06/11/19

🌺 Chère petite sœur - Dans la grande forêt - Mia - Soriba et les animaux musiciens

Chère petite sœur, de Alison McGhee & Joe Bluhm

Chère petite soeur

Devenir grand frère, à dix ans, non vraiment ce n'est pas un cadeau. Ses parents lui demandent d'exprimer son ressenti, de faire un dessin pour accueillir l'arrivée du bébé, quel culot ! Le garçon n'est pas content. À sa manière, il traite donc cette nouvelle résidente comme une intruse, une pleurnicheuse, une casse-pieds. Toujours à vouloir lire le même bouquin. Toujours à le coller. Toujours à fouiller dans ses affaires. Toujours à vouloir s'inscruter dans sa cabane juchée dans l'arbre.

Les années passent. Anniversaire après anniversaire, le garçon écrit et fait des dessins. Au fil du temps, on constate que les émotions évoluent. Que l'animosité du début laisse doucement place à de la tendresse. Mais le garçon est trop pudique pour l'avouer. Et de façon subtile mais très émouvante, il trace cette relation avec ses mots, ses illustrations, son regard de môme qui avait peur de perdre sa place et qui se coltine une frangine sans avoir rien demandé. On sent néanmoins la complicité grandir, notamment autour des flageolets, et on a le cœur gros en lisant la lettre d'adieu et les clefs secrètes pour surmonter l'absence.

Un joli petit roman très attachant, qui raconte avec simplicité (et humour) la relation chaotique d'une fratrie.

découvrez des extraits sur la page Youtube !

================================

Dans la grande forêt, par Jeanne Boyer & Caroline Hüe

DANS LA GRANDE FORÊT

Rosalie a de la suite dans les idées : à la lecture d'une lettre de Mamie Gâteau (qui l'implore de lui rendre visite car elle est malade), la fillette prépare son baluchon et s'enfonce dans la forêt. Seule. N'imaginez pas qu'elle craint les créatures féroces qui hantent les bois ! Que nenni. Rosalie a tout lu, connaît ses contes par cœur. Elle croise un loup ? Celui du Petit Chaperon Rouge. Une vieille sorcière avec une pomme ? ou une autre en train de filer sa laine ? ... Tsss. Rosalie balaie tous les pièges d'un revers de la main.

À l'approche de la maison de sa Mamie Gâteau, Rosalie perd soudainement la tête ! Sous ses yeux, sous son nez, une maison entièrement faite de sucreries. Impossible de résister... et là, c'est le drame. De tous les contes lus durant son enfance, Rosalie ignore tout de Hansel & Gretel. Caramba. Préparez vos mouchoirs ? Ou supposez-vous que Rosalie va doubler de rouerie et se sortir de cette galère in extremis ? Han-han.

En tout cas, cet album est charmant ! Il s'amuse à convoquer tous les méchants des contes traditionnels. Au lecteur de les pointer du doigt... comme Rosalie. Ensemble, ils pourront ainsi déjouer les nombreux pièges tendus au cours de ce périple palpitant... Les illustrations ne manquent pas de caractère et montrent une héroïne franche et intelligente. On adore et on applaudit.

================================

Soriba et les animaux musiciens, par Souleymane Mbodj & Jessica Das

SORIBA ET LES ANIMAUX MUSICIENS

Soriba est un garçonnet passionné de chant et de musique. Un jour, il découvre une tortue en détresse (piégée dans un filet de pêche) et plonge aussitôt dans le fleuve pour la sauver. Miracle, cette tortue est en fait une princesse qui décide de récompenser Soriba en lui offrant une cruche magique.

Cet instrument, appelé udu, est capable d'apaiser le cœur des hommes et des animaux. Ainsi, Soriba va rencontrer une troupe d'animaux furibonds : l'éléphant, le lion, le lièvre, le singe et l'hippopotame ont tous décidé de faire du bruit et de ne pas écouter son voisin. C'est une vraie cacophonie. Soriba comprend que sa cruche va instaurer une réelle harmonie au sein du groupe.

Mais un sorcier maléfique va tromper l'enfant et lui chiper son précieux trésor. Soriba est malheureux. Toutefois, il existe un rythme magique (le djat) capable d'enlever tout pouvoir au cruel Maïmaïdo si la chanson est jouée à la perfection. Les animaux musicaux doivent donc s'entraîner d'arrache-pied s'ils veulent fournir la meilleure prestation de leur carrière !

Quelle fable merveilleuse, colorée et enchanteresse, imprégnée de folklore africain, de musique et de poésie... Un pur bonheur. Un CD accompagne l'album et permet d'écouter cette histoire, tout en se familiarisant avec les instruments de notre joyeuse troupe. Aussi, le djembé, le doumdoumba, le tambour de bois, le balafon pentatonique et le tama n'auront plus de secret pour vous ! Une lecture magique.

================================

Mia, de Benji Davies

mia BENJI DAVIES

Mia est un ravissant album par le très talentueux Benji Davies. Il nous raconte l'histoire d'une petite grenouille - enfin, d'abord c'est l'histoire d'un têtard qui patauge dans sa mare, en toute insouciance, parmi ses nombreux frères et sœurs. Mia doit juste faire attention au Gros-Gloups qui rase les fonds marins et qui tente d'avaler les petits têtards avant de piquer un roupillon.

Mais cette légèreté apparente ne masque pas l'angoisse et la solitude qui pointent... Car Mia voit ses frères et ses sœurs quitter le nid les uns après les autres. Tous grandissent et deviennent des grenouilles bondissantes, avec de longues et fines gambettes. Mia soupire dans son coin, attendant désespérement son heure. Elle est tellement, tellement impatiente de grandir et n'en peut plus de rejoindre la tribu des Grands.

Cette lecture est aussi pimpante et radieuse que sa couverture ! L'aventure est joyeuse, avec un peu de piment et d'action. Bouh, ce Gros-Gloups ! Il ferait presque peur. En tout cas, on grandit avec bonheur auprès de Mia & Benji Davies. Un album au top.

================================

 


24/10/19

La Route du lait grenadine, par Alex Cousseau & Charles Dutertre

La Route du lait grenadine

Chaque année, après la treizième pluie, tout le monde se réunit près de l’Arbre-Château pour assister au départ d’une course mythique et palpitante : la Route du lait grenadine.

Une petite dizaine de participants se rassemble déjà sur la ligne de départ. Avec leurs drôles de machines, ils ont tous l’intention de gagner. Parmi les prétendants au titre, on trouve : Lolof-le-gros dans sa baignoire-bateau, Anastase Pépin et son cousin Straub dans leur train fantôme, Marcel Touk dans sa petite fusée, Jules d'Espinasse et son paquebot à hélices (grand favori), mais aussi Rhubarbe Noire dans sa toupie-foreuse, Muriel Crapoussin au volant du tracteur de son grand-père, les cyclistes Firmine et Basile Édredon et leur roulotte-escargot, sans oublier Antoine Perce-Neige qui tente l'aventure à pied (malgré son plâtre).

La compétition débute dans un fracas de pétarades, de moteurs, de trompettes, de fumées... ça part dans tous les sens. Et la cohue provoque déjà de nombreux pépins. La course se poursuit, les concurrents ne lâchent rien... pourtant les déconvenues s'accumulent. Les adversaires deviennent des alliés, les machines sont bidouillées, larguées ou reprogrammées. Au milieu, Antoine Perce-Neige perd un peu la boule et s'égare dans la forêt pour un instant de poésie d'une grande noblesse.

Pendant ce temps-là, les obstacles ne cessent de pimenter cette course folle... sous un tonnerre d'applaudissements tant la foule des spectateurs retiennent leur souffle et s'interrogent sur l'issue du match. Puis, c'est une explosion de bradaboum bzoiiing sproutch krash peuf... tout un amas d'écrous, de ressorts, de boulons, de câbles, de poulies et de tuyaux ! Quelle catastrophe. Tous ont à peine le temps de se remettre de leurs émotions pour remonter en selle. Car l'heure tourne. Les compétiteurs doivent se ressaisir, trouver une solution, vaincre l'impossible et atteindre la ligne d'arrivée avant le lever du jour.

Que de stress... et que d'humour dans cette lecture déjantée et riche en imprévus ! On y croise des aventuriers de toutes sortes, à poils ou à plumes, en pyjama, en coquille ou à bretelles, en complet veston ou en costume d’écailles, ainsi que des véhicules farfelus et très originaux (dignes des plus grands concours Lépine). Cette lecture demande aussi à être apprivoisée - au début, le nombre de personnages et d'engins peut prêter à confusion - car la suite est phénoménale : explosive, talentueuse, inventive et géniale.

Notre duo fétiche - Alex Cousseau & Charles Dutertre - commet l'exploit de nous embarquer à bord d'une excursion insolite, en clin d'œil à la légendaire Route du Rhum, n'attendez plus de prendre votre ticket et de rejoindre les rangs au plus vite... ça se bouscule pour accueillir le grand gagnant  ! Vite, vite. Lecture détonante droit devant.

éditions du Rouergue, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Boucle Rousse et les 3 ours, par Fabienne Morel & Debora Di Gilio

Boucle Rousse et les 3 ours

Fabienne Morel & Debora Di Gilio forment un facétieux tandem de comédiennes habituées à dénicher les contes traditionnels pour les réinventer à la sauce « huile d'olive et beurre salé ». On obtient ainsi un fabuleux cocktail de sons rythmés et colorés pour des moments de lecture qui font voyager, swinguer et s'esclaffer (La poulette et les trois maisonnettes ; Bouc cornu, Biquette et ses biquets ; L'ogresse poilue etc.).

Dans cet album, elles viennent chatouiller la légende de Boucle d'Or en imaginant une contrée lointaine, séparée par une rivière. De part et d'autre, vivent des ours et des renards, qui se détestent cordialement. Cela fait des années que dure la bisbille... Si longtemps que plus personne ne se souvient des origines de la querelle ! En marge des grincheux et des chatouilleurs, on trouve un Petit Ours et une Boucle Rousse qui se font les yeux doux et s'envoient des bisous en douce.

Un jour de grand départ pour la Manif (les ours font du bruit pour sauver les abeilles), Boucle Rousse décide de traverser la rivière à la nage et se faufile dans la maison de son bien-aimé. Ni vue ni connue. La voilà qui glisse ses pattes mouillées dans les pantoufles, se rend dans la salle de bains pour faire pipi, fait main basse sur le miel avant de piquer un roupillon dans le petit lit douillet pour y chiper les mêmes rêves.

Forcément, Boucle Rousse n'entend pas la famille rentrer. Une famille pas contente du tout des dégâts dans l'entrée puis dans la cuisine. Les parents mènent leur enquête (ils ont dégainé leur loupe !) tandis que Petit Ours se rend discrètement à l'étage... surpris par les trois poils roux retrouvés dans l'escalier.

Cette version est délicieusement enjouée, mélodieuse et pittoresque : les comédiennes s'autorisent tous les mélanges, elles chantent, elles rient, elles s'expriment en italien, elles inventent des mots, elles jouent avec les sons, elles emportent le lecteur dans un univers virevoltant. C'est folklorique et décalé. Un cocktail 100% bonne humeur.

Syros, 2019 / illustrations de Rémi Saillard

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/10/19

On lit : Le Grand méchant loup est malade - Chez toi, chez moi - Plein plein plein d'animaux - Loup Noir

Le grand méchant loup est malade, par Jean Leroy & Laurent Simon

Le grand méchant loup est malade

Ce matin, le grand méchant loup s'est réveillé en toute petite forme... mal de gorge, toux, éternuements. Rien ne va plus : il doit se rendre chez le médecin. Notre loup se traîne donc péniblement jusqu'au cabinet, ouvre grand la bouche, passe des examens. Enfin, le diagnostic tombe : un bon gros rhume. Pour guérir, le grand méchant loup doit avaler une louche de sirop (quelle horreur). S'il rouspète, ce sera la piqûre ! Triple buse.

Cette lecture est dédiée à notre Little J. (2 ans 1/2) qui a écouté avec beaucoup d'attention les malheurs du grand méchant loup, tout en scrutant du coin de l'œil son tonton patraque... sans doute le grand méchant loup ? Qui sait ! Un troisième tome toujours sympa à découvrir, après Qui fait peur au grand méchant loup ? & Les bisous du grand méchant loup. On reste fan de la petite marionnette incluse au livre afin d'y glisser les doigts et mimer les déboires du loup avec beaucoup d'humour !

===========================

Chez toi, chez moi par Marianne Dubuc

Chez toi chez moi

Un anniversaire se prépare au 3, Rue des Biscottes ! Voyez plus bas... chez la famille Lapin. Tous s'activent pour la fête du soir : les invitations sont rédigées et envoyées, les pâtisseries sont mises au four, les décorations sont extirpées de leurs boîtes. Les aiguilles de l'horloge tournent... vite !

Chez les voisins, l'effervescence règne aussi : Maman Renard va accoucher d'ici peu, Monsieur Ours est groggy dans son lit, Maître Hibou bouquine sous la couette, Boucle d'Or se faufile par la fenêtre, les Souris sèment la zizanie dans leur chambre, des nouveaux venus s'installent au deuxième étage...

Dans ce grand, très grand album de Marianne Dubuc, le lecteur en prend plein les mirettes : les illustrations sont ravissantes, les couleurs tendres, les détails foisonnants, la vie d'un immeuble prend vie sous nos yeux qui roulent dans tous les sens pour ne pas en louper une miette.

C'est riche, excitant, attendrissant. Il y a un pêle-mêle de clins d'œil et d'informations dans cette lecture ! Grandiose.

===========================

Plein plein plein d'animaux, par Alexandra Garibal & Claudia Bielinsky

Plein plein plein d'animaux

Gros coup de ♥ pour cet imagier taille XXL et aux illustrations clairement rigolotes  !

C'est plein plein plein d'animaux dans tous leurs états : des minus riquiquis, des noirs & blancs, des gros, des colorés, des qui vivent dans le ciel, d'autres sous l'eau, des dingos rigolos, des pas marrants... Bref. Demandez le programme : c'est chaud, c'est bon, c'est explosif, c'est étonnant.

On trouve aussi des devinettes pour reconnaître l'éléphant ou le mammouth, la mouffette ou le blaireau, la grue royale ou les mandrills, le cardinal rouge ou le colibri, tout ça dans un festival de couleurs qui font partir en vrille. On aime donc le grillon qui compose de belles chansons pour trouver une amoureuse, le gorille et l'hippopotame déguisés en danseuses étoiles, le papa panda qui lit une histoire en chinois, le panda roux qui fait le foufou, les flamants roses qui prennent la pose... tandis que les hirondelles attendent le printemps.

Il y a plein plein plein d'anecdotes à découvrir dans ce livre : c'est giga extra facétieux. Pour petits et grands : la lecture embarque les amateurs des inventaires drôles et rythmés. En avant !

===========================

Loup Noir, par Antoine Guilloppé

LOUP NOIR

Ce grand classique d'Antoine Guilloppé célèbre son 15ème anniversaire ! Bravo.

Un garçon s'aventure dans la forêt, par une froide soirée d'hiver. La nuit approche et de gros nuages se bousculent dans le ciel. Le garçon presse le pas. Les bruits de la forêt commencent à l'inquiéter : le hibou est aux aguets, le loup avance à pas feutrés. Bientôt l'animal ne se cache plus et approche, babines retroussées, dents pointues.

Puis, plouf, en un battement de cils, le loup bondit... sur le garçon qui a, vainement, tenté de courir.

Dans cet album sans texte, c'est l'imagination du lecteur qui entre en fanfare. Ceci dit, Antoine Guilloppé a déjà effectué un travail de défrichage car toutes les bases sont posées. Au lecteur de poser son regard sur chaque détail pour déduire l'évidence...

Ensuite, c'est de l'orfèvrerie offerte sur un plateau. Avec sa technique du découpage au laser, l'auteur glisse des dentelles de pages, tout en noir & blanc, pour illustrer cette aventure qui fait frissonner de froid, de peur et d'émerveillement ! Effet assuré.

===========================

Casterman, 2019

 

 

Ici, on lit : Les habits rouges de Monsieur Loup - La souris qui voulait peindre - La valise - Le livre des erreurs - Imagine...

Les habits rouges de Monsieur Loup, par Isabelle Bonameau

les habits rouges de monsieur loup

C'est une excellente journée qui commence pour Monsieur Loup car, ce matin, il neige ! Chic... Monsieur Loup sort aussitôt (sans même s'habiller) et se roule de bonheur dans la neige. Au bout du compte, Monsieur Loup grelotte. Brrr... il fait froid !

Hop, au passage, il saisit le bonnet d'Isidor, les bottes de Gorfi et les moufles d'Anastasia. Monsieur Loup est maintenant bien au chaud... et tout de rouge vêtu. Ça lui donne une idée !

Pourtant, les elfes ne sont pas contents d'avoir été spoliés de leurs accessoires douillets et veulent retrouver le Loup. Celui-ci s'est replié dans sa maison et drapé dans un déguisement charmant : et si on fêtait déjà Noël ? Mais attention aux usurpateurs, car l'authencité fait loi. Il suffirait d'une visite surprise et d'une distribution de cadeaux bleus pour réconcilier tout le monde.

Un album rigolo qui anticipe les fêtes de fin d'année et qui rappelle qu'un enfant sage est aussi un enfant comblé ! Cette histoire est arrosée d'un zeste d'humour, forcément.

(L'école des loisirs, Loulou & cie, 2019)

==========================

La souris qui voulait peindre, par Aude Picault

la souris qui voulait peindre

Ludivine et sa famille viennent d'emménager dans un atelier d'artiste - l'occasion pour notre petite souris de découvrir les pinceaux, la peinture, les toiles. Bref. Tout ceci finit par lui donner envie de dessiner ! Après des essais peu encouragés par ses proches, qui se moquent, qui rouspètent ou qui appellent à la prudence, notre artiste en herbe laisse éclater son inspiration et s'échappe du cocon familial pour faire les choses en grand.

Trop accaparée par sa passion, Ludivine met finalement les siens en danger car elle est surprise hors de sa cachette et comprend que leurs jours sont comptés. Impossible de sortir leur museau, de partir en quête de nourriture, tous pensent déjà au prochain départ. Mais Ludivine possède un vrai sens artistique et sa créativité n'a pas échappé à l'œil des experts... 

Une sacrée belle aventure pour cette famille de souris, entre passion dévorante, émancipation et création, voilà une histoire palpitante qui fera battre le cœur des plus jeunes !

(Kaléidoscope, 2019)

==========================

La valise, par Chris Naylor-Ballesteros

la valise

Face à cet étranger poussant sa lourde valise, visiblement épuisé de son long périple, les animaux s'interrogent... qui est-il ? que fait-il ici ? d'où vient-il ? et que cache sa valise ? L'inconnu leur explique qu'il transporte une tasse, mais aussi une table et une chaise en bois, et une cabane d'où l'on peut voir la mer. Puis il s'écroule à leurs pieds et plonge dans un profond sommeil.

Seulement, voilà... les animaux sont dubitatifs. Une table, une chaise, une cabane, et puis quoi encore ? Les animaux sentent l'arnaque et décident d'ouvrir la valise sans demander l'avis de l'étranger. La vérité, eh bien, les mettra terriblement mal à l'aise. D'où cet élan de générosité spontané pour montrer qu'ils ne sont pas que des nigauds craintifs mais des êtres accueillants et solidaires.

En écho avec l'actualité, cette lecture aborde le thème des migrants pour expliquer aux enfants que la peur de l'autre est réelle. Il faut cependant apprendre à dépasser ses préjugés et tendre la main aux plus démunis. Un album tendre et poétique, très poignante.

(Kaléidoscope, 2019)

==========================

Le livre des erreurs, par Corinna Luyken

le livre des erreurs

On ne soupçonne pas le potentiel de ce MAGNIFIQUE album ! Croyez-moi, vous allez être éblouis sur place.

Tout commence par une erreur... un tache d'encre, un œil mal dessiné, puis rattrapé, et ainsi de suite. C'est comme mettre le lecteur dans la confidence, l'inviter dans les coulisses de la création, comment inventer une histoire, comment illustrer cette histoire, envers et contre tout. Comment on rebondit d'un cou trop long, d'un coude trop pointu, d'une jambe trop longue, d'un chat qui ressemble à une vache ou d'un buisson trop foncé...

Quelle ingénieuse idée de proposer au lecteur de se pencher sur les petits riens, les détails, les loupés, les raccommodages d'une œuvre en mouvement ! C'est très, très beau. On tombe sous le charme, car le reste de l'histoire n'en finit plus de s'épanouir et de surprendre, toujours et encore, et la boucle tourne sur elle-même. Fantastique ! Cette ode à l'imagination est une prouesse de chaque instant, chaque indice compte, c'est formidable !

(Kaléidoscope, 2019)

==========================

Imagine un Loup, par Emmanuel Lecaye & Marc Majewski

imagine un loup

Imagine un loup perdu dans une forêt qui découvre un arbre magique quand soudain…
Imagine un cheval intrépide galopant à travers le monde faire halte face à un spectacle incongru…
Imagine une sirène solitaire qui vit dans une ville au fond de l’océan quand un matin…

Douze bouts d'histoires qui se terminent par trois petits points, car c'est au lecteur d'inventer sa propre histoire ! Un bel exercice de style, tout d'abord surprenant, et puis finalement épatant. La lecture ouvre à la divagation, au rêve ou à la fantaisie. Au moins, aucune déception quand à la fin de chaque histoire... puisque c'est à toi de raconter la suite !

(Pastel, 2019)

==========================

 


14/10/19

En avant pour : Émile et les méchants - L'Ours et le Sipetit - L'anorak rouge - Horizon

Émile et les méchants, par Vincent Cuvellier & Ronan Badel

J01620

Dans cette nouvelle histoire, Émile est super bien planqué, raide comme un piquet, ne bougeant ni une patte ni une oreille, chut, il piste un méchant... vraiment, vraiment méchant.

Avec ses flèches, ses pistolets, sa mitraillette et son épée, il est armé pour surprendre l'horrible individu. N'y tenant plus, Émile bondit sur sa proie, et puis : bam bam ! paf paf ! han han ! Le méchant est mis k-o. Émile lui coupe la tête, lui coupe les jambes, lui transperce le ventre avec sa lame. Émile ne lâche rien, mais le monstre non plus ! Le voilà qui crache du feu et se transforme en dragon tueur d'enfants ! Ouhlala. Aux abris, vite !

Cette série fait rire les enfants - et les mamans pas sages - car c'est plein d'humour et d'imagination, avec en héros un garnement à la mine sévère, qui ne sourit jamais, non, car le danger rôde partout, tout le temps, mieux vaut demeurer sur ses gardes. Bravo Émile. 

==========================

L'Ours et le Sipetit, par Chloé Alméras

J01724

L'Ours et le Sipetit menaient chacun une petite vie tranquille dans leur coin : l'un au pied de la montagne, l'autre dans un village sur les collines. Un jour d'expédition, le Sipetit dégringole en chemin et tombe dans la Maison de l'Ours. Pas très rassuré, il le supplie de ne pas le cuisiner avec des petits oignons. Au contraire, l'Ours lui propose de partager ensemble un bon repas mitonné aux petits oignons !

Et ainsi, l'Ours et le Sipetit passent une paisible soirée, à bavarder et à lire, puis les jours passent, ils poursuivent leur discussion, se promènent dans la campagne et font la cueillette des plantes qu'ils boivent en infusion. La complicité entre les deux amis est profonde et sincère. Aussi, le jour du départ de Sipetit, le cœur du vieil Ours se brise. Il s'était habitué à avoir de la compagnie et ne supporte plus sa solitude.

Qu'on se rassure, la fin de l'histoire apportera du réconfort à notre gros nounours fatigué - après tout, les âmes sœurs sont inséparables ! C'est avec beaucoup de tendresse et d'émerveillement qu'on lit cet album, aux illustrations si délicates et raffinées qu'elle nous touche, nous interpelle, nous charme. C'est fin, très élégant, très joli.

==========================

Horizon, par Carolina Celas

J01611

Voilà un album 100% fascinant, avec son grand format, sa lumière et sa poésie... Par contre, très peu de texte pour interpréter les images mais les couleurs sont si éclatantes qu'elles expriment un méli-mélo d'émotions. L'effet est envoûtant.

Horizon, tu es là tous les jours.
Parfois si loin, parfois si proche.
Aujourd'hui tu m'échappes.
Demain, c'est moi qui t'inventerai.
Ici, là-bas. À l'infini. Peut-être aussi tout au fond de moi.

L'horizon est partout et guide nos pas. On la retrouve dans notre quotidien, notre jardin ou notre ville, dans le ciel ou à la mer, derrière ses volets ou chez son voisin, elle trace aussi des frontières ou invite aux voyages, elle se glisse même sur les terrains de tennis ou dans le reflet du miroir... Très, très belle lecture qui fait réfléchir et rêver. Sans prise de tête. C'est un album lumineux, qui donne envie de se poser et de prendre le temps d'avancer sur cette ligne invisible, à son rythme.

==========================

L'anorak rouge : La fête de l'école, par Jean-Luc Englebert

J01913

On termine notre tour de piste avec ce nouveau tome dans la série de l'Anorak Rouge. On ne présente plus Lucien et Francette, on se rappelle juste qu'ils ont décidé d'écrire et d'illustrer ensemble une histoire de poney magique. Leur temps est compté car ils doivent présenter leur projet pour la fête de l'école (avec dédicace en bonus). Mais les vacances isolent nos génies en herbe : Francette part sur une île en famille, pour bouquiner et manger des araignées (!), tandis que Lucien reste à la maison, profite de la bibliothèque et des sorties en vélo pour trouver l'inspiration.

Ces petites séquences, pleines d'humour, donnent le ton : un peu de dérision, de décalage, de facétie... C'est particulièrement réjouissant. En plus, le duo fonctionne très bien. Si la demoiselle mène la danse, le garçon a l'esprit vif (et les cheveux rebelles). Ça « oufti » pas mal à chaque coin de page ! En somme, c'est pile poil le genre de petites lectures exubérantes qui me plaisent. Il y a forcément un passage, une expression, un dessin pour susciter un soupçon de sourire ou pour donner envie d'y revenir. C'est une très chouette découverte... si ce n'est pas déjà fait !

==========================

 

03/10/19

On aime : Jules et le renard - C'est mon arbre! - Les Toutous à Paris - On s'ennuie ! - Le doudou de Lolotte - Maman c'est toi ?

jules et le renard

Jules est un adorable souriceau, qui mène une petite vie paisible et solitaire, à laquelle il tient énormément. Chaque jour, il emprunte le même itinéraire rigoureusement millimétré pour échapper aux lapins, aux taupes, aux blaireaux, à la fermière avec son chien, à la chouette vorace. Ce rituel immuable lui a ainsi permis de rentrer sain et sauf jusqu'à présent.

Or, sa chère quiétude est mise à mal par un rusé renard venu fureter près de son terrier ! Paf... le museau en plein dans le mille. Jules était couché dans son lit au moment de cette intrusion et rien n'y fait : la bête est coincée. Compatissant, Jules propose de partager ses repas, puis discute du bout de gras et ainsi se lie d'amitié avec son meilleur ennemi.

Finalement, le renard retrouve sa liberté et scelle un pacte de non-agression. Chacun retourne à sa petite vie pépère... mais d'autres mésaventures attendent Jules au tournant. Notre souriceau, distrait, est face à son destin - entre la vie et la mort - et le lecteur retient son souffle. Retour fracassant de son pote avec acte héroïque à la clef ? En tout cas, il faudra bien du courage à Jules pour se tirer d'un tel mauvais pas.

Amitié, solidarité et entraide dansent la gigue dans cet album - merveilleusement illustré - et donnent de la vitalité à cette fable rigolote où l'on se demande : qui manque qui. C'est tendre, c'est cocasse, c'est surprenant. On adore ! ♥

Jules et le renard, par Joe Todd-Stanton

l'école des loisirs, 2019

*****************************

C'est mon arbre

Le petit écureuil d'Olivier Tallec est très possessif : c'est son arbre, ce sont ses pommes de pin. Il n'aime pas partager. C'est à lui, tout ça. À personne d'autre. D'ailleurs, ça le turlupine tellement qu'il cherche à protéger son espace. Il songe à monter la garde, jour et nuit, ou à installer un portail. Ou une palissade. Ou même un mur. Un mur très long et très haut pour protéger son arbre. Mais derrière le mur, il y aurait quoi ? Peut-être que les pommes de pin derrière le mur seraient encore plus grosses ? Notre écureuil n'a pas fini de tergiverser.

Ce refus du partage est raconté avec beaucoup de dérision : il y a tant de contradictions dans la volonté de posséder et la curiosité d'avoir mieux ailleurs, puis d'en disposer davantage, mais alors comment régler la question du partage... surtout quand on n'en a pas envie ! Olivier Tallec fait tourner le lecteur en bourrique... et on en redemande.

C'est MON arbre ! par Olivier Tallec

Pastel de l'école des loisirs, 2019

*****************************

les toutous à paris

Pour honorer l'invitation de l'oncle Jacob, qui va fêter ses 100 ans, nos fidèles toutous décident de se rendre à Paris, au 16 rue du Gros Caillou, lieu de la fête. Bien entendu, l'aventure promet d'être épique car nos toutous n'ont absolument pas le sens de l'orientation et ne connaissent rien de la Capitale. Ils débarquent donc en train pour courir à perdre haleine, dans le métro, à vélo, sur le bateau-mouche, escaladant la Tour Eiffel, passant en quatrième vitesse devant le Centre Pompidou, le Louvre et aussi Notre Dame.... Nos toutous n'ont pas de temps à perdre : la ville est grandiose et ils ont bien mérité de se baigner dans la Fontaine Stravinsky pour reprendre des forces.

Vous l'aurez compris, cette course complètement folle est le meilleur guide touristique pour visiter les trésors de Paris ! Merci les toutous de partager cette fabuleuse épopée. Qui sait s'ils ont atteint leur objectif pour danser le boogie près du Champ-de-Mars ? Joignez-vous à eux... n'hésitez plus.

Les Toutous à Paris, par Dorothée de Monfreid

l'école des loisirs, 2019

*****************************

on s'ennuie

Mim et Crocus sont en train de mourir d'ennui... pas envie de jouer à la balançoire ou au ballon... mais encore moins envie de ranger leur chambre ! Alors ils acceptent de filer dans le jardin. Surtout pas pour travailler, que nenni. D'ailleurs, les enfants, qui ont le sens de la compétition dans la peau, se lancent comme défi de faire le plus gros tas de feuilles. Justement la mission que leurs parents avaient prévu pour eux... mais chut !

Pour amadouer vos petits flemmards, on veille bien à soigner son vocabulaire - surtout évitez des termes comme ranger ou travailler - vous obtiendrez des miracles et n'entendrez plus parler d'ennui. Voyez donc ici : cet album est prodigieux. 

On s'ennuie ! par Jean Leroy & Ella Charbon

Loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

*****************************

le doudou de lolotte

Catastrophe pour Lolotte : son doudou a disparu. Ses copines ont beau mettre sa chambre sens dessus dessous... aucune piste ! Vite, elles se faufilent sous la couette et trouvent un tunnel. De là, elles vont glisser, crapahuter, tomber... plouf, près d'un lac, où elles découvrent une barque amarrée pour les guider vers une petite île. Sur place, se trouve une cabane blanche dans laquelle se tient la nouba du siècle ! Incroyable. Ça fait KLING KLANG KLONG. Nos trois amies ne vont pas en revenir.

Ce nouveau rendez-vous avec Lolotte promet une quête pleine de rebondissements, de suspense et de funk ! C'est la fête du coton et du polyester. On n'a jamais vu des doudous décompresser avec autant de groove et de déhanchés endiablés. Vive la fièvre du samedi soir chez Lolotte !

Le doudou de Lolotte, par Clothilde Delacroix

loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

*****************************

Maman c'est toi

Un bambin est poussé hors de sa maison avec un chapeau trop grand sur la tête ! Yeux masqués, bras tendus... bonne chance pour trouver ta maman au gré des rencontres : Bêêêê ! répond le mouton. Meuhh ! répond la vache. Miaou ! répond le chat. Coin-coin ! répond le canard. C'est la zizanie dans la basse-cour.

Mais que de chouettes retrouvailles entre chapeaux... et si on retrouvait Papa maintenant ? Tendresse & humour au programme : on adore cette double couche chez Michaël Escoffier & Matthieu Maudet réunis.

Maman, c'est toi ? de Michael Escoffier & Matthieu Maudet

loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

*****************************

Si toi aussi tu aimes les albums, c'est par ici !

Une histoire de loup, par Caroline Pellissier & Mathias Friman

Une histoire de loup

On commence notre tournée en jetant notre dévolu sur cet album à la couverture magnifique. Le contenu aussi ne manquera pas de vous enchanter : grande sobriété dans les dessins, du noir et blanc très élégant, avec parfois une touche de couleur pour illustrer le propos... et cette note sibylline qui nous accompagne tout du long.

« Viens, nous dit une voix. Viens avec moi dans ma forêt. Dans ma forêt profonde, belle et sauvage. N’aie pas peur ! Ouvre tes yeux, tes oreilles, tous tes sens. Mais surtout, ouvre ton cœur. »

Qui nous parle ? Quel est ce mystérieux narrateur qui nous emmène dans les bois pour une promenade interdite mais fascinante, nous faisant emprunter des sentiers cachés, nous guidant vers des animaux sauvages, nous conseillant le silence, l'écoute, l'observation ? Qui donc est capable d'une telle prouesse ?

« Viens, nous dit le narrateur, continue de me suivre. »

Qui se revendique derrière cette voix envoûtante ? Jusqu'où nous entraînera cette lecture charmante et néanmoins inquiétante ?

Je vous invite à découvrir le pot-aux-roses, sans détour.

Une histoire de loup

 

****************************

L'Affaire Méchant Loup, par Marie-Sabine Roger & Marjolaine Leray

L'Affaire méchant loup

Au sommet d'une montagne, vit un très vieux loup, myope et bancal, attaché à sa solitude, aux échecs et à la poésie. Il ne recherche nulle compagnie, n'a pas beaucoup d'appétit et se contente de repas frugaux (quelques souris ou autres rats des champs). Ne lui parlez pas des troupeaux de chèvres de Monsieur Seguin... il n'en a cure. Parfois il en croise certaines qui se font la malle pour voir du pays. Il a d'ailleurs pris l'habitude de guider leur chemin pour profiter des plages dorées.

Voilà, voilà.

Mais un jour, une certaine Blanchette traîne ses pattes sur son terrain et part aussitôt en vrille. Car elle a horreur du loup. C'est même une vraie bagarreuse, avec un sale caractère qui fonce dans le tas avant de réfléchir. Dès qu'elle aperçoit le Loup, en train de roupiller dans l'herbe, son sang ne fait qu'un tour. Et elle rue dans les brancarts. Le Loup, démuni, tente de se défendre.

Et là... c'est le drame.

Il aurait mieux valu que ces deux-là ne se croisent jamais ! Malheureusement... « Nul ne choisit sa place en arrivant au monde, personne n'a vraiment le choix, c'est comme ça. C'est déjà bien assez d'injustice, je trouve, sans y ajouter en plus le poids des préjugés. On condamne souvent avant d'avoir jugé, vous allez voir ! »

Cette version revisitée de “La chèvre de monsieur Seguin” est surprenante (et féroce) mais invite à la réflexion, en plus d'offrir un texte écrit tout en rimes et assez philosophe. 

****************************

Denise et moi, par Barroux

Denise et moi

Un peu d'humour et de légèreté... pour souffler entre deux lectures riches en émotion ?

Voici un bambin fort chanceux, car pour son anniversaire, il a reçu en cadeau une belle plante verte, qu'il promet d'arroser, de chouchouter, de soigner. Jour après jour, il s'occupe d'elle avec amour.

Consciencieux, le garçon recommande également à ses proches mille précautions dès qu'il doit s'absenter.

Mais voilà... son chat disparaît, puis sa sœur, son grand-père, sa mère etc. Tous ont des excuses, des activités à honorer par exemple.

Et cette Denise, cette belle plante, ne cesse de s'embellir. Il y a un mystère dans le salon de cette maison... attention à la page suivante !

Le pop-up final vient en effet répondre à vos questions et susciter de grands, grands sourires sur les visages.

Bravo à cette lecture extra, débordante de peps et rédigée comme une comptine. À lire et relire à l'envi.

 

****************************

Le Coq solitaire, par Alain Mabanckou & Yuna Troël

Le Coq solitaire

Place maintenant à une histoire passionnante, inspirée des contes traditionnels africains.

Grand-père Moulika est le chef du village. C'est un grand sage, qui raconte beaucoup d'histoires. Il ne cesse de rappeler combien il est important de respecter les animaux car ils sont liés aux hommes. Il prétend même que chacun a son double animal et qu'il faut du temps, dans la vie, pour le découvrir et le connaître.

Son petit-fils Michel hésite à le croire. Les villageois également commencent à se lasser de ses vieilles histoires. De plus, tous ont en horreur un vieux coq malodorant qui va et vient dans le poulailler, mais le chef a formellement interdit de le toucher. La famille va finalement décider de ruser et de tromper leur aïeul sans scrupule...

« Malheureux ! Je pensais que vous m'aimiez, mais je me suis trompé toute ma vie. »

Ces paroles hanteront son petit-fils et les villageois des années durant puisqu'elles auront éclairé trop tard leur volonté de comprendre et la nécessité de transmettre, dans cette Afrique traditionnelle, les liens sacrés entre les vivants et les morts.

Très beau conte raconté par Alain Mabanckou et mis en scène dans de grandes pages colorées qui invitent au voyage.

 

****************************

Hector et les bêtes sauvages, par Cécile Roumiguière & Clémence Monnet

Hector et les bêtes sauvages

L'aventure se poursuit avec cette merveilleuse histoire de transmission, encore et toujours. Même que celle-ci risque d'éveiller de multiples émotions, souvent indescriptibles, car il y a de la tendresse et de la poésie au programme ! Les illustrations aussi se contemplent avec admiration.

C'est l'histoire d'un doudou qui s'imagine abandonné.
C'est l'histoire d'une fillette qui a peur d'être oubliée.
C'est l'histoire d'une naissance qui vient tout chambouler.
C'est l'histoire d'une place à prendre, à quitter, à retrouver.
C'est l'histoire d'une colère, qui s'apaise.
C'est l'histoire d'un voyage, qui fait comprendre le tumulte des émotions.
C'est l'histoire d'une perte qui se change en retrouvaille...

Après tout,
« on ne perd jamais le souvenir de son enfance, celui de la douceur des jours parfaits et des chagrins qui font grandir ».

C’est enfin l’histoire un peu folle d'un doudou qui s'effiloche mais qui tient solidement la main d'une fillette partie dompter les bêtes sauvages. Tout simplement.

Gros cœur rouge pour cet album qui donne envie de soupirer de bonheur, parce que c'est ravissant et plein de douceur ! Merci pour ce joli duo - Cécile Roumiguière & Clémence Monnet - qui offre les mots justes et les illustrations parfaites pour rassurer le jeune lecteur dans ce parcours chaotique qu'est le fait de grandir ! 

Hector et les bêtes sauvages

 

****************************

L'étrange ronflement, par André Bouchard

L'Étrange ronflement

Vous aviez aimé Le Mystère de la basquette bleue ? Retrouvez donc nos jeunes enquêteurs dans une nouvelle affaire : l'étrange ronflement. Penchez-vous également sur ce dossier épineux, élaborez vos propres théories, n'hésitez pas... et surtout rencontrez cet étrange Club de Ronflistes un brin inquiétants. Je dis ça, je dis rien.

 

****************************

Chez les voisins, par Hélène Lasserre & Gilles Bonotaux

Chez les voisins

Ça bouge également chez nos Merveilleux Voisins ! La pieuvre déménage, les pingouins débarquent, d'autres cousins s'invitent, un grand-oncle d'Amérique du Sud prend froid et éternue... semant une sacrée pagaille, les crocos ont aménagé une boîte de nuit dans leur cave... et Vlad le vampire offre une petite visite sympathique. Bref, il y a du remue-ménage dans cet immeuble dont les familles se croisent et partagent des bouts de chemin de manière originale & très festive.

C'est là une lecture riche et fantastique, dans ses détails et ses propositions qu'on scrute de long en large. Une vraie vie de quartier, conviviale et inventive, qu'on suit saison après saison...

****************************

Seuil Jeunesse, 2019

 

30/09/19

La Vie hantée d'Anya, par Vera Brosgol

la_vie_hantee_danyaLe lycée est un univers impitoyable, surtout si l'on vient d'un pays étranger, avec un accent au couteau et le sentiment de porter un lourd fardeau pour se fondre dans le décor. Anya a longtemps combattu ses complexes mais la route est encore longue pour briller sur le podium et afficher une attitude cool et branchée. Comme dans ses rêves. 
Bien sûr elle craque pour le beau garçon populaire, elle meurt d'envie de sortir le samedi soir et d'aller dans des soirées de beuveries et de dragues stériles. Ce monde d'artifices est pourtant le passage obligé pour atteindre son but - pense-t-elle... ou ne subirait-elle pas l'influence néfaste d'une certaine Emily.
Celle-ci est en fait un fantôme découvert après sa chute dans un puits. Anya est traumatisée par cette expérience mais se sent également redevable envers cette fille éplorée, qui est morte seule dans son coin, des années plus tôt. Anya a décidé de lui rendre justice et de faire en sorte qu'elle repose en paix...
Seulement, cette Emily est coriace et de plus en plus encombrante. Au début, c'était plutôt chouette d'avoir un fantôme en complice pour décrocher des bonnes notes ou pour connaître l'emploi du temps de son béguin secret. Le temps passant, Emily devient tyrannique et exigeante. La cohabitation n'est plus du tout accommodante. Encore moins depuis que ses proches se sentent menacés par cet esprit vengeur !

Ça rigole moins pour l'héroïne d'Un été d'enfer qui réalise avoir signé malgré elle un pacte avec une Diablesse ! Mais Anya est une jeune fille pleine de ressources et toujours aussi attachante. On suit à la fois ses déboires avec son fantôme, mais aussi ses préoccupations d'adolescente mal dans sa peau, ses fantasmes et ses rêves romantiques dans un quotidien ordinaire et très proche du jeune lecteur. Vraiment, une chouette lecture tantôt drôle, tantôt flippante ! Et surtout, une bonne histoire & un esthétisme assez sobre mais fascinant.

Rue de Sèvres, 2019

“You may look normal like everyone else, but you're not. Not on the inside.”

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/09/19

Pêle-mêle : Quatre pattes - Un drôle de truc pas drôle - Laissez-moi tranquille...

quatre pattes

Après le magnifique Tout doux, dans lequel Gaëtan Dorémus exprimait déjà sa tendresse et sa poésie en donnant naissance à son ourson, on retrouve notre cher ami dans son apprentissage de la vie à quatre pattes... Marcher sur le goudron, danser sur les petits cailloux, sentir le chatouillis de l'herbe, patauger dans la boue, grimper et explorer le monde.

Cette histoire donne la sensation de partir loin dans une aventure inconnue et parfois dangereuse. Attendez de voir cette ascension vertigineuse, ce froid aux pattes, cette ivresse soudaine qui vous cloue sur place ! On vit auprès de l'ourson les mêmes émotions et à travers son regard innocent... d'où la chute rigolote et pleine de sourire.

Encore une fois, cet album est remarquable par ses couleurs, son atmosphère mystérieuse et son suspense qui donne des frissons. C'est beau, en plus d'être fascinant. Ça se lit avec des yeux ronds comme des billes - la découverte du monde à hauteur d'ourson est juste une prodigieuse plongée, riche en enseignements. Magnifique.

Quatre pattes, par Gaëtan Dorémus

rouergue, 2019

=======================

un drole de truc pas drole

Rien ne va plus pour notre jeune héroïne : un drôle de truc pas drôle ne cesse de la poursuivre. Cela ressemble à une pelote noire, embrouillée, indéfinissable. Par contre, elle ne cesse de la coller et refuse de s'en aller.

Mais comment expliquer à maman ce drôle de truc pas drôle ? Simplement que c'est gênant, que c'est là, présent, encombrant. Qu'on a beau lui faire peur, chasser ce truc, menacer, crier, l'enfermer à double tour... il refuse de lâcher prise. Reste alors à mieux cerner ce truc, à comprendre son pourquoi et son comment, à regarder autour de soi, à réaliser que c'est partout, que tout le monde porte ce drôle de truc et que la terre continue de tourner.

Bravo à cet album qui met en scène les états d'âme - ces émotions si complexes qui nous saisissent par surprise et nous laissent souvent à plat - cet album a su les exprimer avec justesse, dans un grand festival de couleurs et au cœur d'un graphisme ordinaire et néanmoins intimiste. On suit la réflexion méthodique de la jeune fille, ses doutes, ses colères, ses bonnes idées pour vivre avec son drôle de truc. On applaudit bien fort ce tour de passe-passe... très habile et astucieux. 

Un drôle de truc pas drôle, par Giulia Sagramola

rouergue, 2019

=======================

Laissez moi tranquille

Parfois Leyla en a assez de vivre au sein d'une tribu nombreuse et bruyante, qui colle et qui donne des bisous tout le temps. Parfois Leyla a envie de calme et de tranquillité. Un jour, elle décide donc de s'éloigner du clan et de partir à l'aventure.

Une aventure non moins périlleuse et pleine d'inconnues ! Car Leyla se blesse au pied - ouille - puis croise un lézard indolent et peu bavard. En écoutant ses plaintes, il lui confie pourtant une astuce - faire silence et fermer les yeux, se dorer la pilule au soleil et réfléchir au sens de la vie.

Miracle, cette formule donne à Leyla le goût de retrouver sa famille et de raconter sa folle épopée. Tous sont en admiration - quel courage, vraiment - et tous répondent en chœur pour cajoler cette héroïne intelligente et déterminée !

On aime beaucoup cet album plein d'humour et de tendresse, aux illustrations douces et réconfortantes. Galia Bernstein a déjà illustré La grande famille (drôle et génial également).

Laissez-moi tranquille... par Galia Bernstein

Album Nathan, 2019

=======================