01/10/18

Pêle-mêle : Une histoire très en retard - Coyote et le chant des larmes - Les feuilles volantes - Denis Fifty-fifty

une histoire très en retard

Il était une fois une page blanche… qui ne resta pas blanche très longtemps.

Ils sont cinq potes à attendre que l'histoire se pointe, sans se presser. L'un d'eux finit par perdre patience et se met à dessiner dans son coin, en fait sur la page de gauche. Et plus le temps passe, plus les compères s'interrogent, n'osant plus bouger de peur de louper le rendez-vous, tandis que le lapin continue son œuvre. Son imagination se déploie : un arbre, un dinosaure, des oiseaux, une balançoire, une maison bleue, une licorne, la pluie et le beau temps...

En bref, ce sont deux histoires qui se lisent en parallèle, l'une plus volubile avec ses créations colorées, l'autre plus cocasse avec ses espoirs et ses attentes désespérées. C'est drôle, c'est beau, c'est poétique. Oui, vraiment, Marianna Coppo est une enchanteresse et offre au lecteur le pouvoir de s'évader rien qu'en tournant les les pages d'un album. Superbe !

Une histoire très en retard, de Marianna Coppo

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

Coyote et le chant des larmes

Une petite colombe fait provision de graines dans la plaine, mais se blesse à la patte et se met à gémir sa douleur. Pas loin de là, un coyote perçoit son chant éploré et tombe en amour ! Il court la rejoindre pour complimenter la qualité de son chant et lui demande de répéter cette douce mélodie qu'il souhaite rapporter chez lui.

La colombe le traite de tartempion, avant de se raviser car elle craint d'être dévorée. Elle lui confie son chant, le coyote part en courant, bim, il chute et perd ses précieuses notes, du coup il revient et intimide la colombe, qui beugle à nouveau, et rebelote. Cette sérénade va se répéter. Trois fois.

Finalement, la colombe va se rebeller et duper le coyote ! Gare aussi au corbeau qui tournoie dans le ciel, encore “ un crétin sans oreilles”... Ha, ha ! Muriel Bloch nous régale avec ce conte surprenant et très drôle (inspiré d'après une légende indienne). L'auteur a le sens de la formule et de l'humour : on sourit tout du long à la lecture du dialogue improbable entre une colombe (une proie qui se refuse de l'être) et un coyote (un prédateur en quête d'inspiration). 

Coyote et le chant des larmes, de Muriel Bloch & Marie Novion

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

les feuilles volantes

Dans une vallée secrète, cinq personnages vont se croiser au cours d'une aventure palpitante. Sara la renarde décide de suivre les feuilles qui s'envolent vers un horizon incertain, Yula la louve, trop accaparée par sa peinture, se met en retard pour dire au revoir à son ami, Yuki l'oiseau, trop impatient de rejoindre la chaleur du sud, et qui se demande ce qui retient son artiste peintre préférée...

Ce premier tome des Contes de la vallée, qui se déclinent au fil des saisons, nous plonge dans une ambiance magique et fascinante. Ici, place à l'automne, au vent qui souffle, aux arbres qui se déplument, aux couleurs rousses et aux premiers frissons qui font tourner le dos à la langueur estivale. En clair, l'espagnol Carles Porta nous impressionne avec sa dextérité à mêler les techniques picturales et propose une lecture impressionnante, et de toute beauté.

On se familiarise avec un univers, mais on rencontre aussi des personnages, en assistant à la naissance d'une nouvelle amitié. L'histoire est adorable et un brin lyrique. On adore cette vision de l'automne, son atmosphère et son histoire qui tourbillonne. La mise en scène est franchement épatante. Il nous tarde déjà de lire la suite, Bonjour M. Froid (disponible en novembre). Les deux tomes suivants sont annoncés en 2019, au gré des saisons. C'est fantastique !

Contes de la Vallée : Les feuilles volantes, de Carles Porta

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

Denis Fifty-fifty

Denis Fifty-Fifty a six ans et demi, et il fait tout à moitié. Le matin, il mange une demi-baguette, boit un verre de lait à moitié vide et un bol de chocolat chaud à moitié plein. Il passe la moitié de sa vie à jouer, l'autre à s'amuser. Au foot, ce qu'il préfère, c'est la mi-temps. À la piscine, il a la moitié du corps qui flotte, et l'autre qui coule. Il ne fait que des demi-longueurs. Et ses notes à l'école sont moyennes (5 sur 10 ou 10 sur 20). Bref.

Le soir de son anniversaire, Denis ne dort que d'un œil. En fait, il voudrait que son chien Bowie souffle également ses bougies. Tous deux se faufilent dans le salon. Une chose entraînant une autre, un incendie et une inondation vont dévaster la moitié de la maison. Oui, oui. Son père et sa belle-mère n'en reviennent pas. Puis relativisent. Après tout, “c'est parce que Denis fait tout à moitié que nous sommes tous entiers”.

Voilà une joyeuse histoire, truffée de jeux de mots et de gags rigolos ! Où l'on perçoit aussi un portrait de famille recomposée sans mélo et qui raconte une vie ordinaire, avec ses anecdotes courantes, que le tempérament malicieux du jeune héros transforme en péripéties incroyables. 

Denis Fifty-Fifty, d'Olivier Costes & Laurent Simon

seuil jeunesse, 2018

=======================

 

 

 


Pêle-Mêle : Quelle horreur ! - Billy cherche un trésor - L'Antarctique de Simon - La nuit de Berk - Les pois de Toni

quelle horreur

Catastrophe pour Paty ! Il lui reste seulement trois jours pour préparer son exposition et elle n'a pas avancé d'un pouce. Elle demande donc à ses amis de lui servir de modèles. À peine installée derrière son chevalet, Paty sent la fibre artistique lui chatouiller les ailes et se lance dans plusieurs techniques de dessin (aquarelle, collage de papiers, encre de Chine).

Face à leurs tableaux, les amis découvrent le résultat en faisant la grimace. Ils sont déçus. Paty est déçue. Impossible de s'exposer devant tout le monde - après tout, personne n'aime son travail. On va se moquer d'elle. Et patati et patata. Paty est à deux doigts d'annuler, quand arrive déjà le grand soir.

Se traînant comme une âme en peine jusqu'à son atelier, elle perçoit un joyeux tohu-bohu. Surprise ! le public est emballé et se pâme devant ses toiles. Bravo à cet album qui évoque l'art, la création, la sensibilité, les goûts et les couleurs... il n'y a qu'à demander : Claire Lebourg vous régale avec simplicité et tendresse. Très chouette lecture !

Quelle horreur ! de Claire Lebourg

l'école des loisirs, 2018

=========================

 

Billy cherche un trésor

Notre ami Billy le hamster est de retour, dans de pimpantes aventures. Avec son pote Jean-Claude, tous deux décident de retrouver le trésor perdu de son grand-père. Pour les guider, ils ont une carte (difficile à décrypter), du courage (du moins, pas dans le noir...) et un casque avec torche intégrée (caramba, la géante araignée au détour du tunnel !).

Cette lecture est drôle, pétillante et cocasse. Son duo de personnages attachants, lancés dans des histoires palpitantes, est aussi la clef de la réussite de cette série créée par Catharina Valckx. On adore son humour malicieux et fantaisiste ! Tout est parfait, comme toujours.

Billy cherche un trésor, de Catharina Valckx

l'école des loisirs, 2018

=========================

 

l'antarctique de simon

Bientôt minuit et Simon est incapable de fermer l'œil, seul dans son lit. Notre héros, fringant lapin blanc, ressasse ses vacances en Antarctique : un voyage mouvementé et riche en émotions.

Pour rendre visite à son ami Bob, Simon n'a pas hésité à enchaîner train, bateau et avion, à sauter en parachute, à dormir sous une tente, à braver la tempête, à croiser des manchots, puis à vivre sur une base isolée, prendre des bains dans l'eau froide, aller à la pêche et contempler les aurores australes.

Oui, vraiment, ce voyage lui a laissé des souvenirs impérissables ! La beauté des paysages, l'apprentissage d'une nouvelle culture, la reconnaissance d'une nature belle et sauvage, les retrouvailles avec son ami Bob... c'est beaucoup de sensations pour un petit lapin qui a le blues de la rentrée. 

Adrien Albert sait si bien raconter de belles histoires, simples mais enrichissantes, qui nous transportent dans des décors époustouflants, avec des créatures inattendues ! On en prend plein les yeux, on dévore chaque détail, et on retient la poésie des yukimarimos. Vous ne connaissez pas ? Rejoignez vite Simon en Antarctique. 

L'Antarctique de Simon, d'Adrien Albert

l'école des loisirs, 2018

=========================

 

Résultat de recherche d'images pour "la nuit de berk ecole des loisirs"

Après une épuisante journée à l'école, vous réalisez avec effroi avoir oublié votre précieux doudou dans le coffre à jouets. Vos parents vous rassurent, il est en sécurité et attend votre retour en toute tranquillité.

Mais c'est sans se douter des événements terribles qui se déroulent dans les classes, la nuit. Heureusement, Berk va tout vous raconter : l'escapade nocturne, l'escalade sur le bureau, le truc vert et gluant, les couinements bizarres et qui font peur... Tout ça, tout ça.

Croyez-moi, Julien Béziat a l'art du suspense et de la mise en scène ! Son album se lit avec la boule au ventre, dans l'impatience de connaître la suite de l'histoire. C'est rondement bien ficelé, palpitant et excitant comme il faut. Berk est un personnage désormais familier dans la vie des jeunes lecteurs, cf. Le mange-doudous et Le bain de Berk

C'est plein de Sprouitch Sprouitch qui fait glousser de plaisir ! Une lecture au TOP.

La nuit de Berk, de Julien Béziat

Pastel, de l'école des loisirs (2018)

Résultat de recherche d'images pour "la nuit de berk beziat"

=========================

 

 

les pois de toni

Toni adore les bâtonnets de poisson. Il est capable de les avaler en trois bouchées. Par contre, il déteste les petits pois... trop ronds, trop verts, trop blurp. Papa n'est pas content et le menace : s'il ne termine pas son assiette, il sera privé de dessert. Sa petite sœur Lina fait moins de manières et peut déjà se régaler avec sa glace au chocolat. La vie est VRAIMENT trop injuste, se dit Tony, qui bougonne, qui peste, qui grogne et qui fait des caprices.

Alors il ruse et pense rouler son papa... lequel, pas dupe, le sermonne vertement. Sauf qu'au final, Tony a quand même droit à sa glace ! Et là, je ne comprends pas. Cet album se veut facétieux et complice avec le jeune lecteur, tout en renonçant à la carte moralisatrice. Après tout, pourquoi pas ? 

Les pois de Toni, de Maria Jönsson

pastel de l'école des loisirs, 2018

=========================


23/06/18

Pêle-Mêle : Tout le monde dort ? - Un petit pas de géant - La balade d'Asami - Minusculette en été - Tu es comme moi ?

Tout le monde dort

Juste au moment de se coucher, un petit garçon a des tonnes de questions à poser à sa maman, qui lui répond patiemment. Mais plus le temps passe et plus les questions partent dans tous les sens. Il est désormais question du pyjama de la lune, des parents du soleil, du copain Max dans sa maison, des poussins qui nettoient leur bec et des fleurs qui brossent leurs pétales... euh, comment dire, maman est également fatiguée des questions, elle voudrait que son petit bonhomme se glisse sous la couette et ferme les paupières jusqu'au lendemain matin... Et là, zzZZZzzz. Bonne nuit, maman ! 

Une petite lecture croquignolette, aux illustrations délicieuses. Un album trop mignon.

Tout le monde dort ? d'Audrey Poussier

l'école des loisirs, 2018

================================

 

un petit pas de géant

En se rendant au parc avec sa maman, Lizzie rencontre un vieux monsieur avec son chien. La fillette a un peu peur mais l'homme parvient à la rassurer et lui propose même de prendre la laisse pour promener le chien toute seule ! Un petit pas de géant.. Car le vieil homme et l'enfant vont sans se douter braver leurs angoisses autour de cette rencontre.

De l'élégance, de la noblesse, de la générosité et une histoire qui m'étreint le cœur dès qu'il est question de chien et d'enfant... Un bel album, pour de vrai.

Un petit pas de géant, de Tony Johnston & Hadley Hooper

Pastel de l'école des loisirs, 2018

================================

 

la BALADE D'ASAMI

Comme sa maman est trop occupée pour lui lire une histoire, Asami part se promener dans les champs... de bleu, de rouge, de vert, de jaune. Avec son chien Ito, elle ramasse une collection de jeunes pousses de fougères, de cerises dodues, de coquettes fleurs de lin et des coquilles d'escargots toutes chaudes. Asami est parée pour confectionner de belles guirlandes de toutes les couleurs ... et ainsi orner le berceau de son tout petit frère.

L'ambiance japonisante de l'album est charmante ! Ajoutez une histoire pleine de sensibilité et de mots doux... en bref, une ravissante lecture qui dresse un beau portrait de famille !

La balade d'Asami, de Delphine Roux & Pascale Moteki

l'école des loisirs, 2018

================================

 

Minusculette en été

Par une chaude journée d'été, Minusculette entraîne son ami Gustave le tamia piquer une tête dans l'étang. Mais gare aux crapauds ! Quand Gustave disparaît soudainement de la surface de l'eau, Minusculette plonge à son tour pour le retrouver. C'est comme ça qu'elle découvre l'existence d'une grotte secrète, dans laquelle vit Pépita, une axolotl du Mexique. Attablé autour de grosses platées de gâteaux, ce cher Gustave n'en loupe pas une ! Promis, les amis reviendront très vite pour déguster des tacos.

Une lecture rafraîchissante et qui inspire un grand sourire, mais rien que l'évocation de tamia ou d'axolotl me fait un peu tourner la tête !

Minusculette en été, de Kimiko & Christine Davenier

loulou & cie - l'école des loisirs - 2018

================================

 

 

tu es comme moi

Le petit loup aime le vert, la pastèque, la lecture et jouer à chat. Il a peur du noir, n'aime pas quand sa maman s'en va, se met en colère quand on lui marche dessus et a de grandes dents pointues. Curieux, le petit loup demande au lecteur ce qu'il aime manger, quel est son animal préféré, comment il rit et qu'est-ce qu'il adore plus que tout.

Un album génial de Stephanie Blake qui évoque les sentiments et les préférences, qui invite à la discussion et qui met à plat les différences, tout en envisageant l'acceptation des uns et des autres dans un monde qui ne sait parfois plus dans quel sens tourner. Une lecture engageante et facilement identifiable par son univers graphique.

Tu es comme moi ? de Stephanie Blake

l'école des loisirs, 2018

================================

 

Pêle-Mêle : Bébé à bord ! - Papa est-il parfaitement parfait ? - Massime Chasseuse de mouches - Mon chez-moi n'est plus chez moi

bébé à bord

Un groupe d'enfants passent la journée sur la plage, trimballant sandwiches, limonade, cerf-volant, chiens et bébé dans son landau. La journée s'annonce belle et insouciante !

Très vite, les enfants courent et s'éparpillent joyeusement. Le vent souffle de plus en plus fort, le cerf-volant ne tarde pas à s'envoler et faire son show. Patatras, le fil se casse. Et les enfants font des pieds et des mains pour le rattraper. Pendant ce temps-là, la marée monte. La mer mange la plage. Elle avance dangereusement vers le landau. Le bébé semble avoir été oublié par les autres enfants. Et gloups, le voilà avalé par les flots ! Rhooo...

La suite de l'aventure promet son looping d'émotions. Rassurez-vous, le bébé n'est pas seul dans sa galère car il est accompagné de trois doudous dévoués, qui vont veiller sur lui nuit et jour. Lapin, panda et miss poupée vont en effet se relayer pour rassurer, protéger, nourrir et dorloter notre bébé vadrouilleur. L'histoire se termine aussi miraculeusement qu'elle a commencé - le bébé rentre à bon port et sort indemne de cette épopée, grâce à ses vaillants petits soldats. 

Que d'aventures à bord de ce landau ! Oui, il y a du courage, de la tendresse et de la poésie dans cet album qui nous plonge dans le royaume de l'enfance et qui procure beaucoup d'émotions aussi ! Un rendez-vous surprenant, à la fois classique et élégant.

Bébé à bord ! d'Allan Alhberg & Emma Chichester Clark

gallimard jeunesse, 2018

=============================

 

papa est-il parfaitement parfait

Pourquoi papa nous dit tout le temps de ranger nos chambres, alors que c'est un énorme bazar dans son atelier? Pourquoi Papa nous demande de nous dépêcher tous les matins, alors que c'est lui, ensuite, qui passe une demi-heure à chercher ses clés ? Pourquoi, au bord de la mer, Papa nous tartine de crème, en disant : Attention au coups de soleil ! ... alors que lui, quand il revient de la plage, il est rouge comme une écrevisse ?

Et ainsi va la vie ! Dans cet album, Arnaud Alméras croque avec humour les tendres contradictions de Monsieur Papa d'après les observations de ses bambins. Ce sont 12 anecdotes cocasses et fabuleuses qui sonnent aussi comme une belle déclaration d'amour pour ce « parfaitement parfait » Papa ! 

Les illustrations de Robin apportent une touche de naïveté aussi attachante ! À adopter. 

Papa est-il parfaitement parfait ? par Arnaud Alméras & Robin

gallimard jeunesse giboulées, 2018

=============================

massime chasseuse de mouches

Massime est une petite fille turbulente, dont le principal talent serait de chasser les mouches ! Dès qu'elle en aperçoit une dans son radar, elle ressent l'appel du massacre et elle bondit sur sa proie. Paf ! dans le mille. Mais le jour où sa main écrabouille le visage de son instituteur, paf, c'est la punition. Le maître n'est pas du tout, du tout content. La fillette doit copier mille fois « je n'écraserai plus de mouches, ni sur mon instituteur, ni ailleurs ».

Fin précoce d'une carrière prometteuse. Massime est dépitée. « Soudain, voilà que volette lourdement la plus grosse mouche de tous les temps ! » Bzzz bzzz la bestiole se pose sous le nez de notre élève, tiraillée entre son instinct de chasseuse et sa conscience nouvelle de ne plus recommencer ses bêtises. C'est comme ça qu'elle découvre la robe vert métallique, les yeux globuleux, la trompe à piston... Et Massime se met à griffonner dans son cahier : elle dessine les contours, les pattes, les ailes, tout ça, elle comprend alors qu'une nouvelle carrière s'offre à elle !

La morale de l'histoire ? Il faut apprendre à regarder ce qui nous entoure pour en découvrir toute la beauté cachée. Et voilà que Massime devient une fabuleuse dessinatrice, les mouches ont la vie sauve et le monde continue de tourner en rond. Cet album est follement saugrenu et original ! Trucider les mouches, puis les vénérer sur papier, oui vraiment, il fallait y penser... J'ai été agréablement surprise par la tournure de cette histoire, très rigolote au demeurant. 

Massime chasseuse de mouches, par Suzanne Arhex

gallimard jeunesse giboulées, 2018

=============================

 

mon chez moi n'est plus chez moi

Dans cette histoire, on découvre un petit garçon de cinq ans qui adore sa chambre, son appartement, son quartier, son école, sa maîtresse et ses copains. C'est son petit monde à lui, familier et réconfortant. Seulement ses parents n'en peuvent plus de l'étroitesse de cette existence et annoncent qu'ils vont déménager. Direction une maison près de la mer, loin, très loin... Un drame pour notre garçon, qui élabore un plan anti-déménagement : il court se planquer chez son copain et se cache sous son lit. Ni vu ni connu. Las, les parents sont des briseurs de rêve. La petite famille part s'installer dans un autre chez-nous. Au début, ce nouveau départ n'est pas facile et tout paraît plus triste, plus banal pour l'enfant. Puis, petit à petit, la vie reprend ses couleurs, avec de nouveaux copains, une bonne boulangerie, d'autres habitudes et des souvenirs qui restent doux dans votre cœur...

La grande Susie Morgenstern et son complice Serge Bloch nous charment avec leur histoire pleine de tendresse, de sensibilité et d'humour. Un bel album qui accompagne les grands changements de la vie et qui met du baume à l'âme. Précieux, précieux. 

Mon chez-moi n'est plus chez moi, par Susie Morgenstern & Serge Bloch

gallimard jeunesse, 2018

=============================

 

Pêle-Mêle : Voilà l'été - Le vent se lève - À la plage

voilà l'été

Plongez au cœur de l'été, dans cet album de Pauline Kalioujny qui évoque à merveille tous les sons, toutes les odeurs et tout le charme de cette saison... Soleil, plage, chaleur, langueur : on s'y croirait. Cet album est un appel aux vacances, à la détente, aux jeux de mer, aux goûters, aux siestes, aux chants des mouettes et des hirondelles. Tout un poème.

Bref, avec son petit format et ses pages cartonnées, l'album nous fait voyager et rêver. Sa petite mélodie nous ensorcelle. Ses couleurs nous émerveillent, ses illustrations nous touchent et ses surprises nous font craquer. C'est parsemé de mille trésors cachés - au lecteur de partir à la découverte !

Voilà l'été, de Pauline Kalioujny

seuil jeunesse, 2018

=====================

le vent se lève

Une fillette et son chien se prélassent dans le jardin. Il fait beau, le soleil brille. Et puis le vent se met à souffler, de plus en plus fort. Bientôt c'est la tempête, l'orage gronde, les grêles crépitent. C'est l'apocalypse. Mais tout finit par s'apaiser. Et l'arc-en-ciel inonde à nouveau le paysage de ses rayons multicolores. 

C'est le déchaînement des éléments dans cet album - comptez sur un graphisme impressionnant, où formes et couleurs explosent dans une cacophonie contrôlée. Ajoutez un vocabulaire pertinent, les mots justes pour décrire la valse du chaos et du calme, sans oublier de belles illustrations dans un plan fixe (la maison et son jardin) qui scotche le lecteur, avide de connaître la suite de l'histoire...

Vous obtenez ce rendez-vous séduisant avec Marie Saarbach, qui va vous épater ! ☺

Le vent se lève, de Marie Saarbach

seuil jeunesse, 2018

=====================

 

A la plage

Oh qu'il est drôle, cet album ! Beau aussi, mais c'était déjà une évidence rien qu'à voir la couverture... On imagine déjà une histoire qui sent bon le sable chaud, le soleil, la mer et les vacances. On a tout ça, c'est vrai, mais plus encore car c'est une histoire racontée avec beaucoup d'humour - je le répète - et qui a fait le choix de voir le monde à hauteur d'enfant. Imaginez donc, des paires de fesses à perte d'horizon, des ventres mous, des tonnes de pieds où sont accrochés des gens qui restent à ne rien faire pendant des heures...

Une petite fille passe la journée à la mer avec sa famille. Elle promet de ne pas s'éloigner, de creuser son trou et de chercher des coquillages en restant dans le radar maternel. Et puis, sans rien dire, elle part explorer les alentours. Après tout, il faut juste se souvenir que le parasol est rouge et en face de l'eau pour retrouver son chemin. Bien sûr, l'enfant va se paumer et perdre ses repères. Tout s'embrouille dans sa tête, derrière devient devant, tous les parasols se ressemblent, il faut retourner là où tout le monde arrête de montrer ses fesses.

“On réalise qu'on s'est perdu quand on est sur le point de pleurer.” 

Et bim, on tourne en rond et on compte : des fesses, plus de fesses, la mer, les parasols, les serviettes, les sacs de sandwichs... tous les mêmes, et puis ouf ! L'appel de la pizza qui sauve tout. J'ai adoré cette histoire qui nous transporte, nous donne le sourire et nous ravit par ses magnifiques illustrations. On plonge véritablement dans le monde de l'enfance et des vacances. La lecture est parfaite. ♥

À la plage, de Susanna Mattiangeli & Vessela Nikolova

seuil jeunesse, 2018

=====================

 


Pêle-Mêle: Quand j'étais dans ton ventre - Le Manteau des mots - Le Quotidien extraordinaire - Trois petits chats font du cinéma

quand j'étais dans ton ventre

Dans ce joli tout-carton de forme ronde, on découvre toutes les questions incroyables que se pose un enfant quand il s'imagine dans le ventre de sa maman... est-ce qu'il y avait de la lumière, comment je faisais pour respirer ou pour faire pipi, comment je me nourrissais et comment j'ai fait pour sortir... en poussant la porte, et boum ? !

Les illustrations sont adorables, les questions sont drôles, les réponses appartiennent aux parents. En avant pour un moment de partage et de légendes à écrire ! C'est adorable comme tout et original dans son format. À souligner aussi : ce livre respecte l'environnement (carton issu de forêts durablement gérées & encres végétales). Toujours bon à rappeler.

Quand j'étais dans ton ventre, de Sophie Furlaud - Samir Senoussi - Vincent Bourgeau

gallimard jeunesse - mes tout premiers livres - 2018

=========================

le manteau des mots

C'est tout un inventaire qu'on découvre au fil de la lecture, faisant écho à tous ces mots émerveillés et merveilleux, ces mots de délicatesse et de tendresse, ces mots de fierté, ces mots répétés, minuscules ou ridicules, ces mots qui bercent ou caressent, ces mots de confiance et de patience... En somme, tous ces mots servent de fils à coudre pour faire “un manteau de mots” qui sera doux et chaud et qui surtout emmitouflera l'enfant pour l'aider à tracer sa route & découvrir le monde.

Les illustrations sont ravissantes, le texte est touchant. C'est comme une conquête de la vie, poétique et flamboyante, mais aussi une magnifique déclaration d'amour, tout en sincérité et émotion. Gros coup de cœur !

Le manteau de mots, par Arnaud Alméras & Vincent Bourgeau

gallimard jeunesse - 2018

=========================

 

le quotidien extraordinaire

Dédié aux grands rêveurs, cet album nous entraîne dans une série de séquences courtes et sans paroles. On y retrouve un Monsieur Lapin aux prises avec son imagination débordante - pensez donc : il est entortillé dans le fromage fondu de sa pizza, il cultive des carottes géantes, il est capable de vider un lac comme une baignoire, il traverse un  passage piéton comme un parcours du combattant, il fait la course au supermarché, il éternue au musée et fait dégringoler tous les tableaux, il fait pleurer les oignons, il regarde par la fenêtre du train comme un voyage dans le temps...

En gros, il vit un quotidien extraordinaire ! Et c'est tout le bonheur de cette lecture bourrée d'humour et d'inattendus - certaines chutes sont franchement drôles. C'est aussi un vrai régal de retrouver l'univers facétieux d'Aki, à la fois tendre et cocasse. Très, très bon !

Le Quotidien extraordinaire, d'Aki

gallimard jeunesse giboulées - 2018

=========================

 

Trois petits chats

Et hop, on retrouve Delphine Mach, alias Aki, en illustratrice de cette histoire mettant en scène trois petits chats. Comme ils veulent faire du cinéma, ils décident de prendre des noms de stars : George, Lily et Kiki. Accrochez vos ceintures, les aventures vont commencer... Nos trois petits chats vont ainsi rencontrer une petite chatte bleue en train de pleurer sur la balançoire, un génie de la lampe magique, un petit chien artiste, une vendeuse de chaussures ou un dragon de Chine !

C'est délicieusement frais et pétillant. Chaque histoire nous fait découvrir un univers toujours plus délirant. La lecture donne un vrai coup de fouet ! Il existe d'ailleurs deux autres titres dans la même série : Trois petits chatsTrois petits chats font les fous.

Trois petits chats font du cinéma, de Claude Helft & Aki

gallimard jeunesse giboulées - 2018

=========================

 

mon imagier des comptines anglaises

Et  pour finir, on se détend à l'écoute des comptines anglaises lues avec un accent “so british” : 16 Nursery Rhymes connues et reconnues, illustrées avec humour par Tony Ross. Si l'enfant n'y connaît rien, il peut déjà se repérer rien qu'en feuilletant les pages de cet album cartonné : les mots sont mis en avant et donnent la piste à suivre pour guider au mieux le jeune bambin. À utiliser aussi en classe, par exemple, l'approche est impeccable. Les comptines sont courtes, des notes explicatives sont également jointes (avec la traduction). C'est parfait pour se familiariser avec la langue anglaise !

Mon imagier des comptines anglaises, ill. par Tony Ross

gallimard jeunesse - éveil musical - 2018

=========================

 

11/06/18

Pêle-Mêle : Pingouin manchot - Sous mon arbre - C'est de saison ! - Une journée à la ferme - Les bêtises de Nina

Pingouin manchot

Dans la famille Pingouin, je demande le fiston ! Voulant attraper un pot de confiture aux algues, bim, notre ami fait une mauvaise chute et se relève avec une aile cassée. Direction les urgences où le médecin lui pose un plâtre en lui recommandant mille prudences. Notre pingouin va trouver le temps long s'il n'a plus le droit aux glissades ou à la piscine. Eh non ! car sitôt arrivé à l'école, c'est la bousculade ! l'effervescence ! Tous se disputent ses faveurs, prennent des photos à ses côtés, dédicacent son plâtre etc. Être pingouin manchot, c'est l'assurance du succès fou ! 

De plus, notre jeune ami va découvrir un autre aspect, plus gratifiant, d'avoir son aile paralysée : il est complètement dispensé des tâches ménagères. Il peut traînasser toute la journée sur le canapé. Plus besoin de faire ses devoirs non plus. En somme, c'est la belle vie. Quand il doit retourner chez le médecin pour enlever son plâtre, notre pingouin a le cœur lourd... un peu de trouille et un peu de nostalgie car la mode est volage et éphémère ! D'ailleurs, à l'école, c'est déjà un autre copain la nouvelle coqueluche des accros aux selfies. 

Une troisième aventure - après Papa est connecté et Au secours Maman fait un régime - toujours aussi hilarante et adepte du second degré ! Top top top. 

Pingouin manchot, de Philippe de Kemmeter

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

sous mon arbre

Dans un style coloré et graphique, ce livre nous parle de l'amitié entre une petite fille et SON ARBRE.

Et que de poésie à chaque page... Jo Witek & Christine Roussey nous enchantent et nous émerveillent. “Les jambes en avant, la tête en arrière, ma robe s'envole et l'air gonfle mes manches, gonfle mon cœur qui se balance tous les dimanches de branche en branche.”

On lit et on écoute le chant d'amour d'une petite fille qui raconte les longues heures passées au pied de l'arbre, les jeux dans les branches, l'odeur et les saisons, la force et la puissance, les secrets chuchotés, le temps qui passe, la complicité, les rêves et les siestes... C'est tout un monde ordinaire et étonnant qui se découvre. Les illustrations sont délicieusement pop et colorées - couleurs, mystères et richesses. Sensation magique d'un voyage au pays des merveilles !

On retrouve aussi la petite touche d'humour et de tendresse. La fillette s'imagine sorcière des forêts, avec sa tambouille de vers, de feuilles mortes et de marrons moisis, mais varie les plaisirs et les costumes au gré des lubies, aventurière de la guerre un jour ou dame dans sa cabane, pirate en haut d'un mât, cochon pendu ou singe complètement zozo.

C'est à la fois un bel hymne à la nature et aux rêves d'enfant. En plus, graphiquement l'album est une merveille (une découpe d'arbre en couverture qui évolue à chaque page avec un effet de poupées russes à la clef). Très belle lecture dédiée à la famille et au partage. On adore. ♥

Sous mon arbre, de Jo Witek & Catherine Roussey

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

c'est de saison

Voilà un autre bonheur de lecture : en plus d'être élégant, cet album documentaire vous apprend à connaître vos fruits et légumes à consommer à la bonne époque.

Ou comment habituer les enfants à manger responsable, être attentifs à l'origine géographique des produits, mieux respecter la planète et ainsi respecter le cycle naturel des fruits et légumes. 

Fanny Ducassé appporte sa grâce et sa sensibilité à travers ses illustrations de toute beauté. Un très bel almanach à lire pour s'instruire et chouchouter sa gourmandise. 

C'est de saison ! de Fanny Ducassé

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

Une journée à la ferme

Tout aussi didactique et réjouissant, l'album de Clémence Pollet invite les enfants à découvrir la ferme, ses animaux et ses multiples activités agricoles en un clin d'œil.

C'est délicieusement naïf et ludique : il faut retrouver la maman du poussin ou un agneau perdu. Mais d'autres pistes s'offrent à cette lecture, qui se lit comme un imagier puis comme un jeu à devinettes (d'où vient le lait, le miel, que faire des pommes ou des céréales). En gros, plus on avance dans l'histoire et plus elle devient riche et passionnante ! Cela ouvre aussi la porte d'un univers parfois méconnu qu'on parcourt avec bonheur et excitation.

Une journée à la ferme, de Clémence Pollet

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

les betises de nina

Comme tous les enfants, Nina aime faire des bêtises mais se défend d'être la coupable. Elle prétend, au contraire, que c'est la faute de ses copains (l'éléphant fait des prouts sous le lit, la girafe avale tous les gâteaux, les trois petits cochons dessinent sur les murs ou le crocodile a cassé le vase bleu). Ses parents rouspètent, sont fatigués. Nina n'a plus le choix... elle ne peut plus se planquer derrière ses amis imaginaires. Retour à la réalité.

La lecture est simple, mais follement ingénieuse - et très drôle - pour aborder l'imagination et le réel quand des enfants s'emmêlent parfois les ficelles. Une petite touche de malice, des illustrations fantasques et bim, la lecture nous embarque dans son univers fabuleux !

Les bêtises de Nina, de Caroline Fait & Mathilde George

de la martinière jeunesse, 2018

===============================

 

 

Pêle-Mêle : Bob & Marley - Les bottes - L'école, maman & moi - Arthur le bandit - Celui des ours

Bob et Marley un métier

Bob l'ourson s'interroge sur son avenir : il cherche un métier à faire pour quand il sera grand. Il hésite entre chien policier, cheval de course ou pigeon voyageur. Tout ça, tout ça. Et pourquoi pas ourson ? lui propose Marley. Après tout, il adore le miel, il aime se gratter frénétiquement contre les arbres et il dort tout l'hiver. C'est bon, Bob est l'ourson idéal. Avec un coach comme Marley, il va faire un malheur ! 

Très chouette série à découvrir : on a de l'humour, de la tendresse, des anecdotes pertinentes et un tandem touchant & attachant. C'est déjà le 9ème tome et c'est toujours aussi rigolo. 

Bob & Marley : Un métier, de Frédéric Marais & Thierry Dedieu

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

les bottes antonin louchard  la piscine

Autre bidonnade assurée : les histoires du petit lapin d'Antonin Louchard. Chaque lecture se déroule en fait comme un tête-à-tête entre notre jeune ami. Il y a d'abord le souci des bottes à enfiler parce qu'il pleut et qu'il faut sortir en récréation. Mais rien ne va : elles sont pleines d'eau, elles sont trop justes, elles sont mises à l'envers, elles ne sont pas à lui... Heureusement, la maîtresse a “dix ans de yoga derrière elle” pour gérer cette situation de crise.

Puis vient le complexe de la piscine. Notre cher lapin est formel : le docteur Migeot déconseille cette activité. Trop de verrues, d'otites ou de bactéries... sans oublier les requins ! C'est beaucoup trop dangereux. Le docteur a même rédigé un petit mot d'excuse.

Cette série est désopilante dans sa façon d'aborder, mine de rien, les casse-têtes de la vie quotidienne : comment faire enfiler des chaussures à un enfant de maternelle, se rendre à la piscine sans rechigner ou parler de l'apprentissage avec décalage. C'est drôle, drôle, drôle. La figure du lapin est impayable et les répliques font mouche ! Foncez.

Les bottes ou La piscine, d'Antonin Louchard

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

l'école maman et moi

Dans cette autre famille Lapin, je demande la mère et la fille. Cette dernière n'aime pas beaucoup l'école : les leçons, les récréations, les copains, la cantine, les devoirs. Bref. Ça ne la fait pas rêver du tout. Et le pire, c'est qu'il faut s'y rendre tous les jours. Enfer et damnation.

Cet album croque avec humour et tendresse la relation entre une mère et sa fille, faite de complicité, mais raconte aussi les souvenirs d'école entre bonheur et malheur. On sourit tout du long, parfois on s'y retrouve, en somme c'est une lecture géniale ! Vivement recommandée aussi.

 

L'école, maman & moi, de Clothilde Delacroix

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

Arthur le bandit

Déjà quand il était enfant, Arthur aimait terroriser son entourage et n'en faire qu'à sa tête. Des bêtises, encore des bêtises, toujours des bêtises. En grandissant, celles-ci sont également devenues plus grosses. Et notre Arthur a boudé l'école pour épouser la fabuleuse carrière de bandit des grands chemins. Bim, il a ainsi amassé une fortune, mais hélas vit seul dans son immense château. Comme il s'embête, il se prépare des desserts somptueux... sauf qu'il est toujours tout seul pour passer à table et avaler tout ça.

Un jour, suite à un accident de cheval, Arthur se réveille dans le lit d'une vieille dame, Marie-Rose, qui n'a pas peur de lui et le force au repos. Pendant ce temps, elle lui fait la lecture, jour après jour. Elle lui raconte des histoires qui vont piquer sa curiosité. Notre bandit décide même d'apprendre à lire et à écrire (pour composer ses propres histoires car il a déjà tout lu). Il ne se lasse pas de cette nouvelle existence et décide de se racheter une conduite !

Quelle belle aventure ! Elle nous donne à lire une morale formidable : il n'existe rien de plus beau à partager qu'une belle histoire. Cet album, avec son grand format, évoque ainsi, et de façon admirable, le pouvoir des livres capables de transformer les pires bandits en conteurs au grand cœur. Un clin d'œil certain à Tomi Ungerer. Top !

Arthur le bandit, de Benoît Debecker

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

celui des ours

Pour conclure, place à un album MAGNIFIQUE. Je l'ai adoré du début à la fin. C'est un vrai coup de cœur.

Marfa est une jolie rousse qui vit seule dans la forêt et qui adore sa maison entourée de lanternes. Elle aime aussi recevoir ses amis pour prendre le thé. Et discuter jusqu'au bout de la nuit. Un jour d'hiver, elle les entend évoquer Celui des ours qui vit loin, dans les montagnes, mais qui souffre de mélancolie. Résultat, les ours ne dansent plus. Et c'est la catastrophe.

Si les ours ne dansent plus, la Terre ne peut pas tourner rond ! C'est connu. Le printemps venant, Marfa part avec son baluchon et marche droit devant pour trouver Celui des ours. La route est longue et périlleuse. Mais offre aussi de belles perspectives. Car Marfa va croiser Celle des oiseaux, Celle des loups, puis Celui des abeilles. C'est donc forte de jolies chansons, d'un courage de lion et d'un gâteau sucré comme un bonbon qu'elle se présente à Celui des ours.

Quelle histoire éblouissante, racontée avec beaucoup de poésie, merveilleusement illustrée, avec une belle héroïne, frondeuse et téméraire, qui rappelle aussi qu'à cœur joyeux et courageux, rien n'est impossible ! Cela se passe de commentaire. Mais c'est à découvrir sans attendre. Gros, gros, coup de cœur. ♥

Celui des ours, de Céline Vernozy & Delphine Renon

seuil jeunesse, 2018

=========================

 

24/04/18

Pêle-Mêle : Minute papillon - Le coupable - Le poisson - Loupé - Tu vas voir - Tout doux - Lia - Hyper bien

Voici une pleine moisson d'albums tous plus fabuleux & qui m'ont tous énormément plu ! Une simple bafouille pour les découvrir et redécouvrir sans plus tarder... ☺ 

 

minute papillon le coupable

Une chenille se balade au milieu d’un jardin et se prend pour un ogre. Elle croque tour à tour : haricots, petits pois, aubergines, pommes, poires, etc. Mais à chaque légume ou fruit qu’elle avale, elle prétend déguster des animaux. Une aubergine devient une baleine, une pomme ressemble à des petits oiseaux ou elle prend des champignons pour des dinosaures. Et plus elle dévore, plus la chenille devient un arc-en-ciel ambulant - son alimentation lui donne bonne mine ! Après tout, son destin est aussi de devenir un papillon de toutes les couleurs. Tout est drôle et intelligent, avec un graphisme très original (ne loupez pas les petits détails subtils dans les dessins) !

Minute papillon ! de Gaëtan Dorémus (rouergue, 2017)

Ce matin, le bûcheron a perdu sa hache. Après avoir retourné sa maison pour la retrouver, il commence à soupçonner son voisin qui a tout du suspect idéal. La colère monte, les indices se multiplient. Le bûcheron s’acharne jusqu’à trébucher sur sa hache qu’il avait oublié de ranger. Ha ! ha ! Qu'est-ce que c'est drôle ! Le mélange des couleurs orange & vert donne aussi une forte identité à cette lecture. Un album réjouissant et franchement malin.

Le coupable, de Sylvain Alzial & Sébastien Touache (rouergue, 2017)

le poisson loupé

Un enfant contemple en silence la rivière avant de préparer avec minutie ses précieux appâts. Pendant ce temps, un poisson fait des ronds dans l’eau et profite de sa liberté. Mais il finit par mordre à l’hameçon et l’enfant le ramène sur la berge. Tous deux s'observent, puis le pêcheur choisit de relâcher sa proie. Il rentre chez lui non sans éprouver de la fierté, en plus d'être émoustillé par la perspective de tenter sa chance à nouveau. Un album lumineux et hors normes, avec des acryliques splendides et presque hypnotisantes ! Peu de texte, mais beaucoup de contemplation. Magnifique !

Le poisson, de Ronald Curchold (rouergue, 2017)

Un adolescent attend son bus, suspendu à son smartphone. Il échange des textos, fait des selfies, consulte l’heure, joue à Candy Crush, écoute de la musique… sans un regard sur la vie qui l’entoure. À ses côtés, un monsieur se satisfait du temps qui passe et du spectacle de la vie ordinaire. Seuls ses yeux bougent et observent : là une colonie de fourmis, ici une araignée, ou pas loin une petite plante sur le trottoir... Bientôt le bus va arriver mais l'un des deux va rester sur le carreau. Et toc ! Une petite mignardise pour chatouiller l'écart générationnel en se moquant, non sans tendresse, de cette jeunesse futile et hyperconnectée. ☺

Loupé ! de Christian Voltz (rouergue, 2017)

 

Le jour où les ogres ont cessé de manger des enfants un temps

En avant pour une lecture pleine de dérision et d'audace... Imaginons un monde avec des ogres qui ne mangent que des enfants, en gratins, au jus, en soupes ou en rôtis. Les enfants étaient traités comme du bétail, élevés dans des fermes et nourris avec du bio, du chocolat et des céréales. Jusqu'au jour où un mal étrange a frappé tous les ogres, perclus de douleurs, incapables d'avaler une bouchée de mômes. C'était fini ! Leur mode alimentaire était à revoir. D'où les légumes, des silhouettes amincies, un nouveau mode de vie et des ogres qui se fondent dans le paysage ni vu ni connu. Seul indice pour reconnaître les anciens ogres : ils sont tous végétariens. Une fable moderne complètement décalée et originale. Super drôle à lire aux enfants ! Mouahahah !!!

Le jour où les ogres ont cessé de manger des enfants, de Coline Pierré & Loïc Froissart (rouergue, 2018)

 

Un enfant, installé sur un ponton, s'amuse à jeter un caillon dans l'eau tout en se questionnant sur le temps. « 60 minutes dans une heure, c'est toujours comme ça. Mais qui de la minute d'ennui ou de l'heure de jeu paraît la plus longue ? » En arrière-plan, la vie continue de s'écouler : les paysages évoluent au gré des saisons, les gens vont et viennent... Henri Meunier prend le mot TEMPS au pied de la lettre pour donner mille facettes de l'apprécier. De son côté, Aurore Petit invite le lecteur à suivre des parcours, des évolutions, des trajectoires, des constructions, parfois à revenir en arrière pour comprendre tous les chemins empruntés par ce temps. Poétique et fascinant dans son genre ! J'ai été subjuguée...

1 Temps, de Henri Meunier & Aurore Petit (rouergue, 2018)

 

Tu vas voir tout doux

Cet petit album, destiné aux nouveaux nés, est une invitation à découvrir le monde qui les attend. Tu vas voir, tu vas voir... promesse ou ritournelle ? En tout cas, ce ne sont pas les possibilités qui manquent ! À explorer sous toutes les coutures, pour sa poésie et ses couleurs d'une grande tendresse : « le temps passe très vite, ou tout doucement... parfois on ne le voit pas passer... »

Tu vas voir, de Frédérique Bertrand (rouergue, 2018)

 

Entre le chaud (rouge) et le froid (bleu) se dessine le destin d'un ours polaire... contraint de quitter son igloo, menacé par la fonte des neiges. Il part donc à l'aventure et trouvera, en plus d'un nouveau foyer, l'amour ! Un album qui se lit comme une fable écologique, mais qui joue aussi sur les contrastes et qui dégage surtout beaucoup de douceur & de facétie. Ravissant !

Tout doux, de Gaëtan Dorémus (rouergue, 2018)

 

Lia Hyper bien

Lia rêve d'être autre chose qu'une fraise - pourquoi pas une pomme ronde et lisse, ou une poire qui ressemble à une petite montagne, ou encore une banane sur laquelle on peut glisser comme une balançoire, ou une énorme pastèque pour paraître puissante, et pourquoi pas une prune pour avoir une taille normale ou une cerise pour être plus petite ! ... Lia grandit et se perd dans ses pensées. Cet album aux illustrations d'une grande douceur raconte l'importance de l'identité et du caractère. On a tous envie de ressembler à quelqu'un d'autre ou de vouloir être différent... avant de conclure que chaque créature est unique. Outre cet aspect métaphysique, les enfants se régaleront du défilé fruitier qu'ils apprendront à décortiquer !

Lia, de Daniela Tieni (rouergue, 2018)

Charles est confortablement installé dans son jardin, quand une envie soudaine le frappe... une envie de faire du canoé ! Impossible pour lui de résister à cet appel. Il se prépare à partir, et bim une nouvelle envie le saisit, et encore une autre, puis rebelote ! Toute l'histoire n'est qu'une succession d'envies irrépréssibles à assouvir sans attendre car Charles est un hyperactif, qui tourne en boucle, sauf qu'au final, Charles le mutant revient dans son jardin pour faire la sieste ! Hyper bizarre, c'est vrai... mais hyper fascinant et original. Un album hors normes avec un contenu captivant. TOP.

Hyper bien, de Fred Fivaz (rouergue, 2018)

 

Pêle-Mêle : Mes petits moments choisis - Aïe ! aïe ! aïe ! - Le livre qui a peur - Reste avec nous Croque-Bisous - Dr Lolotte

mes petits moments choisis

Avec son ingénieux système de flaps, ce petit album vous fait vivre plusieurs histoires à la fois. Sa lecture nous propose de choisir le moment que l’on préfère : jouer ou petit-déjeuner ? Courir ou sauter ? Faire la sieste ou s'évader ? Goûter ou jardiner ? Prendre son bain ou jouer encore ? Être le petit cochon ou être le loup ?

Rien qu'en soulevant un flap ou un autre, voire les deux à la fois, de folles possibilités s'offrent au lecteur et des scènes, parfois cocasses, s'épanouissent sous ses yeux. Ajoutez le dessin attentif et espiègle d'Ella Charbon et vous vous régalez à tourner les pages de ce livre atypique !

Mes petits moments choisis, d'Ella Charbon

loulou & cie - l'école des loisirs - 2018

================================

 

aie aie aie

La journée commence mal pour notre bambin : il se brûle la langue en buvant son chocolat chaud, il enfile un gros pull en laine qui le gratte, il a un caillou dans sa chaussure, la maîtresse fait crisser la craie sur le tableau, il a avalé une arête en mangeant du poisson, il est tombé en jouant au foot... Elle se termine tout aussi mal, car l'eau du bain est glacée puis trop brûlante ! 

Il espère passer une bonne nuit tranquille pour oublier ces petits soucis... et bim, un moustique ! Aïe ! aïe ! aïe ! est un album hyper rigolo pour recenser tous les bobos de la vie quotidienne. On sourit tout du long car ça rappelle des tonnes de souvenirs.

Aïe ! aïe ! aïe ! de Jeanne Boyer & Julien Baer

l'école des loisirs - loulou & cie - 2018

================================

 

le livre qui a peur

Après avoir été amoureux, en colère et sur le point de dormir, cette fois le livre A PEUR ! Que se passe-t-il ? Il a peur du noir ? Rhooo... La petite souris prévenante va alors multiplier les astuces pour l'aider à passer une bonne nuit : une petite veilleuse, la bonne température, aucun monstre dans le placard ni sous le lit, un verre d'eau, un câlin et un bisou...

Tout va beaucoup mieux pour notre livre qui va fermer les yeux et ... zzZZZzzz. Une lecture ludique et interactive qui plaît énormément aux enfants ! Un style épuré mais une touche d'humour rendent le tout plus qu'attrayant. 

Le livre qui a peur, de Ramadier & Bourgeau

l'école des loisirs - loulou & cie - 2018

================================

 

reste avec nous croque bisous

Pour continuer à rassurer votre enfant contre les terreurs nocturnes, accueillons Croque-Bisous qui ne manque pas non plus d'idées pour chasser les monstres sous le lit. D'abord, il faut ouvrir en grand les fenêtres. Puis, sauter sur le lit en faisant des bonds de cabri. Et encore éblouir la bête avec une torche hyper puissante.

Un peu de tendresse et de douceur dans ce monde de brutes : c'est toujours appréciable de se réfugier au pays de Croque-Bisous !

Reste avec nous Croque-Bisous ! de Kimiko

l'école des loisirs - loulou & cie - 2018

================================

 

docteur lolotte

Cocotte et Crocotte sont malades mais supplient de ne pas appeler le docteur. Pitié, pas de piqûre, pas de médicament... Alors, notre Docteur Lolotte va prodiguer ses petits miracles pour faire avaler la pilule... mais attention, ouille, la tête contre le mur ! Une vilaine bosse et il faut appeler le docteur ! 

Une petite série rigolote, avec des personnages attachants, qui se mettent en scène pour évoquer des situations courantes et qui feront sourire les enfants. Cette lecture fonctionne toujours aussi bien auprès des enfants conquis par l'adorable Lolotte et ses amis.

Docteur Lolotte, par Clothilde Delacroix

l'école des loisirs - loulou & cie - 2018

================================

 

mes amis de la mer

Grande fiesta d'anniversaire en pleine mer ! Sont invités la tortue qui nage les yeux fermés, l'anémone décoiffée, le poisson qui fait des bulles carrées (eh oui), l'étoile de mer très timide, la crevette amoureuse... et n'oublions pas l'invité surprise !

Cet album est éblouissant avec ses couleurs et ses illustrations pimpantes ! C'est un réveille-matin à lui tout seul. Tout paraît frais, enjoué et pétillant. Un bonheur pour les yeux (et une histoire adorable). C'est absolument charmant pour explorer les fonds marins.

Mes amis de la mer, par Jean Leroy & Giulia Bruel

l'école des loisirs - loulou & cie - 2018

================================