10/01/19

La petite librairie des gens heureux, de Veronica Henry

La petite librairie des gens heureuxQuoi ? Un roman qui parle de livres et de librairie ! Il ne m'en fallait pas davantage pour partir en vrille. À l'arrivée, j'ai été agréablement surprise par cette lecture pleine de charme et de gourmandise. Un roman qui ne paie pas de mine et qui vous prend totalement au dépourvu.
Direction un petit village de la côte anglaise, Peasebrook. Le propriétaire de la librairie locale vient de mourir en léguant à son unique fille son bien le plus précieux, Nightingale Books. Mais Emilia se retrouve avec un lourd fardeau sur les bras, car la librairie se porte mal et les dettes s'accumulent. Son père vivait d'insouciance et de passion. Aujourd'hui, Emilia doit décider si elle poursuit l'aventure droit dans le mur ou se résoud à vendre la vieille bâtisse à un promoteur âpre au gain.
Pourtant, elle découvre rapidement l'existence d'une communauté très attachée à la librairie : des amoureux des livres, mais aussi des personnes ayant toutes aimé profondément son propriétaire. Julius était un homme formidable, attachant, avec le cœur sur la main. Tous ont désormais conscience qu'ils ne peuvent pas abandonner Nightingale Books et entendent soutenir Emilia face à son héritage.
Les petites histoires viennent ainsi s'immiscer, ci et là, avec sa brochette de personnalités affables. Chacun y va de son anecdote, mais aussi de ses secrets ou de ses ambitions, pas toujours honorables. Autant de petites billes qui roulent et viennent s'entrechoquer pour créer une formidable osmose. Oui, il y a dans cette lecture une aura magique et poignante : une harmonie réelle et captivante.
J'étais finalement bien lovée dans mon canapé à tourner les pages du roman. Avec un sourire niais sur le visage. Je me sentais dans mon élément, parfaitement chouchoutée dans cette ambiance. Comme un doux refuge qui inspire un vrai confort. Ne cherchez pas le moindre soubresaut, juste l'assurance d'une rencontre improbable et néanmoins lumineuse. J'ai été conquise sur toute la ligne : effet cocooning assuré !

City éditions (2017) - Traduit par Ariane Maksioutine

Titre VO : How to Find Love in a Bookshop

Existe en format poche (2018)

 

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Nous étions les filles de la plage, de Meg Donohue

Nous étions les filles de la plageHuit ans ont passé depuis le tragique été durant lequel Colin a été retrouvé mort sur une plage à Avalon, en Californie. Depuis, sa sœur jumelle vit dans son souvenir et laisse peu de place à son fiancé dans leur relation qui s'effrite. Celui-ci la met en garde et annonce, trois mois avant leur mariage, qu'il préfère prendre de la distance. Kate est effondrée et impuissante. Elle vient notamment d'apprendre qu'elle est enceinte.
Elle se tourne alors vers ses amies, Dani et Vanessa, malgré la distance et le poids du passé qui ont eu raison de leur connivence. L'une collectionne les petits boulots, fume et boit trop, promet d'écrire un roman avant ses 30 ans, l'autre est mariée mais malheureuse, son mari a embrassé une autre femme au boulot, depuis elle a repris contact avec son premier amour et espère le revoir à Avalon.
Car les amies ont pris conscience de leur responsabilité non assumée dans la mort de Colin. En acceptant de retourner ensemble dans leur bungalow sur la plage, elles ont espoir de retrouver l'élan qui fait défaut à leur existence. Leur présent est alourdi par le passé : toutes trois n'ont pas dit toute la vérité. Huit ans plus tôt, Dani, Vanessa et Kate ont en effet précipité le drame d'une manière ou d'une autre et perdu à jamais l'insouciance de leur jeunesse.
Je ne sais plus comment ce roman a atterri entre mes mains, avant de réaliser que j'avais déjà lu La fille qui cherchait son chien du même auteur. J'ai donc plongé et avalé 100 pages d'une traite : la tension dramatique est palpable, savamment dosée par un suspense réel. Seulement, au fil des chapitres, l'intérêt s'est émoussé. Quand, comment, pourquoi. Impossible de pointer du doigt. Peut-être l'amertume me semblait de plus en plus lourde et indigeste.
Toujours est-il que j'ai fini par me lasser : une fois révélés, les secrets ne nous laissent pas bouche bée. Que de tristesse et de non-dits... Le verdict final est désolant. En bref, ce court roman n'a pas su me convaincre pleinement et taille le portrait de trois copines sans concession, en laissant filer toute légèreté... J'espérais davantage de charme, de chaleur, de douceur. En vain.

HarperCollins (2016) - Traduit par Jeanne Deschamp

Titre VO : All the Summer Girls


Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? de Lucie Castel

Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodilesSuite à un récent traumatisme, Sofia a été expédiée en vacances forcées dans un manoir écossais. Mais à peine débarquée, les ennuis commencent. Pour la jeune femme, qui se sent peu disposée à se montrer aimable ou conciliante, c'est la goutte de trop. 
Or, son séjour à Redstone va la déconcerter à plus d'un titre, d'abord par sa rencontre explosive avec le très taciturne Lachlane, puis avec la découverte d'un trafic d'œuvres d'art entre les murs de l'hôtel.
Contre toute attente, Sofia va faire équipe avec son rustre préféré et mener une enquête rocambolesque. Le résultat aussi va s'avérer étonnant et plutôt réjouissant.
Pour avoir lu ce roman en deux petits trajets de voiture, j'ai été agréablement surprise de me prendre au jeu en tournant les pages aussi facilement, sans voir le temps passer.
L'histoire est simple mais entraînante, avec une intrigue criminelle rondement menée et diablement efficace. Certes, le cadre environnant, avec sa campagne écossaise et son manoir d'un autre temps, reste son atout majeur. 
Bon point aussi pour les personnages secondaires, caricaturaux et néanmoins attachants, à défaut des premiers rôles dont le caractère trop fougueux donne des échanges impétueux et inspire une certaine lassitude. Leur relation est d'ailleurs pénible à suivre, avec ses non-dits et ses mystères. Par contre, leur tandem fonctionne à merveille pour débusquer les embrouilles et les traîtres.
Côté détente et évasion, cette lecture remplit donc largement son contrat. On passe un vrai bon moment, sans prise de tête et dans une atmosphère particulièrement ensorcelante. Plutôt pas mal. 

Harlequin (2018)


À noter : le premier roman de l'auteur vient de paraître au prix mini de 4.99€

Pas si simple

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,