27/10/22

Bilan du mois : Octobre 2022 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

october2

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Plus le temps passe, et plus je m'installe dans une monotonie pour tout ce qui touche le blog, la lecture, la communauté, la pression, les envies, le slow-motion. Les hauts et les bas d'une blogueuse qui se remet beaucoup en question, quoi. Si je maintiens un semblant de mise à jour du blog, c'est davantage par nostalgie, ou par habitude. Un carnet de lecture pour me rappeler mes impressions, ou pour me souvenir des histoires déjà lues (j'oublie souvent). 

C'est comme ça. En attendant, voici un petit coup de projecteur sur mes lectures préférées du mois :

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

♦ Serpent & Dove, de Shelby Mahurin

♦ Sidhe, t.1 : La diseuse d'ombres, de Sandy Williams

♦ Sorcière du Sud, de Kimberly Frost : Apprentie sorcière - À peine enchantée - Presque ensorcelée
/// je veux la suite en vf ///

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

♦ Une infâme trahison (une enquête de Beatrice Hyde-Clare #3), de Lynn Messina

♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Haut les cœurs, les lecteurs ! ♥ 

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Nous irons mieux demain, de Tatiana de Rosnay

Nous irons mieux demainComme j'ai eu l'occasion de découvrir le roman en format audio, j'ai particulièrement trouvé la lecture hypnotique et admirablement interprétée par Tatiana de Rosnay. J'ai beaucoup aimé sa voix, grave et élégante. Cela donne notamment un parfum suranné, chic et vaporeux, à l'ensemble. En tout cas, j'étais subjuguée !

L'histoire est également empreinte de suspense psychologique à la Daphné du Maurier, avec une héroïne (Candice, vingt-huit ans) qui tombe sous l'emprise d'une amitié que ses proches jugent vénéneuse. La coupable s'appelle Dominique, la cinquantaine aristocratique et mystérieuse. Leur rencontre est survenue suite à un accident de la route. En tant que témoin, Candice a aussitôt apporté son secours et son soutien à cette belle femme solitaire. Mais les jours passant, Dominique va prendre beaucoup de place dans la vie de l'héroïne. Elle va s'installer dans son petit appartement, s'occuper de son garçon, préparer leurs repas et revoir l'organisation de la maison. Elle va aussi partager son amour pour Zola, évoquer les femmes de sa vie, faire des parallèles et réconforter la jeune femme émotionnellement fragile. Car Candice souffre beaucoup, de son corps et de son image. Elle ne s'est pas remise de son deuil tout neuf après la disparition de son père. Et se retrouve embarquée par sa sœur à traquer une existence cachée tout en refusant de réveiller les fantômes du passé. C'est là que le lien avec Zola se tisse. Évoquer l'écrivain dont la vie amoureuse ne manquait pas de piment met tacitement en lumière l'adultère, et ce de manière presque poétique. Ce chemin vers l'acceptation est plutôt bien dressé. J'admets que la distance prise par Candice est incroyable, alors que sa mère et sa sœur explosent de colère. C'est aussi l'œuvre de Dominique, dont la personnalité ne cesse de perturber et d'interroger. Est-ce qu'elle fascine ? oui. Est-ce qu'elle fait peur ? oui, aussi. J'ai beaucoup aimé cette sensation trouble et troublante qui se dégage de cette relation a priori amicale, ou pas. En tout cas, c'est subtilement soumis et libre de toute interprétation.

Si cette ambiance très poudrée vous inspire, n'hésitez pas ! Moi, j'ai très envie d'écouter du Zola maintenant.

©2022 Éditions Robert Laffont, S.A.S (P)2022 Lizzie, un département d'Univers Poche.

  • Lu par : Tatiana de Rosnay
  • Durée : 9 h 50
  • Nous irons mieux demain retrace le chemin d’une femme fragile vers l’acceptation de soi, vers sa liberté. Il fait aussi écho aux derniers mots d’Émile Zola, le passager clandestin de cette histoire.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,