Au coeur du cercle The Magpie SocietyDans le premier tome de The Magpie Society, nous découvrions le pensionnat anglais d'Illumen Hall. Ambiance bon chic bon genre. Traditions surannées. Sensation d'appartenir à une élite. Pourtant, un drame survient - une élève trouve la mort sur une plage. La police pense au suicide. La famille est effondrée. Malgré les doutes et les angoisses, les élèves sont invités à reprendre leur routine.

Audrey, une nouvelle étudiante venue des États-Unis, observe cette agitation mais se fait discrète (elle aussi a un scandale à ses trousses). Que sa colocataire se montre glaciale ne la perturbe pas outre mesure. En même temps, c'était la meilleure amie de la disparue. La douleur est encore vive. L'américaine se contente donc d'écouter les rumeurs de liaison et de jalousie ça et là. Au milieu, une Voix Mystérieuse s'élève pour balancer tous les non-dits à travers un podcast.

Et de nouveau, le drame s'invite et une autre camarade disparaît. Audrey et Ivy, enfin copines, lancent leur propre enquête face à l'inaction de la police. Elles vont fouiller dans les archives de l'école pour remonter aux sources du Cercle des Pies. Comprendre qui se cache derrière cette société secrète et pourquoi elle réapparaît après tant d'années. Drames en cascade et révélations choc vont également survenir. Pas au point de tomber à la renverse non plus.

Ce que je regrette, dans cette duologie, c'est finalement cette impression d'avoir étiré l'intrigue en vain. Pour moi, un seul livre aurait suffi ! Les couvertures sont magnifiques. Et l'ambiance... incroyable. Mais le reste me laisse sceptique. Personnages creux, lecture languissante, contenu artificiel et couru d'avance. Je reste sur ma faim. Reste la supercherie dévoilée dans l'épilogue. Et bim, dans ta face ! C'était plutôt malin.

La Martinière J. (2021) - Traduit par Christophe Rosson

⭐⭐⭐.5