18/10/19

Sac d'os, de Stephen King

Sac d'osSuite au décès de son épouse, un écrivain à succès peine à trouver l'inspiration. Il décide donc de s'isoler dans leur maison de campagne mais n'y trouve pas la tranquillité espérée. Chaque nuit il fait des cauchemars et commence à voir des fantômes.
Il découvre finalement que Sara Laughs est une maison hantée - son épouse aurait mené sa propre enquête - et veut en comprendre les raisons.
Sa récente rencontre avec une jeune maman célibataire le place aussi au cœur d'un délicat conflit entre le grand-père qui veut à tout prix obtenir la garde de l'enfant et la mère qui s'y oppose farouchement.

Les ennuis s'enchaînent pour Mike Noonan, faisant vaciller l'ambiance du roman entre thriller et fantastique. Il y a du bon et du moins bon dans tout ça - je pense surtout que le format audio est peu adapté car trop long. J'ai mis dix jours pour en venir à bout. Pfiou.
J'aime bien François Montagut en tant que lecteur... élégance, dandysme, compassion. Malheureusement les voix féminines sont loupées... Mattie et Kyra sont trop pleurnichardes : ça saoule !

Question roman, on sent pleinement le malaise grossir et on barbote dans des eaux fangeuses dont on déteste l'odeur de soufre. On devine que ce qu'on nous cache n'est vraiment pas beau. Aussi, lorsque la vérité éclate, on est complètement abattu. C'est pire qu'affreux. C'est franchement sinistre.
Par contre, d'entrée de jeu, j'avais aimé cette figure de l'écrivain qui raconte son travail et son mode de vie. Rien que l'introduction donnait envie de s'engager... Par la suite, l'histoire nous en fait voir de toutes les couleurs mais je ne regrette pas non plus d'avoir été déstabilisée. L'effet global est saisissant. Un peu dérangeant, parfois longuet, carrément angoissant.

Stephen King s'y entend pour créer ce type d'atmosphère hors du commun. C'est souvent foisonnant - description, digression, prétention - c'est aussi sa façon de faire, productive et efficace. Croisons les doigts pour que la prochaine pêche soit bonne !

©1998 / 1999 Stephen King / Albin Michel. Traduit de l'américain par William Olivier Desmond (P)2019 Audible Studios

Les personnes que l'on aime ne meurent jamais.

Depuis qu'elle n'est plus là, Mike n'écrit plus. Reclus dans sa maison, près du lac, son souvenir l'obsède, ses nuits sont des cauchemars. Entre deux mondes, égaré dans une zone incertaine, Mike la cherche. Mais elle n'est plus qu'une ombre... Une ombre parmi celles qui hantent le domaine de Sara Laughs, avides de vengeance, prêtes à faire payer des crimes que l'on croit oubliés. 

Le roman le plus ambitieux et le plus fort de Stephen King. Fascinante histoire d'amour perdu et ressuscité.

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,