07/03/19

Pêle-mêle : Croc croque - Va chercher ! - Le cachaloup - Le premier jour de Minusculette

CROC CROQUE

Croc est un adorable petit crocodile qui adore poser des questions : comment tu t'appelles, c'est quoi ton jouet préféré, et ton doudou, et ton livre, qu'est-ce que tu aimes manger... Le lecteur est bombardé mais répond à son nouvel ami en toute confiance. Après tout, un dialogue s'est engagé. Croc aussi apporte des réponses qui fusent aussi vite que ses questions.

On sourit pas mal... jusqu'à la dernière page. Surprise ! Effet pop-up pour bousculer l'enfant désigné plat préféré de Croc ! Attention, un crocodile ça croque énormément. Enfin, rassurez-vous, la bestiole blague. Et avoue en aparté ne croquer que des carottes. Ouf, le lecteur peut retourner se coucher l'esprit tranquille. 

Bon point pour cet album interactif et rigolo qui plaît beaucoup aux enfants : une lecture extra.

Croc croque, de Lucie Phan

loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

=============================

 

Va chercher

Pedro est un chien trop sympa. Quand sa jeune maîtresse s'amuse à lui lancer le bâton, notre animal lui rapporte avec zèle. Que ne ferait-on pas pour obtenir une croquette en récompense ? Mais Pedro est aussi un ami très dévoué et loyal. Et n'hésite pas à échanger son tour avec un lion, un éléphant, un crocodile... La fillette en perd son latin, ignorant que son toutou lui joue un tour.

Quelle charmante lecture ! L'histoire débute en toute innocence, puis glisse un peu de suspense, de rebondissements et finalement se dénoue sur un grand sourire. Que c'est bon... Cet album est délicieux et ravissant, parfait pour stimuler l'imagination et pour consolider le lien précieux entre l'animal et l'enfant. On aime beaucoup.

Va chercher ! de Michaël Escoffier & Matthieu Maudet

loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

=============================

 

Le cachaloup

Place encore à l'imagination dans ce petit album - merveilleusement illustré - qui vous invite à inventer des espèces animales. Prenez un cachalot et un loup, vous obtenez un cachaloup (il fait peur tout en nageant). Une abeille et un chat donnent un chabeille (qui vole en faisant miaou), ou le ouistiti et le tigre font un roi gentil appelé ouistitigre.

L'auteur continue de s'amuser avec un anaconda, un âne, une souris, un rhino... et prête ses crayons pour dessiner un chienpanzé, un éléfouine, un kangouloup et j'en passe. Il y a de la couleur, des idées folles, de la création et de l'humour dans ce livre. Et on applaudit bien fort. La lecture inspire beaucoup de fraîcheur et de curiosité. Forcément, on plonge les deux mains devant... plouf.

Le cachaloup, de Julien Baer & Léa Maupetit

loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

=============================

 

Le premier jour de Minusculette

On connaît déjà Minusculette à travers une série de quatre albums enchanteurs. Mais l'histoire ne dit pas comment tout a commencé : comment est née cette petite fée et pourquoi est-elle venue vivre dans le grand chêne de la forêt ?

Cet album vous confiera tout. Les origines de Minusculette, sa naissance par une pluie de paillettes, ses sœurs les fées qui ont dansé une dernière fois ensemble avant de voler vers leur royaume... C'est magique. Un vrai tourbillon de charme, de tendresse et de nuances. L'histoire est un chant de poésie, qui donne des étoiles dans les yeux et une sensation de chaleur au creux du ventre. J'ai beaucoup aimé : cette série est douce et attendrissante.

Le premier jour de Minusculette, de Kimiko & Christine Davenier

loulou & cie de l'école des loisirs, 2019

=============================

 


01/03/19

Pêle-mêle Pastel : Milo à la neige - Pablo - C'est qui chat ? - Carré

MILO À LA NEIGE

Au cours de la nuit, il a neigé à gros flocons. C'est l'occasion pour Milo et Boris de courir s'amuser : d'abord sur la luge, mais gare à la chute, puis en se lançant des boules sur la tête. Chemin faisant, les deux amis vont s'égarer dans la forêt. Et lorsque la nuit tombe, le moindre petit bruit devient soudainement terrifiant ! Chut... deux silhouettes s'approchent. Mais le froid les gagne et les premiers atchoum résonnent dans le silence.

Charmant et attendrissant, cet album raconte les folles épopées de deux copains par une journée d'hiver tout à fait ordinaire. De nombreuses possibilités s'offrent ainsi à eux pour exploiter les richesses de la saison glaciale et enneigée... sauf que rien ne vaut un bon vieux bonhomme de neige, avec sa carotte en guise de nez ! Superbe ambiance, délicate et frissonnante, avec une belle complicité autour d'un duo qui s'entraîne aisément dans de bonnes parties de rigolade. Une lecture rafraîchissante !

Milo à la neige, d'Anne Pym & Francesco Pittau

Pastel de l'école des loisirs, 2019

============================

 

Pablo

Coucou, voici Pablo ! Enfin, il est encore dans son œuf mais le temps est venu de briser sa coquille. D'abord craintif, il procède tout doucement : un petit trou par ci, par là. Pablo apprend ainsi à découvrir le monde à travers les cinq sens. Et finalement, il se sent assez en confiance pour débouler dans la vraie vie. Conquérant mais prévenant : mieux vaut se garder un bout de coquille pour les mauvais jours (de pluie) !

Cet apprentissage du monde explore plusieurs pistes : découverte des formes, des sons, des sens, des émotions aussi. Pablo avance progressivement mais gagne ainsi en assurance. Chaque petit lecteur pourra se reconnaître dans notre jeune ami, prendre exemple et s'appuyer sur ses conseils. C'est adorable et assez drôle aussi. La fin apporte une touche lumineuse à cet ensemble essentiellement basé sur du noir & blanc : un graphisme sobre et élégant, un texte qui s'amuse à distiller un peu de suspense. Un album très convaincant. 

Pablo, de Rascal

Pastel de l'école des loisirs, 2019

============================

 

C'est qui chat

Quel amour d'album ! Dans cette histoire, un chat et un bébé se rencontrent et s'apprivoisent avec un peu de méfiance mais non sans intérêt. La couverture en est la parfaite illustration ! Cela va de cache-cache en câlins, de chatouille en sauve-qui-peu. Bref, ces deux-là n'ont pas fini de se tourner autour pour mieux s'apprécier.

Et quelle lecture efficace et attendrissante ! Michel van Zeveren va à l'essentiel : sobriété, tendresse, humour. La séduction opère instantanément. On adore cette formidable connivence qui s'installe entre un enfant et un animal. 

C'est qui chat ? de Michel Van Zeveren

pastel de l'école des loisirs, 2019

============================

 

Carré

Chaque jour, Carré descend dans sa grotte, prend une pierre et la pousse jusqu’au sommet de la montagne. C’est son travail. Jusqu'au jour où il découvre qu'il serait un sculpteur ! C'est Cercle qui vient de crier au génie en s'extasiant sur son tas de pierres. Ce faisant, Cercle réclame une statue à son effigie. Carré y passe donc toute la nuit avant de déclarer forfait. Il doit rétablir la vérité. Mais au petit matin, Cercle arrive et découvre sa création.

La pirouette finale ne manquera de susciter quelques sourires cocasses aux lecteurs ! Cet album montre également les mystères de la création artistique, ses libres interprétations et son inspiration qui peut survenir sans crier gare, au hasard d'une longue nuit harassante, par temps de pluie ou sous l'effet du désespoir. En tout cas, on exploite avec plaisir le fond et la forme, en tournant les pages d'un esthétisme a priori austère et néanmoins fascinant.

Carré, de Mac Barnett & Jon Klassen

Pastel de l'école des loisirs (2019) Traduit de l'anglais par Alain Gnaedig

============================

 

13/02/19

Pêle-mêle : Vassilia et l'ours - Seul sur mars ? - Un ours à la mer ! - Au secours des Zulus-Papous

Vassilia et l'ours

Vassilia est amie avec l'ours de la forêt. Tous les jours, ils jouent ensemble puis se séparent le soir venant. L'ours est dépité car il aimerait accompagner la fillette jusqu'à son isba. Il rêve de partager la vie des hommes, de goûter la soupe épicée de la babouchka, de s'endormir sous un édredon en plumes d'oie... Mais Vassilia lui interdit formellement de s'approcher du village : les hommes lui réserveraient un accueil féroce. Après tout, l'ours est un animal sauvage. Sa place n'est pas de vivre parmi les hommes. Allez faire entendre raison à cette grosse boule de poils qui fantasme un idéal impossible à atteindre.

Le cœur gros, Vassilia va finalement se résoudre à exaucer son vœu et l'invite chez elle pour la nuit. Ils avancent d'un pas tremblant, retiennent leur souffle et puis... La suite est tout aussi charmante, délicieuse, coquine et surprenante. J'ai adoré l'ambiance russe de ce conte qui raconte la force de l'amitié et le choc des cultures (on ne domestique pas un animal sauvage). Le ton n'est jamais moralisateur, mais drôle. De plus, les illustrations sont ravissantes et l'histoire colle à merveille avec la saison hivernale. Voilà une très belle invitation au voyage. À tenter.

Vassilia et l'ours, de Françoise de Guibert & Laura Fanelli

seuil jeunesse, 2019

=======================

 

Seul sur mars

Pour prouver à tous qu'il y a une vie sur Mars, un homme s'est envolé seul dans son vaisseau spatial pour percer le secret de la planète rouge. Il est confiant et déterminé. À peine arrivé, il parcourt des kilomètres et des kilomètres dans un paysage assez austère. Très vite, un constat s'impose : il n'y a que des roches et de la poussière à perte de vue. Nulle trace de vie. Notre homme est déçu. Il avait prévu des petits gâteaux au chocolat pour sceller un pacte d'amitié. Il décide finalement de rebrousser chemin, manque de se perdre puis gravit une montagne pour retrouver son vaisseau. Là ! il l'aperçoit. Une lueur d'espoir, un signe de vie. Notre homme n'a pas fait tout ce voyage pour rien. Fier de lui, il repart à la maison et s'octroie une petite récompense chocolatée. Mais une autre surprise l'attend. Hé hé.

Bien évidemment, tout du long, le lecteur sera complice de la supercherie. L'homme n'a peut-être jamais vu la silhouette qui le suivait durant tout son périple. Mais nous, si. C'est très, très drôle. En plus des illustrations simples mais pimpantes, on trouve dans cet album un esprit facétieux qui donne le sourire aux lèvres. J'ai BEAUCOUP aimé. C'est super drôle et très original. À conseiller.

Seul sur Mars ? de Jon Agee

seuil jeunesse, 2019

=======================

 

Un ours à la mer

Dans cet album, place au drame : un ourson est tombé à l'eau ! Il va se noyer. Le jeune matelot est accroché au hublot, cherchant à accrocher le regard de son compagnon pour le soutenir. Mais il se sent impuissant et désespéré. Les minutes s'écoulent, l'ourson lutte contre les vagues déchaînées. Il tient bon, sous l'œil admiratif du garçon. Accroche-toi, accroche-toi.

Nous aussi on a le cœur qui bat la chamade. On sent la détresse nous gagner. On craque complètement au moment où l'ours et le matelot font un échange de sourires crispés. Carrément déchirant mais tellement beau. D'ailleurs, n'hésitez pas à donner de l'intensité et du drame à votre lecture. Accentuez la mise en scène. Mettez-y toute votre conviction. Faites durer le suspense. L'enfant va retenir son souffle jusqu'à la fin qui ne manquera pas de le surprendre. C'est foncièrement adorable, avec des images splendides. Très, très bon.

Un ours à la mer ! de Christine Schneider & Hervé Pinel

seuil jeunesse, 2019

=======================

 

Au secours des Zulus-Papous

Dans leur forêt, les Zulus-Papous voient un jour débarquer un énorme frelon, bruyant et puant, venu du ciel. Des individus vont sortir de son ventre, dans leurs drôles d'accoutrements. Puis un gros scarabée jaune, à la solide carapace, va débouler. Les arbres vont être arrachés. La tribu va riposter et résister, en vain. Elle va croire ses derniers jours arriver mais une petite grenouille va leur sauver la vie ! 

Thierry Dedieu n'a pas son pareil pour nous embarquer dans une histoire qui impressionne : son grand format, son graphisme et ses couleurs sont déjà des atouts considérables pour envoyer un message fort. L'auteur dégaine également son humour et sa légèreté pour sensibiliser son public à l'écologie : préservons notre planète, protégeons notre nature, bémol sur la déforestation à outrance. C'est raconté avec tout plein d'intelligence et de lumière. C'est grandiose, vraiment.

Au secours des Zulus-Papous, de Thierry Dedieu

seuil jeunesse, 2019

=======================

 

08/02/19

Pêle-mêle : Mon cochon dingue - Ballade en mer - Les Dinosaures n'existent pas !

Mon cochon dingue

Pour oublier le gris et la tristesse, rien de mieux qu'un cochon dingue ! Cette petite boule de poils va ravir le cœur de notre fillette et apporter joie et couleurs dans son cœur. Tout paraît plus merveilleux, plus doux, plus drôle. Car le bonheur est contagieux : il n'y a qu'à regarder autour de soi, « des fois que la joie passe par là, je voudrais pas la louper » !

Un petit album absolument génial sur la complicité entre un enfant et son animal de compagnie, mais aussi sur la force des émotions (quand on peut broyer du noir un instant puis rire aux éclats en un clin d'œil). Les enfants sont les champions du monde pour ça ! On adore la tendresse et la fantaisie de Christine Roussey, son univers est espiègle, avec sa touche de poésie et son humour dévastateur. Une vraie bonne dose de vitamines, miam.

Mon Cochon Dingue, de Christine Roussey

de la Martinière jeunesse, 2019

=======================

 

Ballade en mer

Quelle étonnante aventure ! À lire comme une chanson, tendre et poétique, qui raconte l'incroyable odyssée d'un fragile équipage en pleine mer. Un enfant et son ami montent à bord d'une petite barque pour une escapade ensoleillée, mais bientôt la tempête s'annonce et la promenade vire au cauchemar. Heureusement, les poissons et les oiseaux viendront à leur secours pour guider leur chemin jusqu'à la terre ferme.

Cette jolie ballade est non seulement passionnante, mais aussi très apaisante à lire (au-delà des intempéries et des vagues en folie). On tombe fatalement sous le charme des illustrations et de l'atmosphère sucrée de cet album ravissant. Un bonheur pour les yeux.

Ballade en Mer, de Nina Laden & Melissa Castrillon

de la Martinière jeunesse, 2019

=======================

 

Les Dinosaures n'existent pas

Tim et Jules sont deux vaillants aventuriers. Un soir, ils décident de partir à la chasse au dinosaure. Ils sont décidés, ils vont capturer un dinosaure géant. Le plus grand prend rapidement la tête de l'expédition, tandis que le plus jeune le suit à la trace mais avec la trouille au ventre. Il a de moins en moins confiance dans les chuchotis et les ombres autour de lui. Il a beau se dire, tout ça n'existe pas, sauf que la vérité est ailleurs ! Ha, ha. Fox Mulder, sors de cette histoire.

En vrai, attendez-vous à une lecture rigolote et spectaculaire ! Car cet album est FANTASTIQUE ! Son atmosphère très sombre peut rebuter, d'ailleurs l'histoire fait vraiment peur même si tout est mis en scène exprès pour susciter frissons et tremblements. Notez aussi la dérision car l'auteur en rajoute des tonnes. Même son graphisme est remarquable (avec des volets qui s'ouvrent pour donner une dimension xxl au monstre de l'histoire). Je ne vous ai rien dit, par contre. En bref, c'est un album surprenant et prodigieux, riche en sensations, en sourires et en dents pointues... mais chut !

Les dinosaures n'existent pas ! de Mark Janssen

de la Martinière jeunesse, 2018

=======================

14/11/18

La Brigade du silence, d'Alex Cousseau & Charles Dutertre

La Brigade du silenceTous membres d'une même famille, Oncle Jo, Papa Tom, Maman Bou et Sergent Pok forment la Brigade du Silence.
C'est bien simple, ils ne supportent pas le moindre bruit. Ils ont donc déployé les moyens nécessaires pour préserver calme et tranquillité, veillant ainsi à chasser la poussière ou la cacher sous les meubles pour éviter que les Géants (entendez, les humains) ne sortent l'insupportable aspirateur.
Concernant le chien Chester, la solution ne manque pas, dix kilos de croquettes chaque jour et le tour est joué. Notre Brigade du Silence n'est pas peu fière de son ingéniosité et peut se vanter de maîtriser la situation (ou comment étouffer les glouglous des tuyaux en prenant un bon bain moussant).
C'est sans compter sur l'allergie de Sergent Pok à la poussière. S'il en respire trop, il éternue et réveille Chester qui va aboyer comme un forcené et alerter les Géants. L'aspirateur est alors dégainé, mettant au supplice notre Brigade aux tympans fragiles.
Ceci dit, une nouvelle menace semble peser sur la petite famille. Une fillette vient de débarquer à l'improviste. Elle s'appelle Lizzy, elle rit fort et babille sans cesse. Pire, elle souhaiterait s'installer avec eux, dans leur chaussure en cuir au confort luxueux.
Que diable ! Cette lecture est tout bonnement délicieuse et pétillante. On y déguste la plume facétieuse d'Alex Cousseau et la tendresse débordante de Charles Dutertre : un tandem au talent fou.
L'histoire est adorable, composée en trois chapitres de trois aventures farfelues. L'ambiance est charmante et poétique (on trouve des arcs-en-ciel dans la voix, des points d'exclamation en pagaille, un chanson qui donne envie de danser et qui tambourine aux portes de notre cœur).
Comment vous dire ... C'est magique  ! La lecture est ensorcelante et prête à sourire. Elle ne demande aussi qu'à être chouchoutée en dégustant une part de hachis parmentier.

Rouergue jeunesse (2018)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13/11/18

Pêle-mêle : Bienvenue à Filouville - Je suis petite - Chatouille-moi si tu l'oses - Le Gristiti

Bienvenue à filouville le voleur de reves

Un mystère plane sur Filouville : un voleur se faufile dans les chambres pour chiper les rêves ! Comment est-ce possible ? Et qui est le coupable ? Malo réunit ses camarades, Camélia, Vlad et Gildas, pour mener une enquête palpitante. La liste des suspects est dressée, la filature peut commencer, et tous se retrouvent le soir pour rester en éveil et attraper le gredin sur le fait !

Qu'ils sont adorables, ces bambins de Filouville, dont les aventures se lisent en toute simplicité et avec délectation. On peut même suivre avec son doigt leurs cavalcades, grâce à la carte de la ville glissée à la fin du livre. Cette nouvelle série est aussi adaptée de l'univers des Filous du CP (Tu lis, je lis) en version album. Tout mignon, vraiment.

Bienvenue à Filouville : Le voleur de rêves, de Mr Tan & Aurore Damant

bayard jeunesse, 2018

================================

 

Je suis petite

Mimi est la petite dernière de la famille, et elle est vraiment toute petite. Même le chien la dépasse d'une tête. À l'école ou dans la rue, elle est quasi transparente. La fillette soupire, c'est vexant, il est temps que ça change, quand est-ce qu'elle va pousser pour voir le monde comme les grands ? Heureusement, il y a aussi quelques avantages à être minuscule : les bonnes cachettes introuvables, la première à la cantine, les plongeons dans la baignoire, les courses avec Gaston... Un jour, grande nouvelle pour Mimi, ses parents ont une nouvelle fabuleuse à lui annoncer : elle est désormais grande sœur ! 

On aime beaucoup la douceur dans cet album, la délicatesse à raconter les avantages et les inconvénients d'être différent. Et toute la tendresse familiale qui en découle, c'est joli... vraiment. La chinoise Qin Leng fait montre de tact, de talent, de sensibilité. Sans fausse note.

Je suis petite, de Qin Leng

bayard jeunesse, 2018

================================

 

CHATOUILLE-MOI SI TU L’OSES

Attention, âmes sensibles, cet album va mettre vos nerfs à rude épreuve (je rigole), mais jugez plutôt les vilaines bestioles qui s'y bousculent... Une araignée aux pattes velues, un squelette aux vieux os rouillés, un monstre au gros bidon poilu, une sorcière au nez crochu plein de verrues, un loup aux grandes oreilles et aux dents pointues, une momie aux bandelettes dégoulinantes. Votre compte est bon ? Le trouillomètre a explosé. C'est bon, refermez vite le livre !

En tout cas, les enfants vont bien se marrer à tripatouiller les uns et les autres (textures velours ou gluantes... au choix). C'est une façon distrayante d'apprivoiser ses peurs et ses cauchemars. Allez ouste ! On chatouille, on chatouille... 

Chatouille-moi si tu l'oses, de Charlotte Ameling

Milan (2018)

================================

 

Le Gristiti

Une fillette rentre chez elle d'un pas peu rassuré, avec dans la tête une mélodie qui distille soupçon et angoisse Le Gristiti, le Gristiti... Mais de quoi s'agit-il ? Des pas dans la cheminée, un frôlement d'ailes, des objets dérobés... les habitants se questionnent. Le Gristiti, le Gristiti... Il se glisse chez toi, tu crois tout savoir, mais en réalité tu marches dans le noir !

Quelle fantastique histoire, d'abord dans une ambiance british et vintage, Londres n'en paraît que plus envoûtante ! Puis un vrai mystère plane, les teintes sont crépusculaires, toutes les cartes pour créer du suspense sont distribuées. Il souffle un petit vent de panique dans cette histoire, et j'avoue que ça m'a beaucoup plu. La petite ritournelle est obsédante, l'humour tartiné en couches onctueuses... on se régale de bout en bout ! Une lecture fascinante et très réussie.

Le Gristiti, de Benji Davies

milan (2018)

================================

 

Pêle-mêle : Il va pleuvoir - Vive la galette ! - Kong Kong - Qui fait peur au grand méchant loup ?

il va pleuvoir

 

Magnifique, cet album ! Anne Herbauts nous transporte dans son monde teinté de lyrisme et de supposition. On frissonne à la lecture de son histoire où une famille de hérissons appréhende l'arrive de la pluie. Les nuages noirs s'amoncellent dans le ciel, le ruisseau scintille et chante. Les grands lèvent les yeux, les plus jeunes scrutent l'horizon. On se sert des chocolats chauds, on lit des contes, et on attend. On entend presque le tic tac des horloges, des secondes qui passent et qui font monter la pression. C'est un vrai talent de mise en scène : on sent l'angoisse venir à petites doses. C'est saisissant.

On pourrait aussi y lire d'autres interprétations, ou se contenter de contempler page après page cette évasion sur les flots, cette aventure dans les bois, cette forêt de châtaigniers où il fait bon se réfugier, et savourer les messages qui glissent sur les flots, le même ruisseau court entre nous. C'est tellement beau ! Une lecture forte et pleine de sous-entendus qui fait divaguer esprit et imagination. Bravo.

Il va pleuvoir, d'Anne Herbauts

les albums casterman, 2018

=============================

 

vive la galette

 

Adaptée du grand classique Roule Galette, cette histoire est tout aussi savoureuse et croquante ! Une galette s'échappe par la fenêtre, refusant d'être mangée. Elle préfère de loin sa liberté. En chemin, elle rallie à sa cause perdue un bonbon, un morceau de chocolat et un biscuit riquiqui. Tous ensemble gambadent joyeusement... et avec insouciance. Ils ne voient pas qu'ils arrivent droit dans la gueule du loup : une cour de récréation avec des dizaines de marmots en quête de goûters !

Haut les cœurs. Hélène Chetaud apporte fraîcheur et tendresse à cette version drôlissime du mythe de la galette ! Régalez-vous.

Vive la galette ! de Hélène Chetaud

casterman, 2018

=============================

 

Kong Kong

L'imagination d'Abélard est débordante. Lorsque son père lui annonce qu'ils vont désormais vivre dans une tour, le garçon s'imagine déjà locataire d'un château... au lieu d'un modeste appartement au 82ème étage d'un immeuble quelconque. L'ascenseur est tout le temps en panne. La corvée du pain devient une torture quotidienne. Jusqu'au jour où il croise sa voisine, la délicieuse Héloïse. Elle est curieuse et intrépide. Elle adore les super héros, les dragons et les chevaliers. Et elle a un meilleur ami qui vit sur le toit. Il s'appelle Kong et c'est un très, très grand singe.

Une lecture décalée et totalement inattendue, qui puise aussi ses inspirations culturelles ci et là. Rien que d'y réfléchir, ça fait pas mal sourire... Le résultat est improbable, et néanmoins cocasse. En bref, voilà une parfaite petite curiosité qui ne demande qu'à déployer ses ailes.

Kong Kong : Le Singe sur le toit, de Yann Autret & Vincent Villeminot

casterman, 2018

=============================

 

qui fait peur au grand mechant loup

Après Les Bisous du grand méchant loup, retrouvons notre sémillant héros dans une nouvelle aventure ... hoquetante ! En effet, le loup s'est réveillé avec le hoquet. Impossible d'y échapper. Il doit avoir la peur de sa vie : une souris ? des chasseurs ? Rien n'y fait. Il doit affronter la terrible sorcière, avaler sa potion, l'embrasser. Ohlàlà.

Ce qui est drôle, dans cette collection, c'est la marionnette (tête du loup) qui permet de mimer du bout des doigts cette lecture complètement loufoque ! Le jeune public est conquis. Très, très sympa !

Qui fait peur au grand méchant loup ? de Jean Leroy & Laurent Simon

casterman, 2018

=============================

 

 

Pêle-mêle en fête : Paco et le disco - Eliott veut danser - Joyeux anniversaire ! - Les Contraires de Roald Dahl

Paco et le disco

Ce soir, Paco et ses amis participent à un concours de danse disco. Mais d'abord, tous prennent soin de leur look : pantalons pattes d'éph', couleurs pétantes, strass et paillettes... Il faut que ça brille sur les dance-floors new-yorkais ! À bord de son taxi jaune, Paco s'imagine déjà dans la peau de Travolta pour une fièvre du samedi soir endiablée. Dernières répétitions avant le grand plongeon... Le public est en délire. On monte le son. Le show peut commencer.

Quel tome génial dans la série des Paco, série bichonnée par Magali Le Huche, qui nous transporte dans la frénésie du disco, avec ses rythmes entraînants qui donnent envie de bouger. Folle ambiance garantie.

Paco et le disco, par Magali Le Huche

Gallimard jeunesse, coll. Mes petits livres sonores, 2018

============================= 

 

Eliott veut danser

Pas facile de trouver une activité pour notre jeune Eliott : il n'aime pas l'eau, a peur des roulades au judo, n'est pas fan de foot. Et s'il tentait, comme ses copines, la danse ? Après tout, ce n'est pas réservé qu'aux filles. Eliott a le rythme dans la peau, il a envie de secouer le popotin, de swinguer au son du djembé. Et ça tombe bien : il y a aussi initiation à la danse africaine dans le cours d'à côté. Ses copines et lui vont allumer le feu en dansant pour leurs parents dans le parc.

Des petits volets à soulever pour partager encore plus de moments de la vie des enfants : la série des Eliott s'adresse aux petits lecteurs, qui adorent son atmosphère apaisante et son univers qui leur ressemble. Une lecture gentillette et charmante.

Eliott veut danser, de Françoise de Guibert & Olivier Latyk

Gallimard jeunesse, 2018

=============================

 

Joyeux anniversaire

Pour celui-ci, c'est un énorme coup de cœur, un cri d'amour, un coup de je t'aime. C'est un album merveilleux, testé et approuvé auprès d'une princesse pour son premier anniversaire. Et qui adoooore la petite bougie qui s'allume par magie... et qui s'éteint quand on souffle dessus. Oui, oui. C'est magique !

Quatre amis musiciens se rendent à une fête très spéciale et interprètent, tour à tour, un extrait du Joyeux anniversaire avec leur flûte, guitare, violon et violoncelle. 

Un livre enchanteur et interactif avec de beaux enregistrements musicaux, un orchestre surprise et une vraie bougie d'anniversaire ! On adore.

Joyeux anniversaire ! de Nicola Slater

Gallimard jeunesse, Mes petits livres sonores, 2018

=============================

 

Roald Dahl les contraires  Roald Dahl 1 2 3

Voilà une chouette collection d'apprentissage (pour compter ou connaître les contraires) plantée dans l'univers de Roald Dahl. On savoure son trait de génie, ses facéties et les couleurs de Quentin Blake (son indissociable complice). 

Là, une petite fille se promène dans la jungle. Deux enfants attendent leur amie. Trois garçons courent à toute vitesse. Mais surtout, en fil rouge, on n'oublie pas l'énorme crocodile qui guette à chaque coin de page. L'album des contraires oppose un très gros éléphant à une souris minuscule, une grande girafe et un petit pélican... Et toujours l'énorme crocodile avec ses très grandes dents !

On trouve en bonus d'autres surprises sous les rabats à soulever. C'est drôle et efficace. On ne peut qu'inviter à la découverte.

Les Contraires (ou) 1, 2, 3 de Roald Dahl & Quentin Blake

gallimard jeunesse, 2018

=============================

 

Pêle-mêle : Moi, ma grand-mère - Toubien toumal - Girafe Blues - L'Homme qui plantait des arbres - La Forêt

Moi ma grand mere

Quand tous les enfants rivalisent et fanfaronnent à raconter les exploits de leurs grands-mères, cela donne des portraits farfelus : pilote d'essai d'ascenseur, mousquetaire du roi, romancière, exploratrice ou capitaine d'un bateau. Que d'imagination ! Et pourtant, l'un d'eux n'oublie pas l'essentiel : sa grand-mère sait faire de bonnes tartines de beurre avec des morceaux de chocolat. Tout simplement.

Cet album fétiche de Pef a donc quarante ans ! Il s'adresse aux rêveurs et suscite toujours des sourires au fil des pages. Une relecture éclatante et qui met de bonne humeur. 

Moi, ma grand-mère... de Pef

Gallimard jeunesse, 2018

==========================

 

toubien toumal gj

Toubien et toumal sont deux frères jumeaux que tout sépare : l'un est exemplaire, l'autre une catastrophe ambulante.

D'un côté, tout est lisse, parfait, irréprochable. Et plus la vie de Toubien est cadrée, rythmée à la seconde près, plus elle laisse entrevoir le bazar qui règne dans la vie de son frère. Avec Toumal, on collectionne les mauvais points, les pas de travers. Tout ce qu'il ne faut pas faire. Est-ce que c'est mal ? Non, après tout. La balance est équilibrée. Après tout, même les enfants sages rêvent de sortir des clous pour inverser les rôles !

Quelle bonne surprise ! Cette lecture est pleine d'humour et se termine sur un grand sourire. Un beau clin d'œil qui donne envie de relire cet album. À découvrir pour dépasser les préjugés et les apparences. TOP !

Toubien Toumal, de Constance Verluca, Julien Hirsinger & Cathy Karsenty

gallimard jeunesse, 2018

==========================

 

girafe blues gj

La girafe n'aime pas son cou. Elle se plaint qu'il est trop long, trop bariolé, trop COU. Ce serait mieux d'avoir un cou comme celui du lion ou de l'éléphant. Moins voyant, plus gracieux. Mais la tortue proteste : elle aussi se sent riquiqui et impuissante. La preuve, cela fait une semaine qu'elle scrute la banane dans son arbre, rêvant de la manger. Comment l'attraper quand on a un cou tout rabougri ?

Une très belle fable, pleine de dérision et d'allusions sur les complexes et l'importance de prendre confiance en soi. Lane Smith & Jory John forment un tandem rigolo et offrent un album de grande qualité, à l'humour totalement décalé. Très bonne pioche !

Girafe Blues, de Jory John & Lane Smith

gallimard jeunesse, 2018

==========================


Superbe adaptation du grand classique de Jean Giono dans une édition magnifiquement illustrée par Olivier Desvaux.

l'homme qui plantait des arbres gj

Ce texte raconte l'aventure tranquille d'un berger solitaire, qui passe la fin de sa vie à planter des arbres dans les collines provençales afin de combler le vide laissé par les hommes. Les années passent, deux guerres éclatent, mais Elzéard Bouffier poursuit son objectif. Peu à peu, le pays se transforme : joie, jeunesse et énergie reprennent leur place.

En fait, Elzéard Bouffier est un personnage imaginaire mais il incarne à sa façon un message d'espoir et une prise de conscience sur la nature à préserver. Cette lecture est d'autant plus d'actualité dans notre société en manque d'idéaux (heal the world, make a better place). Cette nouvelle édition est donc une formidable aubaine pour porter son message et l'élargir auprès de la jeune génération, par exemple.

Soulignons aussi que les peintures d'Olivier Desvaux en mettent plein la vue et donnent noblesse et prestance à cet album. 

L'homme qui plantait des arbres, de Jean Giono & illustrations d'Olivier Desvaux

gallimard jeunesse, 2018

==========================

 

la forêt gj

Comment ne pas songer à Elzéard Bouffier, héros de Jean Giono, lorsqu'on se lance dans cette randonnée initiée par Riccardo Bozzi ? Il n'y a qu'à suivre les marcheurs aguerris pour explorer les bois (la variété des arbres, les espèces animales ou végétales). On peut ainsi parcourir des kilomètres de sentiers sans jamais se lasser et découvrir toujours plus de richesses. Car la forêt imaginée par l'auteur italien est extraordinaire (dense, luxuriante, mystérieuse). Visuellement, l'album est assez remarquable par son graphisme, ses couleurs, ses effets en creux et en relief, ses yeux en découpe (on s'imagine à la place des randonneurs et on contemple la forêt à travers leur regard). Tentez l'aventure, c'est inattendu et étonnant. Bravo. 

La Forêt, de Riccardo Bozzi / illustrations de Violeta Lopiz & Valerio Vidali

gallimard jeunesse Giboulées, 2018

==========================

 

 

12/11/18

Le grand voyage des petites souris - Ma maman et mon papa ils sont magiciens - Le meilleur resto du monde - La légende d'Elzébor

le grand voyage des petites souris 

Grande première chez les souriceaux : l'un choisit de rester à la maison, pendant que les deux autres partent à l'aventure. Quand on a l'habitude de tout partager, soudainement, le trio se sent en déséquilibre. Dring, dring, un coup de téléphone pour prendre des nouvelles, donner envie, vendre du rêve... mais rien n'y fait. Dans sa maison, bien au chaud, notre petite souris se sent à son aise. Nul regret à l'horizon. Même pas quand on lui évoque un endroit de rêve ? une destination fantastique ? ... Notre jeune ami est soudain plus curieux, plus désireux d'entendre la suite.

Cette série est toujours aussi charmante, débordante de sourires et de couleurs, elle apporte vraiment du soleil dans la maison. Son graphisme aussi est efficace auprès des plus jeunes : un style naïf mais pas puéril. Une bonne dose de tendresse et d'humour. Une lecture craquante, qui fait balancer le cœur entre rêver et voyager. Tout est bon !

Le grand voyage des petites souris, de Malika Doray

loulou & cie, chez l'école des loisirs, 2018

============================

 

Ma maman et mon papa ils sont magiciens

À travers cette histoire, c'est aussi le regard plein d'admiration qu'un enfant porte sur ses parents. Si, si. Papa et maman sont les héros du quotidien : ce sont de vrais magiciens.

La preuve : ils ont des dons incroyables, ne dorment jamais, parlent aux oiseaux, font des câlins en un tour de bras, font valser les crêpes jusqu'au plafond ou des bonds au triple galop, ils consolent les gros bobos, font les meilleurs gâteaux du monde, ne rigolent pas avec les légumes, connaissent toutes les chansons qui endorment et savent dessiner comme personne !

Un portrait complètement fou, qui laisse place au cocasse et à la tendresse : un très chouette mélange ! Cette lecture est un bon moment de partage en famille.

Ma maman et mon papa ils sont magiciens, de Soledad Bravi & Hervé Eparvier

loulou & cie chez l'école des loisirs (2018)

============================

 

Le meilleur resto du monde

Zaza a une super idée pour occuper ses amis : ils vont ouvrir, ensemble, un restaurant dans la forêt. Hop, hop, hop. Tous applaudissent cette formidable initiative. Et aussitôt, les missions sont distribuées : les menus à préparer, l'enseigne pour accueillir la clientèle, le mobilier pour manger, les nappes et les couverts pour rendre l'ambiance bon chic bon genre... Franchement, Zaza a pensé à tout. Enfin, presque tout.

Comme toujours, le dénouement est rigolo et vient ponctuer cette lecture si attachante, où la bande des toutous se donne rendez-vous dans la joie et la bonne humeur. On ne s'ennuie pas, on sourit tout du long. C'est top !

Le Meilleur resto du monde, de Dorothée de Monfreid

loulou & cie, l'école des loisirs, 2018

============================

 

La legende d'elzebor

Maïa aimerait tant jouer près de la rivière, mais ses parents disent non tout le temps. Prends garde, fais attention... que de prudence inutile ! Il ne se passe jamais rien dans leur village. La vie est paisible. Et puis, il fait très chaud. Une petite baignade ferait tellement de bien ! Après tout, ses parents exagèrent sans cesse et doivent inventer exprès la légende d'Elzébor le monstre pour la tenir à l'écart d'un danger... qui n'existe pas.

Comme toujours, dans les histoires de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet, la surprise survient là où on ne l'attend absolument pas. C'est le but, pensez-vous. C'est sans oublier le double effet kiss cool. Ohlàlà. Cette lecture pourrait (presque) faire la leçon aux enfants pas sages, qui n'écoutent jamais les interdictions. Trop fort !

La légende d'Elzébor, de Michaël Escoffier & Matthieu Maudet

l'école des loisirs, 2018

============================

 

Coup de foudre

Rien que la couverture est déjà une invitation au bonheur ! Mais l'histoire est aussi attachante et admirable. Voyez plutôt...

Un grand coup de foudre commence parfois par trois petits coups frappés à la porte. Toc toc toc ! Mathilde ouvre. C’est un inconnu, un hérisson comme elle, mais tout ébouriffé et entouré de papillons qui volettent. Qu’il est beau ! Boum. Mathilde bafouille, bredouille et rougit. La tête lui tourne. C’est le coup de foudre. D’ailleurs, il y a de l’orage dans l’air...

Avouez que c'est tendre, c'est doux, c'est poétique. Comment ne pas craquer ? Cette histoire de bonheur électrique fait dresser les poils sur les bras et battre le cœur un peu plus fort. J'ai trouvé l'album adorable !

Coup de foudre, de Grégoire Solotareff

l'école des loisirs, 2018

============================