12/12/18

Un jour inoubliable, de Stephanie Kate Strohm

Un jour inoubliable

Vivre dans l'ombre d'un frère brillant n'est pas si facile. Angelica Marie Hutcherson en sait quelque chose : pas un jour ne passe sans qu'on lui ressasse les prouesses du Grand James Hutch lors de la sacro-sainte Battle Interdisciplinaire. Ceci expliquerait sans doute pourquoi le rédacteur en chef du journal du lycée, Colin Von Kohorn, lui demande d'écrire un article à ce sujet.
Ambitieuse, Angelica croit saisir sa chance mais va vite déborder du cadre classique pour découvrir un scandale impensable dans l'enceinte de leur école. En effet, le même jour, doivent se tenir cette fameuse Battle, le bal de Homecoming, l'élection des délégués et l'événement footbalistique de l'année. Cerise sur le gâteau : elle apprend que la tête de l'indispensable mascotte a été volée. Cela commence à faire trop de coïncidences...
Angelica n'en doute plus et comprend qu'elle détient le scoop de sa jeune carrière de journaliste d'investigation, au grand dam de ses proches, complètement ahuris de la voir courir dans tous les sens. Même son rédac chef, un brin condescendant, hausse son sourcil d'étonnement avant de se joindre à son enquête pour 24 heures complètement folles et palpitantes !
Au final, la lecture se dévore en deux coups de cuillères à pot : ça fuse à chaque coin de page car les acteurs interviennent sans crier gare pour commenter la situation pour le moins farfelue. Le principe n'est pas nouveau car l'auteur nous avait déjà gratifiés d'un roman choral aussi bourdonnant et original, cf. Ma vie amoureuse en 16 garçons. Il faut dire aussi que cette chère Angelica n'est autre que la sœur de l'adorable Hutch... revoyez vos classiques !
Le roman nous offre donc de bonnes séquences inénarrables, avec des personnages fantasques et attachants. On trouve une fois encore du rythme, de l'humour, du suspense dans cette lecture pour le moins épique et entraînante. C'est complètement fun et délirant, ça fait glousser dans les chaumières. Bref. J'ai trouvé ce deuxième roman tout aussi réussi !

La Martinière J. (2018) - traduit par Aurélie Devillers

Titre VO : The Date To Save

 

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11/12/18

Les Sept ruptures d'Amy et Craig, de Don Zolidis

Les Sept ruptures d'Amy et CraigLoin d'être une banale histoire d'amour impossible, l'histoire de Craig et Amy raconte une série de ruptures et de retrouvailles toutes particulièrement cocasses.
Ils ont 17-18 ans, vivent dans le fin fond du Wyoming, ils s'aiment mais ne font que se quitter. Certes, la vie n'est pas simple et vient souvent jouer les trouble-fêtes dans leur relation en dents de scie. Pour autant, ne craignez pas une lecture mélodramatique ou répétitive car le ton est infiniment drôle et décalé. Craig est super étonnant dans sa façon d'exposer ses déboires et fait bien entendu preuve de dérision à balancer toute son aventure.
Au départ, il ne s'en cache pas, il est complètement fou d'amour pour Amy : c'est la fille la plus populaire de son lycée, la présidente des élèves, elle rayonne parmi la foule. Craig est fasciné, lui vit dans l'ombre, accro à Donjons & Dragons, il déteste les soirées et n'a jamais eu de petite copine. Son premier baiser avec Amy est donc pour lui totalement surréaliste. On le comprend. Il plane sur son petit nuage, frôle parfois l'obsession maladive... plus dure sera la chute.
Car la délicieuse Amy ne va pas l'épargner et lui briser le cœur par sept fois. C'est complètement insensé, et pourtant impossible de lui en vouloir : moins lisse que l'image parfaite qu'elle cultive (enfant adopté, maman malade...), Amy est à sa façon attachante et paumée. De son côté, Craig ne peut plus se contenter de sa posture d'éternelle victime (sa famille va traverser une période difficile et  ses études en seront menacées). À eux de saisir les branches tendues et d'avancer comme ils peuvent.
Cette histoire est à la fois tendre, drôle et désespérée. C'est un mélange de jouissances et d'échecs dans une vision complètement optimiste ! Je redoutais une mise en scène trop dramatique alors que le résultat est détonant et agréablement surprenant. Il y a en effet beaucoup de romantisme, un peu de désœuvrement mais un vrai souffle de vie, d'envie, de joie et de peine. Avec son dosage au plus juste, la lecture se révèle entraînante et enjouée.

La Martinière J. (2018) - Traduit par Sophie Passant

Titre VO : The Seven Torments of Amy & Craig

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10/12/18

La Théorie de l'iceberg, de Christopher Bouix

La théorie de l'icebergÉté 1993. Noé vit dans une petite ville face à l'océan. Passionné de surf jusqu'à son accident, le garçon souffre de choc traumatique et se renferme sur lui-même. Face à sa souffrance, sa famille est impuissante et son psy l'incite à se remettre en selle. Les vacances arrivent, avec son flot de saisonniers. Noé l'ignore encore, mais sa routine va en être bousculée : d'abord, il rencontre Lorraine, qui adore les haïkus, la photographie et les étoiles, puis M. Hereira, un vieux monsieur qui vit cloîtré dans une maison pleine de livres. Chaque samedi, Noé lui rend visite en lui apportant les derniers ouvrages commandés à la bibliothèque. Assez hostile et grincheux, l'homme va tomber sur son carnet et critiquer l'histoire qu'il est en train d'écrire. Le garçon va néanmoins encaisser les remarques en comprenant qu'il s'agit d'un célèbre auteur de science-fiction et qu'il pourrait bien l'aider à terminer son texte pour un concours de nouvelles. De cet été 1993, découleront d'autres rencontres et d'autres vérités qui allégeront considérablement le poids que porte notre jeune héros de 15 ans. « Peut-on savoir qui sont les autres ? Qui ils sont vraiment. Soudain, je n'en étais plus si sûr. Peut-être qu'on se contente de passer notre vie à côté d'eux, à les côtoyer, à les croiser, sans jamais les connaitre. »
J'ai refermé ce livre en ressentant une immense quiétude. C'est en effet une lecture pleine de douceur et de sensibilité, une lecture infiniment charmante et délicieuse. On se laisse bercer par la jolie plume de l'auteur et par l'histoire de Noé. On retient aussi de belles paroles sur l'écriture et le processus de création. C'est très inspirant mais aussi apaisant. Un premier roman convaincant et profondément attachant !

Gallimard jeunesse, coll. Scripto, 2018 - couv. illustrée par Emmanuel Polanco

« Selon Hemingway, la force d'une histoire réside dans ce qui est sous-jacent. Tout ce qui n'est pas exprimé mais que le lecteur ressent. Imagine un iceberg. Les sept huitièmes sont sous l'eau. On ne les voit pas. Mais ce sont eux qui portent la masse. En littérature, c'est pareil. C'est toute cette partie immergée, cet ensemble de non-dits, qui fait la force d'un texte. »

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/12/18

J'ai tué le Père Noël, de Anthony McGowan & Chris Riddell

J'ai tué le pere noelQuelques jours avant Noël, Jojo surprend une dispute entre ses parents. Soudain, la sentence tombe : sa mère accuse son père, « tu as tué Noël ! ». Mais dans l'esprit de l'enfant, les idées s'embrouillent. C'est totalement de sa faute. Sa liste de cadeaux a fait couler le navire. Ses parents se déchirent. Tous les enfants seront privés de Noël à cause de lui.
Ni une ni deux, l'enfant fouille dans ses coffres et ses armoires à la recherche de vieux jouets dont il n'a plus besoin. Il rafistole tout ça, les emballe et les glisse dans un grand sac. Puis chipe le manteau rouge de maman. Se faufile hors de chez lui. Il n'est pas dit que Noël n'aurait pas lieu cette année ! Jojo va remplacer le Père Noël...
Et boum, l'enfant chute dans la neige. Son sac de jouets est éparpillé. Et bim, le voilà nez-à-nez avec un mythe vivant. Une barbe blanche. Un rire tonitruant. Ho-ho-ho. Jojo s'envole à bord d'un traîneau et va découvrir le secret de Noël.
Un conte adorable pour rappeler qu'avant les cadeaux, Noël, c'est aussi une question d'AMOUR !
Superbes illustrations de Chris Riddell : elles justifient à elles seules la découverte du roman.
Texte simple et accessible. Pour lecteurs dès 8 ans.

Milan (2018) - traduit par Élisabeth Sebaoun

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/12/18

Un Noël pour le Loup - Les bonshommes de neige sont éternels - Pas de cadeau pour les bêtes - Elvis et l'homme au manteau rouge

Un Noël pour le loup

Ce n'est pas facile de se racheter une conduite quand on traîne une réputation de grand méchant loup. Notre héros repentant souhaiterait organiser un grand réveillon de Noël et convier tous les animaux de la forêt. Pour dire de pardonner ses méfaits du passé. Mais voilà, la confiance n'est pas chose acquise. Tous se méfient du prédateur et boudent son invitation. lls rôdent néanmoins aux abords de la forêt, spectateurs d'une pantomine invraisemblable... mais incroyablement touchante.

C'est finalement le cœur gros que j'ai refermé cet album, aux magnifiques illustrations, et dans lequel Thierry Dedieu y glisse une grande tendresse et beaucoup de modestie à raconter le mea culpa d'un loup hélas impuissant à faire peau neuve. C'est tout simplement parfait !

Un Noël pour le Loup, de Dedieu

seuil jeunesse, 2017

=============================

 

Les bonshommes de neige sont éternels

Cette histoire fait suite À la recherche du Père Noël et prend des nouvelles du bonhomme de neige alors que l'hiver est en train de tourner la page. Or, celui-ci ne semble pas s'en préoccuper. Par inconsience ou ignorance ? Par contre, ses amis sont terriblement inquiets. Que va-t-il devenir une fois la neige fondue ? Et l'histoire de rappeler le cycle naturel de l'eau dans cette aventure, qui se déroule entre ciel et mer, et qui pousse quatre copains dévoués à prendre tous les risques pour sauver leur bonhomme de neige préféré.

Une fois encore, j'ai été totalement séduite par les couleurs et les images qui s'étalent en grand format dans cet album. Amitié et humour complètent ce rendez-vous... très attachant.

Les bonshommes de neige sont éternels, de Dedieu

seuil jeunesse, 2016

=============================

 

Pas de cadeau pour les betes

Les animaux de la forêt ne reçoivent jamais de cadeaux à Noël. C'est comme ça. Or, cette année, une surprise de taille attend nos amis les bêtes. (En fait, un paquet est tombé accidentellement du traîneau. Mais chut. Fermons les yeux.) Le blaireau, l'écureuil, la lapin, le corbeau, le rouge-gorge, mais aussi le sanglier, la biche, l'ours, les canards, le renard et j'en passe... ils sont tous là, réunis autour de ce paquet mystère. Le Père Noël ne les a pas oubliés ! Grosse émotion dans la forêt. Mais comment vont-ils se partager ce seul cadeau ? La discussion est ouverte, les arguments se bousculent, les supputations pleuvent. Et blablabla.

La chute de l'histoire est bien sympathique, mais avant cela, la lecture fait place aux échanges et à la communion. Elle rappelle aussi que les fêtes existent pour rassembler les proches, les familles, les amis, les âmes seules etc. Une chouette lecture, qui met son grain de sel en toute légèreté.

Pas de cadeau pour les bêtes, de Paul Martin & Antonin Louchard

seuil jeunesse, 2018

=============================

 

Elvis et l'homme au manteau rouge

Quand Ole Könnecke décide de raconter un conte de Noël, attendez-vous à une histoire désopilante et à rebrousse poil des clichés sirupeux de la saison. Ha, ha, ha. Et c'est drôlement bon !

Nous sommes donc le 24 décembre. Elvis est un garagiste aux allures de rockeur. Il a fermé son atelier pour préparer les fêtes, quand une panne d'électricité vient saper son moral. En fait, un individu vient de foncer dans le poteau : un type portant une barbe blanche et un manteau rouge. Quelle idée de se balader en traîneau ! Elvis gronde de mécontentement car ce type le force à reprendre du service, faisant des pieds et des mains pour accélérer la cadence. Forcément, tout va aller de travers et le festival des incongruités ne fait que commencer.

Quelle histoire désopilante ! On croise une équipe de bras cassés très attachants, un petit grand-père à la mémoire qui flanche et des rennes affamés qui partent en roue libre. J'ai rarement lu une histoire de Noël aussi déjantée et savoureuse. On en redemande.

Elvis et l’homme au manteau rouge, par Ole Könnecke

de la Martinière J. (2017)

=============================

 

 

Pêle-Mêle en fête : C'est quoi ça, Petit Papa Noël ? - Le Renard et le Lutin

C'est quoi ça petit papa noel

Prenez place, ça va bombarder de questions. Ahem, ahem. C'est quoi, ça ? Le bonhomme rouge lui répond : un joli petit bonnet, des petites moufles bien chaudes, des petites bottes brillantes, un gros manteau doudoune, des petites lunettes rondes, etc. On scanne de la tête aux pieds notre héros du 25 décembre. Oui, oui. C'est bien le Petit Papa Noël qui joue aux devinettes avec les bambins surexcités. Le résultat est drôle, drôle, drôle. Et les illustrations sont fraîches et pimpantes. On tourne les pages à la verticale, pour accentuer la mise en scène de la pochette-surprise. Une réussite.

C'est quoi, ça, Petit Papa Noël ? de Jean Maubille

Pastel de l'école des loisirs, 2018

==========================

 

Le renard et le lutin

Par une froide nuit de Noël, Goupil se faufile dans la neige pour rôder autour du poulailler de la ferme. Il pense être seul et tranquille, mais ne voit pas la silhouette qui le poursuit. Alors qu'il s'approche de ses proies, soudain, un lutin bondit face à lui et en grognant. C'est interdit de chiper la volaille, interdit de croquer une poule dodue. À la place, le lutin lui propose de partager la bouillie que les enfants lui préparent consciencieusement tous les soirs. Le pacte est scellé : renard et lutin s'accordent à laisser en paix les cocottes du poulailler.

Une jolie fable, bien sage, fidèle à la tradition de Noël : paix et partage dans les cœurs. C'est charmant.

Le Renard et le Lutin, d'Astrid Lindgren & Eva Eriksson

Pastel de l'école des loisirs, 2018

==========================

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Et si c'était lui ? de Jean-Loup Felicioli

Et si c'était lui

Un matin d'hiver, une fillette découvre un sans-abri endormi dans la neige. Ses parents appellent aussitôt les secours pour le conduire à l'hôpital. L'inconnu ne possède aucun papier, il prétend même être le Père Noël. Et c'est vrai que Chloé est en train de s'interroger, car la ressemblance est trompeuse... Et si c'était lui ?

L'homme lui confie alors son grand secret : il a perdu son amulette magique et sa précieuse couverture bleue avec des étoiles. Sans ses accessoires, il ne pourra pas accomplir sa mission de la plus haute importance. Chloé est subjuguée. Elle accepte de s'éclipser hors de la maison, en pleine nuit, et retourne fouiller le parc avec son chien Zorro.

D'autres rencontres l'attendent au tournant, pour une aventure féerique et riche en émotions.

L'histoire est en effet douce et jolie, elle nous transporte à sa façon dans l'ambiance de Noël. On aime ou pas le graphisme (on sent l'expérience de l'auteur dans les films d'animation, cf. Une vie de chat ou Phantom Boy). Personnellement, cela ne me touche pas, mais l'ensemble est assez réaliste et tout à fait cohérent. Je devine que les enfants vont s'y sentir à leur aise et plonger dans cette mythologie avec grand plaisir !

Syros, 2018

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,