07/10/20

L'Entre-Monde (Les ombres d'Edimbourg #1), par Anna Lyra

L'Entre-Monde Les ombres d'EdimbourgAgréablement surprise par ce roman qui bouscule mes préjugés sur les romans indépendants et c'est tant mieux !

L'histoire nous entraîne à Edimbourg où l'on croise des fantômes et des étudiants qui luttent contre ces phénomènes étranges. Emily vit à Londres, loin de tout ça et débarque en toute innocence pour fêter son anniversaire. Sauf que le collier reçu en cadeau par sa grand-mère va lui révéler un pouvoir insoupçonné. Elle aussi a désormais un rôle à jouer auprès de Ian et ses potes. Elle ne s'en porte pas plus mal car cela donne enfin sens à sa vie en pleine tourmente.

D'office j'ai beaucoup aimé l'ambiance, les ruelles sombres, les cimetières et les pubs écossais, n'en jetez plus. Ça m'a d'ailleurs donné envie de replonger dans la série des Fever de KMM (ne me dites pas que l'histoire se déroule à Dublin et que ça n'a rien à voir). Ça a beaucoup à voir. Question feeling, je ne sais pas. En tout cas, ça m'inspire de l'évasion, des frissons, de l'attente, des sourires, de l'excitation, de l'envie d'y retourner.

Bref. L'intrigue n'est certes pas innovante et mériterait d'être fignolée, corrigée, peaufinée (juste par petites touches) parce que le texte est sans conteste de qualité, il capte vite notre attention et a cette faculté de nous transporter dans son univers. Pour une première approche, c'était génial !

Paperback356 pages
Independently published, April 2020

Édimbourg, Écosse. Un mal dort sous la ville depuis des siècles. Aujourd'hui, il est en train de se réveiller.

Emily, jeune londonienne solitaire, méfiante et blasée, ne croit pas aux fantômes. Ni à la magie. Son monde bien réglé bascule pourtant le jour de son vingtième anniversaire, lorsqu'elle découvre à la fois Édimbourg et l'existence d'une autre réalité. Aux côtés de Ian et de son équipe d'étudiants en phénomènes paranormaux, elle va découvrir une autre Édimbourg. Car, derrière les pittoresques pierres grises des closes et les vitrines brillantes des salons de thé, se dissimule une facette de la ville secrète. Sombre et dangereuse. L'envers du décor, peuplé de créatures ténébreuses.

⭐⭐⭐⭐


Fight for Love (Real #1), de Katy Evans

Fight for LoveJ'ai grillé quelques neurones au cours de ma lecture car je suis incapable d'expliquer pourquoi j'ai pris un plaisir fou à tourner les pages du roman. Flûte alors, c'est bourré de fautes et d'inepties, c'est traduit à la truelle et c'est tellement creux comme histoire d'amour.

En revanche, le magnétisme entre Remington et Brooke est animal. Grrr, c'est torride entre eux ! Ces regards qu'il lui lance quand il est sur le ring, prêt à combattre - bon sang de bonsoir. On a l'œil qui frise tellement le gars est sensuel. Et puis il est mystérieux, inaccessible, tourmenté et bouleversant. Rien que pour son personnage, je ne regrette pas d'avoir lu ce bouquin !

Là où ça devient ridicule, c'est combien Brooke est obsédée par lui. Mais. Vraiment. Obsédée. Trop, c'est trop. Elle ne pense qu'à lui sauter dessus et lui tient bon en ignorant ses ruses (en mode Homme de Néandertal : il ne parle pas, il grogne ou renifle son cou) (HaHaHa). Ça chauffe longtemps, longtemps. C'était même pénible au bout d'un moment. Car on finit par subir cette tension sexuelle au lieu d'en ressentir les frissons.

Quoi qu'il advienne dans leur relation, Brooke se révèlera décevante à plusieurs occasions - j'avais trop envie de hurler tant elle se montre inutile et idiote. Au départ je pensais qu'elle serait plus punchy d'où ma déconvenue sur ses réactions. C'est donc une lecture approximative et truffée de maladresses (j'ai bondi d'horreur, vraiment, beaucoup de fois). Malgré tout, j'ai franchement adoré ça. #guilty_pleasure   #not_ashamed_at_all

Hugo roman, coll. New Romance, 2014

Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l'animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu'il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu'il a choisie, c'est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s'est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra se dévoiler à Brooke... Deux caractères forts qu'un désir charnel intense, pur et obsessionnel consume. Une histoire d'amour sous tension et des personnages d'une rare complexité.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Beautiful Player (Beautiful #3), de Christina Lauren

Beautiful PlayerBah dis donc !

Je ne me souvenais absolument pas avoir déjà lu le premier (Beautiful Bastard) mais je comprends mon ressenti de l'époque car j'étais en pleine saturation du genre. Après quoi, j'ai fait une longue diète de plusieurs années que j'ai interrompue en trouvant dans une bouquinerie cet été un lot de romances (déstockage Hugo Roman). Ceci explique mes récentes lectures - amen.

Verdit : c'est toujours aussi cochon mais scandaleusement distrayant ! Oui j'ai gloussé à plusieurs reprises parce qu'il y a de bonnes répliques, c'est drôle et totalement décomplexé. L'alchimie entre les personnages est plutôt funky. Certes il y a beaucoup trop de galipettes et de scènes explicites. Mais vraiment... ça devient gênant d'écouter l'histoire en livre audio. OUPS !!!

Le schéma du playboy qui tombe amoureux d'une nana qui le fuit est incontournable et irrésistible. Malgré tout, j'ai craqué pour Will et Hanna. Dommage que certaines subtilités dans la traduction n'ont pas davantage été soulignées, comme le fameux “This is my Hanna.” devenu “Hanna, mon amie.” // Tout de suite ça fait un peu moins chavirer !

Bref. Voilà un horrible bouquin d'un érotisme débridé qui ne doit certainement pas rougir de ses objectifs. Après tout, la couleur est annoncée : “Boy meets girl, girl likes boy, girl decides to let boy in her pants.”

©2014 Hugo Roman. Traduit de l'anglais par Margaux Guyon (P)2014 Audible Studios

  • Lu par : Ingrid Donnadieu
  • Série : Beautiful, Volume 3
  • Durée : 8 h 13
  • Je tiens d'ailleurs à souligner l'excellente interprétation d'Ingrid Donnadieu (professionnelle et imperturbable) - l'extrait a été convaincant, la lecture vraiment au top. Aucun regret sur ce plan.

Will, un séducteur notoire, trader à Wall Street, est chargé par son ami d'enfance de sortir la jeune sœur de celui-ci de son cocon académique. Hannah, une surdouée des sciences, aussi intelligente que sexy, emménage à New York, pour terminer son master. Le Casanova invétéré et célibataire endurci, tombe sous le charme de la jeune nerd de 24 ans, aussi innocente que diablement séduisante. Va-t-il, à son tour, parvenir à lui prouver qu'il est pour elle l'homme idéal ?

Après Bennett Ryan ( Beautiful Bastard) et Max Stella ( Beautiful Stranger), voici, Will Sumner, le nouveau héros de la série qui va vous faire chavirer, dans Beautiful Player, le troisième opus de la série des Beautiful.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La promesse, de Mia Sheridan

La promesseCela aurait pu être une lecture PARFAITE si la fin n'avait pas été aussi poussive : avalanche de mélodrames, de larmes, de cris, de chantages, de quiproquos et de départs. Vraiment, TOO MUCH.

À part ça la relation du couple est adorable, lui grincheux et méfiant, elle pétillante et d'un optimisme à toute épreuve. On frétille devant leurs petits jeux de séduction, même involontaires. Lui la voit comme une princesse gâtée et tombée de son piédestal, alors qu'elle est simplement en quête de rédemption.

Kira et Grayson se méprennent donc sur leurs intentions réciproques. Et, ma foi, ça donne un roman assez excitant et qui prend son temps. Avec très peu de sexe, notamment !!! Les sentiments sont privilégies, la patience et la découverte aussi. Eh oui, c'est possible.

C'est une lecture qui m'a fait beaucoup sourire mais qui cherche trop à toucher aussi. C'est assez regrettable d'avoir autant de révélations fracassantes dans les derniers chapitres. Où l'attitude de Grayson est définitivement impardonnable. J'ai été très déçue de ses sautes d'humeur et ses jugements hâtifs. Je n'en pouvais plus de lui, c'était foutu pour moi.

Sinon, gros big up pour la scène du bal qui est d'un romantisme fou et qui me rappelle combien ce roman a su être merveilleux pendant très, très longtemps !

©2017 Hugo Roman (P)2017 Audible Studios

  • Lu par : Marie ChevalotRenaud Dehesdin
  • Durée : 10 h 50
  • Gros souci avec le livre audio : de nombreuses erreurs techniques, des montages loupés, des répétitions, des hésitations, des mêmes phrases lues deux fois. Bref. Comme si le travail n'avait pas été supervisé ou corrigé. Un peu dommage, car les voix des comédiens sont irréprochables. J'avais écouté l'extrait avant de me décider, et j'avais été totalement séduite.

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d'argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu'à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l'un sur l'autre. Mais, au cours d'un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s'apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu'un avantage financier.

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03/10/20

Serpent et séduction (Agatha Raisin #23), par M.C. Beaton,

Serpent et séduction Agatha RaisinCe présent tome est globalement très sympa (sauf vers la fin) : les rebondissements se répètent et deviennent incompréhensibles. J'avais l'impression d'un roman bâclé dans sa façon de faire. Pff ! De toute manière il ne faut plus compter sur les effets de surprise car les schémas se ressemblent au fil des livres. Ce n'est pas un reproche non plus, juste un constat.

Dans cet épisode, Agatha qui souhaite combler le vide affectif de son existence tombe sur un nouveau tocard dont elle perce les nobles intentions bien tardivement. Je soupçonne d'ailleurs l'auteure de détester son héroïne tellement elle lui en fait baver ! Et plus le temps passe, plus Agatha devient amère et jalouse de sa jeune assistante par exemple. On tombe vite dans la caricature et parfois dans la vulgarité. C'est pas bien. Car on sait Agatha trop indépendante pour les relations conventionnelles. À quoi servirait Charles, si ce n'est de pimenter son horizon par de brèves liaisons sans lendemain !

La série n'évolue plus du tout, c'est un fait. Long soupir. En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce tome-ci, du moins j'y ai cru, j'ai cru que c'était possible. Le même style, sans cesse, mais j'en redemande. Dommage, tout a une fin. Même celles qui sont loupées !

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

⭐⭐⭐

01/10/20

Un(e)secte, de Maxime Chattam

Un(e)secteAu fond je suis un peu déçue car j'avais gardé un excellent souvenir de ma lecture (Le Signal) l'an dernier et j'imaginais perdre à nouveau tous mes repères et flipper comme une malade en écoutant cette histoire.

Malheureusement j'ai lu l'ensemble plus ou moins distraitement. Non pas que j'ai trouvé ça mauvais mais je n'ai juste pas été transportée. Pourtant ça démarre plutôt fort avec un prologue qui file une bonne chair de poule (des petites bébêtes viennent se repaître des grosses bêtes). Berk. On rencontre ensuite un inspecteur de police qui flaire le sordide de l'enquête et sera bientôt rejoint par une détective privée engagée à retrouver la fille d'une cliente.

Leurs deux affaires sont liées mais entrent en collision tardivement. De toute façon les deux personnages ne sont pas très inspirants. Atticus et Kat ont en commun d'être émotionnellement éteints et brisés par leurs parcours de vie. On a fait plus glamour mais ce n'est pas un problème non plus. Après tout, on veut du sang, des larmes, de la sueur dans ce livre ! Ainsi donc leurs enquêtes respectives progressent et ménagent peu de suspense.

Le résultat manque clairement de surprise : scénario maîtrisé, dénonciation des dérives de notre société, écriture passionnante et personnages clichés. Ça sent le roman convenu et longuet. De plus, je n'ai ni frémi ni hurlé de dégoût au fil des chapitres. Et c'est bien dommage !

Ceci dit, je ne regrette pas ma lecture même si elle n'a pas comblé mes folles espérances. Palsambleu ! JE VEUX MA DOSE DE SENSATIONS FORTES.

©2019 Éditions Albin Michel (P)2019 Audiolib

Excellent lecteur, au passage !

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours. Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d'une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s'entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

M, Le Bord de l'abîme : de Bernard Minier

M Le Bord de l'abîme[Je me rends compte que je n'ai pas envie de lire un énième roman sur les dérives des nouvelles technologies et les dangers de l'intelligence artificielle ! Et ce roman en particulier est très long à se mettre en place et assez prétentieux dans son discours - je n'adhère pas du tout.]

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ?
Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ?
Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming, cache-t-il tant de secrets ?
Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ?
Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre - assassinats, accidents, suicides ?
Alors qu'elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l'attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars.

©2019 XO Éditions (P)2019 Lizzie

⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,