Confessions d'une sage femmeAprès le suicide de leur amie, Tara et Emerson prennent conscience qu'elles ignoraient tout d'elle.
Ses années à exercer son métier de sage-femme et sa réputation sans tache ont permis à Noelle de tracer une carrière exemplaire. Désormais retirée dans une petite maison qu'elle occupait seule, elle aimait bichonner son jardin et menait une existence discrète.
Raison de plus pour ne pas comprendre son geste. Mais en rangeant ses affaires, ses amies vont réaliser que Noelle avait des tonnes de secrets - des secrets devenus des mensonges au fil du temps.
Leurs révélations sont d'ailleurs émoustillantes pour commencer (un secret de famille en amenant un autre...). J'ai dévoré les premiers chapitres sans m'en apercevoir.
Puis, grosse lassitude à force de cumuler les découvertes improbables et lourdes. D'une intrigue habile à se jouer de la curiosité du lecteur, on glisse dangereusement sur une trame poussive et larmoyante.
N'attendez rien sur l'exercice de sage-femme non plus - Noelle accouchait les femmes à domicile mais se servait de ses prérogatives pour ses cachotteries.
Il y a donc tromperie sur toute la ligne : personnages, ambiance, rythme, promesse de lecture... ça sonne bon au début mais ça s'essouffle pour finir en soupe insipide.

Quelle déception. Sensation d'une lecture en demi-teinte : presque distrayante, presque bouleversante, presque palpitante. Dommage.

Pocket, 2014 - Traduction de Francine Siety pour Presses de la Cité