LES AMOURS D'ALFRÉDVoici donc la suite (ou pas) des Dix voeux d'Alfréd : un petit roman drôle et attachant dans lequel on faisait connaissance avec le duo des Alfred, grand-père et petit-fils, dans un village breton durant les années 70. Campé dans une ambiance familiale et bienveillante, vraiment, ce roman était extra !

Celui-ci permet également de renouer avec la douce sensation de croquer sa Madeleine de Proust. On plonge dans une lecture sans chichis mais racontée avec humour. Le jeune Alfréd tombe amoureux de sa maîtresse qui ressemble à France Gall, tandis que son grand-père réalise qu'il serait temps d'avouer ses sentiments à son grand amour de toujours !

L'histoire s'écoule sur un rythme tranquille et néanmoins pittoresque. C'est comme une petite friandise craquante et croquante qu'on déguste avec un sourire attendri. Il n'y a sans doute plus cette étincelle de nouveauté, ce bonheur inattendu de tomber sur une petite pépite... mais ça reste pétri de bonne humeur, dopé à la trouspignôle et cerné de questions existentielles.

Place aussi à un peu d'émotion dans ce roman : un fantôme nous cause, sa mort soudaine a laissé ses potes sur les fesses mais la vérité peine à éclater... Et d'autres êtres chers nous quittent. Quel choc ! J'ai senti mon cœur se serrer par moments, mais ce sont clairement de bonnes émotions.

Bref. On ressort de cette lecture avec de beaux souvenirs en poche et la sensation d'une rencontre pure, vraie, essentielle. Un troisième livre... oui, encore !

Nil éditions, 2019