Birthday Marilyn

 

En avril, il y a eu des anniversaires, des vacances, du soleil et des lectures sanglantes...

☼ Comme une tombe, de Peter James

☼ Le Piège du silence, de Rachel Abbott

☼ L'étranger dans la maison, de Shari Lapena

☼ La Dernière fille, de Riley Sager

☼ La Dernière Nuit à Tremore Beach, de Mikel Santiago

☼ Elle, de Harriet Lane

☼ L'invitation, par Elizabeth Day

Nuit & Sœurs, de Bernard Minier

 

Et une lecture pleine de magie ! ♥

☼ Les Défis de Morrigane Crow : Nevermoor, de Jessica Townsend

 

♪♫•*¨*• Séries TV •*¨*•♫♪

 

Ce mois-ci, j'ai terminé la série BATES MOTEL (5 saisons). Diffusion 2013-2017

BATES MOTEL

Sensation d'avaler une enclume : on se souvient des premières saisons polluées par une ambiance très lourde et malsaine, d'abord parce qu'à White Pine Bay la ville est gangrénée par la corruption, la drogue et les règlements de compte internes. Norma y débarque avec son fils Norman où tous deux vont diriger un motel situé au bord d'une route très peu fréquentée. Ses relations avec le shérif ne sont pas au beau fixe, mais Alex Romero va devenir un personnage important pour Norma, quitte à déséquilibrer la relation qu'elle entretient avec son fils. Norman a grandi de cet amour exclusif. Il sort tout juste de l'adolescence quand il réalise qu'il souffre de troubles de la personnalité - que Norma va refuser d'admettre. Et là, il faut saluer la prouesse de Freddie Highmore qui se confond au personnage de Norman Bates avec un naturel désarmant. Plus d'une fois, j'ai haï ce garçon car il incarnait la folie, la terreur, l'angoisse, la pathologie... Il est flippant. Un véritable psychopathe.

On n'oublie pas non plus l'histoire poignante et dramatique. On connaît les grandes lignes, mais c'est toujours une surprise de redécouvrir la lecture qui en est faite - inspiration d'après le personnage du film de Hitchcock mais aussi du roman de Robert Bloch. Plus les saisons s'enchaînent, plus le climat vire au glauque. Au cauchemar. Bref. C'est effrayant, déprimant et malgré tout fascinant. Surprise du casting : Rihanna se glisse dans la peau de Marion Crane pour un tour de passe-passe épatant. Même la scène de douche est revisitée - chapeau !

 

Loin du tumulte de GAME OF THRONES (dernière saison en cours #tapage médiatique assommant), je retrouve donc ma PHRYNE FISHER préférée en replongeant dans la série en 3 saisons. Diffusion 2012-2015

Miss Fisher murder mysteries

Cette série inspirée d'après les romans de Kerry Greenwood est un étourdissement de fanfreluches et de champagne dans une Australie des années 20 où Miss Fisher vient de déposer ses nombreuses malles. Véritable touche-à-tout, elle se lance dans une carrière d'enquêtrice et n'hésite pas à empiéter sur le terrain de l'inspecteur Robinson qui ne cache pas son exaspération. Leurs bisbilles sont délicieuses et charmantes, annonçant une complicité plus tendre et (presque) amoureuse au fil des épisodes.

Hélas, la série s'est mise en arrêt depuis le départ de son actrice fétiche - Essie Davis s'est installée en Angleterre et a tourné pour GOT notamment. C'est un coup dur pour les amoureux de Miss Fisher dont les enquêtes pleines de peps offraient également un défilé de toilettes à faire baver d'envie... Depuis, les producteurs ont lancé une série spin-off se déroulant dans les années 60 avec une Peregrine Fisher en tête d'affiche.

Image associée

 

Autre frustration de lectrice, la série n'a jamais été traduite dans son intégralité (5 titres chez 10-18, 2 chez City éditions pour un total de 17 romans en VO). Soupirs.