19/05/22

Un printemps éblouissant à Vert-Cottage (Hope Meadows #3), de Lucy Daniels

Pour ceux qui, comme moi, apprécient la petite promenade de santé dans la verte campagne anglaise, mais qui soupirent d'ennui à suivre l'héroïne dans ses aventures redondantes, sachez que le prochain épisode se consacrera à de nouveaux personnages !

Un printemps éblouissant à Vert-Cottage

Il était temps, car ce troisième tome s'essouffle !

On y retrouve notre chère Mandy Hope, vétérinaire et responsable d'un refuge pour animaux abandonnés, au cœur de nouvelles prises de tête pour défendre ses idéaux. Cela commence avec les enfants de son copain, avec lesquels elle ne fait pas d'efforts d'où une mésentente totale lors de weekends houleux (elle leur sert du tofu lors de leur première rencontre). Les enfants sont certes intransigeants, car ils digèrent le divorce de leurs parents, les nouveaux partenaires, les bébés à venir etc. Alors que Mandy se demande juste si elle est apte à accepter les bagages de son amoureux. Maintenant qu'elle est face à cette réalité, elle doute. Imaginez ce que doit penser le chéri... ahem.

Autre sujet qui met en transe notre pasionaria de la cause animale : l'implantation d'une usine sur une zone protégée, ou censée l'être, car elle seule peut prouver que des écureuils s'y nichent et que le chantier doit cesser sur le champ. Sauf qu'elle se met à dos les villageois qui ont besoin d'une croissance économique. Elle met en péril la clinique vétérinaire de ses parents, d'ailleurs très effacés, parce que la maman a des soucis de santé. Enfin voilà. Mandy Hope : son métier, sa passion, les animaux.

Non, ça ne la rend pas très sympathique et j'avoue qu'elle est tombée dans la caricature de la militante acharnée. Heureusement, son amitié avec James (qui revient en force) et sa relation privilégiée avec ses parents montrent une image plus humaine, plus attachante. Parce que j'ai de plus en plus de mal à la supporter. ^-^ Et naturellement, le charme bucolique est toujours très présent ! Vert-Cottage reste en effet une série distrayante, avec un soupçon d'authenticité et d'évasion qui fait un bien fou.

HarperCollins Poche - 2022 - Traduit par Marion McGuiness

⭐⭐⭐


Witch Games : Liaison interdite, de Shana Lyès

Espoirs déçus avec cette nouvelle romance paranormale (qui devait hélas relancer le genre chez Harlequin.) 

Witch GamesHannah appartient à une longue lignée de sorcières et, selon la coutume, doit renoncer à tomber amoureuse - mais pas à devenir nonne non plus. En effet, la jeune femme aime batifoler et collectionne les aventures d'un soir selon un subterfuge bien rodé. Ni vu ni connu, elle glisse un filtre d'amnésie dans les boissons de ses prétendants et efface ainsi leurs souvenirs après avoir passé du bon temps ensemble. Après quoi, chacun peut pousuivre son chemin sans la moindre culpabilité. Joie et plaisir pour tous.

Du moins, c'était le cas jusqu'à sa rencontre avec Lionel. Son Bon Samaritain qu'elle ne cesse de croiser partout. Depuis qu'elle a posé les yeux sur lui, elle est incapable d'activer le mode reset. Entre eux, l'attraction est purement physique. Mais une autre connexion prend forme. Et elle a beau dire, elle a beau faire, ce bel inconnu est plus tenace qu'on ne le pense.

Ça semble mignon et très tentant ?

Malheureusement leur idylle va sonner trop artificielle à mon goût. La sensualité, les dialogues... c'est plat ! Et le manque d'action, surtout dans la première partie, qui est longue à se mettre en place, renvoie la sensation d'une romance rapide et qui manque de tension. Dommage. Je n'ai pas accroché aux personnages non plus - ils sont sympas mais ordinaires. Et le prénom Lionel, je ne peux pas. #sorry

Shana Lyès étant astrologue, les allusions ne manquent pas concernant les symboles, les signes, les interprétations... L'histoire n'en a peut-être guère l'utilité. Ou quand on n'en a cure, comme moi, c'est inintéressant au possible. Bref. Petit bilan mitigé. En fait, j'ai davantage le sentiment d'avoir lu un exercice appliqué mais sans fantasie. Peu d'originalité. La plume est charmante, mais la lecture reste ennuyeuse. 

Ceci reste évidemment mon avis personnel. 😞

Harlequin - coll. &H - 2022

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Ella la promise (Witch and God #1), de Liv Stone

Cette lecture s'accompagne d'un chœur de louange qui m'a d'ailleurs fait céder à la tentation. Hélas, comme souvent, j'ai eu le sentiment d'avoir été flouée car je suis peu déçue par ma lecture, découverte en format audio.

Ella la promise

Je sortais de mon marathon des Accords Corrompus de Kelly St Clare au moment de me lancer dans cette nouvelle aventure. Est-ce que la comparaison avec la Tatuma et le roi Jovan a été fatale ? Nul doute. Toujours est-il que j’ai trouvé l’héroïne trop naïve et son prétendant excessivement tourmenté.

Ella est une jeune sorcière sans dons. Elle est étudiante et vit tranquillement dans le monde des humains. Pourtant, c'est elle qui est choisie pour devenir la promise du dieu Deimos, le petit-fils de Zeus. Son monde s'écroule. Elle n'avait rien demandé, là voilà soudain propulsée dans des intrigues où sorcières et dieux se livrent une bataille ancestrale. C'est Deimos lui-même qui a exigé son alliance. Lui, le dieu de la Terreur, ténébreux et taciturne... Ella n'a plus qu'à lier son sort à cet inconnu.

Si j'ai été séduite par l'univers fantastique, par les guerres intestines, les secrets, les trahisons, les ambitions etc. j'ai été moins emballée par la romance. Tellement niaise. Peu crédible. Ella est certes jeune et naïve, c'est aussi une nana pétillante, qui refuse de se lamenter sur son sort. Elle est curieuse et soucieuse d'apaiser les tensions. Face à elle, Deimos est un personnage torturé. Et barbant. Résultat, leur relation manque cruellement de maturité. Sensation de vide, de futile. Je n'ai pas été convaincue. De plus, l'intrigue se concentre sur leur romance donc exacerbe l'impression d'une lecture creuse. Très clairement, ça ne mérite pas l'engouement ci et là. Les goûts changent, les miens ne sont plus dans la tendance ! ^-^ 

La couverture est cependant très belle ! Bon point là-dessus.

©2021 Hachette Littératures (P)2022 Audiolib

  • Lu par : Charlotte Campana
  • Durée : 10 h 56
  • Un peu déçue par la lecture audio. La voix donnée au personnage de Deimos est rocailleuse et boudeuse. Déjà que le dieu est de tempérament renfrogné et fuyant. Ça tue le mythe. A contrario l'héroïne est charmante mais tellement naïve (la demoiselle a vingt ans). L'histoire se concentrant sur leur romance, là aussi ça pêche car ça sonne vite creux et futile. L'action passe au second plan, c'est dommage. Pour moi, oui cette lecture joliment emballée est une déception.

⭐⭐⭐