05/06/20

Les Sept morts d'Evelyn Hardcastle, par Stuart Turton

Les sept morts d'Evelyn HardcastleCette lecture est un vrai labyrinthe démoniaque : une pure torture mentale !
Un crime va être commis au cours d'une soirée dans la demeure des Hardcastle. Celui-ci pourrait être empêché par le zèle du personnage central - un individu dont l'identité est encore floue et insaisissable. Il dispose toutefois de huit jours pour démasquer le coupable et sauver des vies. Le temps presse et le destin s'en mêle.
Car rien, absolument rien, n'est acquis. Chaque coin de page réserve son rebondissement et tout nouvel indice se révèle complexe et pernicieux. Au final, plus on avance dans l'histoire, plus on perd pied dans sa résolution.
Il faut dire aussi que la construction n'est pas simple et qu'elle nous force à demeurer attentif au moindre sursaut. Ce jeu de l'esprit a cependant ses limites car on frôle parfois la révélation de trop et ça devient un peu long.
Mais quelle prouesse ! Je n'avais rien deviné, rien vu venir et c'est très excitant... C'est comme plonger dans une partie de Cluedo en supposant que Mme Pervenche va être zigouillée dans la forêt de Blackheath House et voilà qu'un majordome vous assomme avec une boussole, ou bien... non ? C'est autre chose, une lutte acharnée pour déterrer le vrai du faux, dans un décor grandiose mais cerné de témoins peu recommandables.
En bref, c'est une lecture remarquable car innovante et inattendue. Pour stimuler les petites cellules grises, c'est tout bon !

©2018 Stuart Turton/ Traduit de l'anglais par Fabrice Pointeau (P)2019 Lizzie

  • Lu par : Laurent Natrella
  • Durée : 17 h 15
  • EXCELLENTE LECTURE AUDIO ! Un jeu d'acteur tout en nuances et qui tient en haleine : suspense au taquet ! tension palpable ! on retient son souffle, l'oreille tournée vers ses exploits... et on aime ça ! Bravo. ☺

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


L'échange, de Rebecca Fleet

L'échangeCaroline et Francis échangent leur appartement de Leeds contre une maison dans la banlieue de Londres pour quelques jours de vacances. Mais la jeune femme ne s'y sent pas à l'aise et se met à douter de l'identité du propriétaire en imaginant qu'il pourrait s'agir de son amant.

Elle reçoit des messages cryptiques, rencontre une voisine trop curieuse et tombe sur des détails qui la renvoient vers son passé. Deux ans plus tôt, Caroline a connu une folle passion avec son collègue alors que son couple battait sérieusement de l'aile.

Toute la supercherie du roman consiste alors à insinuer que cet homme serait revanchard en ayant orchestré une terrible machination - dans le but de lui nuire ? C'est longtemps ce qu'on se dit, sauf que ce n'est pas toute la vérité. Et la vérité est plate, mais tellement plate ! Ce virage à 180 degrés est soudain et incompréhensible.

Tout ça pour ça, quoi. Le scénario n'est franchement guère élaboré et les personnages sont fades (pas aimé l'attitude égoïste de Caroline et rien compris à la maladie de Francis !!!). Un bouquin décevant... qui ne mène nulle part. Pff !

Pocket, 2019 - Traduit par Cécile Ardilly pour les éditions Robert Laffont

Titre VO : The House Swap

@lemoisanglais / #lemoisanglais

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Échange fatal, de Siobhan MacDonald

échange fatalDeux familles décident d'échanger leurs maisons pour les vacances d'automne. Pour Kate et Mannix, l'opportunité est trop belle pour embarquer leurs deux enfants à New York et oublier leurs petits soucis. Quant à Hazel et Oscar, c'est surtout l'occasion de visiter le comté de Limerick dans un charmant cottage proche des chutes de Curragower.
Mais dès leur arrivée, la mère de famille est saisie d'un doute malsain et conserve pour elle cette sensation pour ne pas inquiéter ses proches. Or, on sait que l'histoire va mal tourner. Le roman s'ouvre sur la découverte d'un corps... Oscar a les mains couvertes de sang. Les enfants réclament leur maman. Visage livide et sourire crispé sur le visage de l'homme.

Roman lu sans déplaisir : suspense correct, mise en place tardive avec des petits indices qui retiennent l'attention et personnages ordinaires qu'on voudrait rendre plus louches qu'ils ne sont réellement... Le dénouement n'est pas follement ingénieux mais se calque sur certaines tendances actuelles à vouloir pomper le genre cinématographique. Concrètement ça stimule l'adrénaline et ça fait tourner les pages compulsivement.
Une lecture que je cadre idéalement pour le #challengehalloween par exemple ! Peut-être pas mémorable mais petits frissons garantis avec ambiance automnale & tension dramatique.

Archipoche, 2018 - Traduit par Antoine Guillemain

Première édition : l'Archipel, 2017

 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,