28/03/19

Bilan du mois de Mars 2019 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

vintage-glass-bottles

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪ Livres lus ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

 

Bal fatal (Agatha Raisin 15) & Jamais deux sans trois (Agatha Raisin 16), de M. C. Beaton

Darkwind : Mécanique infernale, de Sharon Cameron

Bordemarge, d'Emmanuelle Nuncq

Jackaby, de William Ritter

Les Mystères de Larispem : Le sang jamais n'oublie, de Lucie Pierrat-Pajot

 

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪ séries tv ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

 

The Order série américaine créée par Dennis Heaton et Shelley Eriksen, diffusion Netflix mars 2019

THE ORDER

Une série farfelue à regarder pour rigoler ! J'espère qu'elle se tiendra à l'autodérision et au second degré - involontaire ou pas - mais elle est rafraîchissante à sa façon et totalement imprévisible. C'est l'histoire d'un étudiant qui fait ses premiers pas à l'université et qui cherche à intégrer une société secrète pour venger la mort de sa mère. L'histoire va finalement partir dans tous les sens - ce qui m'a surprise mais également séduite, car le scénario ne se prend pas au sérieux et vire à la bonne blague qui détend l'atmosphère.

 

The Good Wife série américaine créée par Michelle & Robert King. 7 saisons. Diffusion 2009-2016

The-Good-Wife

J'avais PRESQUE terminé la série (me restait 2 saisons) aussi ai-je retrouvé Alicia Florrick avec grand plaisir dans son parcours de vie. Épouse bafouée et humiliée publiquement etc. elle avait su rebondir en décrochant un poste d'avocate dans le cabinet de son ami de fac. Sa relation de couple ayant connu des hauts et des bas, Alicia était parvenue à redevenir maîtresse de ses choix. Du moins, le pensais-je car la conclusion de la série est DÉCEVANTE !!! C'est comme si on avait tourné en rond sur 7 saisons pour aboutir à ÇA. Je n'ai rien compris. De toute façon, la saison 7 sentait le moisi : je n'ai pas accroché à son nouveau “jules” qui se voulait bad boy mais s'avère un gros lâche en puissance. Alicia & Peter : une histoire sans fin. Idem pour Will. Beaucoup de personnages ont déserté le casting *frustration*. Je suis vraiment, vraiment déçue et pas du tout satisfaite. J'avais adoré cette série mais sa conclusion me laisse une immense amertume. 

 

Sherlock série britannique créée par Mark Gatiss et Steven Moffat. Diffusion BBC One depuis juillet 2010. D'après les aventures de Sherlock Holmes écrites par Sir Arthur Conan Doyle, avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman dans le rôle de Watson.

Sherlock the game is now

Il me fallait voir et revoir cette série dans le bon ordre (souvent aperçu des épisodes en zappant).

Contrairement à beaucoup d'aficionados, j'ai adhéré tardivement à cette adaptation. Mes premières tentatives avaient été peu concluantes. Et puis... et puis... j'ai succombé au ton moderne, à l'approche audacieuse, au rythme parfois brouillon, à la dramaturgie et à l'ambiance résolument fascinante. J'aime aussi beaucoup les acteurs. Et Moriarty... interminables soupirs.

sherlock its not a game

 

 

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Jamais deux sans trois (Agatha Raisin enquête 16) de M. C. Beaton

Jamais deux sans trois AudiblePour sauver son agence qui bat de l'aile, Agatha accepte de s'immiscer dans l'intimité du couple Smedley : un mari veut espionner sa femme trop parfaite. Tout de suite, Agatha Raisin prend en grippe l'individu mais se ressaisit en agissant en digne professionnelle qui se respecte et traque ladite épouse avec son nouveau photographe. Mrs Smedley mène cependant une vie tout à fait ordinaire - une vraie sainte à qui l'on donnerait le bon dieu sans confession. Trop beau pour être honnête ? Mrs Raisin fait appel à son bon sens. À côté de ça, Agatha enquête sur la disparition d'une adolescente après une virée en discothèque. Ses copines sont des bêcheuses, totalement ignorantes et d'aucun secours, sauf qu'en fouillant bien cette histoire va dépasser leurs espérances. Et notre tandem va s'en mordre les doigts.

Comme souvent lorsque notre héroïne soupire d'ennui, un meurtre sonne à sa porte ! Ding Dong. Salut Agatha, c'est l'heure du crime. Arme-toi de ton flegme légendaire car les rebondissements vont te donner le tournis. Si l'histoire n'est sans doute pas transcendante - les adolescentes sont horribles - trop de clichés et de lourdeur ci et là, le final pourrait bien vous en boucher un coin. Je dis ça... Mais c'est juste pas possible de nous lâcher un sourire aussi innocent après tant de haine ! Bref. On retient vite la date du 29 mai pour la suite des réjouissances. En attendant, une nouvelle série de MC Beaton arrive fin avril introduisant le policier écossais Hamish Mcbeth - dont Albin Michel propose un extrait ICI.

Toujours sympa à écouter en livre audio. François Carrière donne du bonheur à nos oreilles. Son incarnation d'Agatha Raisin nous imprègne : elles sont toutes deux indissociables.

 

©2019 Albin Michel. Traduit par Béatrice Taupeau (P)2019 Audible Studios

 

L'Élixir d'oubli (Le Paris des merveilles 2), de Pierre Pevel

L'Élixir d'oubli audibleCette lecture fait suite aux Enchantements d'Ambremer où l'on rencontrait Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, dans un Paris des Merveilles absolument éblouissant.

Il n'est pas rare de le trouver en train de retaper sa pétroleuse ou de baguenauder dans les salons influents pour les besoins d'une enquête discrète. Cette fois encore, ses services ont été requis pour retrouver le gendre d'un antiquaire tout juste décédé. Fuite amoureuse ou sentiment de culpabilité de tromper son monde ? Peut-être se planque-t-il dans l'attente de jours meilleurs. Sauf que son commerce est de plus en plus louche. En chemin, Griffont va recroiser sa délicieuse épouse, Isabel de Saint-Gil, elle-même chargée d'une mission secrète : ambassadrice de choc et de charme, elle doit s'assurer que les dragons n'ourdissent pas de nouveaux complots contre les fées et doit donc valser sur toutes les pistes pour déjouer un attentat. 

Entre rivalités ancestrales, querelles entre les cercles de magie, vieilles alliances et drames en latence, on plonge dans une histoire à l'ambiance spectrale ! Car ce tome tue ses héros et fait lambiner le lecteur en ouvrant des parenthèses à n'en plus finir. L'idée est de conjuguer le passé et le présent en se concentrant sur les personnages, comme raconter la première rencontre entre Isabel et Griffont ou expliquer la naissance des cercles de magie. L'auteur passe moins de temps à décrire les décors et brise un peu le sortilège. On a donc moins d'esbrouffe, plus de concret. Seulement, il m'a parfois semblé que l'intrigue devenait poussive (le dernier 1/4 du roman est un peu long et confus). On perd en fantaisie, en découverte, en rythme aussi. La performance de Maud Rudigoz me laisse aussi un goût amer : l'écoute est agréable mais trop lisse pour le registre. J'étais frustrée, je voulais plus de théâtralité, de grandiloquence, de flamboyance... ce truc-là, quoi. 

Ceci dit, je ne vais pas renoncer à écouter le dernier tome de la trilogie, Le Royaume immobile (et probablement découvrir Les Lames du Cardinal du même auteur) !

©2015 Bragelonne (P)2018 Audible Studios

 

Rendez-vous de MARS pour le ClubAudible du mercredi 27 mars.

1 - Quel est votre avis sur ce second tome du « Paris des merveilles » ? Avez-vous apprécié l’histoire et la continuité par rapport au tome 1 ? La performance de Maud Rudigoz a-t-elle su à nouveau vous convaincre ?

Avis plus mitigé. Même si j'ai pris plaisir à retrouver le Paris des Merveilles et ses nombreux personnages, j'ai également trouvé l'intrigue plus poussive. L'auteur a trop voulu emprunter des chemins détournés, et à force d'ouvrir des parenthèses, il m'a semblé qu'il perdait le fil de l'histoire. En tout cas, cela devenait un peu long et confus. La performance de Maud Rudigoz me laisse également un goût plus amer : l'écoute est agréable mais trop lisse pour un tel registre. Cela me frustre, tout ça. Argh.

2 - Avez-vous découvert des informations sur l’auteur par rapport au mois dernier ? Vous êtes-vous penché sur d’autres titres de son répertoire ?

Je vais terminer cette série et probablement découvrir Les Lames du Cardinal.

3 - Que pensez-vous de « l‘Elixir d’oubli » par rapport aux « Enchantements d’Ambremer » ? Quelles différences avez-vous perçues ? Les détails de ce second tome, vous ont-ils permis de mieux comprendre certains passages du titre précédent ?

Je garde une préférence pour Les Enchantements d'Ambremer, parce qu'il nous introduisait dans un univers nouveau et merveilleux. J'avais été éblouie, totalement fascinée par ce que je découvrais. Cette fois, l'auteur s'est concentré sur ses personnages, notamment en racontant la première rencontre entre Griffont et Isabel. Puis a noué une histoire entre le présent et le passé - la politique de l'OutreMonde est tendue.

Ce que j'apprécie, mine de rien, c'est le ton désinvolte de l'auteur. Ses apartés avec le lecteur. Et son audace en glissant le légendaire Arsène Lupin dans les bras d'Isabel - ni vu ni connu. Forcément, on adore !

4 - Quel passage du livre avez-vous préféré ? Et quel personnage vous a fasciné ?

J'ai aimé croire en la mort de certains personnages ! Voilà je ne spoile pas.

5 - Auriez-vous aimé que ce tome soit véritablement une suite des « Enchantements d’Ambremer » ? Le rythme de cette aventure vous a-t-il plus convaincu que la quête du premier tome ?

Je n'attendais pas une suite directe. Cette proposition d'une autre aventure me convenait parfaitement, c'est justement la construction qui pêche.

6 - Qui a lu le dernier tome ? Le conseilleriez-vous ? Dévoile-t-il des informations supplémentaires sur la vie de Griffont, d’Isabel ?

Dans ma liste des futures lectures.


Killer Game, de Stephanie Perkins

J01661Voulant faire table rase du passé, Makani est venue vivre chez sa grand-mère à Osborne, petite ville du Nebraska, où l'attend une existence insipide. Mais quelques jours avant Halloween, le lycée apprend qu'une élève a été assassinée chez elle. Un meurtre d'une rare violence bientôt suivi par d'autres !

Pour Makani et ses amis, l'occasion est trop belle pour papoter et spéculer. Qui et pourquoi ? La liste des victimes s'allonge, la police n'a aucune piste mais rappelle aux ados la plus grande prudence. Bien entendu, Makani fonce tête baissée vers l'interdit et ainsi s'amourache du frère de l'inspecteur. Ollie est un garçon étrange, un peu fuyant, qui a teint ses cheveux en rose délavé. Ils ont eu une brève liaison l'été dernier, puis ont coupé les ponts sans explication. Aujourd'hui ils se flairent à nouveau et ne tiennent plus compte des mises en garde.

Ancienne amatrice des Slashers des années 90-2000, je ne pouvais ignorer ce roman dont l'efficacité était programmée. En effet, même si l'histoire est carrément gore et cousue de fil blanc, elle vous obsède et ne vous lâche plus jusqu'au point final. On gobe tout, même le creux, le niais, le stupide. La romance entre Makani et Ollie vous semble inopportune ? C'est vrai. Mais on gobe tout. Même le raisonnement du serial killer ou le dénouement carnavalesque... Ha, ha. Après tout, ça se lit tellement vite. Et les mises à mort sont vachement détaillées : sauvages et sanguinaires. Bleh. Rien que par curiosité, ça vaut le coup de flipper sous la couette !

Un roman d'horreur à la Scream : redoutable et impossible à refermer. Oh yeah.

Gallimard jeunesse (2019) - traduit par Isabelle Troin

Illustrateur de couverture : Emmanuel Polanco

 

Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,