wild cheryl strayedJ'avais acheté le roman après avoir vu le film que j'avais beaucoup aimé. Il m'a fallu cinq ans pour le déterrer de ma bibliothèque mais je ne regrette absolument pas car j'ai replongé dans cette histoire avec délectation. Pour moi, c'est une lecture stimulante puisqu'elle invite à se dépasser mais aussi à réfléchir. Elle nous amène notamment à croire que rien n'est impossible et qu'on apprend toujours de ses épreuves.

Après la mort de sa mère, la vie de Cheryl part en vrille (séparation, drogue, divorce...). Bref. La jeune femme est au fond du trou quand elle entend parler du Pacific Crest Trail. D'abord une simple curiosité, puis un état d'urgence et quasiment un mode de survie. Cheryl comprend qu'elle doit tout plaquer et s'en va franchir seule 1700 kilomètres de sentiers sauvages, en gageant retrouver un sens à sa vie.

Je précise au passage que je ne suis pas du tout adepte des longs chemins de randonnée et pourtant j'ai beaucoup aimé partager (vivre par procuration) son expérience. Quelle sensation grisante ! On morfle, c'est vrai, mais Cheryl met en avant la solidarité, la gentillesse et la générosité des inconnus qui croiseront sa route de façon incroyable. En plus de ça, son histoire est bouleversante.

Entre la fille brisée au moment de se lancer dans son aventure à la jeune femme apaisée qui examine son parcours... quel exploit ! Cheryl a su transcender son défi pour en faire sa propre quête spirituelle. J'aurais pu souligner des passages entiers tellement je me sentais proche d'elle... Quelle belle rencontre, très inspirante et très forte aussi. Je ne suis pas prête de l'oublier.

10x18 (2014) - traduit par Anne Guitton