À moi la nuit, toi le jourBeaucoup, beaucoup aimé cette histoire débordante de tendresse et de dinguerie !!! ♥
Puisque tout commence sur une idée saugrenue...

Tiffy se sépare de son petit copain Justin et doit de toute urgence trouver une solution pour se loger. Leon est infirmier de nuit aux soins palliatifs et propose la colocation de son studio durant ses heures de boulot. Selon les termes du contrat, jamais Tiffy et Leon ne peuvent se croiser.
Sauf que notre jeune femme exubérante est curieuse de connaître son “partenaire de couette” ! Elle va donc laisser des petits messages auxquels il va répondre laconiquement... mais le processus est enclenché. Un début de relation épistolaire s'amorce et va peu à peu souder ce couple improbable.
Certes, ils n'ont a priori rien en commun : elle est vive et spontanée, collectionne les objets kitsch, s'éparpille et parle énormément ; lui veut sauver le monde et court après le temps, ne s'attarde jamais entre ces quatre murs et frôle l'infarctus en découvrant le pouf poire ou la lampe à lave qui sont ses trophées.

Deux univers opposés qui entrent en collision pour (évidemment) fusionner tôt ou tard... on connaît la chanson et on aime ça.
Entre Tiffy et Leon, par exemple, l'histoire est drôlement attachante et adorable ! Elle se réserve non seulement le droit de prendre son temps, de jouer l'entremetteuse ou de faire semblant d'être la trouble-fête pour ne surtout rien précipiter. Car priorité à la complicité qui fait son nid doucement mais sûrement - un vrai régal !

Résultat, j'ai picoré ce roman par petites bouchées gourmandes mais savoureuses. J'ai adoré la spontanéité de Tiffy, sa vulnérabilité derrière ses grands sourires. Je suis tombé sous le charme de Leon, avec son cœur gros et son sens du scoutisme chevillé au corps.
Très, très chouette lecture... qui fait du bien, qui donne le sourire et qui envoie de bonnes ondes !

Mazarine / librairie A. Fayard, 2020

Traduit par Valéry Lameignère

Titre VO : The Flat Share