18/04/07

5. Les saisons du coeur

Prenez un petit garçon (Romarin) très, très amoureux d'une petite fille de 5 ans comme lui et qui s'appelle Fleur. Ce petit garçon va écrire de belles petites lettres à sa dulcinée, au fil des quatre saisons. Et Chut ! ... En tant que parent, lire ce très bel album me semble presque impudique car je transgresse un journal intime de deux jeunes amoureux qui sont mignons à croquer !

saisons_du_coeurFleur, c'est un langage secret, toi et moi, on le connaît. - Toc je toc-toc pense toc-toc-toc à toi. - Toc tu toc-toc es toc-toc-toc mon roi.

Fleur, voici des pensées douces comme la mousse, qui pousse au pied des fleurs.

Fleur, si on était des tournesols, on danserait toute la journée, les yeux dans les yeux comme des amoureux !

Et ça continue. Que des bouts de poèmes sur chaque page, avec de jolies illustrations fort colorées, parsemée de coeurs, d'avions en papier qui s'envolent, de baisers qui papillonnent, de fleurs qui éclosent, de couronne de fruits, etc. Non ce n'est pas permis aux parents de le lire, c'est à donner à un petit garçon, à une petite reine et puis Chut !... (A nous deux, Fleur, on a presque douze ans ! ) ... J'ai trouvé ça gracieux et craquant ! Pour l'aspect pédagogique, soulignons que les quatre saisons sont déclinées, conjuguées au mode "je t'aime" ... Tu es mon printemps par tous les temps, mon été toute l'année, mon automne qui chantonne, mon hiver en pull-over ...

Les saisons du coeur, par Pénélope  * Gallimard jeunesse, coll. Giboulées *  (avril 2007)

IMGP3816

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,


4.Souviens-toi

Un oeuf à la coque se souvient de quand il était au chaud couvé par la poule. Une rose fanée se souvient du jour où on l'a achetée. Un pull en laine se souvient des alpages, lorsqu'il était encore la fourrure d'un moutonsouviens_toi. Un vieil homme se souvient de ses rêves d'enfant et un comédien a oublié son texte ... Et toi, te souviens-tu de la première fois, te souviens-tu de quand tu étais bébé, te souviens-tu d'où tu viens ? ... et se souviendra-t-on de toi ?

Ceux et celles qui ont lu le livre de Vincent Cuvellier penseront qu'il s'agit encore du même sujet sur l'apprentissage de la première fois et du doux travail de la mémoire et des souvenirs à entretenir ... Eh bien non ! Cela reste différent. Ici, on a un peu l'impression de goûter aux petites madeleines de Proust avec cet exercice proposé par Frank Secka car il suffit de poser son regard sur tel ou tel objet pour lui donner la parole et se rappeler son origine. Comme pour nous, aussi. En tant que parent ou enfant. Ce livre est une invitation à rêver et à plonger dans notre puits des souvenirs. C'est profond, mais c'est tellement douillet. Les illustrations poétiques de Pierre Piech complètent l'enchantement. Beaux esprits rêveurs, mais point nostalgiques, ce livre sans moralisme mais truffé d'onirisme est fait pour vous !

Souviens-toi, par Frank Secka & Pierre Piech * éditions du rouergue * (avril 2006)

IMGP3804

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

3. Si seulement

Attention ! Livre doux, superbe, poétique et enchanteur !

si_seulementQuand on pense à son enfance, on cultive un brin de nostalgie et on se dit que c'était vachement bien, drôlement chouette, simplement bête et pas compliqué. Or, on oublie un peu trop vite que le monde de l'enfance est celui aussi où les parents vous imposent des règles, des restrictions, des codes, des conduites à respecter. Etre petite cause bien du souci ... Si seulement on nous laissait sans carcan mener notre vie d'enfant ! A entendre les grands nous houspiller constamment on pourrait croire qu'obéir est notre seul devoir !

Moi j'vous l'dis à ma manière : y a des façons plus singulières qu'obtempérer sans sourciller. Pour devenir grande, j'en fais mon affaire, je me dirige tout droit vers les avenues buissonnières.

Ah ! si j'étais cuisinière, médecin spécialiste en p'tits bobos, auteur de dictionnaires, si je savais bricoler ou si j'étais gardienne de nuit ... dans ce cas-là, j'me dis tout bas rien que pour moi, en tapinois ... [Tendez votre oreille !]

Et vivement que j'aie des enfants pour leur montrer comment on devient grand ... sans suivre forcément la voie toute tracée de ses parents !

Point de manières, et à sa manière ! Ce livre est merveilleux, écrit en copiant l'esprit des comptines, revu et corrigé par une petite fille à la langue bien pendue et à l'imagination mutine. C'est une révolte contre les adultes et le rêve d'être grande. C'est beau, tout en musicalité et jeux de mots, avec un humour décalé et presqué suranné... Son côté rétro lui donne un charme fou : texte et illustrations vous feront succomber illico ! Moi j'adore.

Si seulement par Sandrine Chambéry - éditions du Rouergue  (octobre 2006)

 

 

 

 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

1. Le roi du silence

En avant toute ! Il est temps de vous raconter l'histoire du Roi du Silence car je suppose que vous ignorez des tas de choses sur ce roi ô combien précieux ! D'abord c'est un roi dont la fonction est si éphémère, à peine une minute une fois de temps en temps, qu'on en oublierait presque son existence. C'est un roi qui a un mal fou à régner ou il est juste appelé par tradition, par nécessité ou par la force des choses... Ce n'est pas drôle pour lui, on dit même qu'être roi du Silence est absolument démodé, dépassé et donc souverainement déprimant. Alors il a décidé de vivre avec son temps, comme tout le monde, à fond, réjoui de vivre en plein boum, radieux d'être klaxonné, bousculé, émerveillé par la cohue, enchanté du tollé général, bercé proi_du_silencear le tohu-bohu infernal ! Le roi du Silence a changé de métier, désormais il fait du bruit. Sans oublier que pour échapper au charivari ailé des basses-cours, aux clameurs douces des bergeries,  au chahut vif des forêts et au tintamarre des marais, le roi du Silence a aussi SA solution...

Ce petit livre ne l'annonce sans doute pas assez fort, mais il est bougrement intelligent. C'est parti sur une idée simple d'Annie Agopian (l'auteur) qui a découvert qu'il n'existait aucun synonyme du mot silence, contrairement au mot bruit. Pourquoi ? Le silence est-elle cette chose si infime qu'on ne peut désormais plus la qualifier, en parler, la décrire, etc . ? Ou bien est-ce devenu une denrée si rare et luxueuse qu'on l'oublie à force de ne plus y consacrer un seul instant ? ! Alors ce petit livre vous invite à ré-apprécier cette bulle en vous y coulant, le ton est parfois menacé par les illustrations criardes, bien volontairement, par un vocabulaire mitonné aux petits oignons (votre enfant va élargir sa palette des connaissances - comment décliner le mot "bruit" en 40 pages ... !). Et en tout et pour tout, c'est très, très drôle. C'est l'histoire d'un roi qui ne peut plus faire son silence alors il décide de faire du bruit ... utilement ! Belle idée, effectivement. Vos enfants vont raffoler de la physionomie de ce bonhomme "souverainement déprimé" et qui s'épanouit en faisant du bruit comme tout le monde !  Ils vont également beaucoup apprécié l'acrobatie sur les mots pour évoquer le "bruit" ou le "bonheur". Leurs deux associations semblent paradoxales, et pourtant on en apprend tous les jours (chers parents !). Je sais, ce n'est pas évident à expliquer... Car c'est encore un peu abstrait de comprendre le poids du boucan alentour pour un jeune lecteur, le sentiment de lassitude et d'ennui (également exacerbé par trop de silence !). La tâche s'alourdit, donc évitons de philosopher ! Ma Miss C. a surtout apprécié l'humour de cet album, de ce roi qui a le cafard et qui fait des boum-badaboum à en devenir un roi du n'importe quoi ! (c'est elle qui le dit !). Allez, le mot de la fin : PERSPICACE ! 

Le roi du Silence, texte d'Annie Agopian & Illustrations de Beppe Giacobbe / Editions du Rouergue  (mars 2007)

IMGP3780

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11/04/07

Deux nouveautés chez Balivernes

Pour le printemps, les jolis livres bourgeonnent et nos enfants ont encore l'embarras du choix parmi des stands fort appétissants ! Dans ce billet du jour, Miss C. vous présente deux livres récemment publiés chez Balivernes Editions (à qui nous devons, par exemple, la découverte de l'excellentissime A l'orée des fées) :

petit_homme_dans_l_ascenseur

L'histoire du Petit Homme dans l'ascenseur est drôlement bien présentée, écrite, proposée, pensée, amenée, etc. Cela commence un Lundi dans un ascenseur qui emporte un chien, un petit garçon anxieux, une dame énervée, un grand monsieur soucieux et un petit homme.

Mais ce petit homme pas si ordinaire va révéler des pouvoirs bien spectaculaires. Pour lui, le voyage en ascenceur est une horreur. Personne ne parle, personne ne se regarde. Alors il va décider de décrisper l'assistance avec des éléments gentils, anodins mais coquins. Chaque jour, le petit homme se pare d'une nouvelle extravagance, et chaque jour un visage crispé se déride. Quel bonheur ! Ce petit homme a des dons miraculeux, passez le message à votre voisin. Rires et sourires en cascade, avec une jolie conclusion fort surprenante et qui renvoie à une nouvelle lecture de ce livre. Finalement l'histoire de ce petit homme dans l'ascenseur n'est pas une quelconque aventure pour redonner l'opportunité aux uns et aux autres d'avoir la pêche et la foi. On peut aussi considérer ce livre comme un placebo pour petits et grands qui souffrent, sont malades ou doivent être hospitalisés, pour tous ceux qui ont peur d'aller chez le médecin. C'est un baume pour les bobos, écrit par Lenia Major et illustré par Sandrine Lhomme. Poésie et imagination font assurément bon ménage ! Grimpez vite dans cet ascenseur, qui est une vraie grotte aux merveilles.

[Click pour des bonnes pages ! Et ICI aussi !!]

au_coeur_de_la_jungle

Au coeur de la jungle est une diversion étonnante. Ce livre propose aux enfants de tout âge de partir à l'aventure dans une épaisse forêt peuplée d'animaux sauvages, comme cette terrible panthère qui jaillit de nulle part et pourchasse nos trois jeunes explorateurs, Mélissa, Martin et Paco. Vite ! aux abris dans les arbres. Mais la bête féroce est toujours aux aguets, il faut donc s'esquiver par les branches. Attention à ne pas tomber ! Et prenez garde aussi au boa qui rôde ... pas loin de là !

Au début, reconnaissons que l'histoire paraît confuse. Je me demandais même s'il s'agissait d'une suite d'un autre album ! Et puis, progressivement une petite idée a fait son chemin dans mon esprit et j'ai lu ce livre avec recul. Lisons entre les lignes, voulez-vous ? Mais laissez à votre enfant l'incroyable surprise de la fin ! Ensuite, n'hésitez pas à rebrousser chemin pour lire à nouveau cette histoire en relevant ces petits détails bien camouflés !!! L'idée est judicieuse, proposée par Pierre Touron, un bricoleur astucieux à l'univers tout en couleurs et riche en interprétations. Il part avec l'idée que le jardin de votre maison est une invitation à l'imaginaire - aux enfants, ensuite, de faire actionner leurs petites cellules grises !

IMG_1036

Sous le masque du chien noir, se cache une bête féroce ... nul doute !

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/04/07

Au théâtre, les enfants !

En recevant ce livre, j'ai été folle de joie de découvrir un très bel album qui parle de théâtre et qui soit accessible pour jeunes lecteurs, dès 7-8 ans. En plus de son histoire sympathique, ce livre offre la possibilité de parcourir les coulisses d'une pièce et de donner toutes les clés pour monter soi-même sa mise en scène.

arlequinPour ces multiples raisons, je conseille fortement ce livre aux enseignants et aux parents qui se creusent la tête pour occuper leurs enfants, ou encore pour remplir une après-midi goûter d'anniversaire !

C'est donc l'histoire inspirée de la comédie de Goldoni, dramaturge italien du 18ème siècle, qui met en scène Arlequin, personnage central de la Commedia dell'Arte. A la plume, c'est en fait Sylvia Lulin (auteur et illustratrice ayant une grande expérience du monde du théâtre) qui a décidé d'adapter en langage clair ce Classique. Grâce à ses dessins colorés, elle raconte avec simplicité l'enjeu de cette comédie.

L'histoire débute avec l'annonce du mariage entre Clarice et Silvio mais l'arrivée impromptue d'un dénommé Federigo Rasponi met tout à plat. Clarice lui était promise, les nouvelles fiançailles déclamées sont annulées. Or, personne ne devine que Federigo est un déguisement qui dissimule Béatrice, la soeur du prétendant, venue exprès à Venise de Turin pour retrouver la trace de Florindo, l'homme qu'elle aime et qui a tué son frère pendant un duel. Elle est accompagnée de son serviteur, le fameux Arlequin. Quel coquin ! Tiraillé par la faim, celui-ci décide d'entrer au service d'un gentilhomme arrivé dans la ville, et qui n'est autre que Florindo ! ... Nous voilà au coeur d'une situation de quiproquos, d'entourloupes et de chassé-croisés forts à-propos.

Cette adaptation est fidèle. Elle devient un outil enthousiasmant pour les enfants et les parents. La pièce est racontée avec humour, elle rapporte avec précision les méandres de la comédie. Le personnage d'Arlequin est dévoilé dans toute sa splendeur : menteur, polisson, impertinent et rusé comme un singe. Il parvient à embobiner deux Maîtres, ce tour de force. Avec beaucoup de peine et quelques boulettes, il est vrai. Il est fin, cet Arlequin !

 

 

 

 

 

En fin de livre, vous découvrirez un hors-texte de douze pages "un carnet de mise en scène" qui explique dans les plus stricts détails les combines pour monter soi-même sa pièce de théâtre et en faire un succès ! (Petite introduction sur Goldoni, la peinture italienne du 18ème, puis préparation au jeu, lecture de la pièce à voix haute, le choix des rôles, les répétitions, et autres trucs et astuces ! ).

Arlequin serviteur de deux maîtres, par Carlo Goldoni - traduit, adapté et illustré par Sylvia Lulin. (Gallimard jeunesse, Hors Série / Giboulées)

IMG00087

Hourra ! Sortons le boudine ! J'ai réussi ! Ils sont tous contents, ils ont été servis et ils ne veulent plus rien... J'ai servi à table deux maîtres et aucun ne s'est rendu compte qu'il y en avait un autre. Mais puisqu'il y en avait deux, maintenant, je vais manger pour quatre. Réjouis-toi, mon petit ventre !  (Arlequin)

Posté par clarabel76 à 20:15:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/03/07

Toute la musique qu'on aime !

juke_boxVoici un livre sans texte qui se dévore avec les yeux ! Cela se passe dans un café, Chez Michel, et autour d'un juke-box. On y découvre vite que chaque client s'empresse de glisser sa petite pièce pour écouter sa musique préférée et s'imaginer dans la peau d'une cantatrice, d'un chanteur de rock, de blues ou de jazz ... Tous les genres musicaux y passent !

Pour les enfants, ce livre est surtout une belle démonstration visuelle. Il faut les voir contempler tous les coins et recoins des pages de ce livre, à la recherche du moindre détail, s'esclaffant et rigolant à tout va. Ma Miss C. a beaucoup apprécié, c'est vrai. Après, c'est au tour des parents d'expliquer un peu plus à quoi correspond tel ou tel style de musique. Cela a été pour nous l'occasion de piocher dans nos armoires et nos bacs à cds pour mieux illustrer en musique cet album déjà fort bariolé et haut en couleurs.

La musique adoucit les moeurs, dit-on. Elle révèle les personnalités et rassemble les hommes. C'est tellement vrai quand on feuillette l'album de David Merveille. Cet auteur illustrateur nous offre son univers insolite et fantaisiste où il faut fourrer son nez à la recherche d'indices et de détails pour mieux cerner les clins d'oeil laissés par l'auteur. Chapeau d'ailleurs pour le finale de cette histoire : quand le chat n'est pas là, les souris dansent ... Et pas que ça !  (Ma fille est encore trop jeune pour comprendre, et là c'est moi qui me suis bidonnée !).   Editions du Rouergue ont fêté leurs voeurs 2007 de cette façon - 48 pages

 

Ma Miss C. a glissé sa pièce dans le juke-box :

 

 

Et moi j'ai mis ceci :

 

A votre tour !  Bonne lecture en musique !!!!!!!

Posté par clarabel76 à 21:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

13/12/06

La vie bercée - Hélène Dorion & Janice Nadeau

vie_berc_eDepuis l'instant où "la petite graine" est semée, le ventre se gonfle et l'enfant s'y niche et se nourrit de "La vie bercée".

En quelques pages, Hélène Dorion raconte ce parcours en poésie et langage imagé, aidée des illustrations aussi fantasmatiques de Janice Nadeau. Le cycle de la vie est scruté, analysé avec minutie, beaucoup de sous-entendus, annonçant une couleur douce, morose ou mélancolique, mais pleine de promesses et de rêves !

J'avoue avoir été plutôt perplexe en présentant ce livre à ma fille, je m'attendais à ce qu'elle n'y comprenne goutte, qu'elle ne ressente aucun attrait. Je me suis complètement trompée ! Elle s'est aussitôt prise de curiosité pour cette histoire qui sortait de "son ordinaire" (nous baignons pas mal dans le lexique des fées, princesses, etc.). Elle a su cerner qu'il s'agissait de la vie et de l'enfant qui grandissait (l'image du corps qui s'ouvre et s'agrandit comme un arbre a été impressionnante), d'une initiation en rêveries et images subliminales tout à fait percutantes et plaisantes.

Personnellement j'ai plutôt savouré le texte et certains passages pour expliquer "quand tu ouvriras un livre pour la première fois" et quand "tu voudras toi aussi sentir les vagues secouer ton corps" ! Le bonheur, le goût de la lecture avec ceci : "Entre les murs de ta chambre, un Petit Prince souffle sur les déserts, te montre des étoiles invisibles pour les yeux, t'offre des roses, des astéroïdes et des allumeurs de réverbères qui veillent sur tes nuits. Maintenant tu sais que le monde est rempli de roses dans les pages de tes livres." Joli, non ?

C'est en fait pour résumer plus simplement un livre illustré et poétique sur les "premières fois" : la naissance, l'enfance, l'adolescence, les émois, la crise et les portes qui claquent, les fâcheries, les larmes, les remords, la réconciliation. Puis "tu auras grandi sans percer le mystère de grandir, aimé sans trop comprendre, et pas davantage détesté. Tu seras adulte, comme on dit" ! Ah ! le grand Mystère de la vie ! Hélène Dorion a notamment réussi à employer des mots faciles et qui "parlent" aux enfants pour aborder ce thème pas aisé, ainsi le pari est réussi et parvient à toucher l'enfant et sa maman !

PS : N'hésitez pas à offrir ce livre à une future ou jeune maman !

Les 400 Coups

Posté par clarabel76 à 14:04:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,