22/02/21

Le Petit Café des grands romantiques, de Tash Skilton

Le petit café des grands romantiquesArf ! Je m'attendais à tellement mieux. Et puis, plouf. Légère, légère déconvenue.

Dans ce roman, on part à New York et on accompagne Miles et Zoey dans leur quête du bonheur. Tous deux bossent pour des sites de rencontres en ligne et jouent les Cyrano des temps modernes en guidant les couples à se décoincer dans leurs premières approches.

Leur dernière mission les met justement en contact pour des clients. Mais ils ignorent encore qu'ils se connaissent déjà en vrai et qu'ils ne se supportent pas car ils se chamaillent souvent à cause d'une table dans un petit café.

L'ambiance est donc plutôt sympa - bon point pour les fameux rendez-vous au café et les séquences avec Bree & Scott qui deviennent les marionnettes de Miles et Zoey. C'est très drôle. En revanche, ça piétine et ça souffle pas mal. Beaucoup de dialogues pompeux et tout ça. Bref. C'est un peu long et l'alchimie n'est pas éclatante.

Ça reste cependant un moment de lecture agréable. Pas toujours à la hauteur des espérances. Mais c'était bon d'errer dans les rues de New York. Le chapitre à Brooklyn était incroyable ! Le jeu de piste pour trouver l'hôtel - hahaha. Et le guide touristique - avec accent écossais - fait friser les moustaches. ​#backtothefuture 😄​😞​

HarperCollins France, 2021 - Traduit par Mathilde Joy

Titre VO : Ghosting : A Love Story

>> Tu veux de la comédie ? Pour la subtilité d'un Mhairi McFarlane ou la pétillance d'une Anna Premoli. See the tag how-do-you-write-good-comedy

#Lepetitcafédesgrandsromantiques #NetGalleyFrance


Missouri 1627, de Jennifer Hendriks & Ted Caplan

Missouri 1627Lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte, Veronica dit niet - son avenir est tout tracé et elle ne prévoit pas d'en changer. Mais pour agir vite et bien, elle doit se rendre dans une clinique se situant à 1600 kilomètres du Missouri et convaincre une vieille copine d'enfance de l'accompagner. Pas rancunière, Bailey l'embarque dans sa Chevrolet El Camino orange et lui promet de vivre une expédition qu'elle n'est pas prête d'oublier.

Oh non. Au-delà du contexte dramatique et des soucis qu'il soulève (le poids de l'éducation, les traditions et le libre-arbitre d'une grossesse désirée ou pas), ce roman prend le parti de la dérision. Car ce road-trip est complètement dingue et déjanté. On trouve notamment un petit copain / psychopathe / qui s'accroche à son rêve et qui poursuit sa dulcinée jusqu'au bout de l'aventure / fait flipper. On croise aussi des vaches folles, des énergumènes inquiétants, on fait des rencontres insolites, d'autres moins, mais on sourit beaucoup au cours de ce voyage.

La lecture file également à toute allure et rend cette escapade grisante. Certes le fond est poignant mais traité avec humour, d'où ce décalage improbable et tellement bon. Veronica et Bailey sont deux héroïnes formidables. Merci à Jenni H. & Ted C. pour cette histoire moderne et pas du tout moralisatrice. Fuck les aigris.

Bayard Jeunesse, 2021 - Traduit par Sidonie Van Den Dries

Parfois, dans la vie, il y a des tests qu'on préfèrerait rater.

Deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main. Commence alors un périple à mille à l'heure sur les routes des États-Unis.

Des rebondissements en pagaille, un lexique de gros mots très créatif, une amitié mise à l'épreuve, un vent de liberté et bien plus encore...

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La Ferme Petit Pois : La nouvelle vie de Jen, de Lucy Knisley

La Ferme Petit Pois La nouvelle vie de JenAprès le divorce de ses parents, Jen part vivre à la ferme mais elle déteste ça. Elle n'aime pas non plus son beau-père ni ses filles qui envahissent son espace. Et reproche à sa mère de lui imposer ses choix de vie sans scrupule.

En gros, Jen regrette énormément sa vie d'avant et ne cache pas qu'elle préfère de loin la ville avec ses bruits, ses cafés et ses librairies. Pourtant, elle doit subir son triste sort et taper du pied dans la poussière en veillant sur le poulailler.

Les corvées de la ferme, non merci. Jen a trouvé une cachette pour installer son nid douillet avec ses bandes dessinées et ses carnets à dessin. Elle pourrait passer des heures dans son coin en priant pour ne pas être dérangée.

Lorsque ses nouvelles sœurs s'invitent pour les vacances, sa tranquillité va prendre cher. Jen n'a rien demandé mais doit s'occuper d'une Mademoiselle Je-sais-tout qui la pousse à bout. Ensemble, elles doivent désormais s'occuper du stand sur le marché.

Et Miss Andy se distingue par son entrain, son sens de l'organisation et son calcul de tête rapide et sans faute. Ouille. Jen n'a pas la bosse des maths et se sent rabaissée. Pas du tout soutenue.

Et les inégalités ne s'arrêtent pas. Pour Jen, la coupe est pleine. Elle dit ses quatre vérités à sa mère et part bouder dans son coin.

Ce qui est adorable dans cette histoire, c'est la simplicité des anecdotes qu'on y trouve. C'est une chronique de vie ordinaire et basée sur des souvenirs personnels - Lucy K. a également grandi à la campagne et détesté ça au début. Ses rapports avec le copain de sa mère et ses filles ont aussi été tendus. 

Ça a du bon car ça respire l'authenticité, la fraîcheur, la nostalgie et la tendresse aussi. On trouve un peu de colère enfantine, de jalousie, de maladresse et de malentendu. C'est jamais facile de s'adapter à la nouveauté, de démarrer une partie avec des pions inconnus. Il faut que chacun trouve sa place, ça prend du temps et puis... ça se tasse.

C'était une très chouette lecture ! Sensible, susceptible et souriante. Avec un mot de la fin - rédigé par Lucy K. - qui est fort appréciable.

Gallimard Bande Dessinée / 2021

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,