Wolf Girl, tome 2Je vous préviens : l'histoire fait suite au premier Wolf Girl et c'est sans temps mort. On plonge direct dans l'action. On ne musarde pas. L'heure est grave.

À partir de maintenant, je vous garantis quelques spoilers.

Souvenons-nous... Sa famille ayant disparu durant l'exode, Gwen a erré seule dans les bois jusqu'à sa rencontre avec une meute de chiens. Devenus ses fidèles amis, ils ont appris ensemble à survivre et à tenir le coup face à l'adversité.

Les années ont passé et les liens du groupe sont plus forts que jamais. Mais c'était avant de croiser deux individus au volant d'une camionnette. Gwen est enlevée manu militari, ses compagnons tentent alors de la secourir... en pure perte.

Gwen se replie aussitôt sur elle-même et se comporte comme une sauvageonne. Conduite dans un camp de travail forcé, elle est auscultée par un médecin, enfermée dans une cellule et privée de nourriture car elle refuse toujours de communiquer et tente sans cesse de s'échapper.

Désemparée (mais pas découragée), Gwen observe scrupuleusement ce lieu inconnu et échafaude déjà son plan d'évasion. 

Pendant ce temps, ses animaux n'ont pas renoncé à la retrouver, avec leur flair infaillible et leur foi aveugle en cette petite humaine qui ne les a jamais laissés tomber jusqu'à présent.

OUI !!! Ce deuxième tome est aussi bon et palpitant que le premier, cf. Wolf Girl : la vie sauvage. C'est toujours riche en émotion, action et folle équipée. Encore une fois, on se laisse vite surprendre et embarquer à fond.

Le livre est à mi-chemin entre roman d'aventure et dystopie. C'est également copieusement illustré, ce qui donne une dimension vivante et rythmée à la lecture. Et l'histoire valorise des notions importantes, comme l'instinct animal, la loyauté sans faille, le pardon et l'entraide.

Une chouette, très chouette série pour des lecteurs en devenir.

La Martinière J. / 2021 pour la traduction. Traduit par Christophe Rosson

⭐⭐⭐✨