01/06/18

Une cruelle absence, de Jenny Blackhurst

On débute ce Mois Anglais avec un roman à suspense qui m'a totalement prise au dépourvu !

UNE CRUELLE ABSENCEAccusée du meurtre de son bébé, Susan Webster a été internée dans un centre pénitentiaire pendant quatre ans. Elle tente aujourd'hui de reconstruire sa vie, sous une nouvelle identité, dans un petit village du Shropshire. Un matin, elle découvre sur son paillasson une enveloppe contenant la photo de son petit garçon... toujours vivant. Susan est sidérée. Encore sous le choc, elle peine à rassembler les souvenirs brumeux de cette journée funeste - la jeune femme était épuisée et souffrait d'une dépression puerpérale. Elle était sans connaissance quand on a découvert le corps sans vie de son fils à ses côtés. L'enquête a rapidement conclu qu'elle avait tenté de se suicider après son infanticide. Horrifié, son mari a demandé le divorce et coupé tout contact. Aujourd'hui, Susan se demande qui cherche à lui nuire - coups de fil intimidants, maison dévastée, filatures et menaces. Réalisant que son passé est loin d'être enterré, Susan décide de faire éclater la vérité et relance son enquête. Sa récente rencontre avec le journaliste Nick Whitely va finalement lui servir de ressort pour rencontrer les témoins de son histoire (avocate, mari, père, médecin etc.) et débroussailler les sentiers sinueux de cette sombre affaire. Stop, n'allez pas plus loin, plongez en apnée, avec la promesse d'un cocktail pimenté. Attendez-vous à du suspense, des rebondissements, des révélations étonnantes, des vies brisées, des secrets étouffants, des cauchemars, des mensonges et des vengeances acharnées... Je n'avais jamais entendu parler de ce livre. Je l'ai ouvert par curiosité (et parce que j'adore les romans policiers se déroulant en Angleterre). J'ai coulé aussi sec. Je n'ai rien vu venir du dénouement ni de la tournure des événements. J'ai juste tourné les pages avec avidité. Que de stress et d'angoisse. La lecture est simple, mais diablement efficace. Elle m'a tenue en haleine de bout en bout. Bon point pour ce roman !

belfond noir (2015) - traduit par Hélène Colombeau

titre VO : How I lost you

mois anglais cannibal lecteur termois anglais cannibal lecteur termois anglais cannibal lecteur ter

logo créé par the cannibal lecteur

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,