19/09/19

The Rule of One, par Ashley & Leslie Saunders

The rule of oneAva et Mira Goodwin sont jumelles mais vivent clandestinement dans cette Amérique qui mène une politique hyper stricte sur l'enfant unique. Par son poste de directeur du Planning familial, leur père a concocté ce subterfuge à la barbe des dirigeants.
Malgré les risques, il a mis au point un système d'alternance pour permettre aux deux sœurs de mener un semblant de vie ordinaire. Toutes deux se rendent au lycée, passent des examens, prennent les transports en commun, chantent dans la chorale, s'inscrivent pour l'université...
Cela demande une vigilance constante et une rigueur militaire que la famille a su adopter durant dix-huit années. Un soir, tout bascule au cours d'un dîner avec le gouverneur et son petit-fils du même âge que les filles.
Et là, je fais pause. J'ai beaucoup aimé cette première partie qui dévoile le mystère des Goodwin et leurs stratagèmes pour continuer leur existence cachée. On vit l'instant présent mais on se demande aussi comment elles pourront gérer leur futur dans une société qui sanctionne, qui exclut et qui érige des murs pour se protéger des Excès.
La suite de l'histoire prend l'allure d'une course sans fin à travers la fuite des frangines dans un monde inconnu. En chemin elles approfondiront des secrets de famille longtemps enfouis, le vrai rôle de leur père, la mort de leur mère et le silence de leurs proches.
C'est finalement moins un roman d'action qu'un roman sur le lien du sang et sur l'extraordinaire complicité entre les deux sœurs. Il est question de gémellité mais aussi d'identité car Ava et Mira ont grandi dans le même moule, ne devant former qu'une seule et même personne, annihilant toute perspective de penser par et pour elle-même. Assez frustrant....
Des questions restent ouvertes - car il existe une suite - mais ce roman peut se lire indépendamment.

La Martinière J. (2019) - Traduit par Isabelle Troin

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Pêle-mêle : Quatre pattes - Un drôle de truc pas drôle - Laissez-moi tranquille...

quatre pattes

Après le magnifique Tout doux, dans lequel Gaëtan Dorémus exprimait déjà sa tendresse et sa poésie en donnant naissance à son ourson, on retrouve notre cher ami dans son apprentissage de la vie à quatre pattes... Marcher sur le goudron, danser sur les petits cailloux, sentir le chatouillis de l'herbe, patauger dans la boue, grimper et explorer le monde.

Cette histoire donne la sensation de partir loin dans une aventure inconnue et parfois dangereuse. Attendez de voir cette ascension vertigineuse, ce froid aux pattes, cette ivresse soudaine qui vous cloue sur place ! On vit auprès de l'ourson les mêmes émotions et à travers son regard innocent... d'où la chute rigolote et pleine de sourire.

Encore une fois, cet album est remarquable par ses couleurs, son atmosphère mystérieuse et son suspense qui donne des frissons. C'est beau, en plus d'être fascinant. Ça se lit avec des yeux ronds comme des billes - la découverte du monde à hauteur d'ourson est juste une prodigieuse plongée, riche en enseignements. Magnifique.

Quatre pattes, par Gaëtan Dorémus

rouergue, 2019

=======================

un drole de truc pas drole

Rien ne va plus pour notre jeune héroïne : un drôle de truc pas drôle ne cesse de la poursuivre. Cela ressemble à une pelote noire, embrouillée, indéfinissable. Par contre, elle ne cesse de la coller et refuse de s'en aller.

Mais comment expliquer à maman ce drôle de truc pas drôle ? Simplement que c'est gênant, que c'est là, présent, encombrant. Qu'on a beau lui faire peur, chasser ce truc, menacer, crier, l'enfermer à double tour... il refuse de lâcher prise. Reste alors à mieux cerner ce truc, à comprendre son pourquoi et son comment, à regarder autour de soi, à réaliser que c'est partout, que tout le monde porte ce drôle de truc et que la terre continue de tourner.

Bravo à cet album qui met en scène les états d'âme - ces émotions si complexes qui nous saisissent par surprise et nous laissent souvent à plat - cet album a su les exprimer avec justesse, dans un grand festival de couleurs et au cœur d'un graphisme ordinaire et néanmoins intimiste. On suit la réflexion méthodique de la jeune fille, ses doutes, ses colères, ses bonnes idées pour vivre avec son drôle de truc. On applaudit bien fort ce tour de passe-passe... très habile et astucieux. 

Un drôle de truc pas drôle, par Giulia Sagramola

rouergue, 2019

=======================

Laissez moi tranquille

Parfois Leyla en a assez de vivre au sein d'une tribu nombreuse et bruyante, qui colle et qui donne des bisous tout le temps. Parfois Leyla a envie de calme et de tranquillité. Un jour, elle décide donc de s'éloigner du clan et de partir à l'aventure.

Une aventure non moins périlleuse et pleine d'inconnues ! Car Leyla se blesse au pied - ouille - puis croise un lézard indolent et peu bavard. En écoutant ses plaintes, il lui confie pourtant une astuce - faire silence et fermer les yeux, se dorer la pilule au soleil et réfléchir au sens de la vie.

Miracle, cette formule donne à Leyla le goût de retrouver sa famille et de raconter sa folle épopée. Tous sont en admiration - quel courage, vraiment - et tous répondent en chœur pour cajoler cette héroïne intelligente et déterminée !

On aime beaucoup cet album plein d'humour et de tendresse, aux illustrations douces et réconfortantes. Galia Bernstein a déjà illustré La grande famille (drôle et génial également).

Laissez-moi tranquille... par Galia Bernstein

Album Nathan, 2019

=======================

 

Le Club des Lemmings très distingués, par Julie Colombet

Le Club des lemmings très distingués

Pour appartenir au Club des Lemmings très distingués, il faut tout d'abord être un lemming (ça coule de source) et se montrer distingué en toute circonstance (et croyez-moi ce n'est pas donné à tout le monde). En effet, le Club s'illustre d'une flopée d'interdictions... comme marcher à quatre pattes, grogner ou jouer dans la boue. Non, vraiment, aucune décence à avoir un comportement trop animal et sauvage. C'est très loin de la classe affichée par nos lemmings très distingués.

Les règles aussi ont été écrites pour être respectées à la lettre (gare aux rebelles) : vivre en communauté et partager leurs activités constituent leur lot quotidien et le sel de leur existence. Ainsi, tout baigne chez les lemmings, heureux et sans cesse affairés. Seul le dénommé Bertie semble sortir du lot. En effet, notre jeune lemming est de plus en plus las de cet esprit de groupe, du brouhaha constant, du confinement, du regard des uns et des autres, du manque de liberté, du règlement strict.

Un jour il décide de s'échapper pour prendre l'air à la surface. Là, il tombe museau contre museau avec un ours ! Un énorme et imposant ours brun. Graou... l'animal le scrute avec attention, avec curiosité, avec gourmandise. Qui sait ? Le monstre ouvre grand la bouche et sort sa langue. Ça va saigner chez les lemmings ? Pas du tout. Notre gros nounours a juste besoin de câlins et d'affection. Lui aussi est en quête de nouveaux amis. Il adore se rouler dans l'herbe, grimper aux arbres, se lécher les pattes... Bertie est fasciné, envieux et intrigué.

Il décide de présenter son camarade auprès des lemmings... qui sont assez frileux de valider sa candidature pour rejoindre leur Club. Et puis, les vacances approchent et tous veulent aller à la mer - une autre péripétie incroyable et qui va donner des frissons au lecteur ! Car ceci est une histoire passionnante, en plus d'être drôle et merveilleusement illustrée. On y parle de tolérance, de différence et d'acceptation de l'autre avec un air de ne pas y toucher. On trouve également beaucoup de fantaisie et de bonne humeur au sommaire. En bref, c'est décalé et follement original. On ne peut qu'adorer ! ♥

Casterman, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,