23/06/20

Les héritières (Summerset Abbey #1), par T.J. Brown

Les héritières 1 TJ BrownUn début de série saupoudrée d'élégance et de tralala romanesque, se déroulant dans l'Angleterre du début du XXe siècle, avec une intrigue renversante où des demoiselles se débattent pour sauver leur héritage, respecter la mémoire de leur père, croire en leurs rêves et résister face aux intempéries. Miam, miam, miam.

Endeuillées, Rowena et Victoria doivent quitter leur maison londonienne pour vivre chez leur oncle à Summerset Abbey. Toutefois, la présence de leur amie Prudence est compromise. En tant que fille de leur préceptrice, celle-ci doit désormais travailler comme leur simple femme de chambre.

Cette humiliation met en colère les deux sœurs qui promettent de trouver une solution. Pour Prudence, la réalité est un rappel à l'ordre : le temps de l'insouciance est dépassé, elle doit accepter sa place parmi les domestiques qui n'ont aucune pitié pour elle.

Même l'entente entre les trois jeunes femmes va peu à peu s'altérer car elles multiplient les cachotteries (Rowena avec son pilote d'aéroplane ; Victoria avec son besoin de fouiller le passé ; Prudence avec son lord intrépide) si bien que le doute est planté et qu'elles se comprennent de moins en moins tout en voulant se préserver.

Au final, ce n'est ni trop mièvre ni trop mélodramatique. C'est délicieusement poudré comme la série glamour d'Anna Godbersen (rappelez-vous Rebelles). Du plaisir coupable sur toute la ligne. Pour une mise en bouche, ma foi, j'ai été très agréablement surprise et je compte lire rapidement la suite des aventures, cf. Le Printemps des Débutantes.

Format Poche / Parution Juillet 2020

 Collection Les Favoris Harlequin - Série : Summerset Abbey

Traduit par Sophie Pertus

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Pressentiments, de Katherine Webb

PressentimentsSur un chantier près de Ypres, la découverte de la dépouille d'un soldat, avec deux lettres soigneusement préservées en poche, va conduire une journaliste à résoudre un drame survenu un siècle plus tôt, en pleine campagne du Berkshire, impliquant un révérend, son épouse et leur domestique suite à l'arrivée d'un pseudo théosophe au presbytère.

Printemps 1911. Cat Morley est embauchée chez le couple Canning peu après sa sortie de prison, mais la venue de Robin Durrant va chambouler un quotidien assez morne et néanmoins paisible. En effet, l'homme veut démontrer la présence de créatures célestes et parcourt de longues heures les plaines et les bois avec son matériel photographique. Le révérend est fasciné et ne pense plus qu'à ça, au point de s'éloigner du lit conjugal. Hester est cependant désemparée car elle cherche à tenir leur convive à l'écart malgré une emprise grandissante sur l'harmonie du foyer.

Tensions, désirs, frustrations... l'atmosphère du roman est lourde et sulfureuse. Mais quelle lecture étonnante ! La construction est somme toute classique (passé et présent en alternance) ce qui nous donne à partager l'avancée de l'enquête, tout en s'attachant aux destins tragiques des personnages de 1911. C'est comme fouiller une malle abandonnée pour y piocher ses petits trésors ou réveiller ses souvenirs enfouis. Disons que ça a un charme désuet toujours plaisant ! Et même si l'intrigue est un peu longuette, l'ambiance générale est sincèrement captivante.

Pocket (2014) - Traduit par Isabelle Caron

à suive également sur instagram @lemoisanglais #lemoisanglais

 

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,