06/06/18

Journal d'une fille débordée : L'année de l'intox, de Suzy K. Quinn

On change d'ambiance pour ce mois anglais - place à la comédie ! ☺

journal d'une fille débordéeJuliette est maman d'une petite Daisy et vit en couple avec Nick - acteur sans le sou, égoïste et immature, qui passe davantage son temps à boire des bières au lieu de s'investir dans sa vie de famille. Résultat, Juliette est dépassée par la situation - elle déplore ses kilos en trop et les nuits sans sommeil à calmer les crises de larmes de son bébé. Désemparée, elle souhaite mettre Nick au pied du mur, en retour celui-ci la demande en mariage. La coupe est pleine - sa belle-mère est intrusive et perfide, l'argent manque et Juliette se débat avec les régimes. Elle débarque, vaincue, dans le pub familial, avec son bébé sur les bras. Quel cauchemar... On plaint sincèrement Juliette du début à la fin, entre ses histoires de poids, de mec, de môme, d'estime de soi, de bouffe, d'ambition et de pognon ! Le tableau n'est guère reluisant et manque parfois de finesse. Et pourtant, c'est rigolo et culotté. J'ai bien aimé le franc-parler de notre héroïne, qui donne du peps à la lecture. Ajoutez une famille bruyante et excessive (qui ressemble quelque peu à la famille Bennet) en plus d'être incroyablement solidaire et attachante. Et vous tapez des pieds et des mains en gloussant ! La mère de notre héroïne a pour devise de vivre selon ses envies - elle boit plus que de raison, elle danse sur les tables, elle mange gras et sucré, elle aime le fluo et elle se moque du regard des autres. Les mois passent et Juliette trace sa route en rédigeant un journal léger et distrayant. Cherchant un nouveau sens à sa vie, elle a décidé de courir le marathon de Londres - 42 kilomètres par un froid de canard - et s'entraîne avec un coach sportif de rêve. Alex Dalton, un camarade d'enfance qui roule en Rolls et possède une chaîne d'hôtels à travers le monde. Un ersatz de Darcy snob et orgueilleux ? J'avoue, l'idée est proche mais maladroite car Alex n'a pas de jugement hâtif sur les valeurs sociales (par contre, il s'embrouille tout seul en pensant que Juliette veut renouer avec Nick etc.). Quel idiot. C'est d'ailleurs le point faible du roman - l'auteur a caricaturé les spécimens masculins, du coup on ne bat pas follement des cils à leur évocation et on boude le dénouement lourd et gauche. Toutefois, rendez-vous est déjà pris pour septembre et des retrouvailles avec notre anglaise déjantée ! Car ce premier tome m'a tout de même fait passer un bon moment à suivre le quotidien pas toujours rose de Juliette, mais toujours traité avec dérision. Allez, zou ... 

LJ (2018) des éditions J'ai Lu / traduit par Barbara Versini

 

LJ est le nouveau label des éditions J'ai Lu visant un plus grand choix de comédies romantiques à des prix tout doux - 4 nouveautés déjà programmées pour accompagner l'été / 12 titres pour 2019. 

Retrouvez les premières parutions sur le site

 

mois anglais myloubook mois anglais myloubook mois anglais myloubook

#moisanglais_2018

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,