The Book of Ivy

Mariée de force au fils du président, Ivy a en fait la mission de le tuer. Ce sont son père et sa sœur qui ont mis au point ce projet car ils estiment avoir été spoliés du pouvoir en place (deux vieilles familles ennemies). Pour Ivy, le bien-fondé de ce plan était indiscutable jusqu’à ce que d’autres révélations apparaissent. À commencer par sa nouvelle vie auprès de Bishop...

En effet, sa nouvelle vie n'est pas aussi insoutenable car le jeune homme se révèle attentif et patient malgré sa défiance. Leur couple s'épanouit doucement. Ça fait plaisir à voir car ils sont adorables ensemble. Mais la jeune fille est au pied du mur. Elle ne veut pas décevoir ses proches mais ne souhaite pas trahir son compagnon non plus. Attendez-vous à une issue fatale. Poignante. Et qui fait hurler dans les chaumières. OMG.

J’ai été totalement séduite par cette dystopie qui est plus dans l'émotion que dans l'action à proprement parler. Les personnages sont attachants. Derrière son mutisme, ses sourires discrets, Bishop dévoile un caractère fort et troublant auquel on résiste difficilement ! Et Ivy est une héroïne plus fragile qu'en apparence. Elle prend douloureusement conscience de son rôle avec pertes et fracas. C’est terrible. J'avais le cœur lourd pour elle. Soupir donc pour cette lecture, à la fois bouleversante mais passionnante.

Nota bene : histoire à suivre dans The Revolution of Ivy - série en deux tomes. 💛

Lumen, 2015 - Traduit par Anais Goacolou

... édition reprise en format poche chez PKJ.

À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. 

⭐⭐⭐⭐⭐