Roman préalablement publié sous le titre Pépites (2005)

la magnifique anne laure bondouxBella Rossa a vingt ans, une beauté sauvage, une chevelure rousse, des formes généreuses et une poitrine plantureuse qui lui attire bien des ennuis. Elle s'occupe seule de la ferme familiale à Maussad-Vallée. Son père est devenu paralytique suite à une mauvaise chute et passe son temps à boire. Sa mère a fichu le camp quinze ans plus tôt pour suivre des pélerins vers l'Ouest. Avec la guerre, Bella Rossa sent le vent tourner et décide de charger son barda à bord d'une vieille carriole. Pourquoi ne pas tenter sa chance et suivre la ruée vers l'or ? En chemin, elle croise un séduisant sergent, Jaroslaw Modrzejewski... une rencontre pour le meilleur et pour le pire.

L'histoire est passionnante et nous fait vivre des émotions fortes et bouleversantes. Il y a certes une histoire d'amour orageuse, mais surtout un beau portrait de femme, à travers sa conquête de la liberté et son lot de déconfitures. Loin des clichés, le Far-West se révèle être un univers cru, violent et impitoyable. Farouche et courageuse, Bella Rossa affronte des petites villes paumées, des communautés inquiétantes, d'autres plus chaleureuses, et des drames humains toujours plus touchants. C'est parfois dur, mais la fascination n'en est que plus intacte. Dès les premières lignes, on plonge aussitôt dans l'ambiance. On ressent un total dépaysement et un réel envoûtement. Les personnages sont attachants, le style de l'auteur est tour à tour poétique et captivant. Impossible de lâcher prise. En somme, ce voyage dans le temps est juste parfait ! J'ai adoré.

Bayard coll. Je Bouquine (2018 pour la présente édition)

couverture illustrée par Frédéric Rébéna