31/07/19

Bilan du mois de Juillet 2019 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

summer offline

 

Le temps passe vite, quand la saison est douce... et les lectures affluent. 

Ont donc retenu toute mon attention :

 

 24 Épisodes pour lui Plaire, par Maurene Goo

Au Cœur de l'Été (Meurtres à Sandhamn #5), de Viveca Sten

Le Chant du Rossignol, de Kristin Hannah

L'Aviatrice, de Paula McLain

Filles de la Mer, de Mary Lynn Bracht


 

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

 

Et pendant ce temps-là, dans mon poste, ont défilé des séries TV multiples et variées.

 

Alias Grace Captive tv

Captive (ou Alias Grace en VO) : mini-série télévisée canado-américaine en six épisodes, créée par Mary Harron, adaptée du roman de Margaret Atwood.

Voilà une histoire prenante car troublante et pleine de mystère : une jeune domestique est condamnée à mort pour avoir assassiné son maître et sa gouvernante. Celle-ci se défend et jure son innocence... mais son attitude hystérique et trop émotive ont joué en sa défaveur. Arrive alors un spécialiste du subconscient qui désire la rencontrer et discuter de son parcours. Leurs tête-à-tête vont faire naître un lien particulier entre la patiente et son médecin, lui tombe sous le charme, elle cherche à le manipuler... ou pas ? Cette demoiselle inspire beaucoup d'interrogations ! J'ai totalement succombé à l'ambiance suffocante et néanmoins envoûtante. En plus de comprendre qui a fait quoi, de remonter l'enquête et les crimes commis. On a envie de savoir et on ne décroche plus des six épisodes. Fascinant !

 

le chalet

Le Chalet est une mini-série française en six épisodes, créée par Alexis Lecaye, réalisée par Camille Bordes-Resnais et diffusée au printemps 2018.

Un village de montagne coupé du monde + six habitants + treize invités = un thriller macabre, à l'atmosphère en « huis clos » très réussie. Je n'avais pas deviné tous les ressorts du dénouement... bon point ! C'est carrément bluffant.

 

Et enfin, MON PÊCHÉ MIGNON !

Poldark

POLDARK (2015) série britannique de Debbie Horsfield avec Aidan Turner (Ross Poldark), Eleanor Tomlinson (Demelza). D'après les romans de Winston Graham.

Direction les Cornouailles, vers la fin du XVIII siècle. Ross Poldark revient de la guerre d'Indépendance américaine pour retrouver sa bien-aimée, sauf que tout a basculé : un domaine en ruines, une promise à un autre, une famille au bord de l'implosion. J'avais bien tenté cette série au  moment de sa sortie mais n'avais pas donné suite... ignorant que j'allais pleinement succombé, quatre ans plus tard. C'est romanesque, mais captivant. Les personnages nous agacent, nous font chavirer. Les décors nous éblouissent. Oui, c'est mon pêché mignon de cet été 2019.

La dernière saison devrait arriver dès la rentrée... mon cœur s'emballe. ♥☺ 

 

2 Séries pas du tout aimées :

what if

What / If série américaine produite par Robert Zemeckis, avec Renee Zellweger, dans le rôle d'une manipulatrice implacable qui propose un étrange pacte (dont on ne connaît pas les lignes) à un jeune couple pour financer leur entreprise. C'est long et terriblement poussif. Pas adhéré.

traitres

Traitors série britannique d'espionnage diffusée en 2019. En 1945, à Londres, une jeune femme se lance dans l'espionnage en cherchant à démasquer un agent russe au sein du gouvernement britannique alors dirigé par les Travaillistes. Scénario correct hélas pollué par un érotisme inutile et abusé... NEXT. 

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Le casse (Fox and O'Hare #1), de Janet Evanovich & Lee Goldberg

LE CASSEJ'ai tenté la pause Stéphanie Plum en voulant faire connaissance avec Kate O'Hare l'autre héroïne de Janet Evanovich mais ça a été une mauvaise pioche. Là où Stéphanie est risible à courir comme une cinglée dans Trenton, Kate est tristement rigoureuse et hyper conformiste dans son job. Pas très fendard à lire, quoi.

Agent du FBI, Kate est obsédée par un escroc notoire qu'elle traque depuis des années. Mais Nick Fox est un vrai passe-muraille qui use de son charme pour échapper à tout contrôle. Finalement la blague tourne court et le type est arrêté. Kate filerait presque un mauvais coton d'avoir atteint son but (trompe son ennui comme elle peut) jusqu'à ce qu'elle découvre que Nick s'est encore fait la malle.

Direction une île grecque pour des retrouvailles étonnantes car un étrange deal est alors proposé à ce couple impossible. Sauf que voilà... ça ne fonctionne pas ! J'ai trouvé l'ensemble hyper convenu et décevant. Les personnages agissent comme des pantins à qui on a distribué les cartes. C'est trop facile, trop attendu. Bref. Ça manque de pétillant et de dérision. Manque clairement un truc qui me fait douter quant à la suite de cette série. :-/

Pocket (2017)

Elisabeth LUC (Traducteur)

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le grand huit (Stephanie Plum #8), de Janet Evanovich

LE GRAND HUITC'est la déprime post-rupture dans ce tome 8, si bien qu'on suit mollement l'enquête de Stéphanie qui recherche une femme en fuite avec son enfant. Après un divorce difficile, son ex menace de porter plainte et agite la caution du droit de garde. D'où l'intervention de notre experte qui a été engagée par la voisine de ses parents.
Mais cette mission voit aussi l'intrusion de la mafia avec des tueurs sans foi ni loi, en plus de semer la terreur dans les rues de Trenton, ils paradent dans des déguisements grotesques - genre, un costume de lapin ou un masque de Clinton - et foutent franchement les jetons !!!
À maintes reprises, Ranger ou Morelli interviennent pour prendre des nouvelles ou mettre leur grain de sel. Ce serait tellement plus simple si Stéphanie disait enfin POUCE et prenait des vacances au soleil. Malheureusement Miss Plum est obstinée et orgueilleuse. Elle refuse de passer pour une faible femme et enchaîne les déconvenues.
Oui, oui, encore un DDC impossible à attraper. On ne perd pas le nord non plus. Et ça saoule...
Ajoutez aussi que le Magicien entre en piste et réclame le paiement de sa dette. Sauf que je ne suis pas contente. C'est loin d'être fini avec Morelli, s'il fallait que l'héroïne de Janet Evanovich croque le fruit défendu pour s'en convaincre... Je soupire, je peste, je râle.
Voilà.
En plus, ça se termine très abruptement - niveau intrigue, on a fait mieux car on a le sentiment d'un travail bâclé et bouclé à la va-vite. Mouaip...

Pocket (2006)

Philippe LOUBAT-DELRANC (Traducteur)

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Septième ciel (Stephanie Plum #7), de Janet Evanovich

SEPTIÈME CIELJe n'avais pas forcément prévu d'enchaîner ce présent tome car j'avoue être un peu lasse des cavalcades de Stéphanie Plum ! C'est non seulement toujours la même chanson mais souvent excessif et assez débile car trop immature. À force, ça use.

Cette fois, Stéphanie se coltine un vieux teigneux - déprimé et carrément cinglé - qui fuit dans toute la ville au volant d'une Cadillac et qui riposte avec une arme au poing. Sa mission se barre dans tous les sens et ne tient pas nécessairement en haleine...

Non, hélas, ce n'est guère excitant. Toujours les mêmes combines, les mêmes situations ubuesques, les mêmes tergiversations. J'ai parfois l'impression de retrouver les mêmes chapitres prémâchés qu'on recolle mot pour mot au fil des tomes. Ça me saoule.

Heureusement j'y trouve aussi mon compte car je suis absolument, totalement, complètement fan de Morelli. Ses rares apparitions sont du miel pour mon cœur. Et j'enrage contre Miss Plum qui ne reconnaît pas l'évidence et qui joue un jeu dangereux avec Ranger. ARGH.

Pocket - 2005

Philippe LOUBAT-DELRANC (Traducteur)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Six appeal (Stephanie Plum #6), par Janet Evanovich

SIX APPEALStéphanie Plum, c'est encore et toujours la même rengaine : une tendance disproportionnée à se mettre dans le pépin à cause de son entêtement (parfois) puéril.
Et ça donne, encore et toujours, des bagnoles qui prennent feu, des types lourdingues qui collent aux basques, des DDC qui refusent de suivre la meilleure chasseuse de primes, des virées nocturnes pour acheter des barres de chocolat, des boulets qui handicapent sa vie sexuelle et des enquêtes qui sont souvent résolues au pif... disons-le clairement.

Dans cet épisode, Stéphanie doit accessoirement retrouver Ranger étrangement mêlé à une affaire de meurtre. Sa grand-mère vient emménager dans son appartement. Elle adopte sans le vouloir un chien à l'appétit insatiable. Et Morelli ronge son frein pour partager un peu d'intimité avec sa douce.

On a donc de bonnes séquences cocasses - heureusement - car le profil global fait penser à du copier-coller pur et dur. À consommer à doses homéopathiques... ou pas !

Pocket - 2004

Julie SIBONY (Traducteur)

☆☆☆☆☆☆☆
- La vache, si je gagnais un dollar pour chaque bagnole que tu bousilles, je pourrais déjà prendre ma retraite, lança Lula en arrivant.
- C'était pas ma faute.
- Ouais, c'est jamais ta faute. Ça doit être une question de karma. T'as vingt sur vingt au compteur à emmerdes quand il s'agit de bagnoles.
☆☆☆☆☆☆☆

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Cinq à sexe (Stephanie Plum #5), de Janet Evanovich

CINQ À SEXECela fait un moment que je voulais reprendre cette série car on ne lit jamais assez de bouquin rigolo et garanti sans prise de tête ! Et puis c'est tellement bon de glousser en tournant les pages d'une histoire complètement foldingue. J'ai donc retrouvé cette chère Stéphanie Plum, alias la Chasseuse de primes Explosive, dit-on. *rires* L'effet promis a été radical.

Dans cet épisode, Stéphanie est chargée de retrouver un oncle évaporé dans la nature, de passer les menottes à un Munchkin teigneux, de démêler une facture réglée à la société des ordures ménagères, d'échapper à un Champion revanchard qui lui promet un rendez-vous avec Jésus, de calmer ses hormones et de manger trop de glucides. Voilà, voilà.

En bonus, nous avons également une Lula remontée à bloc et une Mamie Mazur à l'écoute de nouvelles expériences. Sans oublier, évidemment, des voitures noires qui tombent comme des mouches. Des cadavres qui se ramassent à la pelle. Ranger qui fait tomber le masque. Et Morelli qui fait du Morelli ! Bref. Entre interdit, mystère et charme canaille, notre cœur fait BOUM. Reste maintenant à savoir à qui Stephanie a passé ce fichu coup de fil... bon sang. Cette petite phrase finale m'a mise k-o.
Six appeal, me voilà !

POCKET - 2003

Philippe LOUBAT-DELRANC (Traducteur)

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Signé Sixtine #1 Derrière les étoiles, de Roxane Dambre

signé sixtine 1Encore une lecture hyper réjouissante qui consiste à mettre en scène des personnages drôles et attachants en plus de les propulser dans une pseudo enquête journalistique sur fond de mystère cosmologique avec soupçon de vie extraterrestre... Go, girl ! Scully's on fire !

L'histoire présente en effet une jeune journaliste aux idées colorées, son stagiaire photographe accro à la bouffe, une joyeuse équipe de scientifiques qu'on croirait sortis de The X-Files (cf. les Bandits solitaires) et un commissaire sarcastique qui ne laisse rien au hasard. Vous les lancez dans un congrès ronflant soudain chahuté par une annonce révolutionnaire puis par un meurtre. Et vous vous embarquez pour une aventure improbable avec tournées de pizza et rapt nocturne qui ferait glacer d'effroi le plus stoïque des chercheurs...

Bref. On s'amuse bien même si on voit venir le dénouement à des kilomètres à la ronde. On se surprend tout de même à hausser les sourcils en suivant l'intrigue dont les rebondissements - parfois saugrenus - nous font rire sous cape ! En fait, on adhère avant tout à l'ambiance, au casting et à la bonne humeur générale. Car pour une première mouture, voilà qui annonce une série sans prétention et très divertissante ! 
Affaire à suivre.

Calmann Lévy (2018)

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un karma (presque) parfait, de Roxane Dambre

Un karma presque parfaitDésirant relancer sa carrière en berne, Siloé dépoussière son C.V. en exagérant à peine ses compétences et rencontre un conseiller ultra sexy pour l'exercer à réussir ses entretiens. Sa course à l'emploi s'illustre également par une série de péripéties toutes plus fantasques et hilarantes. On y croise notamment une fratrie atypique - trois frangins au prénom d'empereurs romains et une adolescente fleur bleue et naïve qui tombe constamment amoureuse - des plans tordus pour éloigner les parasites, des propositions de mariage insensées, des copines avisées et des séquences de recrutement insolites !

Bref. C'est super léger et rafraîchissant à suivre. J'ai vraiment passé un très bon moment ... on sourit beaucoup, on trouve tout le monde attachant, on adore les rebondissements, on craque pour l'ambiance et l'écriture. Tout ça pour dire que j'ai déjà acheté d'autres romans de cette jeune trentenaire bourrée de talent !

En attendant, CHEERS pour cette ravissante comédie avec des personnages adorables, des intrigues et des rebondissements cocasses. La lecture est entraînante : elle vous colle un sourire banane sur les lèvres tout du long... Franchement TOP !

Calmann-Lévy (2018)

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Qui prend la mouche (Hamish Macbeth 1), de M. C. Beaton

Qui prend la moucheAprès une Agatha Raisin pittoresque, nous rencontrons un Hamish Macbeth particulièrement affable et a priori benêt. Mais qu'on ne se trompe pas sur l'énergumène dont la patience et la logique sont hautement plus ciselées que les apparences laisseraient supposer... Quiconque croise ce policier débonnaire au détour d'un loch ou dans la verte campagne écossaise aurait tout lieu de conclure qu'il serait vain de lui confier une enquête. L'homme n'est pas antipathique mais assez intrusif dans la vie des gens. Les stagiaires du séjour de pêche organisé par les Cartwright en font d'ailleurs l'expérience et anticipent souvent la petite collation dès qu'il s'approche nonchalamment de leur groupe. Eux aussi ont tendance à sous-estimer ses talents de fin limier, et pourtant... Quand le crime est commis, tous ont néanmoins le profil idéal pour être le coupable et ne perçoivent plus alors l'ingérence de Macbeth dans leurs petites affaires de manière aussi complaisante.

OK l'intrigue policière est pauvrette mais ce n'est clairement pas ce qu'on attend des livres de M.C. Beaton. J'ai vite pris mon parti de découvrir ses romans pour leur ambiance et la brochette de personnages insolites qu'ils ont tendance à proposer. Rien que pour ça, le voyage vaut le coup d'œil !

Le dénouement se déroule en clin d'œil à Agatha Christie même si la démonstration est moins grandiloquente et beaucoup plus expéditive car l'auteure n'a vraiment pas pris le temps de peaufiner son intrigue. Hop hop hop les faits sont exposés, les indices dévoilés, les dés lancés, les masques envolés. Et le rideau tombe aussi. 
Fin de la représentation.

Une petite lecture sympathique... certes pas révolutionnaire et moins piquante que la série Agatha Raisin. Toutefois je suis séduite par l'esprit vintage et pantouflard de cette échappée écossaise. Affaire à suivre dans Qui va à la chasse !

©2019 Albin Michel. Traduit de l’anglais par Karine Guerre (P)2019 Audible Studios

 

Vous aimez Agatha Raisin ? Vous allez adorer Hamish Macbeth ! Comme sa grande sœur Agatha, cet Hercule Poirot à la sauce écossaise entraîne le lecteur dans des aventures totalement déjantées sorties tout droit de l'imagination de M.C Beaton. Avec, en prime, le charme des lochs, des highlanders mystérieux et des châteaux hantés. Attention, fantômes !

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Pulpeuse fiction, de Sophie Noël

Pulpeuse fictionDe l'humour et de la bonne humeur avec une héroïne gaffeuse qui cherche désespérément le grand amour et la confiance en soi ! Demandez le programme.

Vous avez donc Victoire, presque 30 ans, ses courbes rondes et pulpeuses, son coup de foudre pour un prof de musique et son projet fou pour le conquérir. Elle parvient à obtenir un poste dans son collège mais s'emmêle les pinceaux pour se valoriser car elle enchaîne les bourdes dès qu'elle est en sa présence. Résultat, elle tombe dans les bras d'un bellâtre qui ne doute pas de son sex-appeal et s'attelle à suivre un programme de choc pour perdre ses kilos et sculpter sa silhouette en se forgeant un mental d'acier. Elle accepte aussi de rejoindre la nouvelle chorale scolaire et loue son potentiel insoupçonné après avoir abusé du vin rouge (prétend aussi être en possession du fascicule perdu de Mozart). Bref.

Entrez dans la ronde et suivez la cadence infernale avec cette tornade de folie douce & de joie de vivre. C'est extrêmement rafraîchissant et optimiste à lire. Seul souci : le casting des spécimens masculins est loupé. On ne s'attache pas du tout aux deux zozos et on ne comprend pas bien l'alignement des planètes ni l'alchimie soudaine qui se crée. C'est trop soudain. On n'y croit pas une seconde. Dommage car le reste du bouquin est top. Et c'est carrément grâce à son héroïne - Mademoiselle Victoire Sting !

City éditions (2016) - également disponible en format poche

description

Extrait Gif : I FEEL PRETTY (Moi, belle et jolie) film américain écrit et réalisé par Abby Kohn & Marc Silverstein, sorti en 2018. Il met en vedette Amy Schumer, Michelle Williams, Emily Ratajkowski, Rory Scovel et Naomi Campbell. Très, très drôle.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,