation à rejoindre une semaine le camp nature de Verte Vallée. Malgré l'enthousiasme de ses deux camarades, le jeune Wayne se montre particulièrement ronchon et méfiant. Après tout, pourquoi avoir confisqué tous les appareils électroniques des élèves ? quel est cet étrange épouvantail auquel fait référence le programme ? à qui appartiennent les étranges traces de pas près du lac ?
Clark et Diana ont pris le parti de profiter de l'instant présent et de participer aux nombreuses activités du camp - tir à l'arc, concours de mangeurs de tartes, course à trois pieds ou en canoé... Or, plus les jours passent, plus des événements anormaux surviennent. Et force est de reconnaître que Bruce n'a pas complètement tort en flairant un parfum de suspicion autour des organisateurs du camp de Verte Vallée. Les enfants du groupe disparaissent les uns après les autres. Aucune alerte n'est donnée. Et nos amis sont coupés du reste du monde.
Le Club des Super-Héros doit reprendre du service, sans plus attendre ! Nos futurs Batman, Superman et Wonder Woman n'ont qu'à bien se tenir, car ils vont trouver au sein du camp des alliés de choix, dont les patronymes évoquent les prochains Captain Cold, Vixen, Zatanna, Aquaman, Green Arrow, Cyborg, Catwoman ou Harley Quinn... Du beau monde en approche.
Cette idée de plonger dans la jeunesse des héros fétiches de DC Comics procure autant de curiosité que de plaisir. J'ai passé un vrai bon moment, entre les extraits de journaux intimes, les petits billets échangés en douce (puisque internet ne fonctionne plus, on revient aux bonnes vieilles méthodes), les pages de bande dessinée, où le graphisme parfois brouillon rend cependant les personnages difficilement reconnaissables. 
Pour le reste, c'est tout bon. On a une histoire qui tient la route, une enquête rondement menée, du suspense, de l'humour, des figures légendaires et des clins d'œil à foison. Si l'univers DC vous passionne, ou fascine vos enfants, n'hésitez plus à leur confier cette petite série pleine d'intrigues et de références à l'imaginaire caractéristique des super-héros (et super-vilains). ☺

Gallimard jeunesse, 2017 - trad. Marie Leymarie

16/12/17

Caraval, de Stephanie Garber

caravalSept années durant, Scarlett a écrit au mystérieux maître de Caraval des lettres pleines d'espoir afin de combler les rêves de sa jeune sœur Tella, qui souhaite voir son spectacle de magie sur son île privée. Lorsque Scarlett annonce qu'elle va se marier et tire un trait sur Caraval, elle reçoit une invitation pour participer à une représentation exceptionnelle, en compagnie de son fiancé et de sa sœur. Tella n'hésite pas une seconde et pousse Scarlett à s'échapper de leur prison dorée pour s'offrir cette escapade tant espérée. Leur père gouverne leurs moindres faits et gestes, impose à ses filles des corrections et un mariage arrangé, bref ça ne peut plus durer. C'est avec la complicité d'un charmant marin, Julian, aussi effronté que coquin, que les sœurs se lancent dans l'aventure de leur nouvelle vie. Or, la situation s'envenime dès que Scarlett découvre la disparition de Tella, sitôt le pied posé sur l'île. Seule avec Julian pour l'escorter, elle pénètre dans l'univers de Caraval pour un jeu de piste truffé de faux-semblants et au compte à rebours annoncé (cinq nuits, pas une de plus). En quête d'indices pour remporter le gros lot et sauver sa sœur, Scarlett s'éparpille rapidement entre la peur de l'inconnu, la confiance aveugle et le ravissement de vivre une expérience unique.

Du charme, du suspense, de l'aventure, du romantisme... Caraval se révèle une lecture enthousiasmante et pleine de féerie. J'ai été séduite par l'émerveillement perpétuel que suscite l'histoire, avec ses tours de passe-passe et ses nombreuses illusions pour brouiller les pistes. L'enchantement aurait pu être parfait, s'il ne m'avait pas manqué ce truc indéfinissable qui fait toute la différence. Car, en comparaison de l'ambiance, l'histoire s'avère simpliste et les personnages manquent d'étoffe. C'est mon seul regret envers ce rendez-vous que j'imaginais hypnotisant et romanesque à souhait. L'approche n'en demeure pas moins spectaculaire ! ☺ 

bayard, 2017 - traduction d'Eric Moreau

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15/12/17

Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle

Le livre de Perle

J'avais une petite appréhension au moment d'ouvrir le roman de Timothée de Fombelle, étant donné mon degré d'amour pour ce que l'auteur a coutume d'écrire. J'éprouve toujours un sentiment proche de la peur d'être déçue. Alors j'attends bêtement de vaincre ma trouille, puis je me sermonne d'avoir trop attendu car, franchement, j'ai encore reçu des pages et des pages d'amour tant c'était beau et bon. C'est un roman aux multiples facettes. Un roman avec des tonnes de tiroirs. Un roman qui vous raconte une histoire, laquelle vous en raconte une autre et vous promène encore plus loin vers d'autres horizons. Car c'est un roman magique, qui fait voyager, rêver et sentir battre le cœur toujours plus fort. Un roman qui fait comprendre la vie et ses combats. Une lecture indescriptible pour tout ce qu'elle procure et offre, si ce n'est un grand chant d'amour et de poésie à découvrir sans frémir ! ♥

Vers l'âge de quatorze ans, le narrateur s'est perdu dans la forêt et a rencontré un vieil ermite vivant isolé dans sa cabane. Ce type prétend s'appeler Joshua Perle. Son passé n'appartient qu'à lui, il confie au garçon de rentrer chez lui sans le questionner ni ouvrir l'une de ses précieuses valises qui encombrent le modeste logis. Mais notre ami croyant échapper à la vigilance de son hôte s'arme de son appareil-photo et brave l'interdiction, avant de s'évanouir pour se réveiller au bord d'une route. La suite de l'aventure révèle le fabuleux écheveau tissé autour de la figure légendaire de Joshua Perle - il sera question d'une fée et d'un prince sans royaume, d'une confiserie de guimauves, d'un fils prodige, d'une guerre, de trésors éparpillés, de mythes et de croyances en l'impossible. En gros, ce roman est aussi un hymne à l'imagination et à son pouvoir capable de renverser des montagnes. Ce sont autant de messages subliminaux qui ne pouvaient que me séduire. J'ai donc absorbé tout ça en ressentant un immense feu de joie s'embraser au creux de mon ventre et une totale dévotion à l'égard de cette plume charmeuse et lyrique. Offrez ce livre autour de vous ! C'est de l'amour sans demi-mesure et c'est prodigieux. #iputaspellonyou

Gallimard, 2014 - repris en poche Pôle Fiction, 2017

 

Le livre de Perle Pole fiction

 

Pépite du roman européen 2014.
Prix de la Foire de Brive 2015.

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Power Club #1 : L'apprentissage, de Alain Gagnol

Power ClubImaginons qu'en 2038, devenir un super-héros ne serait plus une utopie mais une réalité. Anna n'est pas née sur Krypton, elle vit à Paris avec sa famille et vient de décrocher le précieux sésame pour rencontrer la directrice du Power club à New York. En fait, ses parents très riches ont joué de leurs relations et payé une somme colossale pour surprendre leur enfant le jour de son dix-septième anniversaire.
Le Power Club fait rêver la jeune génération, car leurs membres incarnent le glamour, la notoriété et le spectaculaire. Très vite, Anna est étourdie par cette nouvelle existence faite de soirées arrosées, de fêtes endiablées, de strass et de paillettes. Les caméras sont braquées sur elle - sa fraîcheur fait des ravages. Et n'oublions pas qu'elle incarne aussi la super-héroïne farouche et intrépide, qui fait se pâmer des foules entières. Anna vit un rêve éveillé... Pourtant, elle s'interroge peu à peu sur son libre-arbitre, les dommages collatéraux, les contrats verrouillés, la frénésie médiatique, le paraître etc. Elle remet en doute les principes fondamentaux du club. Et lorsqu'un individu l'approche pour lui ouvrir les yeux, tout bascule. 

Que de rythme, d'énergie, de passion et de candeur dans cette lecture qui se dévore en un rien de temps ! Je n'ai pas boudé mon plaisir - l'histoire est captivante, avec des scènes d'action pêchue, de l'humour, du suspense et une vraie héroïne attachante. On a, de plus, la sensation grisante d'être dans sa peau. On ressent comme elle l'ivresse du succès, la plénitude d'être en communion avec ses boosters, on survole les toits de Manhattan, on sauve des vies, on arrête des malfrats, on attire l'attention et on jubile intérieurement. Mais inversement, on comprend également que tout n'est pas rose, tout n'est pas lisse, tout n'est pas abnégation et amour. Et on se lance avec la même ferveur dans une enquête délicate pour mettre à jour un complot implacable. C'est très, très bon ! Foncez. Moi je lis déjà la suite #2 : Ondes de choc.  

Syros, 2017

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


La Team Sherlock : Le mystère Moriarty, de Stéphane Tamaillon

La Team SherlockEn cette rentrée au prestigieux collège international de Comte-de-Phénix, Celandine, Haruko et Alejandro vont se découvrir une passion commune pour les énigmes et les phénomènes inexpliqués. En effet, plusieurs événements étranges sont survenus dans les enceintes de l'école - des camarades disparaissent ou sont agressés dans leur chambre par une entité surnaturelle. C'est assez pour exciter la curiosité de nos jeunes enquêteurs, qui décident de porter leur suspicion sur le vieux bibliothécaire, un certain Watson.
On s'ébroue aussitôt dans notre fauteuil en tournant les pages du bouquin. Voilà le parfait petit roman qui introduit au genre policier et qui initie en finesse aux héros classiques de Conan Doyle. On savoure d'avance les prémices de cette série conduite avec intelligence, humour et simplicité. L'enquête soulève quelques frissons (le regard fantôme, les chutes du reichenbach, le testament du dieu tibétain), même si le dénouement est sans surprise. Après tout, la lecture est abordable pour les plus jeunes, dès 9-10 ans, qui apprécieront l'ambiance du pensionnat avec ses mystères. Les personnages sont sympathiques, tour à tour curieux, intrépides et maladroits. J'ai juste trouvé que l'illustration de couverture ne les mettaient pas à leur avantage, ceci étant le premier aperçu d'une histoire, il m'a fallu dépasser cette appréciation pour me plonger aveuglément dans l'ouvrage. Clairement, l'ambiance est la réussite du livre. Mais contrairement à la série Ultramonde, celle-ci cible davantage les plus jeunes lecteurs. C'est le seul détail qui a été pour moi une barrière pour adhérer pleinement à ce je découvrais. 

seuil jeunesse, 2017 - illustration de couverture : alban marilleau

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11/12/17

13 reasons why ►, de Jay Asher - lu par Florine Orphelin & Gauthier Battoue

« J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter ces cassettes, c'est que vous êtes l'une de ces raisons. » 

Thirteen reasons why

Hannah Baker a mis fin à ses jours, mais avant de commettre son suicide, elle a tenu à raconter son histoire en s'enregistrant sur des cassettes qu'elle adresse aux différents maillons d'une même chaîne - ils sont donc treize - treize désignés coupables, lesquels par un mot de trop, un geste déplacé, une parole malheureuse, un jugement, un mensonge ou un colportage, ont entraîné le drame que l'on sait. Clay Jensen figure sur cette liste, sauf qu'il ne comprend pas pourquoi. Élève discret, sans histoire, il était fou amoureux de Hannah mais se sentait trop timide pour lui avouer. Peur du regard des autres ou de la déception ? Aujourd'hui, le garçon n'est plus qu'un paquet de larmes et de regrets. C'est donc armé de son walk-man, le casque vissé aux oreilles, qu'il chemine dans la ville, tout en sombrant dans l'amertume, à l'écoute de la confession de la jeune fille. Confession émouvante, injuste et révoltante... mais qui soulève aussi des questions. Et c'est toute la force du roman qui réussit à nous fasciner en nous entraînant dans les dédales de son histoire - cela se lit comme un roman à suspense. La construction est judicieuse, l'intrigue est alimentée sans cesse pour lancer de nouvelles pistes ou créer du mystère. Et pourtant, le malaise aussi nous ronge et prend de l'ampleur à mesure qu'on découvre la spirale infernale, le point de non-retour, la détresse incurable. On se vautre dans la saveur amère du gâchis, et on ressent un profond malaise. La boucle est bouclée. Hannah Baker a gagné son pari de nous hanter.

J'avais déjà lu le roman à sa sortie, en 2010, pour découvrir aujourd'hui qu'il a inspiré une série netflix. Très bonne appréciation, et blablabla. En optant cette fois pour le format audio, je ne pouvais qu'être au plus près de Clay Jensen, en train d'écouter une voix d'outre-tombe, vaincue et dégoûtée par l'emballement frénétique de l'ostracisme adolescent. C'est franchement moche, très dérangeant. Même l'initiative de Hannah Baker me pose un problème de conscience, ce qui est sans doute voulu par l'auteur. Au final, on ressort de cette expérience audio en ressentant un vrai soulagement. On salue la performance des deux lecteurs - Florine Orphelin et Gauthier Battoue - également les voix françaises dans la série. Et on réfléchit à la vie, si précieuse et si fragile... 

©2007 "Thirteen Reasons Why", première publication. Traduction française : Éditions Albin Michel (P)2017 Audiolib, texte lu par Florine Orphelin & Gauthier Battoue (durée : 6h 25)

La Quête d'Ewilan #3 : L'Île du destin, par Pierre Bottero

Ewilan l'île du destin 3Troisième tome de la série - désormais l'univers est planté, les enjeux sont déterminés, le rythme s'intensifie et les personnages embrassent leur destinée sans frémir.
Ewilan a compris qu'elle ne pourra jamais mener sa mission sans l'aide de son frère et doit donc retourner dans l'autre monde pour l'enrôler bon gré mal gré. Ce nouveau pas de côté a du bon, puisqu'il va notamment permettre à la jeune fille d'éclairer les circonstances de son adoption et relancer l'enquête de la police avec une arrestation impromptue ! Salim et Bjorn se mettent dans de beaux draps, et le lecteur savoure ce moment. ☺
À Gwendalavir, l'aventure se poursuit également. Entre les Ts'liches, les Sentinelles ou les Frontaliers, les conflits grondent mais les affrontements s'émoussent. Finalement, l'histoire tire sa révérence en traçant des points de suspension ; une partie du problème a sans doute trouvé sa solution, mais la lutte contre le mal est loin d'être terminée. 
Clap clap clap de joie. Je suis évidemment séduite par la perspective de me lancer dans un nouveau cycle de lecture. Près de quinze ans après sa publication, la série conforte son souffle, sa force, sa richesse. J'envie les jeunes lecteurs de découvrir cet univers fantastique et captivant - avec son héroïne courageuse et attachante. L'histoire est pleine de tours et détours cachés, aux inspirations nombreuses et à l'imagination florissante.
Pour moi, je n'envisage plus de la suivre autrement qu'en livre audio. Kelly Marot, qui est aussi la voix française de Katniss dans Hunger Games, est une interprète talentueuse et agréable à écouter. Elle joue habilement avec les émotions, l'humour et le suspense. C'est tout bon ! Je suis définitivement conquise.

©2003 / 2006 Rageot Éditeur, Paris (P)2017 Audiolib, texte lu par Kelly Marot (durée : 6h 32)

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01/12/17

#Marathon de lecture 5xNoël : entre vendredi & dimanche (1-3 décembre)

Organisé par Chicky PooSamarian ! 

Marathon lecture noel

Ou comment profiter d'un weekend cocooning pour lire et partager un moment convivial et chaleureux. La seule condition étant de devoir lire au moins 1 livre ayant pour thème Noël ou l’hiver. ☺

Here we go !

🤶🎅🎄⛄️❄️

 

1er roman lu : Un Noël en Sicile d'Anne Perry (148 pages)

IMG_7151 

Surprenant... mais pour l'ambiance de Noël, on repassera ! ☺

« Des cloches se mirent à carillonner. Soudain, comme si un rayon de lumière transperçait l'obscurité, James réalisa qu'on était la nuit de Noël. Les douze coups de minuit s'égrenèrent, annonçant le début d'un renouveau et de mille possibilités merveilleuses.
Il se tourna vers Candace. Sereine, splendide et pleine de courage, elle lui fit un sourire rayonnant.
- Joyeux Noël, James ! »

⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️

 

Déjà un 2ème roman lu ! Encore un Anne Perry, paru l'hiver dernier : Un Noël à New York

IMG_7157

J'ai beaucoup aimé me promener dans les rues new-yorkaises, en compagnie de la fille de Charlotte & Thomas Pitt. L'intrigue criminelle est prenante, mais se boucle trop précipitamment à cause de son format court. #frustration

Par contre, l'ambiance de Noël est une fois encore trop succincte. ☺

« Tandis que des promeneurs passaient près d'eux en souriant, les cloches de Noël se mirent à carillonner au loin à toute volée. »

⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️

 

Dimanche ! Bientôt midi. En fait, j'ai déclaré forfait hier soir car j'étais invitée chez des amis. Mais juste avant de partir, j'avais entamé Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläinen.

IMG_7158

J'ai craqué pour la couverture ! L'histoire, pour l'heure, est trèèès éloignée de Noël. L'ambiance est étrange, mais fascinante. ☺

J'ai également replongé dans Autre Monde - la série de Maxime Chattam - en audio. J'adoooore.

 

 ⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️

 

COUPURE INTERNET .... Désolée d'avoir planté brutalement le marathon. Je reviens vite pour la suite des réjouissances ! 

IMG_7147

J'ai lu plein de bonnes choses... dont Lumière - Le voyage de Svetlana de Carole Trébor

 

 

 

Posté par clarabel76 à 21:00:00 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,

Vingt-quatre heures dans l'incroyable bibliothèque de M. Lemoncello, de Chris Grabenstein

Vingt quatre heures dans l'incroyable bibliothèque de M LemoncelloKevin vient de remporter le concours pour découvrir en avant-première la fantastique bibliothèque de Luigi Lemoncello et ainsi passer une nuit complète pour tout explorer avec onze autres camarades du même âge. Peu avant la délivrance, l'excentrique mécène leur propose de participer à une nouvelle partie, avec pour immense plateau de jeu la bibliothèque elle-même. Le but ? Réussir à en sortir dans les vingt-quatre heures. Comment ? En résolvant une multitude d'énigmes et en dénichant les indices savamment planqués par-ci, par-là. Deux équipes s'affrontent, les petites cellules grises sont en action... un, deux, trois, lisez !
Les amoureux des livres ne peuvent que succomber au charme de cette lecture, qui nous transporte dans l'univers fabuleux des rayonnages à perte de vue, où des milliers de bouquins sont alignés comme de bons petits soldats, avec des références à foison et des invitations à picorer à satiété. Miam, miam. Mais la bibliothèque de M. Lemoncello réserve aussi son lot de surprises, avec son aspect avant-gardiste incluant des hologrammes ou des échelles électromagnétiques pour parcourir les étagères et piocher le livre choisi. On reste comme des mômes, les yeux écarquillés et éblouis par de telles merveilles techniques qui côtoient en parfaite osmose les belles reliures et les archives plus traditionnelles.
L'histoire, ensuite, est un clin d'œil au roman de Roald Dahl - Charlie et la chocolaterie - et son incroyable Willy Wonka qui ouvre les portes de son usine à cinq enfants et leur famille pour partager sa grande passion. Les jeunes convives de M. Lemoncello pénètrent aussi l'antre secret, mais doivent montrer patte blanche, respecter les consignes et déployer des trésors d'ingéniosité pour décoder les rébus et autres devinettes de ce jeu grandeur nature.
Il règne une véritable effervescence dans l'histoire, un excès d'enthousiasme débordant, qui peut tourner la tête ou créer une sensation de vertige. Je craignais, au départ, ne pas être à ma place, pour finalement y adhérer à fond et avoir envie de participer à cette chasse au trésor. J'ai trouvé l'enquête passionnante. Bien ficelée, truffée de détails littéraires, mais aussi joyeuse et inattendue.
En bref, c'est une lecture qui s'adresse à tous les grands amateurs de jeux - plateau, mots, vidéo - et qui rayonne de bienveillance. La traduction d'Anath Riveline propose également de savoureuses alternatives aux œuvres originales... pour des choix très judicieux !
Un parfait petit bouquin qui fera plus d'un heureux. Je recommande.
♥ 

Milan, 2017 - Trad. d'Anath Riveline

Illustration de couverture : Golden Cosmos

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,