24/06/22

Les douze folies d’Emma, de Cécile Chomin

Les douze folies d’EmmaJe poursuis ma cure de vitamines en refermant ce roman le cœur en joie. Qu'est-ce que c'était rigolo ! Simple. Spontané. Rafraichissant. Un tourbillon de folie douce.

On suit les chroniques d'une trentenaire, parisienne et célibataire, qui doit tester pour son boulot les lieux branchés, les expériences farfelues et mêmes les relations amoureuses avec le plus de transparence possible. Son but : décomplexer la lectrice qui ne se retrouve plus dans la presse féminine. Et tout de suite, Emma donne le ton avec son caractère fantasque. Ses copines seront aux premières loges pour l'encourager dans ses délires, car Emma a envie de tomber amoureuse mais se méfie des hommes. C'est sans doute lié à son histoire familiale, le divorce de ses parents, la dépression de sa maman, la nouvelle épouse de son père, le sentiment de n'avoir plus sa place dans sa vie. Ça mériterait d'en discuter entre quatre yeux mais la déception a creusé une distance. Depuis, Emma préfère prétendre qu'elle est plus heureuse sans eux. Juste deux, trois rendez-vous par an. Des remarques acerbes sur son allure et son style de vie. Merci, au revoir. C'est donc sur ce constat (navrant) qu'un Admirateur Secret entre dans le jeu des prétendants. Chaque mois, Emma reçoit des colis qui viennent toucher sa corde sensible. Ce sont de petites attentions pour l'inciter à reprendre confiance. Du moins, elle s'en rendra compte au fil du temps tout en s'amusant à deviner son identité parmi son entourage. En attendant, Emma butine copieusement : des soirées à boire des cocktails en gloussant, des rendez-vous galants à lui faire tourner la tête. Finalement, ce job est source d'épanouissement et de sursaut. Car des erreurs, oui elle va en faire. Après tout, Emma est romantique, elle croque la vie avec gourmandise et rêve d'avoir sa part de bonheur.

On craque aussi pour son entourage, Fred le restaurateur, Pablo le photographe, Alexandre l'avocat, Anthony le meilleur ami, Yann le confident, Evan le pansement, Coco, Jessica, Maëlys et Stéphanie, les terreurs. La tension avec l'oncle (par alliance) est torride. Le gars est arrogant, têtu et imperturbable - je dis banco. Tout ça pour dire que c'est très sympa à lire. Vraiment. On rigole, on mise sur son candidat, on voit venir le truc mais on fait semblant. Je vis l'été pour me gaver de telles lectures. Donc, merci.

J'ai Lu (2020)

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,