THE LOOPVoilà un premier tome surprenant et rudement accrocheur !

J'ai tout de suite adhéré au cadre pénitentiaire et à son univers opaque et glaçant. Même le personnage est attachant - Luka, seize ans et incarcéré depuis deux ans au Loop.

On apprend doucement à connaître son histoire mais on sait déjà que c'est un grand lecteur et qu'il écoute stoïquement un prisonnier hurler son nom tous les soirs en l'avertissant qu'il va lui faire la peau.

Le Loop est une prison ultramoderne tenue par une intelligence artificielle (Happy) qui contrôle les détenus. Tous les jours, Luka se plie à la même routine : repas, exercices physiques, lectures, discours abrutissants et Récolte de son énergie.

Son seul salut, c'est d'apercevoir Wren la gardienne qui lui file des bouquins en douce en échangeant quelques mots pour tromper sa solitude.

La folie rôde dans les couloirs et des rumeurs se propagent. Les dernières convocations aux Reports ont mis la puce à l'oreille. En fait, les détenus servent de cobayes à de nouvelles expériences scientifiques. Mais il semblerait que les récentes études ont chamboulé la donne. Luka et ses congénères pressentent que la fin est proche.

Face à cette mise en place alléchante, qui soulève des tas de questions et qui cultive le flou, pour endormir le lecteur, j'étais donc intriguée. Et j'ai mordu à l'hameçon. Un très bon point, pour moi. L'histoire est mystérieuse à souhait et ne tombe jamais dans la mièvrerie.

Du suspense, de la tension qui gonfle sournoisement et puis boum... l'action vous cueille à chaque coin de page. Vraiment, cette lecture est efficace et prenante !

La Martinière J. (2020) - Traduit par Christophe Rosson