En bref : c'était bien, malgré quelques longueurs et la sensation d'étirer superficiellement l'intrigue !

Trois vœuxLe roman s'ouvre sur une scène volcanique, au restaurant, trois sœurs fêtent leur anniversaire quand soudain l'une d'elles se lève avec une fourchette plantée dans son ventre de femme enceinte. Eh ouais. Les petits meurtres en famille, ça me connaît.

Avant d'en arriver là, l'auteure procède à son schéma habituel en fouillant les souvenirs et en alternant personnages et situations pour planter le décor. Les trois sœurs, Lynn, Cat et Gemma, sont des triplées. Elles ont un peu grandi en étant des phénomènes de foire, exploitées par leur mère qui a bâti sa carrière sur leur dos.

Mais les filles gagnent à être connues, notamment pour leur parcours et leurs attentes qui partent dans tous les sens. Lynn maintient qu'elle peut gérer sa carrière, son couple et son enfant à parts égales. Cat découvre que son mari a eu une aventure. Et enfin Gemma enchaîne des déceptions amoureuses mais tombe sous le charme d'un serrurier aux cils incroyables.

Ces trois-là sont à la fois solidaires et garces entre elles. Elles ont le sens de la famille, se protègent et se soutiennent. Cependant, elles ne sont pas transparentes et souvent préfèrent un semblant d'apparence par peur d'être trop vulnérables.

En fait, j'ai bien aimé ce roman à travers son portrait des trois sœurs dont la relation est complice mais perfectible aussi. Je me suis sentie proche de l'une et l'autre à tour de rôle. Par contre, et c'est un reproche courant, le roman de Liane Moriarty est bancal avec des passages trop longs ou inutilement dilués. Pense-t-elle que ça alimente l'intrigue ou son suspense ? En tout cas, l'effet recherché est loupé. Ça casse le rythme et c'est limite ennuyeux par moments. Sans quoi, en comparaison des autres titres déjà lus, celui-ci est plutôt bon. Du moins, il ne déçoit pas !

©2021 Editions Albin Michel (P)2021 Audiolib

  • Lu par : Audrey D'Hulstère
  • Durée : 11 h 33
  • Ce roman, mené comme un thriller, est un soap doux amer dont personne ne ressort indemne. Audrey D'Hulstère incarne à merveille ces trentenaires en pleine crise existentielle.
  • La lecture audio est effectivement très bonne, grâce à sa comédienne aguerrie, qui joue subtilement avec les caractères et entretient savamment le doute et l'espoir au fil des chapitres. C'était très appréciable, et je pense que ça a contribué à ma bonne estime du roman.

⭐⭐⭐⭐