30/09/19

La Vie hantée d'Anya, par Vera Brosgol

la_vie_hantee_danyaLe lycée est un univers impitoyable, surtout si l'on vient d'un pays étranger, avec un accent au couteau et le sentiment de porter un lourd fardeau pour se fondre dans le décor. Anya a longtemps combattu ses complexes mais la route est encore longue pour briller sur le podium et afficher une attitude cool et branchée. Comme dans ses rêves. 
Bien sûr elle craque pour le beau garçon populaire, elle meurt d'envie de sortir le samedi soir et d'aller dans des soirées de beuveries et de dragues stériles. Ce monde d'artifices est pourtant le passage obligé pour atteindre son but - pense-t-elle... ou ne subirait-elle pas l'influence néfaste d'une certaine Emily.
Celle-ci est en fait un fantôme découvert après sa chute dans un puits. Anya est traumatisée par cette expérience mais se sent également redevable envers cette fille éplorée, qui est morte seule dans son coin, des années plus tôt. Anya a décidé de lui rendre justice et de faire en sorte qu'elle repose en paix...
Seulement, cette Emily est coriace et de plus en plus encombrante. Au début, c'était plutôt chouette d'avoir un fantôme en complice pour décrocher des bonnes notes ou pour connaître l'emploi du temps de son béguin secret. Le temps passant, Emily devient tyrannique et exigeante. La cohabitation n'est plus du tout accommodante. Encore moins depuis que ses proches se sentent menacés par cet esprit vengeur !

Ça rigole moins pour l'héroïne d'Un été d'enfer qui réalise avoir signé malgré elle un pacte avec une Diablesse ! Mais Anya est une jeune fille pleine de ressources et toujours aussi attachante. On suit à la fois ses déboires avec son fantôme, mais aussi ses préoccupations d'adolescente mal dans sa peau, ses fantasmes et ses rêves romantiques dans un quotidien ordinaire et très proche du jeune lecteur. Vraiment, une chouette lecture tantôt drôle, tantôt flippante ! Et surtout, une bonne histoire & un esthétisme assez sobre mais fascinant.

Rue de Sèvres, 2019

“You may look normal like everyone else, but you're not. Not on the inside.”

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


19/09/19

Pêle-mêle : Quatre pattes - Un drôle de truc pas drôle - Laissez-moi tranquille...

quatre pattes

Après le magnifique Tout doux, dans lequel Gaëtan Dorémus exprimait déjà sa tendresse et sa poésie en donnant naissance à son ourson, on retrouve notre cher ami dans son apprentissage de la vie à quatre pattes... Marcher sur le goudron, danser sur les petits cailloux, sentir le chatouillis de l'herbe, patauger dans la boue, grimper et explorer le monde.

Cette histoire donne la sensation de partir loin dans une aventure inconnue et parfois dangereuse. Attendez de voir cette ascension vertigineuse, ce froid aux pattes, cette ivresse soudaine qui vous cloue sur place ! On vit auprès de l'ourson les mêmes émotions et à travers son regard innocent... d'où la chute rigolote et pleine de sourire.

Encore une fois, cet album est remarquable par ses couleurs, son atmosphère mystérieuse et son suspense qui donne des frissons. C'est beau, en plus d'être fascinant. Ça se lit avec des yeux ronds comme des billes - la découverte du monde à hauteur d'ourson est juste une prodigieuse plongée, riche en enseignements. Magnifique.

Quatre pattes, par Gaëtan Dorémus

rouergue, 2019

=======================

un drole de truc pas drole

Rien ne va plus pour notre jeune héroïne : un drôle de truc pas drôle ne cesse de la poursuivre. Cela ressemble à une pelote noire, embrouillée, indéfinissable. Par contre, elle ne cesse de la coller et refuse de s'en aller.

Mais comment expliquer à maman ce drôle de truc pas drôle ? Simplement que c'est gênant, que c'est là, présent, encombrant. Qu'on a beau lui faire peur, chasser ce truc, menacer, crier, l'enfermer à double tour... il refuse de lâcher prise. Reste alors à mieux cerner ce truc, à comprendre son pourquoi et son comment, à regarder autour de soi, à réaliser que c'est partout, que tout le monde porte ce drôle de truc et que la terre continue de tourner.

Bravo à cet album qui met en scène les états d'âme - ces émotions si complexes qui nous saisissent par surprise et nous laissent souvent à plat - cet album a su les exprimer avec justesse, dans un grand festival de couleurs et au cœur d'un graphisme ordinaire et néanmoins intimiste. On suit la réflexion méthodique de la jeune fille, ses doutes, ses colères, ses bonnes idées pour vivre avec son drôle de truc. On applaudit bien fort ce tour de passe-passe... très habile et astucieux. 

Un drôle de truc pas drôle, par Giulia Sagramola

rouergue, 2019

=======================

Laissez moi tranquille

Parfois Leyla en a assez de vivre au sein d'une tribu nombreuse et bruyante, qui colle et qui donne des bisous tout le temps. Parfois Leyla a envie de calme et de tranquillité. Un jour, elle décide donc de s'éloigner du clan et de partir à l'aventure.

Une aventure non moins périlleuse et pleine d'inconnues ! Car Leyla se blesse au pied - ouille - puis croise un lézard indolent et peu bavard. En écoutant ses plaintes, il lui confie pourtant une astuce - faire silence et fermer les yeux, se dorer la pilule au soleil et réfléchir au sens de la vie.

Miracle, cette formule donne à Leyla le goût de retrouver sa famille et de raconter sa folle épopée. Tous sont en admiration - quel courage, vraiment - et tous répondent en chœur pour cajoler cette héroïne intelligente et déterminée !

On aime beaucoup cet album plein d'humour et de tendresse, aux illustrations douces et réconfortantes. Galia Bernstein a déjà illustré La grande famille (drôle et génial également).

Laissez-moi tranquille... par Galia Bernstein

Album Nathan, 2019

=======================

 

Le Club des Lemmings très distingués, par Julie Colombet

Le Club des lemmings très distingués

Pour appartenir au Club des Lemmings très distingués, il faut tout d'abord être un lemming (ça coule de source) et se montrer distingué en toute circonstance (et croyez-moi ce n'est pas donné à tout le monde). En effet, le Club s'illustre d'une flopée d'interdictions... comme marcher à quatre pattes, grogner ou jouer dans la boue. Non, vraiment, aucune décence à avoir un comportement trop animal et sauvage. C'est très loin de la classe affichée par nos lemmings très distingués.

Les règles aussi ont été écrites pour être respectées à la lettre (gare aux rebelles) : vivre en communauté et partager leurs activités constituent leur lot quotidien et le sel de leur existence. Ainsi, tout baigne chez les lemmings, heureux et sans cesse affairés. Seul le dénommé Bertie semble sortir du lot. En effet, notre jeune lemming est de plus en plus las de cet esprit de groupe, du brouhaha constant, du confinement, du regard des uns et des autres, du manque de liberté, du règlement strict.

Un jour il décide de s'échapper pour prendre l'air à la surface. Là, il tombe museau contre museau avec un ours ! Un énorme et imposant ours brun. Graou... l'animal le scrute avec attention, avec curiosité, avec gourmandise. Qui sait ? Le monstre ouvre grand la bouche et sort sa langue. Ça va saigner chez les lemmings ? Pas du tout. Notre gros nounours a juste besoin de câlins et d'affection. Lui aussi est en quête de nouveaux amis. Il adore se rouler dans l'herbe, grimper aux arbres, se lécher les pattes... Bertie est fasciné, envieux et intrigué.

Il décide de présenter son camarade auprès des lemmings... qui sont assez frileux de valider sa candidature pour rejoindre leur Club. Et puis, les vacances approchent et tous veulent aller à la mer - une autre péripétie incroyable et qui va donner des frissons au lecteur ! Car ceci est une histoire passionnante, en plus d'être drôle et merveilleusement illustrée. On y parle de tolérance, de différence et d'acceptation de l'autre avec un air de ne pas y toucher. On trouve également beaucoup de fantaisie et de bonne humeur au sommaire. En bref, c'est décalé et follement original. On ne peut qu'adorer ! ♥

Casterman, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18/09/19

Pêle-mêle : Ma poule raboule ! - Un appétit féroce - La petite casseuse de cailloux - Miki - Les cinq amis

Ma poule raboule

Voilà une lecture qui va vous rendre maboule ! Une poule couve une mini-boule avec ses plumes douces. Et là, coucou, la coquille se fendille. Les pupilles scintillent. C'est une fille !

L'arrivée du bébé poupoule va rendre notre moumoune un peu cinglée car aussitôt elle part en vrille et fait des bonds de cabri. La mini est estomaquée et houspille sa mimine. Voyons, dit le papa, on ne parle pas comme ça à sa moumoune. À peine venue et déjà une bisbille... La fille décanille. Elle se rhabille, se recroqueville, se faufile dans sa coquille. Retourne se coucher.

Sauf que les parents ne mordent pas à l'hameçon : « Fais la moule dans ta bouboule ». Et ils poursuivent leur chemin.

Après mûres réflexions, la petite poule renonce au show et raboule auprès des siens avec de grands discours de réconciliation. Fini les broutilles ! Promis, elle sera gentille & vive la vie de famille !

Edouard Manceau propose une lecture extrêmement drôle mais surtout facétieuse dans son expression, ses formules, ses jeux de mots, sa poésie. Ça virevolte joyeusement et fait rouler dans la bouche des rimes en "oule" / "ille" / "a". Petits et grands vont s'amuser à lire et découvrir cette aventure, puis répéter et réciter ce texte farfelu et qui dresse un portrait de famille particulièrement cocasse. On adore !

Ma poule raboule ! par Edouard Manceau

Milan, 2019

===================================

Un appetit feroce

Réveil difficile pour Léo : son estomac crie famine. Et malgré l'odeur alléchante des crêpes, il n'a pas du tout envie d'en manger. Non. Il a plutôt faim d'autre chose. Un besoin de dévorer tout ce qu'il croise sur son chemin. Graou... notre Léo part en chasse, saute par la fenêtre, fait un massacre en ville, se réfugie dans la forêt, rencontre un ours. Graou... Léo est poussé par un instinct animal qu'il ne contrôle plus. Il en veut aussi à son estomac d'etre insatiable et d'en réclamer toujours plus.

En fin de journée, Léo se sent barbouillé et décide de rentrer à la maison. Quelques blurps plus tard, il regagne sa chambre. Il a pratiquement tout remis en ordre. Il ne lui reste plus qu'un dernier casse-croûte... pour rugir de plaisir. Mangera,  mangera pas ?

 Wooow ! Vous allez en prendre plein les mirettes car cet album, mon vieux, il est terrible ! ♫♪ Écrit en hommage à Maurice Sendak, il s'embarque dans une histoire hallucinante qui va laisser le lecteur tour à tour surpris, choqué, incrédule. Mais ravi. Car la morale de l'histoire est profonde et tisse un fil invisible sur les désirs et les émotions des enfants. Une jolie découverte !

Un appétit féroce, par Laurel Snyder & Chuck Groenink

Milan, 2019

===================================

La petite casseuse de cailloux

Dans une lointaine contrée, les casseurs de cailloux sont abrutis par leur travail harassant. Du matin au soir, la semaine entière et les mois s'enchaînant, ils cassent des cailloux sous la surveillance de gardiens pas cool du tout. Nul ne sait ce que deviennent ces petits cailloux qui sont transportés dans des camions et conduits au château du roi. Les ouvriers sont trop épuisés pour réfléchir : ils avalent leur soupe et s'endorment sans demander leur reste.

Parmi ces casseurs de cailloux, se trouve une fillette : Lise adore taper dans les cailloux, non pour les casser, mais pour les sculpter. Et les gardiens ne sont pas contents. Ils grondent, ils hurlent, ils menacent. Lise s'en moque. La sanction est immédiate : elle est embarquée dans le camion pour être jugée par le roi en personne. En punition, celle-ci doit exécuter une réplique de sa royale personne en élaborant une statue taille xxl.

La tension est à son comble dans la salle du trône. Même les gardiens retiennent leur souffle. Quand apparaît un petit oiseau, voletant près de la création, en toute innocence, et puis...

La suite se découvre dans cet album joliment poétique qui met en avant le pouvoir de l’imaginaire et l'audace de l’enfance face à un ordre établi qui pourrait basculer en un battement d'ailes ! Ici, nulle violence pour s'affranchir des chaînes et reconquérir sa liberté... bravo à cette lecture très inspirante ! 

La petite casseuse de cailloux, par François Maumont

Milan, 2019

===================================

Miki plouf au bain Miki vite habille toi

Découvrez la série MIKI qui introduit le jeune lecteur dans un univers familier - prendre son bain ou enfiler son manteau pour sortir - avec un jeune héros à la crinière flamboyante et reconnaissable entre mille.

Autre bonus : les petites languettes pour mettre son grain de sel et aider Miki à enfiler ses chaussures ou savonner son corps. Les enfants adorent !

Une série simple, adorable et efficace.

Miki : Viens vite, habille-toi ! / Plouf, au bain ! par Julie Mercier

Milan, 2019

===================================

 

les cinq amis

Dans cette histoire animée, ce sont des nounours, des chats, des petits singes, des cochons et des souris que nous rencontrons dans des décors colorés et chaleureux.

Globalement, tous se montrent très raisonnables : ils cueillent des myrtilles, dansent dans le jardin, jouent dans la ferme... Mais certains se distinguent : 2 nounours trop gourmands, 1 petit singe aux fesses rouges, 3 petits chats avec des trompettes ou 4 cochons très élégants. Au lecteur de les découvrir.

Lorsque les petites souris organisent une fête dans le grenier, ils proposent d'envoyer quelques invitations. Ils commencent à dresser une liste, avec des envies de gâteaux, de musique, de blagues, de tours de magie et aussi de bisous. Au final, combien de fêtards se retrouveront sous leur toit ?

Confiez vite cette lecture aux enfants pour de précieuses minutes de concentration et d'apprentissage ludique... effet garanti. Ils vont se lancer dans une incroyable aventure qui fera fonctionner leurs méninges. Le plus incroyable, c'est qu'ils vont s'y projeter tout en s'amusant. Et donc, apprendre à compter jusqu'à 10, répondre aux devinettes, retrouver des animaux cachés, additionner, observer, réfléchir. Vous en rêviez ? Christophe Loupy l'a fait. Chapeau bas.

Les Cinq amis, par Christophe Loupy & Shunsuke Satake

Milan, 2019

===================================

 

29/07/19

Pêle-mêle : Camping sauvage - Le grand voyage - Les Vacances, maman et moi - Les Pieds dans l'eau - Le monde entier est nul

Camping sauvage

Promenons-nous dans la forêt pour y rencontrer une bande de potes qui ont des noms rigolos mais surtout soif d'aventure ! Ainsi, Grand Sanglier, Vif Écureuil, Billy Belette, Lapin blanc (et j'en passe) partent en randonnée dans la montagne. L'ascension est périlleuse, mais l'humeur joyeuse.

Le soir, autour du feu de camp, on joue du ukulélé, on se raconte des histoires, on s'endort l'esprit apaisé.

Seulement, en pleine nuit, c'est la tempête. La toile de tente est arrachée. Le vent souffle, la pluie tombe. Bientôt c'est l'inondation. Affolés, ils courent tous se réfugier dans les arbres.

Au réveil, s'offre autour d'eux une vision apocalyptique... mais une rencontre non moins étonnante les attend !

C'est une très belle lecture qui s'annonce... une lecture pleine de poésie et de lumière. L'histoire aussi est charmante, proposant des copains qui s'entraident, des créatures aux parures bigarrées, des paysages sauvages et des idées de survie incroyables.

Un album délicat, qui invite à la détente, à l'évasion, à l'imagination... dans un écrin coloré et au titre alléchant.
Parfait pour les vacances.

Camping sauvage, par Julia Woignier

Seuil jeunesse, 2019

==========================

Le grand voyage

C'est officiel & inscrit sur le calendrier : c'est enfin le jour des vacances !

Cambouy rêve de partir à l'aventure, le plus loin possible, franchir la haie de charmilles et avancer vers l'inconnu. Il parvient à convaincre Emmett d'empaqueter ses affaires et la tente. En route, fringants explorateurs ! Seulement, Cambouy a soudain un coup de blues et refuse de passer une nuit supplémentaire hors de sa maison.

Emmett se trouve désappointé mais soutient son ami. Après tout, la nuit porte conseil. Mais déjà Cambouy a une nouvelle lubie et propose le voyage imaginaire... sans grand succès. Car les jours passent et Emmett songe sérieusement à partir. Lui rêve du bleu de la mer, de vraies vacances, de souffle chaud et de sable doré, de crêpe solaire et d'horizon à perte de vue.

Comprenant que son pote file un mauvais coton, Cambouy affronte à son tour ses angoisses (ce fil invisible qui l'empêche de quitter le nid) et propose une grande aventure avec tous leurs camarades. Ils vont ainsi tous partir avec leur baluchon et se serrer les coudes pour avancer toujours plus loin vers leur but ultime : mer jaune, mer rouge, mer blanche, mer noire, mer de corail... mer verte, mer bleue, mer de nuages, mer de toits, mer de sable, mer de tortues, mer de canapés.

Quelle fantastique lecture, avec de l'amitié, de l'espoir, des rêves, des projets fous... mais aussi de la poésie, de la tendresse, de l'amour, de la mélancolie, du sacrifice et de l'abnégation. On savoure chaque page, chaque épopée, chaque soubresaut. C'est éblouissant, réjouissant. Une aventure colorée, estivale et enchanteresse. Je suis totalement fan. ♥

Le Grand Voyage, par Karen Hottois & Delphine Renon

seuil jeunesse, 2019

==========================

Les Vacances, maman et moi

Voilà la parfaite lecture qui sent le vécu et qui raconte avec tendresse et humour cette chère complicité qui unit à jamais pour toujours Maman & moi ! Préparez-vous, cette lecture est hyper drôle. ☺

Clothilde Delacroix rapporte des petites séquences savoureuses sur les hauts et les bas de cette relation et décortique également les nombreux clichés autour des vacances - dormir jusqu'à pas d'heure, traîner en pyjama, manger ce qu'on veut et quand on veut, prendre la route, faire des arrêts pipi, profiter de la mer, prendre des photos, dévorer des glaces, des frites... éviter le sable qui colle aux goûters, découvrir le monde, admirer les paysages, cerner l'ironie derrière chaque scène.

Bref. Cet album est encore plus savoureux que le précédent (cf. L'école, Maman & Moi) mais il est toujours débordant de peps. J'ai beaucoup apprécié la double lecture à travers les épisodes racontés - il y a en effet la partie idéalisée et la réalité - c'est franchement drôle. Ça ne manque pas d'amour, de connivence, d'authenticité, de dérision. Un super cocktail à déguster entre parents et enfants... ou rien que pour soi. Le résultat est désopilant, dans tous les cas. TOP ! ♥

Les vacances, maman & moi, par Clothilde Delacroix

seuil jeunesse, 2019

==========================

les pieds dans l'eau contes de la vallée

Voici venu le dernier épisode de cette fabuleuse série des Contes de la Vallée.

Bien évidemment, l'album est consacré à l'été. Nos amis de la vallée se préparent à célébrer la fête du dragon. Selon une vieille légende, la créature vivrait au fond du lac. Autre légende, une sirène leur rendrait également visite chaque année et dans la plus grande discrétion. Cette année, pourtant, Max le trompettiste tombe nez à nez avec Aqua. Tous deux vont faire plus ample connaissance autour d'une tasse de thé aux algues vertes. En attendant, le reste de la troupe s'inquiète d'une nouvelle série de vols et mène son enquête.

À l'instar des autres volumes, cet album est tout aussi merveilleux et captivant ! On y retrouve nos personnages fétiches, leurs coups de folie, leurs accès de passion, leurs délires et leurs missions de sauvetage assez improbable. L'histoire fourmille d'imagination, d'inventivité et de génie. Car elle est riche de couleurs, de jeux de mots, de clins d'œil. C'est inattendu et néanmoins fascinant.

L'auteur boucle son cycle sur une note de feu d'artifice qui nous en met plein les yeux.
Vraiment, une série incontournable et à découvrir sans attendre. ♥

Contes de la Vallée : Les Pieds dans l'Eau, par Carles Porta

seuil jeunesse, 2019

==========================

 

Au marché

L'an dernier, l'héroïne de Susanna Mattiangeli s'égarait sur les plages au cours d'une exploration particulièrement cocasse...
car vécue à hauteur d'enfant. Cette fois, on la retrouve dans l'univers foisonnant et décalé du marché !

Accompagnant sa grand-mère qui cherche des gants, la fillette a les yeux brillants et des envies de partir à l'aventure... mais doit sans cesse se réfréner comme si un fil invisible la relier à sa mamie. Ses pas reviennent ainsi vers des stands formatés alors qu'elle est attirée par le bric à brac, les marchandises culottées et les parfums qui font tourner la tête.

On retrouve bien cette sensation de profusion et de brouhaha. On a tantôt le sentiment d'être noyée dans la masse ou de se fondre dans le décor avec excitation. Quoi qu'il en soit, l'effet est réussi et on plonge dans cet album avec délice. C'est grouillant de gourmandise et de créativité. Avec une vision très réaliste et quasi palpable des odeurs, des textures, des sons etc.

C'est aussi un coup de projecteur ludique sur ce monde du marché qui est capable à la fois de se renouveler et demeurer intemporel. Vraiment, la lecture est pleine de prouesse et d'enchantement.

Au marché, par Susanna Mattiangeli & Vessela Nikolova

seuil jeunesse, 2019

==========================

Le Monde entier est nul

Petit Carléro est un sacré petit loup. Ce jour-là, il n'est pas content du tout et trouve que le monde entier est nul. En vérité, il a découvert LA trahison ultime inscrite sur le banc de l'école. Depuis, son moral est en chute libre.

Ses meilleurs amis peuvent chercher à lui montrer que l'union fait la force. Sa famille peut lui rappeler qu'après la pluie vient le beau temps. Rien de tout ça ne peut effacer ses idées sombres et bouillonnantes de colère...

Par contre, cet album est clairement une réussite dans sa démonstration pointilleuse et néanmoins poétique à raconter les rouages qui s'activent dans l'esprit des enfants pas contents. On suit ainsi le cheminement infernal et on applaudit des deux mains la grande sensibilité à dédramatiser le chagrin et le ras-le-bol des bambins.

On trouve aussi une solution - expliquée point par point - et on salue cette performance à partager cette traversée en pleine tempête qui se boucle sur une belle accalmie. Sensations fortes garanties !

Le monde entier est nul, par Julie Cazalas-Caie & Vincent Bourgeau

seuil jeunesse, 2019

==========================

Au bord de la mer

Dans cet imagier photo, c'est aussi le travail photographique de Nathalie Seroux qu'on prend plaisir à retrouver.

En effet, on ne se lasse pas d'admirer les lumières, les couleurs, la mise en scène, les détails, les formes, les matières et l'harmonie entre chaque page... C'est un travail remarquable qui met en avant les joies du bord de mer mais qui fait aussi écho à son propre imaginaire, à ses souvenirs ou à ses voyages.

Rien que pour ça, cet album s'adresse à un très grand nombre - pas seulement pour les enfants. On s'imagine déjà les doigts de pied en éventail, le doux parfum iodé, les rayons du soleil, la pâte crémeuse de la protection qu'on se tartine sur la peau, le chant des mouettes, les plouf des nageurs... 

C'est comme mettre sur pause son quotidien ordinaire et rêver à l'extraordinaire ! Précieux.

Mon premier imagier photo, par Nathalie Seroux

de la Martinière Jeunesse, 2019

==========================

 


05/07/19

Pêle-mêle : Comment Akouba inventa l'écriture - Le bon côté du mur - Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill

J00293

Dans le village d'Akouba, les enfants sont tous frappés d'une étrange maladie : tout ce qu'ils apprennent le jour s'évapore dans la nuit. Chaque matin, leur maître est dépité face à ses élèves amnésiques.

Akouba, qui a soif d'apprendre, cherche une solution : graver des chiffres dans le sable ou sur une tablette... Mais ses tentatives ne sont guère concluantes. Puis il remarque la technique de sa mère qui, à base de poudre de noix, est capable de teindre les vêtements et les foulards de la maison.

Le lendemain, Akouba a tout oublié des leçons de son maître mais il a enfin trouvé le remède pour rattraper le temps perdu.

Cette histoire de transmission et de savoir est admirablement racontée par Jean-Philippe Arrou-Vignod et résonne comme un hymne à l'écriture à travers un conte universel et malicieux. Une belle histoire mise en lumière par Tali Ebrard.

Comment Akouba inventa l'écriture, par Jean-Philippe Arrou-Vignod & Tali Ebrad

Gallimard Jeunesse, 2019

================================

J01788

Un mur sépare ce livre : à gauche, le petit bonhomme assure qu'il est du bon côté, plus calme, bien planqué, à l'abri de tout danger. En effet, de l'autre côté du mur, il y a des fauves et surtout un ogre qui rêve de tout dévorer.

C'est du moins ce que raconte notre petit bonhomme... qui ne réalise pas la montée des eaux, les bestioles qui nagent, qui avalent, qui croquent... Et l'eau, toujours, continue de monter.

Tel est pris qui croyait prendre ! Ou l'exceptionnelle destinée d'un petit bonhomme aux idées trop arrêtées.

Cette histoire est aussi un beau pied de nez aux préjugés et aux trouilles répandues sur le vivre ensemble, entre nous, loin des autres, derrière nos lignes et nos frontières. C'est raconté avec beaucoup de tendresse et d'ironie pour une lecture vraiment, vraiment hilarante. Franchement TOP.

Le bon côté du mur, par Jon Agee

Gallimard Jeunesse, 2019

================================

J01964

Jean fait sa rentrée en cours préparatoire, avec un peu la trouille au ventre. Quand la maîtresse demande à chaque enfant la profession des parents, Jean s'inquiète et répond dans un souffle : "Mon père est patron, ma mère secrétaire".

En vérité, cette dernière est depuis longtemps absente car elle voyage autour du monde. Et c'est à la petite voisine, Michèle, qu'elle envoie des cartes postales à faire lire au garçon. Très vite, Jean se prend à rêver... Buffalo Bill, les cowboys, les indiens, il en a des étoiles plein les yeux.

L'histoire de Jean est un fabuleux mélange d'innocence et d'émotion, ponctuée par les jeux d'enfant, l'insouciance, les rires, mais aussi les espoirs insensés. Sa maman lui manque, mais Jean n'ose pas se confier à son père ou à sa gouvernante (Yvette, la reine du chocolat glacé). Il compense plutôt par son imagination débordante, même si ça ne trompe pas le lecteur non plus !

L'histoire est belle, adorable et émouvante. Elle évoque aussi la tendre nostalgie des années 70 (ah, ces fameuses tirettes !). C'est dégoulinant de tendresse, de fraîcheur et de mots couverts. On ne dit pas, on chuchote. Tout ça raconté sous le format d'une bande dessinée, entre fausse candeur, sourires et larmes. Une très jolie réussite.

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, par Jean Regnaud & Emile Bravo

Gallimard Jeunesse coll. Folio Junior - 2019

================================

 

Pêle-mêle : Mia contre le monstre terrible - La fois où mémé a vaincu un taureau - La rentrée de Roudoudou

Mia contre le monstre terrible

Mia et son ami Grochat se promènent dans la forêt et croisent leurs petits camarades... Bonjour Hérisson, Renard, les petites Souris et les bébés Lapins... Mais l'heure tourne et le ventre de Grochat crie famine. Et là, tenez-vous bien, Mia farfouille dans son épaisse chevelure et dégote des beignets pour caler la fringale passagère de son compagnon.

Ils reprennent le chemin de la maison mais constatent que leurs camarades ont tous disparu ! Au même moment, tout devient noir pour nos amis. Mia et Grochat ont été kidnappés par un Monstre terrible qui cherche à concoter une bonne soupe à base d'ingrédients rarissimes. Ho-ho, les voilà tous en danger !
À moins de fouiller encore et toujours dans les cheveux incroyables de la fillette...

Cette fabuleuse histoire porte la touche facétieuse de Nadia Shireen qui fait mouche ! C'est adorable et drôle, avec une bonne dose d'ingéniosité pour détourner l'esprit nigaud de notre gros monstre terrible. On sourit, on rigole, on s'étonne, on en demande encore. C'est impayable.

Mia contre le monstre terrible, par Nadia Shireen

Album Nathan, 2019

==============================

La fois où mémé a vaincu un taureau

Faisons connaissance avec la nouvelle héroïne de Vincent Cuvellier - qui n'est autre que sa Mémé quand elle était jeune, intrépide et frondeuse. Mémé vivait à la campagne et n'allait pas à l'école le jeudi. Pour s'occuper, elle traînait avec son voisin Mimile pour garder ensemble les dix vaches de son troupeau. Mimile aussi est un drôle de numéro - il ne va pas à l'école, ne sait ni lire ni écrire mais il connaît les animaux comme sa poche et il adore les chewing-gums américains. Oh yeah.

Un jour, Mimile et Mémé tombent nez-à-nez avec le taureau de la ferme d'à côté. Angelo est en pétard et veut tout défoncer... mais notre héroïne a une solution : elle chipe le pantalon rouge de son copain et taquine la bête à grands coups de olé. Hop, direction l'étable ! Et une bonne frousse pour nos compères. Tout est bien qui finit bien... jusqu'aux prochaines aventures (à paraître en octobre).

C'est encore une fois une lecture pleine d'humour et d'impertinence - comme a coutume d'écrire Vincent Cuvellier - accompagnée des illustrations pimpantes de Marion Piffaretti. Un super tandem !

La fois où Mémé a vaincu un taureau ! par Vincent Cuvellier & Marion Piffaretti

Nathan, 2019

==============================

La rentrée de Roudoudou

La classe de mademoiselle Kiwiwi vient d’adopter un cochon d’Inde qui montre rapidement des signes de fatigue ou de lassitude. Les élèves sont inquiets et se mobilisent pour lui changer les idées : ils l'emportent en weekend à la maison, lui décorent sa cage, inventent des nouveaux jeux. Mais le moral de Roudoudou est au plus bas. Il devient urgent de téléphoner au vétérinaire pour trouver le bon antidote !

Une petite lecture toute mignonne sur l'amitié et le soin apporté aux animaux de compagnie. Assez ordinaire et néanmoins sympa pour les plus jeunes.

La rentrée de Roudoudou, par Claudia Bielinsky

bayard jeunesse, 2019

==============================

 

 

26/06/19

Pêle-mêle : L'été de l'indien - Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement - La mouette et le goéland - Francisco

l'été de l'indien

Pendant que leurs parents partent faire des courses, six enfants sur une île promettent d'attendre sagement leur retour. Mais la faim se fait rapidement sentir. Allons pêcher ! s'exclame Maxime le chef indien. Le garçon connaît le meilleur coin pour attraper des poissons... sauf que la patience encore une fois n'est pas l'apanage de nos bambins.

Maxime se fâche et part bouder dans son coin. Allongé dans l'herbe, contemplant les nuages, sous une brise fraîche, c'est le cadre idéal pour piquer un petit roupillon. Bientôt sa marmaille se joint à lui... la nuit tombe et les étoiles s'amusent dans le ciel. La Grande Ourse fait des crêpes pour Petite Ourse ! Quel spectacle... Cela leur rappelle qu'il est l'heure de rentrer car les parents sont à la maison.

Une douce ambiance, un air vivifiant, un appel au large et une envie de prendre l'air pour rêvasser... voilà ce que cet album nous réserve ! Du charme du charme et encore du charme. C'est merveilleux.

L'été de l'indien, par Jean-Luc Englebert

Pastel de l'École des Loisirs, 2019

=======================================

Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement

Colette et Mo ont du pain sur la planche : leur chambre est sens dessus dessous à cause des jouets éparpillés. Mais le petit robot de rangement n'est pas content et donne l'ordre de tout ranger. Sans barguigner. Alors, une semaine pour atteindre cet objectif, ça donne... lundi on trie, mardi on se bagarre, mercredi on rétrécit, jeudi tout passe par la fenêtre, vendredi on aspire, samedi on s'ennuie... Et dimanche ? On mange des crêpes !

Cet album est joyeux, fabuleux, rigolo, brouillon, coloré, pétillant. Vraiment, on s'amuse tout du long à découvrir les nouvelles idées de Colette et Mo pour échapper à la corvée du rangement. Les petits lecteurs vont adorer cette complicité et l'éventail de leur imagination ! Une lecture AU TOP.

Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement, par Audrey Poussier

l'école des loisirs, 2019

=======================================

Francisco

Francisco est un chat sauvage, vivant seul dans la vallée déserte et appréciant fortement sa solitude. Il tient une station-essence et croise parfois quelques clients sans jamais entrer dans la discussion. Jusqu'au jour où la famille Lapin cale sous son nez. Tous sont bien embêtés. Francisco les trouve importuns, Madame Lapin le juge grossier. Ça part en clash et les portes claquent.

Tombe la nuit, Francisco rumine dans sa tannière, la famille Lapin grelotte dans la voiture. Bon. Après tout, on peut effacer les vieilles rancunes et ouvrir la porte de la caverne d'Ali Baba. Les enfants Lapin vont être enchantés de leur soirée ! Oui, oui. Francisco va se révéler un hôte exceptionnel.

On sourit à la lecture de ce chat sauvage et bougon, dont la tranquillité est bousculée par une famille encombrante. Une cohabitation forcée va finalement rappeler les règles de la sociabilité... et ainsi offrir à cette chère solitude de bonnes vacances bien méritées ! C'est très drôle et inattendu. Un chouette album plein de bonnes ondes positives. 

Francisco, par Perceval Barrier

l'école des loisirs, 2019

=======================================

Apprenti sorcier

Le poème de Goethe n’a cessé d’inspirer d’autres artistes : Paul Dukas pour une musique, Walt Disney pour un dessin animé, Tomi Ungerer et aujourd’hui Gerda Muller pour un livre illustré auquel elle offre sa minutie et son humanisme.

Un album d'un classicisme rare et élégant.

L'apprenti sorcier, par Gerda Muller

l'école des loisirs, 2019

=======================================

la Mouette et le goéland

Une mouette et un goéland ont rendez-vous sur la plage pour jouer à cache-cache. Qui se planque derrière les rochers ? dans le château de sable ? sous la serviette ? derrière le parasol ? dans la glacière ? Ah-ah. La partie est corsée et réserve de bonnes trouvailles (a-t-on déjà vu un phoque qui téléphone ? eh bien... venez voir !).

Cette partie de plaisir se boucle par un tour de roue en train de croquer un cornichon loin des regards indiscrets. C'est très sympa comme petite lecture et ça fait déjà penser aux vacances...

La mouette et le goéland, par Jeanne Boyer

loulou & cie chez l'école des loisirs, 2019

=======================================

CLAUDE ET MORINO 2 JOYEUX ANNIVERSAIRE

On retrouve le duo impayable de Claude (le squelette) et son ami Morino (le taureau) pour une journée mémorable ! J'ai ri, mais j'ai ri tout du long. Cette série me ravit pour son humour et son audace. On se marre franchement.

C'est donc l'anniversaire de Morino (tarte aux fraises à l'horizon). Dès le réveil, nos deux amis se livrent à leur traditionnelle compète au bord de la mer... Sauf que cette fois, la situation leur échappe et le pied de Claude est avalé par un gros poisson. Vite, direction le port de pêche pour dépanner notre créature verte. L'aventure s'annonce mouvementée. Au passage, ils devront affronter une horde de nudistes pas commodes, marchander avec une mémé sorcière et découvrir qu'un abri à balais peut servir d'antichambre vers le royaume des morts ! Oh oui, que de surprises.

C'est ingénieux, farfelu et tellement drôle. J'attends d'autres épisodes aussi fous et déjantés. Merci Adrien Albert. ♥

Claude & Morino : Joyeux Anniversaire ! par Adrien Albert

l'école des Loisirs, 2019

=======================================

04/06/19

Pêle-mêle Nathan : Félix le chien - Arthur et les gens très pressés - La grande famille - Le Secret de la maîtresse

Félix le chien

Félix n’est pas un chien comme les autres. Il n’aboie pas, il ne rapporte pas la balle, il ne remue pas la queue. Sa famille se plie en quatre pour lui montrer l'exemple, mais Félix observe leurs mimiques avec stoïcisme. Un soir, Max surprend son chien hors de la maison et le découvre parmi les chats du quartier. Incroyable mais vrai. Notre toutou est dans son élément. Il miaule ou boit du lait. Max n'en revient pas mais décide de préserver son secret. Et dès le lendemain, il adresse un signe de connivence à son cher Félix. Ni vu ni connu. Le pacte d'amitié est ainsi scellé.

La couverture est géniale et les illustrations sont adorables. On a aussi une histoire qui rappelle l'acceptation des uns et des autres dans un monde de diversités et d'apparences. Après tout, la différence est aussi une grande richesse. Un message qui s'adresse aux futures générations qui vont grandir dans cette société. Avec humour et humilité. Très, très bien.

Félix le Chien, par Bianca Lacasa Gomez

Album Nathan, 2019

=========================

Arthur et les gens très pressés

Arthur se sent pressé comme un citron du matin au soir : ses parents trop pressés, son maître d'école trop pressé, la dame de la cantine trop pressée également... Tous veulent le speeder à tout bout de champ tandis que lui, Arthur, rêve de prendre son temps, de racler son bol de chocolat, de sentir le vent dans ses cheveux, d'avancer lentement et d'arriver à l'école en toute sérénité.

Cette lecture transpire le stress, la panique, la pression... Le rythme est infernal ! Notre petit bonhomme ne touche plus le sol tant il est happé par l'empressement de son entourage. Cette sensation nous inspire aussi une douce réflexion : prenez le temps de dire pouce. Prenez le temps de vivre selon les besoins des enfants. Prenez le temps tout court. Les illustrations de la talentueuse Aurélie Guillerey nous plongent aussi dans ce charmant décor. On adore !

Arthur et les gens pressés, par Nadine Brun-Cosme & Aurélie Guillerey

Album Nathan 2018

=========================

La grande famille

Simon est un petit chat qui ne doute de rien. En s'approchant du lion, du puma, de la panthère, du tigre et du guépard, il affirme haut et fort : « moi aussi je suis un félin ! ». Seulement les fauves se moquent bien de lui et se roulent au sol en gloussant. Simon est trop petit, trop mou, trop quelconque. Il n'est pas aussi élancé, fascinant, noble et dangereux. Simon discute pourtant de la chose. Vraiment sans crainte.

Et on applaudit fort sa détermination à rallier un clan farouchement fermé ! Lui aussi a ses atouts et ses points forts. Lui aussi est un félin jusqu'aux bouts des ongles. Encore un album plein d'humour et d'invention, qui tourne toujours autour de l'appartenance, de l'identité, des différences et de l'ouverture. C'est parfait. C'est drôle. C'est coloré. Le tiercé gagnant pour un chouette album !

La grande famille, de Galia Bernstein

Album Nathan, 2018

=========================

la vraie vérité sur le secret de la maitresse

Cette histoire de maîtresse à lunettes va aussi enchanter les plus jeunes... parce que c'est bien écrit, c'est drôle et c'est adorable.

À l'école, les enfants sont fascinés par leur institutrice qui colle sur son nez de grosses lunettes. Après ça, elle est capable de lire tous les livres de la Terre ! Quel est donc ce pouvoir ? quel est donc ce mystère ? Mais le jour où la maîtresse oublie ses lunettes, panique à bord, les histoires deviennent pourtant tout aussi fascinantes même si elles ne racontent plus la même chose.

Cet album aux teintes bleutées donne envie de plonger dans la lecture ! Son message est clair, avec la lecture c'est une invitation à voyager, à rêver, à imaginer. C'est un pouvoir extraordinaire. « Vivement qu'on sache lire parce que, la vraie vérité, c'est qu'on n'a pas fini de rigoler ! »

La vraie vérité sur le Secret de la maîtresse, par Franck Prévot & Amandine Laprun

Album Nathan, 2019 

=========================

Blanche Neige peggy nille

Et on boucle ce tour de piste avec cette version adaptée du conte de Blanche Neige dans un fabuleux écrin ! Peggy Nille nous invite dans son univers onirique, aux forêts envoûtantes et aux princesses délicates. Le texte est assez fidèle aux origines et reste accessible aux enfants.

Dans le château, sur la montagne, dans la forêt, une petite princesse est née.
« Aussi belle que l’hiver, aussi blanche que la neige, elle s’appellera Blanche-Neige ! » dit le roi émerveillé.
Si belle qu’il ne regarde déjà plus qu’elle et que, dans le cœur cruel de la reine, la jalousie a tout glacé.

Un album MAGNIFIQUE pour son esthétisme d'une grande noblesse. ♥

Blanche Neige, par Gaël Aymon & Peggy Nille

Album Nathan, 2018

 =========================

20/05/19

Pêle-mêle Albums : Ma Sœur est une brute épaisse - Suzie - Les Oiseaux - La Sirène et les deux géants

Ma soeur est une brute épaisse

Avec une frimousse aussi décidée en couverture de cet album, nul doute que la lecture qui va suivre sera tout aussi déterminée et franche ! Ainsi, cette fillette est la petite sœur d'un grand frère au caractère diamétralement opposé... Lui si calme, si doux, si patient, si casanier, si prudent, si affable... Bref. La vie n'est pas rose quand votre frangine haute comme trois pommes déboule à grands cris pour imposer sa présence.

Ce portrait en parallèle est bien évidemment d'une grande tendresse et ne masque pas l'attachement profond et indéfectible entre les deux. C'est illustré avec autant d'aplomb et d'humour... dans un esprit pop et coloré qui fait du bien aux prunelles. On aime beaucoup, beaucoup. Quel joli coup. Bravo.

Ma sœur est une brute épaisse, par Alice de Nussy & Sandrine Bonini

Grasset Jeunesse, 2018

************************

Suzie Sophie Henn

Suzie est une fillette qui adore aider, du matin au soir, pas une minute à perdre, elle dédie son temps aux autres. Elle aide tout le temps. Pour réveiller la maison, pour faire du ménage, pour veiller sur ses grands-parents, pour chouchouter le chien, pour donner des couleurs aux murs du salon, pour organiser le bureau de maman... Vous pouvez compter sur elle pour mettre de l'ordre dans votre existence - c'est « la meilleur aideuse au monde ».

Ce qu'il faut comprendre, naturellement, c'est que Suzie est la reine des chipies. Et ses fameux coups de main, en vérité, donnent matière à réfléchir - aider ou mettre son grain de sel ? Résultat, elle compose son quotidien en prodiguant bêtise sur bêtise. Allez gronder une frimousse pareille, avec ses grands yeux candides et son air de ne pas y toucher. Suzie est définitivement trop adorable pour susciter notre courroux. Et on rit de tous les non-dits et des allusions qui agrémentent cette vie de famille joyeuse et sympathique. Coup de cœur pour les illustrations, déliciseusement vintage et aux couleurs acidulées.

Suzie, par Sophy Henn

Grasset Jeunesse, 2018

************************

Les oiseaux chloé almeras

Monelle vit dans une grande maison avec tous ses oiseaux recueillis au fil de ses nombreuses expéditions. Car Monelle est une grande exploratrice... qui aime aujourd'hui paresser chez elle en bouquinant sagement. Sauf ce matin-là, elle adresse à ses compagnons un tendre bisou et leur annonce qu'elle part pour une nouvelle aventure. À leur tour, les oiseaux décident de partir à la découverte du monde. Au départ, ils sont un peu rouillés : ils ne savent plus voler, ils ont un sens de l'orientation approximatif, ils ont peur de leur ombre... Bref. Cette échappée belle met à l'épreuve leur héroïsme et leur imagination.

Mais pour la première fois, nos douze oiseaux contemplent en vrai ce qu'ils ont coutume d'apprécier dans leurs livres. Enfin la réalité prend le pas sur leurs rêves... c'est inespéré ! Il ne faudrait toutefois pas prendre des paris car nos amis ont tôt fait de rentrer au bercail. Ceci dit, cette aventure leur a ouvert l'appétit et pas seulement. Installés autour du goûter, ils sont intarissables et ne peuvent plus s'arrêter de parler. Monelle aussi a des tas de choses à leur confier !

Dans cette étonnante maison, on déguste la lecture et les histoires avec un goût prononcé pour le partage et la subtilité. C'est d'une élégance folle... un album étonnant et savoureux !

Les Oiseaux, par Chloé Alméras

éd. Thierry Magnier, 2019

************************

La sirène et les deux géants

Océan et Montagne sont deux géants qui vivaient en paix jusqu'à l'arrivée d'une sirène qui leur fit perdre la tête. Car tous deux tombèrent fous amoureux de la créature et déployèrent des trésors d'ingéniosité pour l'appâter. Celle-ci aussi avait un sérieux penchant pour l'un et pour l'autre. Impossible de les départager. Alors ils continuaient de se chamailler. Et plus leur colère enflait, plus les éléments se déchaînaient. Lassée de cette querelle (qui mettait le pays sens dessus dessous), la sirène fit un choix radical.

En fait, cette histoire s'inspire d'une légende portugaise racontant l'origine d'une plage de l'Algarve réputée pour ses falaises et son sable blond. Le résultat donne un album resplendissant de couleurs et de chaos : c'est le choc des titans revisité au goût du jour avec un trait enfantin et des lumières chatoyantes. Sa poésie également nous imprègne et nous cueille page après page... dans une belle harmonie. Une trouvaille épatante, bravo.

La Sirène et les deux géants, par Catarina Sobral

La Joie de Lire, 2019

************************

Mini encyclopédie des cris des animaux

Un petit format bien pratique (16 x 16) avec des pages cartonnées pour réviser ou apprendre ses classiques : les cris des animaux. Et donc, la panthère feule, la chauve-souris grince, la belette belotte, le lapin clapit, le criquet stridule, le serpent siffle, le zèbre hennit, le chameau blatère, la rainette coasse (tandis que le corbeau croasse), le manchot brait, l'otarie bêle, le daim brame et le renard glapit.

Super simple et efficace ! Hop... on le range précieusement.

Mini encyclopédie des cris des animaux, par Adrienne Barman

La Joie de Lire, 2019

************************