10/03/21

Neuf parfaits étrangers, de Liane Moriarty

Neuf parfaits étrangersEn rejoignant le Tranquillum House pour une cure détox aux méthodes révolutionnaires, nos neuf pensionnaires n'imaginent pas encore le traitement de choc qui les attend. Le lecteur aussi doit être prévenu que le roman ne sera pas explosif en rebondissements. On est loin du schéma classique qui consiste à proposer faux-semblants et autres guet-apens. En effet, il n'y a aucun fil rouge ni nœud à démêler. Juste un programme qui va torturer les nerfs des personnages.

Le résultat est plutôt pas mal et étrange. Frances, Lars, Jessica et Ben, la famille Marconi, Tony et Carmel ont tous des bagages émotionnels à déballer - la romancière en manque d'amour, le couple en deuil, un autre qui s'est perdu après avoir gagné le loto, la jeune fille paumée et l'épouse bafouée. Tous ont en commun ce besoin de comprendre, de compenser, de panser. On devient aussi un peu des voyeurs en voulant débusquer leurs petits secrets. Mais point de gros suspense à l'horizon. Ou si peu.

Liane Moriarty a vraisemblablement choisi la dérision pour divertir son lecteur. Elle se moque des modes, des envies de changement, des réseaux sociaux, du coaching, du pur du bio de l'essentiel. Elle balance ses idées sur le papier, genre débrouillez-vous, elle suit son chemin sans se retourner. Elle s'en fiche si ça n'entre pas dans les codes. Elle peaufine même son art à travers Masha (la directrice exaltée et aux recettes fantaisistes). Euh, avouez qu'elle est flippante. Non ?

En fait, je ne sais pas trop quoi penser de ce titre. Ce n'était pas mauvais, mais pas époustouflant. Ce n'était pas dramatique, mais pas foufou non plus. C'était un peu décalé, et néanmoins vite recadré. C'était dingue et curieux et inattendu et creux. Bref. C'était bon et pas bon. Ceci dit, j'ai tenu à boucler ce roman car je voulais connaître son dénouement. Eh bien, jusqu'au bout la Liane M. se fout bien de nous !!! Hahaha.

©2020 Editions Albin Michel (P)2021 Audiolib

  • Lu par : Colette Sodoyez
  • Durée : 15 h 22
  • Avec l'humour et la subtilité qui ont fait son succès, Liane Moriarty, l'auteur du Secret du mari et de Petits secrets, grands mensonges, traque les vérités cachées derrière les apparences et la quête parfois absurde du changement à tout prix. Du grand art.

Excellente performance audio de Colette Sodoyez : une interprétation limpide, une voix agréable et une intonation au plus juste. C'était un bonheur de découvrir ce roman grâce à son travail. Merci.

⭐⭐⭐.5

 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


La première fois, c'était quand même plus marrant ; de Colleen Oakley

La première fois, c'était quand même plus marrantEn ouvrant ce roman, j'ai rapidement réalisé que j'allais souffrir.

L'héroïne s'appelle Daisy, elle n'a pas trente ans et a déjà eu un cancer du sein qu'elle a soigné courageusement. Même pas quatre ans après, elle apprend que le mal la ronge à nouveau et qu'aucune guérison n'est possible.

Son monde s'effondre. Choc. Déni. Colère. Dépression. Tout fout le camp.

Elle songe également à son mari Jack et ne supporte pas l'idée de l'abandonner. Ou de le savoir seul. Alors elle se dit qu'elle va lui trouver une remplaçante. Enfin tout ça, c'est pour tromper son désespoir ou pour se leurrer que tout ira mieux ; car comment imaginer une autre prendre votre place ?

Impossible. Pour Daisy, c'est la chute libre. Elle ne sait plus du tout ce qu'elle fait, ni ce qu'elle doit faire. En gros, elle déraille. Et c'est normal.

Pendant tout ce temps, moi, les doigts accrochés à mon bouquin, j'avais le cœur gros. Les oreilles qui bourdonnaient. Les larmes aux yeux. Et tant de chagrin qui remontait à la surface.

En fait, c'est un roman qu'il m'était interdit de lire et pourtant j'ai coulé entre ses lignes. Tout est douloureux, poignant mais tellement beau. Oh oui, j'ai souffert, j'avais des souvenirs à la pelle qui se bousculaient dans la tête mais ça m'a fait du bien aussi.

J'ai aimé Daisy Richmond et sa petite bulle de vie que j'ai trouvée si douce et confortable. J'ai craqué pour son histoire d'amour. Jack et Daisy sont formidables. Et ce qu'ils traversent n'a pas de mots.

Sur ce, je m'en vais recoller mes morceaux épars. Pfiou. Superbe roman ! Un peu dans la veine des Derniers jours de Rabbit Hayes : tendre, bouleversant mais vrai. ♥

Milady, 2019 pour la traduction - Titre VO : Before I Go

Traduit par Alix Paupy

 ⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,