27/09/07

Arrête-moi si tu peux ! ...

saucisse_partiePrenez un petit garçon tout à fait normal (c'est l'auteur qui le précise !) et qui s'appelle Banjo Cannon. Il vit avec son papa, sa maman, son chat Mildred dans une jolie maison.

Tous les jours, été comme hiver, qu'il pleuve ou qu'il vente, la famille mange une saucisse au déjeuner.

Mais par un beau jour d'été, Suzy la saucisse saute hors de l'assiette et s'enfuit ! Aussitôt, fourchette, couteau, assiette, salière, ketchup, table et chaise partent à ses trousses ... suivis par Banjo, monsieur et madame, le chat Mildred et le chien du voisin.

Et parmi ces fuyants et poursuivants, on retrouve aussi des carottes, des petits pois et des frites. Tout ce petit monde porte un prénom : Peter, Perceval, Paul, Caroline, Clara, Camilla et Christabel ... De quoi perdre son latin ! (mais pas son humour)

La ribambelle s'éparpille dans le parc, entre ceux qui se cachent, ceux qui mettent les voiles, ceux qui se font croquer ou ceux qui sont bloqués par des passants ... bref la saucisse Suzy parvient à échapper à son garçon affamé - Banjo et son estomac dans les talons !

Elle finit comment, la saucisse partie ?  Encore des gags et des rebondissements à chaque page !

Si le principe peut paraître un peu  « lourd » pour un adulte, il faut reconnaître que c'est assez percutant sur un public d'enfants. Imaginez une saucisse qui déguerpit, des petits pois et des carottes à ses basques, et un déjeuner qui vole en éclats ... là j'avoue que l'idée est drôle, bien pensée et qu'elle laisse la place à une série d'inventions tout à fait cocasses !

Pour la réflexion, faut-il voir dans cette histoire la suggestion qu'il est important de varier les repas pour alimenter l'appétit ? ... Ou simplement qu'il faut terminer son repas avant qu'il ne disparaisse ?

Je ne m'attarde pas sur ce grand débat parce que je souhaite retenir les éclats de rire de ma fille, son empressement à tourner les pages et son avis qui est, tout bêtement,  « quelle histoire folle ! ».

La saucisse partie, Allan Ahlberg (texte) & Bruce Ingman (illustrations) - Gallimard jeunesse  /  Septembre 2007.

A partir de 3 - 4 ans.


19/09/07

Dugenou - Thomas Fersen & Elisabeth Eudes-Pascal

Je ne vais pas vous parler (encore !) de musique mais d'un artiste qui passe souvent près de moi et qui pourtant reste un inconnu à mes oreilles ... Cet artiste, c'est Thomas Fersen et j'ai bien compris qu'il jouissait d'une solide réputation auprès d'un microcosme d'aficionados ... vers lesquels je me tourne un peu aujourd'hui pour compléter mes lacunes ! ... Help ! dites-moi comment rattraper mon retard !  ;o)

Pour l'heure, je vous conseille cet excellentissime .. Hyacinthe !


Thomas fersen - hyacinthe

 

Ceci me conduisant donc à vous parler d'un livre reçu dans ma boîte aux lettres et qui a eu l'effet d'une petite révélation ! ...

dugenouDugenou - texte : Thomas Fersen / illustrations : Elisabeth Eudes-Pascal 

Le tout nouvel album jeunesse du chanteur Thomas Fersen ! Ce premier album, d’une série de trois, met en images le monde singulier de Thomas Fersen. Avec la chanson Dugenou, tirée de l’album qu4tre, Fersen nous raconte sur un ton espiègle et délicieusement irrévérencieux une histoire qui parle des malheurs de celui qui n’est jamais à la hauteur, qui est toujours le dernier. Et ça commence dans la cour de l’école…

C'est vrai qu'en feuilletant ce livre, je n'avais qu'une envie ensuite : celle de découvrir LA fameuse chanson. Je n'ai pas trouvé mieux que ce court extrait (cliquez ici ! ).

Vous pensez quoi de l'idée de mettre en images une chanson, un univers musical ? Pour ma part, je trouve que c'est une divine initiative. D'un côté, c'est un cadeau inestimable pour les "fans", de l'autre cela ouvre une porte aux amateurs, à ceux qui ne connaissent pas (trop bien) le Monsieur en question !!!

Concernant le livre en lui-même, et indépendamment du reste, cela reste une lecture assez drôle, cocasse et très distrayante d'un texte bourré de dérision et de fantaisie. Vous en sortirez en fredonnant le refrain :   

« Mais la nuit Dans mes rêves, On m'appelait : Mon p'tit lu, Ma colombe, Mon Jésus, Mon loukoum Ou ma Fève. »

Pour vous donner le sourire et piquer votre curiosité, je ne peux que vous le recommander !!!

Je le conseille plus pour les grands enfants (nous, les parents) -  A partir de 9 ans, sans quoi !

((( Tiens donc, amis enseignants, j'ai également trouvé ce document "page pédagogique" à partir du texte "dugenou" ! un (futur) grand classique, ou je me trompe !  ? )))

Editions Les 400 Coups - 32 pages  / Août 2007.  7.50 €

free music

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

12/09/07

Jacques Prévert, pour les enfants !

Il y a 30 ans, le 11 avril 1977, décédait Jacques Prévert. Ce grand poète, connu pour son recueil  « Paroles » a laissé une oeuvre très riche et variée.

En 2007, les éditions Gallimard jeunesse rééditent quelques-uns des albums en proposant ainsi de revisiter l'oeuvre du poète, toujours d'actualité.

prevert_le_cancreVoici le célèbre poème de Jacques Prévert, illustré par Jacqueline Duhême, pour se rappeler toujours que l'essentiel c'est d'être heureux.

Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le coeur
il dit oui à ce qu'il aime
il dit non au professeur
...

Un album accessible pour les plus jeunes, même si ce poème est inscrit dans le programme des cycles 2. Ma fille qui fait partie d'une classe à plusieurs niveaux avait déjà connaissance du poème. Ce fut donc un réel plaisir de découvrir cette lecture  - elle n'a d'ailleurs pas hésité à la faire partager avec sa classe. Les images de Jacqueline Duhême sont un atout encore plus réjouissant pour le plaisir de lire, apprendre et comprendre cet hymne du bonheur !

Avis aux enseignants, aux parents ... un titre indispensable, selon moi ! 

 


 

 

prevert_opera_de_la_luneUn grand classique insolent et magique de Jacques Prévert :  L'Opéra de la lune.

Extrait du livre :
Il y avait une autre fois un petit garçon qui souriait très souvent, la nuit, en dormant. C'était une autre fois mais c'était le même petit garçon. On l'appelait Michel Morin, le Petit garçon de la lune, parce que, lorsqu'il y avait la lune, il était content.
- Je la connais, disait-il, on est amis tous les deux et même quand elle ne vient pas le soir, je n'ai qu'à fermer les yeux et je la vois dans le noir de la nuit. Elle est toujours là pour moi et quand je dors, j'ouvre tout grand les yeux en dormant et je me promène avec elle et elle me montre des choses très belles dans mon sommeil.

Cet album est également admirable, mais moins abordable que le précédent. L'éditeur le conseille pour les enfants dès 5 ans, j'émets un doute à ce sujet car j'ai trouvé que la lecture n'était pas évidente au premier abord. Plus de texte, des illustrations charmantes mais une histoire plus parabolique ... bref il faut davantage d'assistance pour cette lecture. (Ceci est mon jugement par rapport à un lectorat de la jeunesse. Ensuite, je le conseille tout à fait pour les plus adultes d'entre nous ! )

Nota Bene : personnellement, j'aurais apprécié que cette édition s'accompagne d'un cd pour soutenir les passages musicaux.

 


 

prevert_baladarUne histoire inoubliable, pleine de poésie et d'humour : Lettres des Îles Baladar

Mot de l'éditeur

Il y avait autrefois, au beau milieu des quatre coins du monde, dans l'archipel des Baladar, une petite île de rien du tout où tout était calme et gai, où le bonheur se promenait parmi les pêcheurs et les enfants. Mais un jour, les habitants du Grand Continent s'aperçurent que de l'or brillait sur l'île...

Ce livre est la réédition "collector" de l'édition originale de 1952.

Vous ne connaissez pas ? N'hésitez plus ! Ce conte de Prévert est un enchantement ! Bien entendu, l'histoire couvre un message plus profond qui dénonce l'ambition de la colonisation et la menace de détruire la liberté et le bonheur individuel. C'est un peu sévère pour les enfants, croyez-vous, mais c'est tout le contraire. Pourquoi ? L'écriture, tout simplement ... N'oubliez pas que c'est du Prévert et donc ... *musique du bonheur*

Cela commence ainsi :   

« Autrefois, et cela fait déjà longtemps, au beau milieu des quatre coins du mondes, il y avait des îles protégées par la Mer.

C'étaient ses îles défendues, elle les appelait les Iles Préférées. De temps à autre, mais assez rarement, un hardi navigateur muni d'une longue-vue de haute précision voyait au loin surgir l'une d'elles, ensoleillée, mais à peine avait-il crié : Terre ! Qu'aussitôt elle disparaissait dans un brouillard instantané et tout aussi vite c'étaient déjà la tempête, les cyclones et les tornades, les typhons, les lames de fond.

Et comme les marins ont autre chose à faire en mer que de faire naufrage tous les jours ils n'allaient pas plus loin dans leur exploration.

Ils appelèrent ces îles les îles Baladar, parce que, disaient-ils, elles ne tenaient pas en place et se bornèrent à inscrire, au hasard des rencontres, quelques noms sur leurs cartes.

Et c'étaient l'île A Part, l'île Subito Presto ou l'île Incognito.

Suivant leur humeur du moment, suivant le bon ou le mauvais temps, ils les traitaient différemment. Un jour ils les appelaient les Défensives, les Méfiantes, les Redoutables, les Imprévues, les Intraitables, les Farouches, les Fugitives. »

(En cours de  lecture par Miss C., 7 ans)

25/08/07

C'est la rentrée (aussi) pour les loupiots * !

beeetesVoici le nouveau livre de Christian Voltz (La caresse du papillon, Vous voulez rire ? , Un aigle dans le dos, C'est pas ma faute, Globi boulga, Patates, Stromboli, Comme chaque matin ...) : BêêÊtes !

L'histoire : Un paysan pique un petit roupillon dans son champ. Soudainement, l'homme se réveille en sursaut et s'en prend à la faune alentour. Sauvagement, il les chasse et hurle de déguerpir. Ce spectacle pitoyable se passe sous le regard courroucé du chien et celui goguenard du mouton. Mais ces deux compères vont lui clouer le bec à ce malotru !

Notre avis : Fort de l'idée « Kicékébête », l'auteur s'amuse à cultiver humour et ambiguité autour du mot « bête ». La bête, c'est l'animal. Le bête, c'est le type idiot. En bref, le plus bête n'est pas forcément la bête. Et ainsi de suite. L'histoire savante nous propose un exercice cocasse autour des mots et de leur sens. Beaucoup d'esprit, de finesse sur la façon de jouer avec les mots et les idées reçues !

A découvrir ! C'est très drôle et se destine à tout âge ! ! !

Editions du Rouergue - Texte et illustrations de Christian Voltz.  - Coll. Varia. 40 pages. Format 17 x 21.  Prix  : 12 € .

Cet ouvrage a été inspiré et réalisé à partir de l'exposition Bêtes et Hommes produite par le Parc de la Villette et présentée à la Grande Halle du 12 septembre 2007 au 20 janvier 2008.

* terme qui est cher à Melanie du Book'in !

 

 

 

L'histoire en 3 images :

IMGP4712IMGP4713IMGP4714

Le ton est donné !

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

16/07/07

Vive les vacances !

... De quoi donner le goût du sable, de la mer et du soleil ... Bullez en toute tranquillité, ce sont les vacances !

melrose_et_croc_plageNouveau tome de la série classique de Melrose et Croc, le chien jaune et le petit crocodile vert : ce tome saisonnier est fidèle à l'image colorée, pleine de tendresse et d'amitié que l'histoire dégage. Petit Croc vert a un peu le blues, son ami Melrose cherche à le dérider en jouant à "qui est-ce qui est ... " , des devinettes pour redonner le sourire ! Joliment distrayant, idéal pour les plus jeunes lecteurs ... album qui met à l'honneur l'amitié !   Gallimard jeunesse

 

rita_machin_plageImpossible également de ne pas évoquer nos compères inséparables : Rita et Machin, eux aussi passent la journée à la plage. Ils nous promettent de bien belles aventures épatantes et sympathiques. Nos deux coquins ne s'entendent pas sur leur programme du jour, pourtant ils sont incapables de rester éloignés l'un de l'autre. Toujours drôle, espiègle et incontournable ... un livre à lire à pas d'âge !!!  Gallimard jeunesse

 

les_heros_en_vacancesEt un petit dernier pour la route : Les héros en vacances . Il s'agit d'un carnet de bord qui trace jour après jour, de juillet à août, ce que font les héros en vacances. Au menu : beaucoup d'humour et de facétie, des personnages peu ordinaires, des illustrations délirantes. Cette lecture aussi s'adresse à un très large public, à ne pas hésiter !

L'histoire : Pendant l'été, les héros eux aussi sont en vacances. Mais ce que l'on sait moins, c'est que le Père Noël, lui, travaille pendant que ses rennes Ange et Simon se prélassent au Pouldu. Guillaume Tell fait un stage de tir à l'art à Saclay ; quant au Capitaine Némo, il plane en deltaplane. Roméo part en trecking sauvage dans l'Himalaya, sur les chaudes recommandations de Juliette... Et si vous vous trouvez à la Rochelle aux alentours du 29 juillet, vous pourrez peut-être croiser le chat botté, en tongs.  Gallimard jeunesse, coll. Giboulées

 

Princesse_princesseL'auteur Rémi Chaurand a notamment publié Princesse Princesse, un livre qui va faire tordre de rire vos petites filles ! Cette histoire de princesse qui part en stage pour devenir reine est absolument désopilante, bien entendu on survole les questions d'étiquette, de protocole, de diplomatie, etc. Mais jamais rien de ronflant, que du joyeux ! Et également, ce n'est jamais prout-prout ! Bien loin de là ! Il y a une incroyable tonicité, et beaucoup de liberté et d'audace affichées dans le style.
Cet ouvrage se présente sous la forme d'un livre de poche, cela donnera à vos enfants l'impression de lire un roman comme les grands ! Pour lire seul dès 7 ans. Mais les plus jeunes pourront écouter cette histoire et se régaler tant l'idée est très, très drôle !   [ Casterman ]

Robin a illustré un texte de Vincent Cuvellier Le grand secret, album disponible chez Gallimard jeunesse, coll. Giboulées.

 


20/06/07

Des trolls de dents et la bistrouille à Takadoum

A l'âge de 6 ans, les 2/3 des enfants français ont au moins une carie. En 2006, 830.000 bébés sont nés en France. En 2012, les dentistes devront donc soigner au moins 555.333, 33 caries !

trolls_de_dentsCet album débarque de Suède où les trolls de dents font partie intégrante du folklore suédois ! C'est une manière très originale et absolument drôle d'inviter les enfants à se brosser les dents. Avec cette histoire de trolls de dents, ils vont découvrir le métier de ce peuple ancestral qui se loge dans les bouches avides de sucreries et fore, perce, creuse les dents pour gagner leur vie !

Hélas, leurs ennemis sont nombreux : la brosse à dents, le fil dentaire, le dentifrice, l'eau citronnée et les dentistes ! C'est bien connu que l'hygiène dentaire et le lobby des dentistes constituent une menace de plus en plus réelle pour la survie des trolls de dents, mais grâce à la mondialisation des bonbons et à l'apprentissage des langues, les trolls de dents peuvent maintenant être dans toutes les bouches ! De Stockholm à Paris, ils travaillent d'arrache-pied à l'industrialisation et à l'échange des richesses en sucre !

Si d'aventure vous fronciez les sourcils, vous devez vite comprendre une chose : Nina Blychert, l'auteur, donne du piquant à son histoire en prenant à contre-pied les discours didactiques et moralisants auxquels caries et trolls de dents sont associés. La manière est gagnante car cela fait rire les enfants ! Libre à eux d'en tirer les leçons qu'ils veulent, mais soyez rassurés que ce n'est pas négatif ! ...

L'ensemble est bien imaginé, la caricature du troll de dents est abominable mais impossible de détester ! Les illustrations sont jolies, un peu désuètes et décalées. Une découverte vraiment sympathique. 

Trolls de dents, texte et illustrations de Nina Blychet - Editions du Rouergue, coll. Varia - 40 pages. Mai 2007 / 14 euros

moi_je_saisPartons maintenant au village de Takadoum, au coeur de la Médina, pas très loin de la plage. C'est un petit village paisible, qui baigne dans des nappes de brouillard. Cela arrange tout le monde car chacun mène sa vie tranquillement dans son coin, sans embêter le voisin.

Or, l'un des habitants, Anatole, est ennuyé de ne jamais voir le soleil. Il décide de capturer les nuages qui s'envolent vers la plage. Takadoum est dévoilé, de même que l'intimité des uns et des autres n'a plus de secrets pour personne.

Quelle déconfiture ! On se dispute, on se fâche, on s'embrouille.

Anatole est contrarié et aimerait retrouver la tranquillité à Takadoum en espérant le retour des nuages.

Ce livre est une invitation fantasmagorique de l'idiome : Pour vivre heureux, vivons cachés. Ou : Pour vivre ensemble, vivons en toute liberté. La réflexion est subtile car le procédé de Thisou, l'auteur, mêle avec finesse collages en papier de soie et dessins au trait. L'aspect est raffiné, il faut se pencher sur l'ouvrage pour scruter les moindres détails. Et l'humour ne manque pas.

Un album avec beaucoup de charme, plutôt drôle, et qu'il faut lire attentivement.

Moi je sais qui, par Thisou. Editions du Rouergue, coll. Varia - 48 pages - Avril 2003 / 15 euros

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

23/05/07

Ces livres qui nous déconcertent ...

... mais qui gagnent à être connus !

Ce sont deux albums fort originaux qui, de prime abord, peuvent dérouter et rendre perplexe. Ce sont deux livres que j'ai appris à apprécier, lentement ... mais que je n'ai pas donné à ma fille. Je ne pense pas qu'à 7 ans elle soit apte à saisir la sensibilité de ces deux histoires. Pas encore, dirons-nous.

frisson_de_filleFrisson de fille

Louise s'ennuie. Tout lui semble rasoir. Où sont ses copines ? Elle aimerait encore jouer à se faire peur, à aimer Badblueboy en cachette, à être un frisson de fille. Et si l'aventure était encore possible ? Les forêts sont pleines de légendes et d'aventures, c'est connu. Louise y fait un tour, en quête de frisson. Et qui rencontre-t-elle ? Le grand méchant loup. Et qui vient à sa rescousse ? Badblueboy !

Il est encore séduisant, même avec cette barbe bleue. Mais que cache-t-il dans son manoir ? Avant, Badblueboy collectionnait les mouchoirs des filles... Maintenant, il fiche la trouille !

Oui, c'est une adaptation très moderne du conte Barbe Bleue de Charles Perrault. J'ai beaucoup apprécié le texte, avec un style d'aujourd'hui, pertinent et frais, tout en demeurant poétique. L'héroïne est fort sympathique, humaine, positive et développe des sentiments nouveaux (le désir, l'envie de plaire, la soif d'aventure).

Cependant, j'ai été plus dubitative sur les illustrations et l'impression qu'elles donnent. Ce sont des gravures sur bois réalisées par Isabelle Vandenabeele, je ne renie pas le talent, mais la forte prononciation du bleu-rouge-noir a bien du mal à emballer. Mais l'ensemble est cohérent et accentue l'ambiance inquiétante, entre la cruauté et l'effroi qu'un personnage provoque sur l'autre.

Autre précision : la morale est différente. La jeune fille trouve en elle la force de dépasser ses craintes et de prendre sa vie en main. De quoi insuffler au lecteur un vent de courage et d'assurance.

IMGP3897

Edward van de Vendel / Isabelle Vandenabeele * traduit du néerlandais par Daniel Cunin * (Le Rouergue)

Passons de suite aux Petits meurtres et autres tendresses :

petits_meurtresJ'avais très envie de découvrir l'auteur Kitty Crowther, ses illustrations ne manquent pas d'audace. Elles possèdent un singulier aspect désuet qui n'est pas pour me déplaire ... Mais l'univers de Kitty Crowther est totalement insolite ! Habituée aux ouvrages pour la jeunesse, elle s'est lancée dans un exercice nouveau : proposer un album pour adultes !

Ses Petits Meurtres et autres tendresses sont des histoires de couples sanguinolantes et acides, en 60 pages. Attention, ça peut faire mal ! Moi j'avoue avoir pensé à mon Maître (et mentor) Sir Alfred Hitchcock. Je suis sûre qu'il aurait raffolé de cet humour ... noir !

Car c'est dans cette ambiguité du "je t'aime - je te tue" que règne l'ambiance de ce livre. Les petits crimes du foyer, les déclarations à l'arsenic, les odeurs de soufre, le poignard affûté et toujours un cadavre pas très loin ! ... Je sais, ça désarçonne. On aime, ou on déteste. Chaque page se compose d'un dessin et d'une citation (cf ci-dessous).

Parce que j'ai trouvé ça abominable et démoniaque, moi j'avoue avoir aimé ! ...

IMGP4572

Depuis le temps que je lui disais d'acheter un téléphone portatif !

Kitty Crowther (Seuil)

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

02/05/07

Le tee-shirt de pouvoir

Responsable de ce coup de coeur : Olga et son sac fourre-tout, caverne des merveilles...

olga_strongboy

En revêtant son tee-shirt Strongboy, Olga sait que ce n'est pas n'importe quel tee-shirt.

Un tee-shirt Strongboy est un tee-shirt de POUVOIR !

En plus de vous donner une force herculéenne, le tee-shirt Strongboy vous rend le chef de TOUS LES AUTRES ! Il devient possible de LES DIRIGER ET LES COMMANDER !

Ah bon ?

Les autres n'en mènent pas large. Normal, c'est grâce au tee-shirt Strongboy !

Mais tout à coup le chat ramène une glace à la fraise, et ...

Catastrophe ! Tout le monde va se prendre pour un chef ! Pourquoi ?

IMGP4412

Il s'agit en fait du 3ème livre d'Ilya Green, après Olga arracheuse de marguerite et L'histoire de l'oeuf, et j'ai été particulièrement séduite. Même si les illustrations n'ont pas cette touche de charme délicat, et qui plaît infiniment aux enfants, le ton chez Ilya Green est celui de l'humour à travers les aventures d'une gamine tyrannique mais attachante. Cet esprit minimaliste met pourtant bien en lumière la volonté de cette Olga qui a un caractère bien trempé. Les enfants ne s'y trompent pas : ces héroïnes un brin capricieuses mais coquines ont tendance à remporter leur sympathie (cf. la Rita sans son Machin...). Le texte évolue au gré de l'humeur irascible de la fillette, s'accentuant en lettres majuscules pour bien démontrer l'autorité, l'abus de pouvoir et la volonté de dominer. La facétie de cette histoire plaira aux enfants, jusqu'à la toute dernière page, où le final arrachera quelques éclats de rire !

Didier Jeunesse - mars 2007.  Dès 4-5 ans.

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

25/04/07

Pour voir plus loin que le bout de son nez

Je tiens à vous présenter ce livre d'une histoire vraie racontée par Michael Foreman ...

reve_de_mia

Imaginez que vous vivez dans une sorte de décharge, entre la grande ville et les montagnes, dans la cordillière des Andes… C'est là que le narrateur de cette histoire a rencontré Mia. Elle vivait avec sa maman, son papa, leur cheval Sancho et son chien Poco, dans une maison faite de bric et de broc. Ils sont devenus amis au premier instant.
Voici l'histoire de Mia.
Partie à la recherche de son chien Poco qui a disparu, elle découvre un jour, dans les montagnes, de petites fleurs blanches qu'elle décide de cultiver et de vendre au marché. C'est un vrai succès et elle peut, à son tour, rêver avec son papa de pouvoir se construire un jour une maison en brique.

IMGP3908

Ce livre nous emmène au-delà de nos frontières, dans une région où des enfants vivent avec leurs parents dans la pauvreté. Ils n'ont pas de maison, vont dans une petite école, vivent de petites débrouilles et pataugent dans des décharges qui permettent de subvenir à leurs besoins. Mais loin du misérabilisme, l'auteur va raconter l'histoire d'une petite fille qui perd son chien et, sur le chemin de ses recherches, elle aperçoit un gros nuage noir flottant au-dessus de la ville. Pouah. Sa fraîcheur et son optimisme vont la conduire également à produire de belles petites plantes blanches pour les vendre sur le marché, gagner un peu d'argent et espérer ainsi avoir une vraie maison en briques !

C'est une histoire sur la modestie, sur la prise de conscience, sur le souci écologique et l'importance du recyclage. J'ai trouvé que cet album proposait une vraie richesse dans ses thèmes de lecture, tout en racontant une belle histoire d'amitié entre une petite fille et son chien. Ce n'est pas courant, et c'est même la première fois que j'aborde un sujet aussi sensible avec ma fille. Cela permet de leur ouvrir les yeux sur notre monde et c'est important de prévenir. Enfin moi je trouve... 

Un livre très beau, aussi bien dans ses illustrations que dans son propos, et jamais compassé ou larmoyant. Bien au contraire ! C'est une belle leçon de courage ! A partir de 6 ans.

Gallimard jeunesse (mars 2007)

IMGP3883

Fais un voeu...

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

18/04/07

5. Les saisons du coeur

Prenez un petit garçon (Romarin) très, très amoureux d'une petite fille de 5 ans comme lui et qui s'appelle Fleur. Ce petit garçon va écrire de belles petites lettres à sa dulcinée, au fil des quatre saisons. Et Chut ! ... En tant que parent, lire ce très bel album me semble presque impudique car je transgresse un journal intime de deux jeunes amoureux qui sont mignons à croquer !

saisons_du_coeurFleur, c'est un langage secret, toi et moi, on le connaît. - Toc je toc-toc pense toc-toc-toc à toi. - Toc tu toc-toc es toc-toc-toc mon roi.

Fleur, voici des pensées douces comme la mousse, qui pousse au pied des fleurs.

Fleur, si on était des tournesols, on danserait toute la journée, les yeux dans les yeux comme des amoureux !

Et ça continue. Que des bouts de poèmes sur chaque page, avec de jolies illustrations fort colorées, parsemée de coeurs, d'avions en papier qui s'envolent, de baisers qui papillonnent, de fleurs qui éclosent, de couronne de fruits, etc. Non ce n'est pas permis aux parents de le lire, c'est à donner à un petit garçon, à une petite reine et puis Chut !... (A nous deux, Fleur, on a presque douze ans ! ) ... J'ai trouvé ça gracieux et craquant ! Pour l'aspect pédagogique, soulignons que les quatre saisons sont déclinées, conjuguées au mode "je t'aime" ... Tu es mon printemps par tous les temps, mon été toute l'année, mon automne qui chantonne, mon hiver en pull-over ...

Les saisons du coeur, par Pénélope  * Gallimard jeunesse, coll. Giboulées *  (avril 2007)

IMGP3816

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,