16/09/22

The Kiss of Deception (The Remnant Chronicles #1) de Mary E. Pearson

Une princesse en fuite. Un prince rancunier. Un assassin sous contrat. Un trio qui n'a pas fini de distribuer les cartes en inversant les rôles. Tout de suite, j'ai plongé les deux mains jointes.

the kiss of deceptionAu départ, l'histoire ressemble à une parenthèse enchantée dans la vie de la princesse de Morrighan. Après avoir fui un mariage arrangé, Lia trouve refuge dans une auberge à Terravin et travaille en tant que serveuse. Deux jeunes hommes vont faire chavirer son cœur, Kaden et Rafe, mais la demoiselle sait in petto qu'elle n'est pas libre de son destin. La réalité viendra lui rappeler ses devoirs et ses responsabilités. Un peu douloureusement, d'ailleurs. Au moment où elle apprend que des troupes ennemies sont en mouvement, Lia décide de rentrer et se confie à ses prétendants. C'est là que tout bascule.

Si la première moitié du roman est bucolique, charmante, légère, insouciante, confondant les uns et les autres (car parmi eux se trouvent un prince et un assassin), la deuxième partie est plus rude. Plus abrupte. Les masques sont tombés, certaines vérités font froid dans le dos. Et le long périple qui attend Lia soulève autant d'émotions que de haut-le-cœur. Ce serait d'ailleurs mentir que de qualifier cette lecture comme captivante, c'est plutôt son tempo qui retient notre attention. Ce faux sentiment d'oisiveté qui règne pendant une partie. La duperie qui sommeille. Les ombres dans le décor, finalement plus si idyllique.

Et ça le fait ! C'est prenant à lire. Ça ne propose pas un rythme échevelé mais une intrigue surprenante et bien ficelée, qui sème ses petits cailloux au fil des chapitres. Oh, ils pourraient presque passer inaperçus. L'univers se construit ainsi, subtilement. Pour moi, c'est suffisant pour en vouloir davantage, toujours et encore plus ! Cette fine mise en scène a su me séduire. Au point de me pousser à lire la suite, The Heart of Betrayal, dans la foulée.

Petit conseil : il faut lire cette trilogie avant Dance of Thieves qui a été publié en VF au préalable & qui est susceptible de gâcher le plaisir de lecture en dévoilant certains éléments.

La Martinière J. (2021) pour la traduction. Traduit par Alison Jacquet-Robert

⭐⭐⭐⭐✨


Willodeen, de Katherine Applegate

 La magie existe ! La preuve en est avec cette couverture éclatante et la poésie de Katherine Applegate au cœur d'une histoire bourrée de charme et empreinte de sagesse.

WillodeenWillodeen est une orpheline de onze ans, qui vit dans une ville touristique, chez deux vieilles dames délicieusement excentriques. Marquée par la perte tragique de ses parents, dans l'incendie de leur maison, la fillette ne va plus à l'école et préfère la compagnie des animaux. Elle se passionne d'ailleurs pour les espèces rares (et moches). Comme les Brailleurs.

Ces créatures ont hélas triste réputation à cause de leur odeur. Et comme cela indispose les visiteurs, le conseil a finalement décrété de les chasser. Nul ne s'en émeut, à part Willodeen. Et Connor, un jeune sculpteur de casse-têtes en bois qui lui montre maladroitement son soutien en lui offrant un Brailleur miniature.

Désemparée, la fillette s'effondre en larmes. C'est alors que survient un étrange phénomène : un bébé Brailleur surgit de nulle part !

Quelle héroïne, cette Willodeen. Malgré les moqueries, elle tient tête avec courage et se sert aussi de son chagrin pour aller au bout de ses idées. Face à un conseil qui prend le problème à l'envers, elle leur rappelle que la Nature aime l'équilibre et que tout est lié - humains, plantes, poissons, oiseaux etc.

Elle pointe aussi d'autres dangers. Hier, les brailleurs. Aujourd'hui, les fredonnours. Demain, les bois bleus. La menace gronde, les vents soufflent de plus en plus fort. Vous connaissez la suite...

Sincèrement, je rêve que cette lecture trouve un impact particulier auprès du jeune public. Peut-on tourner la page sur cet été caniculaire, sur la sécheresse et les incendies de forêts ? Sans en tirer des conclusions ? Sans hausser le ton, sans donner de leçon non plus, Katherine Applegate propose un exercice efficace. Avec sa part d'imagination, sa poésie et sa sensibilité.

Je souhaite que les lecteurs ressentent les mêmes émotions que Willodeen, Connor, Duuzuu et Quinby. Qu'ils reposent leur livre et qu'ils racontent à leur entourage que notre « vieille Terre reste à jamais plus sage que ses habitants » mais « quelle chance d'en faire partie et de participer à sa magie ». Très belle lecture ! ♥

Seuil jeunesse, 2022 pour la traduction. Traduit par Rosalind Elland-Goldsmith.

Illustré par Charles Santoso

⭐⭐⭐⭐ 

Posté par clarabel76 à 07:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,