28/11/22

La Constance du prédateur (Série Ludivine Vancker), de Maxime Chattam

Nouveau titre du redoutable Maxime Chattam. Oh que c'était flippant !

La Constance du prédateur

Les descriptions sont extrêmement poussées et souvent perturbantes. On n'a d'ailleurs qu'à tendre l'oreille lorsque la lame du scalpel s'approche des dépouilles, au moment de l'autopsie. C'est impressionnant comme la sensation est palpable.

Qu'est-ce que j'ai pu frémir en écoutant ce passage ! Ce n'est pas le seul, dans le roman. Où tout est conçu pour nous ficeler sur place et ne pas en perdre une miette. Jamais l'auteur ne nous lâche. Et l'histoire n'a de cesse de rebondir, on suit aussi bien le calvaire des victimes, la perfidie du criminel et la traque des gendarmes.

J'en frissonne encore même si j'ai plongé dans ma lecture avec avidité. J'ai pas mal retenu mon souffle. Plongé dans le gouffre de l'horreur. Et c'est traumatisant.

On retrouve aussi Ludivine, l'héroïne de La Conjuration primitive, qui ne cesse d'évoluer dans sa carrière et sa vie de femme. Sitôt promue au Département des Sciences du Comportement, là voilà encore face aux pires ignominies.

Quelle enquête, pfiou ! On remonte loin dans le temps et dans le cheminement des esprits tordus. On piste un certain Charon, le Passeur des Enfers. On découvre des charniers. On dresse des arbres généalogiques cauchemardesques. On bascule pas loin entre folie et épouvante. 

Du pur thriller, signé Chattam. Les plus fidèles retrouveront la bonne vieille mécanique de l'auteur, sans aucune amertume. Moi, ça me réconforte. Je sais dans quoi je m'embarque et ça me convient très bien. Après quoi, prolongez l'écoute jusqu'aux remerciements dans lesquels l'auteur exprime la complexité de son travail. Là aussi, c'est passionnant !

Je dois également tirer mon chapeau à la performance du comédien, Sylvain Agaësse, remarquable pour donner le ton à cette ambiance singulière. Si vous n'avez aucun apriori sur les livres audio, foncez ! Ce titre (à l'instar des précédents) est très, très bon.

©2022 Éditions Albin Michel (P)2022 Audiolib

  • Lu par : Sylvain Agaësse
  • Durée : 13 h 23
  • Ils l'ont surnommé Charon, le passeur des morts.

    De son mode opératoire, on ignore tout, sauf sa signature, singulière : une tête d'oiseau.

    Il n'a jamais été arrêté, jamais identifié, malgré le nombre considérable de victimes qu'il a laissées derrière lui. Jusqu'à ce que ses crimes resurgissent du passé, dans les profondeurs d'une mine abandonnée...

    Plongez avec Ludivine Vancker dans le Département des Sciences du Comportement, les profilers, jusque dans l'âme d'un monstre.

⭐⭐⭐⭐