Out of ControlCliff est en dernière année au lycée mais a déjà compris qu'il n'irait pas à l'université car son père au chômage n'a pas l'intention de dépenser un sou de plus pour son rejeton. Le gosse a pourtant de bonnes notes et un job à temps partiel. Malheureusement toute discussion est impossible. L'attitude du père est tyrannique, l'ambiance à la maison est désormais irrespirable.
Pour chasser ses idées noires, Cliff fantasme sur la nouvelle fille de sa classe d'arts plastiques. La belle et inaccessible Jillian. Lui si discret préfère rêver son idylle plutôt que de prendre des risques... échaudé par une première expérience encore traumatisante. Il a depuis renoncé à sortir avec des filles et libère sa frustration en rédigeant rageusement son cahier.
Car Cliff est en colère et va péter un câble. Contre son père, contre les sportifs de l'école, contre la vie en général. Ce défouloir sur 400 pages est aussi le reflet du quotidien pas toujours drôle et loin d'être tendre des jeunes d'aujourd'hui. Ça cogne dans tous les sens du terme et ça laisse son empreinte - notamment auprès des plus concernés. On y parle des problèmes d'autorité, de sexe et aussi d'avenir. C'est sans filtre. Un style cash et sans complexe qui interpelle.
Si je n'ai pas aimé le narrateur (je suis trop vieille), j'ai néanmoins trouvé son discours pertinent. Il y a un brin de cynisme dans ce portrait et jamais d'auto-apitoiement qui élimine toute idée de taxer cette lecture de porte-drapeau.

Bayard (2019) - Traduit par Dominique Kugler

Titre VO : Character, Driven