De l'importance de savoir rebondirGreer a la bosse des maths et une fabuleuse paire de lolos. Hélas, c'est aussi son pire cauchemar. Car l'adolescente de seize ans, complexée par son corps, se camoufle sous des vêtements trop grands. Elle ne supporte pas le regard des autres et imagine au pire leurs blagues salaces, au mieux leur embarras.

Sans compter que c'est un vrai handicap dans sa vie de tous les jours. Greer s'interdit un tas de trucs, comme faire du sport. Mais allez savoir pourquoi, cette année, elle décide de postuler pour jouer dans l'équipe de volley. Soudain, plouf, c'est comme si elle faisait la révolution dans sa vie.

Tout d'abord, elle trouve enfin un soutien-gorge digne de ce nom et retrouve une certaine liberté de mouvement en se concentrant sur ses objectifs. Elle est également de plus en plus troublée par le petit nouveau du lycée, Jackson Oates. Cheveux châtains, yeux noisette et sourire ravageur.

Il serait peut-être temps de faire la paix avec Marthe et Maïté, non ? On l'espère. Car Greer est une nana extraordinaire. Elle est drôle, intelligente, spirituelle et sensible. Malgré cela, elle souffre en silence et manque de confiance en elle. Elle avait jusqu'à présent coutume de reculer, de se planquer ou de s'abstenir de prendre des risques. Maintenant, l'assistante de mutation qui sommeille en elle prend le contrôle. Et ça fait waouh.

J'ai adoré son sens de la dérision, sa force et son courage. Ce livre vous étonnera en bien - il parle des complexes avec justesse et humour. Il a un effet galvanisant et fédérateur aussi. On sent beaucoup de bienveillance dans le cercle de l'héroïne et un message positif dans son parcours. Assume ta différence. Va au bout de tes passions. Croque la vie à pleines dents. Ne te laisse pas abattre par les foudres de la société. Oui, les garçons sont parfois idiots et gouvernés par leurs hormones. Mais ton corps est ton totem. Et tu ne devrais jamais en avoir honte ! Go, girls. 💪

Gallimard Jeunesse, 2021 - Couverture illustrée par Camille de Cussac

Traduit par Marion Roman. Titre VO : My Eyes Are Up Here

En un mot ? Waouh. S’il y a un livre à mettre entre les mains de chaque adolescent en 2021, c’est bien celui-ci. 

De l’importance de savoir rebondir, c’est un roman décomplexé et juste, qui se lit d’une traite et porte des valeurs puissantes. Une bonne dose de féminisme, deux cuillères à soupe de solidarité, une louche d’acceptation de soi et quelques morceaux (bien croquants) d’auto-dérision, voilà la recette magique de ce concentré de good vibes

À dévorer sans retenue, évidemment.

⭐⭐⭐⭐