06/02/18

Eleanor & Park, de Rainbow Rowell

eleanor parkBack to the 80s ! Cette histoire nous transporte dans une autre vie, du temps où l'on prend le bus pour se rendre au lycée, plaquant ses fesses sur le premier fauteuil venu, ignorant les quolibets et esquissant à peine un coup d'œil à votre voisin de banquette. Eleanor est trop ronde, trop rousse, trop bizarre et mal fringuée. Park adore les comics et les Smiths. Un jour, il fait découvrir à la nouvelle son univers et là, c'est bim bam boum. Malheureusement, tout n'est pas rose car Eleanor se débat avec un quotidien fait de violence, de harcèlement, de mal-être et de zone d'ombre. Et plus elle croit au bonheur sans nuage avec Park, plus son autre réalité se ternit et la serre dans un étau jusqu'à ne plus être capable de dire ouf.

Histoire culte pour certains, poignante et inoubliable pour d'autres, j'attendais énormément de ce roman. Résultat, c'est le flop. J'ai eu un goût de trop. Trop de mouise, trop de drames, trop de sanglots longs. Des violons. De l'automne. Blessent mon cœur. D'une langueur. Monotone. Vous voyez le genre ? C'est trop trop trop. Je n'ai pas accroché. L'auteur a alourdi le tableau autour d'Eleanor. C'est affreusement glauque et poisseux. Cela prend toute la place, si bien que je n'avais plus le cœur de m'attendrir pour l'idylle naissante. Ils sont mignons, Eleanor et Park... avec leurs rêves, leurs musiques et leurs lectures. Mais ce contexte familial, non vraiment, c'est beaucoup trop encombrant. Assommant. Et déprimant. En gros, l'histoire m'a semblé pesante et lassante. Oups!

PKJ, 2014 - Trad. Juliette Paquereau

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Billy Blaireau : Son enlèvement (presque) réussi mais finalement raté, de A.L. Kennedy

Billy blaireauÀ la base, c'est le titre à rallonge et la couverture pleine de détails saugrenus qui m'ont incitée à découvrir cette lecture un peu barge ! Et en effet, le contenu a vite révélé une histoire complètement déjantée. 
Direction la verte campagne écossaise, où se trouve la ferme des affreux McGloone. Chez eux, les lamas et les blaireaux finissent en chaussettes ou en tourtes. Piégée, déprimée et malheureuse, la famille Lama (Brian, Guenièvre, Carlos et Ginalolobrigida) prennent tardivement connaissance de ce triste destin. Quant au jeune Billy Blaireau, kidnappé et jeté dans une cage, il est contraint de porter un short pour s'entraîner durement avant un combat de titans et des paris perdus d'avance. Mais pas d'inquiétude à avoir, car Oncle Shawn est là! Cet amoureux de la nature, en quête d'aventure et d'amis, ne tolère ni la souffrance ni la cruauté. En découvrant ce trafic honteux, notre homme comprend que son heure est venue et lance un grand plan d'action. Chez les McGloone, le temps aussi est compté, les lames sont affûtées et les vilains trépignent d'impatience, tandis que nos bêtes à poils se roulent en boule en se résignant sur leur sort.
Absurde et néanmoins rigolote, la lecture raconte une aventure pleine d'anecdotes burlesques, avec des personnages aux traits grossis et des animaux franchement nigauds. On sent la volonté de partir loin dans un délire à prendre à la légère, même si j'ai parfois trouvé le ton lourd et pesant. Bon point pour les illustrations qui complètent joyeusement cette fable farfelue... laquelle se conclut en dévoilant, mine de rien, les secrets du bonheur  (de la limonade, des hamacs, des flocons d'avoine avec bananes et fraises, du soleil et des gens qui parlent en espagnol) ! Pourquoi pas ? ☺ 

Casterman, 2018 - Traduction de Valérie Le Plouhinec

Illustrations de Gemma Correll / Dès 8 ans.

Résultat de recherche d'images pour "gemma correll uncle shawn" Résultat de recherche d'images pour "gemma correll uncle shawn"

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les Super Méchants (4) : Opération chatons zombies, d'Aaron Blabey

Les super méchants Operation chatons zombiesImaginez une invasion de petits chatons adorables devenus des zombies déchaînés et un cochon d'inde complètement barré aux manettes de ce projet insensé ! Si, si. Les Super Méchants sont appelés à la rescousse pour opposer une farouche résistance au Professeur Marmelade, même si la partie s'annonce difficile.

Nos fringants compagnons ne manquent pourtant pas de ressource - M. Loup, Bill le Reptile, Señor Piranha, Bob l'Enclume et Pixel la mygale ont été engagés pour une double mission spéciale, sous la houlette de la divine Agent Foxy. En premier lieu, notre fine équipe doit approcher la redoutable Mamie Gumbo avec un spécimen de chaton zombie pour tester un précieux antidote. Seulement, la fameuse Mamie Gumbo est également une agitée du bocal. Mieux vaut pénétrer son repaire avec une extrême prudence ! De l'autre côté, nos experts vont espionner leur ennemi en se fondant dans le décor (une île paumée au large de l'océan Pacifique). Tout le succès de leur entreprise repose évidemment sur leur discrétion, la pertinence de leur déguisement et leurs rencontres de passage ! Ah, ah. 

Grande partie de fous rires à l'horizon. Cette série est la définition même de la récréation parfaite. C'est simple, on se marre tout du long - les personnages sont déjantés, les situations complètement absurdes. Les dialogues fusent, les dessins appuient chaque détail sordide. Et la traduction est excellente en assurant ce grain de folie douce. Je suis une FAN indécrottable ! Il est bon de souligner que chaque tome se suit et qu'il est préférable de respecter l'ordre de publication pour apprécier le déroulement de chaque histoire. Merci, merci pour ce rendez-vous incontournable. ☺

Casterman, 2018 - Trad. Emmanuel Gros

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,