05/01/20

La Guerre des papilles, par Lucie Castel

La guerre des papilles lucie castelM'attendant au départ à retrouver une lecture proche de Just Juliette, autre roman traitant de rivalités familiales et de passion interdite sur fond de gourmandise, j'ai donc ouvert avec intérêt ce nouveau roman de Lucie Castel (sans me tromper, c'est le troisième que je lis).

Suite à une déception amoureuse et un échec professionnel, Catalina Palazzo retourne dans son village corse et utilise l'héritage de son grand-père pour ouvrir une pâtisserie. Or elle installe sa boutique juste en face de la chocolaterie de Lucca Castelli. Une provocation, pense-t-il. Car les deux familles se détestent depuis la nuit des temps, les nouvelles générations ignorent pourquoi mais croient entretenir la flamme par loyauté filiale. Cette guerre d'usure doit toutefois trouver un compromis si les deux partis veulent enfin lâcher prise.

Catalina et Lucca sont loin d'être deux âmes tendres et ont des caractères bien affirmés (trop volcaniques). Or, leurs échanges explosifs sonnent agressifs et véhéments... j'ai ressenti trop de tension et d'inconfort dans leur histoire. Impossible de marcher dans leurs combines. Le déclic aussi survient brutalement, sans raison apparente, juste comme ça. C'est un peu léger et de plus en plus décousu, à vrai dire. Certes, il y a beaucoup d'émotion et une vraie intention à vouloir évoquer le mal d'enfant chez une femme qui apprend qu'elle ne pourra jamais être enceinte. On sent que c'est un sujet personnel et qui tient à cœur à son auteure... donc oui, c'est très touchant.

Je ressors néanmoins un peu déconfite de ma lecture puisque je n'ai pas eu ma dose de comédie romantique, comme promis. C'est loin d'être une histoire drôle et légère (mais j'ai souri avec Ursula et Marc-Antoine dans la scène du cambriolage loupé). En revanche, c'est super gourmand ! On salive tout du long avec les recettes proposées et décrites savoureusement. J'en avais le tournis... miam.

Harlequin - Genre : Comédie romantique - Collection &H - 6 mars 2019 - &H N°118 - 306 pages

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


L'année où je t'ai rencontré, par Cecelia Ahern

l'année où je t'ai rencontréCette lecture exige patience et confiance car elle n'inspire pas beaucoup d'encouragement au tout début. Les deux personnages sont d'abord deux personnalités peu attachantes : tous deux à un tournant de leur vie (ils ont chacun perdu leur boulot), ils sont grincheux et détestables mais doivent se ressaisir !

Pour Jasmine, cela se traduit par une mise à sac de son jardin (replanter pelouse, plantes et fleurs en rageant contre son triste sort) tandis que son voisin Matt s'enivre nuit après nuit depuis le départ de son épouse. Il a installé une table face à sa maison et face aux travaux de Jasmine - elle sait d'ailleurs qui il est car il animait un talk-show racoleur à la radio. Elle lui voue une haine farouche depuis une certaine émission où le type avait une fois de plus joué la provoc facile et ridicule. Elle ne se cache pas pour lui dire ses quatre vérités et lui encaisse avec un sourire sarcastique.

Pourtant, ces deux âmes torturées vont tisser une étrange relation qui va leur permettre de garder la tête hors de l'eau. Leur carrière respective ayant été mise brutalement sur pause, Jasmine et Matt se retrouvent avec du temps libre à ne plus savoir qu'en faire ! Et donc ils réfléchissent trop, ils s'emportent, ils s'embrouillent avec leurs proches, ils réalisent qu'ils vivent dans un leurre depuis des lustres, ils cherchent des solutions, ils ne supportent plus ce qu'ils sont devenus.

Cela s'étale sur une année - lente, laborieuse et douloureuse. Souvent on peste contre eux, mais on finit par s'habituer à leurs sautes d'humeur et on avance au gré de leurs lubies. Finalement c'est un roman qui fouille au fond de nous et qui nous interpelle car on se pose aussi des questions sur le chemin qu'on emprunte, sur le temps qui court trop vite, sur la nécessité de souffler et de revenir à l'essentiel. Et puis Cecelia Ahern a le chic pour nous concocter une petite recette miraculeuse à sa façon... et ça fait du bien donc ça se prend !

Milady (2018) - Traduit par Fabienne Vidallet

“If you want to do something, you have to do it now. If you want to say something, you have to say it now. And more importantly, you have to do it yourself. It’s your life, you’re the one who dies, you’re the one who loses it.”

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,