La Vie de A à ZFâchées depuis des années, Poppy et Rose acceptent de se retrouver dans le cottage de leur mère qui vient de décéder. Ancienne actrice, Andrea avait fini par mener une vie plus retirée dans les Midlands mais avait échoué à réconcilier ses filles. Gravement malade, elle a donc entrepris d'enregistrer une série de cassettes et rassembler un bric-à-brac de souvenirs selon un abécédaire très pointilleux. Son but : forcer le destin. Asseoir ses deux têtes de mule. Crever l'abcès. Ressouder cette union sacrée.

Les premiers pas sont timides, la tension est palpable. L'une et l'autre s'épient, s'évitent, se jaugent. Les retrouvailles ont donc lieu dans un silence glacial et perturbant. Néanmoins, la complicité d'hier va peu à peu renaître car les deux sœurs ont un humour dévastateur. Au fil de leur épluchage testamentaire, elles rendent les armes et vont se confier leurs blessures. Elles sont sans concession et se montrent d'une franchise redoutable, mais enfin le dialogue est renoué.

L'histoire s'écoule ainsi dans un étrange climat de larmes et de rires, dans un cocon douillet au cœur de la campagne anglaise, et plus loin encore (les sœurs doivent partir en pèlerinage et suivre des directives farfelues sans jamais rechigner). À vrai dire, c'est déconcertant comme on se sent à son aise, finalement. Il y a du peps et une rage de vivre dans ce livre - ne vous trompez pas - ça déborde de sarcasmes et de tendresse aussi. J'ai vite plongé les deux mains jointes et j'ai barboté comme une grenouille dans sa mare... c'était franchement TOP !

Milady, 2018

Traducteur : Nathalie GUILLAUME

« J’ai dévoré ce roman profondément émouvant sur les mères, les filles, les sœurs et – en fin de compte – l’amour. » Jane Costello

« Drôle et poignant, une ode à la vie et à l’amour. » Carys Bray

« Tendre, authentique et bouleversant. » Carmel Harrington