20/03/22

Toutes les étoiles mènent à toi, de Sophie Ranald

Toutes les étoiles mènent à toiJ'ai été immanquablement influencée par la série italienne (Guide astrologique des coeurs brisés) au moment de lire ce roman de l'anglaise Sophie Ranald !
Ici aussi, l'héroïne est une célibataire de trente ans qui se plaint de ses déboires amoureux, quand l'un de ses potes lui propose de sortir avec des gars selon leur signe astrologique.
Mais surtout il lui suggère de s'inscrire sur Tinder pour se remettre en selle ! Et là, c'est l'étalage de l'ignominie et de la dérision dans toute sa splendeur. Zoé ne tombe que sur des tocards ou des queutards.
Ses vraies rencontres, finalement, ont lieu dans la rue. Dans la vie réelle. Dans son quotidien. Au cours d'une manifestation. Au pub ou pendant une soirée Donjons & Dragons.
C'est pourtant loin d'être une comédie ultra rigolote. Certes, le parcours de Zoé prête à sourire mais ne masque pas non plus le versant réaliste de la quête amoureuse dans notre société moderne. Disons que c'est flippant, parfois triste et navrant. Même le romantisme est mort.
Et l'astrologie, définitivement mise au placard. L'obsession de Zoé pour interpréter les symboles me faisait penser à Alice & Tio (Guide astrologique des coeurs brisés). Ça ne sert pas l'histoire ni le roman. Mais ce n'est qu'un détail.
Attendez-vous donc à une pointe d'amertume dans cette histoire qui cherche la légèreté et la candeur : le chemin vers l'amour est parsemé de cactus et donne matière à quelques scènes cocasses. On s'en sort bien, si on aime l'humour pince-sans-rire et les situations ironiques.
Pour moi, ça restera une promesse de lecture en-dessous des (de mes) attentes.

HarperCollins, coll. &H (2022) - Traduit par Luce Michel

⭐⭐⭐ 😄


Les héritiers du temps (Native #4), de Laurence Chevallier

native 4 native 5 native 6 native 7

C'est donc reparti pour un tour, avec ce nouveau cycle de quatre livres, où l'on retrouve certains personnages des débuts de la saga. Ce cycle 2 va également se concentrer sur Isabelle, la fille de Gabrielle. Plusieurs années sont passées, depuis La tentation des dieux. Je n'ai pas pu résister à cet appel car j'aime l'ambiance, les héros imparfaits, le mélange du fantastique et de la romance qu'on trouve dans cette saga.

TOME 4 : LES HÉRITIERS DU TEMPS. Isabelle reprend donc le flambeau de sa royale mère, après une vingtaine d'années passées loin de la communauté des natifs. Elle découvre enfin leur fief du sud de la France et s'enthousiasme de tout. Lors de son premier bal, elle succombe même au charme d'un bel inconnu. Mais les lendemains de fête sont difficiles. Pour Isabelle, c'est son intronisation dans la dure réalité des conflits politiques parmi ses semblables. La voilà donc qui s'envole pour New York dans un rôle de négociatrice taillé trop grand pour elle. Gare aux coups de poignard dans le dos. Côté suspense, en tant que lecteur, on se régale. C'est super intense et un peu perturbant. 

Je signale, au passage, que la lectrice change pour cette nouvelle partie. C'est un choix judicieux, car Lila Tamazit est plus rigoureuse et offre un moment d'écoute fort agréable. Du moins, je valide. Et Carmichael devient plus supportable.

TOME 5 : COMPTE À REBOURS. Ça tombe bien, car j'ai eu un GROS coup de cœur pour le tome 5. Dans celui-ci, Isabelle va vivre une histoire d'amour incroyable mais ele m'a fait trembler du début à la fin. Le personnage masculin est parfait - ça aide. Il incarne le profil du héros tourmenté, meurtri et dangereux qui me fait craquer. D'ailleurs, le livre est rempli de passion. On sent les émotions poindre, mais l'action n'est jamais loin. Quand la sentence du destin s'abat, ça fait mal. J'avais envie de hurler, avant de bondir sur le prochain livre. À ce stade, j'appréhende déjà la résolution de toutes ces intrigues... damned.

TOME 6 : LA MALÉDICTION DES IMMORTELS. Comme je le craignais, cet avant-dernier tome est angoissant. L'action est plus lente mais diffuse un climat de tension insoutenable. Cette fois, ce sont tous les personnages qui interviennent car le chaos les a tous frappés de plein fouet. Les interludes romantiques tentent encore de faire oublier la toile de fond (séquestrations, tortures et meurtres). C'est lourd, très lourd à écouter. Je suis vraiment inquiète pour la suite.

Petit aparté technique, Audible a mis en place un casting de plusieurs comédiens pour que chaque personnage dispose de sa propre voix à partir de ce sixième tome. Très bonne initiative, même si Carmichael est toujours le perdant du lot.

TOME 7 : L'ÉTERNEL CRÉPUSCULE. Je traîne, je traîne avant d'aborder le dernier tome. Celui qui m'a brisé le cœur. J'étais en PLS au moment de l'écouter. J'ai même hésité à le terminer tellement j'étais au bout de ma vie. Je ne voulais pas tout ça, pas comme ça. C'est soudain et c'est brutal. Ouch. Lisez-le et on en reparle ! Dire que cette saga avait mal commencé, avec un premier tome maladroit, mais depuis l'univers s'est développé, les personnages ont gagné en maturité, l'histoire s'est parée de zones d'ombres. Romance, suspense, fantastique, pas de quoi s'ennuyer.

Enfin, là je suis brisée. Je n'étais pas prête pour un tel dénouement. Me sens comme une coquille vide. Bon sang de bois ! 😭

« Nous sommes des natifs. Nous sommes des immortels.
Nous avons tant souffert. Nous avons tant aimé.
C'est l'épilogue pour nous. Le crépuscule de notre histoire. »

©2021 Laurence Chevallier (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,