Hunger Games La ballade du serpent et de l'oiseau chanteurMême si je n'avais pas prévu de lire ce roman, je ne regrette absolument pas l'expérience car j'ai adoré retrouver l'ambiance des Hunger Games ! Cette fois l'histoire se consacre aux coulisses et aux habitants du Capitole, dont un certain Coriolanus Snow âgé de dix-huit ans.

Réduit à vivre chichement (en sauvant les apparences), le garçon a vite compris qu'il devait bosser deux fois plus pour entrer à l'université et rejoindre le haut du panier. En devenant le mentor de la candidate du District 12, il se dit alors qu'il pourrait tirer profit de la situation. D'ailleurs la jeune Lucy Gray lui offre vite la possibilité de rendre leur duo remarquable.

On suit ainsi les rouages diaboliques qui s'activent et s'emboîtent dans le cerveau du futur dictateur. Pour l'heure ce n'est sans doute pas un mauvais bougre mais son besoin de dominer vient souvent chatouiller sa corde sensible. Sincère ou pas ? En tout cas, j'ai douté à plusieurs reprises. Vraiment, chapeau Suzanne !!!

Par contre le roman a un problème de rythme : des émois amoureux, des discours philosophiques, des envolées lyriques, des crimes et des rebondissements. Ça s'éparpille. Il aurait mieux valu écrire une suite rien qu'avec la troisième partie par exemple car ça m'a semblé interminable comme histoire !

Mes 4 étoiles sont dédiées à l'atmosphère unique et inoubliable des Hunger Games. 🤘

©2020 Suzanne Collins / Pocket Jeunesse. Univers Poche pour la traduction française (P)2020 Audiolib

C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate. Dans l'arène, ce sera un combat à mort. Pour assouvir son ambition, tous les coups sont permis...