TraquéeEn voilà une bonne surprise (qui rejoint mon envie du moment de lire plus de fantastique ou d'urban fantasy).

J'ai longtemps vu tourner la série, ces dix dernières années, avant de me décider aujourd'hui à rencontrer cette chère Rebecca Kean : une héroïne indépendante et au caractère assez fort, un passé obscur, un entourage solide (j'adore Bruce) et des amants sur catalogue (ce bourrin de Mark).

Tout. Est. Là.

Rebecca et sa fille ont l'habitude de déménager de ville en ville car elles recherchent une petite vie tranquille (en vrai, elles fuient leur famille). En s'installant à Burlington, en Nouvelle-Angleterre, la jeune maman ne s'attend pas à attirer l'attention du chef des vampires locaux (Raphael) ni à devenir l'enquêtrice principale dans la disparition de monstres. Car Rebecca est une puissante sorcière qui cherche à masquer ses pouvoirs. Du moins, c'était avant d'être impliquée dans cette intrigue. Elle qui roulait en solo depuis dix ans doit désormais s'associer à des individus qui veulent sa peau ou abuser d'elle ! Pas très cool, non. Heureusement Rebecca est une psychopathe patentée qui mord avant d'avoir mal et impose ainsi le respect. Brutale et efficace.

Certes, on pense à d'autres héroïnes ou d'autres lectures dont l'influence est marquante au fil des pages. Mais ça ne m'a pas dérangée car j'ai trouvé ce tome introductif très bon. Le roman se lit facilement, il est distrayant et promet de belles choses encore. Cela m'a convaincue pour poursuivre l'aventure. (Roman lu en format audio : la comédienne est vraiment très performante.) Seul bémol : la description des personnages, leurs fringues, leurs coiffures etc. So cliché. Tellement has-been. Du cuir et de la soie ? No way, José. Les années 90, on oublie.

En attendant la suite est déjà téléchargée dans mes écouteurs.

©2011 Les éditions J'ai lu (P)2016 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐