21/01/20

Lune de Sang (Nightshade #1), par Andrea Cremer

A63380Trilogie lue en une bouchée : c'était sympa de retrouver une lecture qui me ramène à l'ère Twilight ! Grosse bouffée de nostalgie en feuilletant les pages. Non, aucun vampire dans cette histoire. Place aux loups avec leurs traditions et leurs légendes améliorées.

Calla appartient à la meute des Nightshade. Comme tous les siens, elle a le pouvoir de se transformer en louve. C'est aussi une Alpha forte et rebelle qui remet en question son héritage après avoir rencontré (Shay) un garçon banal auprès duquel elle ressent des émotions nouvelles. Par contre, son destin est lié à (Ren) un autre Alpha qui ne cache pas son attirance, ses intentions, ses désirs etc. Oui, mon cœur a fait boum pour ce vilain garçon... alors que le choix de l'héroïne penchait pour l'autre prétendant. Bonjour les actes irréfléchis et les dérèglements hormonaux de notre girouette en puissance. Ça aussi, j'avais oublié !

Le dénouement de la série (dans Le duel des Alphas) m'a laissée dubitative. Je ne dis pas le contraire, c'est excitant, intense et parfois sexy. Sauf que, non... Cette série a finalement le goût d'une madeleine de Proust. Mais une page se tourne...

Gallimard Jeunesse / Collection : Pôle Fiction (2013)

Traduit par Julie Lopez

Une héroïne complexe, un univers captivant et du suspense...

Andrea Cremer tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page de sa trilogie.

C'est sombre, sensuel et vénéneux : terriblement envoûtant.

A63382  A66047

#guiltypleasure

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Prédestinée, par Teri Terry

PrédestinéeEncore une lecture qui m'a replongée dans des souvenirs ! ... Flashback 2013 avec la série « Effacée » : Kyra vient d'acquérir une mémoire toute neuve, suite à son opération ayant éradiqué les émotions superficielles. La pratique est courante et désormais il n'est pas rare de croiser des jeunes gens apaisés et au sourire niais. Dans le cas de Kyra, pourtant, l'effacement n'a pas été concret car l'adolescente conserve des réminiscences qui deviennent inquiétantes. Kyra prend en effet conscience d'être manipulée et se force à raviver des souvenirs enfouis pour reprendre le contrôle.

Le temps passe, les souvenirs s'estompent, les sentiments changent, les gens nous quittent, mais le cœur n'oublie jamais. Bref.

Le roman « Prédestinée » est donc le préquel de ladite série et nous explique les événements ayant entraîné cette politique autoritaire pour maîtriser la jeunesse britannique. Nous faisons ainsi connaissance avec Samantha, qui est la fille du Vice-Premier Ministre. Elle connaît depuis toujours la surprotection, le danger extérieur et les coups de force pour déstabiliser le gouvernement. Sa vision va évoluer au fil de ses discussions avec sa nouvelle tutrice, Ava. Et aussi parce qu'elle tombe amoureuse d'un garçon, Lucas, rencontré dans une galerie d'art.

L'atmosphère du roman est électrique... et surprenante : le Brexit est acté, le Royaume-Uni est en plein chaos, frontières fermées, manifestations interdites, crise sociale et grogne populaire. Les Angliches sont sur les nerfs ! En réponse, les mesures annoncées sont radicales et visent essentiellement la jeunesse en opérant une mainmise sur leurs outils de communication.

Au milieu, Sam se prend pour une Pasionaria : elle a seize ans, elle est exaltée, elle refuse les inégalités et rêve d'une société plus juste. Mais le roman est sans concession (et fait froid dans le dos). Sinistrement visionnaire ? Brrr. On n'ose y croire. En tout cas, il débarque en pleine actualité brûlante et fait beaucoup réfléchir. D'ailleurs, si ce roman met le feu aux poudres, la suite vaut vraiment le coup d'œil. Et je vous invite à plonger sans attendre dans Effacée !

La Martinière J. (2019) - Traduit par Maica Sanconie

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,