23/10/12

☆ Coppélia, par Claude Clément et Daniela Cytryn

IMG_8053    IMG_8054

Tous les amoureux de la danse connaissent l'histoire de Coppélia, le ballet inspiré d'un conte d'Hoffmann, qui reste pour moi une valeur incontournable. Avec ce magnifique album, j'avoue avoir été comblée. Les illustrations de Daniela Cytryn sont tout simplement magiques, époustouflantes et radieuses ! J'étais totalement sous le charme.

L'histoire raconte donc les amours de Franz et Swanilda, de jeunes fiancés qui pensaient connaître une relation pure et sans nuage, jusqu'à l'arrivée d'un savant nommé Coppélius. A bord de sa petite charrette, se trouve une demoiselle au visage parfait. Il s'agit de Coppélia, la prunelle des yeux de ce savant fou. Or, tous les garçons du village perdent également la tête en apercevant le charmant minois de cette demoiselle. Même Franz s'étourdit de passion pour l'étrangère.
Swanilda est déçue, meurtrie. Elle décide de pénétrer dans la charrette de Coppélius et découvre un autre univers. Un monde de marionnettes. Une illusion parfaite. C'est ainsi qu'elle perce le secret de Coppélia, et quelque part, ça lui fait horriblement mal aussi. 
Son histoire avec Franz n'est pas terminée, elle veut que le garçon trinque pour sa malhonnêteté, toutes les fiancées éplorées vont d'ailleurs se venger des coeurs volages. Qui sont-ils, ces malotrus, de s'amouracher d'un minois de poupée, au risque de bafouer l'amour vrai et sincère ?!

A la fin de l'ouvrage, on en découvre un peu plus sur l'histoire de Coppélia, la fille aux yeux d'émail. Au moment de sa création, le ballet a connu de nombreux déboires, si bien qu'il a hérité de la triste appellation de ballet maudit. Mais heureusement de nombreuses adaptations n'ont cessé de voir le jour et ont fait de cette histoire un grand classique indémodable !

Coppélia, par Claude Clément et Daniela Cytryn 
Seuil jeunesse, 2012

IMG_8055    IMG_8056

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


19/10/12

La chose perdue, de Shaun Tan

IMG_1529

Livre et dvd du court métrage de "La chose perdue" (The lost thing) de Shaun Tan.

IMG_1531

IMG_1532

IMG_1533

 

Une œuvre poétique, qui raconte une drôle de rencontre...

Un collectionneur et passionné de capsules découvre sur la plage un étonnant objet (impossible à définir) que personne ne vient réclamer en fin de journée. C'est une chose perdue. L'homme va la ramener chez lui, la nourrir et tenter de lui retrouver un foyer. Et à son tour, la chose va lui ouvrir une trappe vers un univers incroyable, « un lieu où tous les objets avaient l'air assez contents d'y être ».

Le personnage prétend qu'il ne faut chercher aucune morale à l'histoire. Soit. Mais la richesse des illustrations pousse instinctivement à se pencher vers ce livre qui dégage un sentiment de secret impénétrable... Prodigieux, mais désarçonnant. 

Gallimard jeunesse, septembre 2012 ♦ traduit par Anne Krief

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Un bon petit diable à la fleur de l'âge, La jambe légère et l'oeil polisson, Et la bouche pleine de joyeux ramages

directement de nos étagères, nous avons : 

  • L'inspecteur Cats   inspecteurcats  

Flic un peu voyou, amateur de kung-fu, champion de boxe anglaise et grand joueur de belote, l'inspecteur Cats a pour habitude de boucler ses enquêtes avec brio. La dernière en date (la disparition du lapin magicien Pouâlane) ne devrait pas faire exception à la règle, sauf si notre grand charmeur perd la tête devant les beaux yeux de Miss Tigri, ou de la diabolique Félicia Félix, à moins d'être mis k-o par l'ignoble Rat Tafia ou l'infâme docteur Fox. Bon, rassurons-nous, le brigadier Berlioz, bon pépère un rien maladroit, veille au grain car il ne voudrait pas que Cats se débrouille tout seul.

Divine ambiance, façon vieux polar au charme rétro, cette histoire met en scène un héros de génie, des méchants vraiment redoutables, de la bagarre, un peu d'amour et beaucoup d'humour. Une recette classique mais efficace. En plus, c'est gai et dynamique, illustré à la manière des bandes dessinées, avec des mélodies d'inspiration jazzy.

par Agnès Bihl et Eric Héliot (illustrations) - Actes Sud junior, 2012   

    -)  bande-annonce à découvrir : http://youtu.be/QhUzVRAHu3I

  •  Emile et Knack au restaurant emileetknack  

Encore un livre circuit ! C'est la mode, ma parole. Heureusement le principe m'enchante. Nous suivons donc monsieur Emile et son chien Knack (une saucisse sur pattes) en route pour une petite promenade dans le quartier. Midi sonne et Knack a le déclic : aussitôt il s'échappe et monsieur Emile tente de le rattraper. Il va devoir courir, le pauvre, et se glisser dans les coulisses du resto (des cuisines au frigo, en passant par la cave et les fourneaux) pour mettre la main sur son chien, avant de passer à table et avaler un bon petit plat bien mérité.

J'ai adoré cet album, chic et rigolo ! Thomas Bass, comme il se définit lui-même, a un style plutôt old-school, un genre d'ORTF avec de l'humour. J'ai savouré tous les détails et joué le jeu, encore une fois, avec mon petit doigt qui suit les pistes du chien ou qui cherche les objets perdus. Trop, trop facile. Mais j'adore.

par Thomas Baas - Actes Sud junior, 2012   

emileknack

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17/10/12

Juste une formule magique ! Flic floc et zut et pouic !

C'est avec une certaine nostalgie que nous avons ouvert cet album, Pakita la maîtresse magique !     Pakitalamaitressemagique   

Ma fille adorait Pakita quand elle était plus jeune, maintenant c'est plutôt lady Gaga et Glee qui composent la playlist de son ipod. La maternelle est loin derrière nous, mais on connaît des petits loulous qui n'ont pas boudé leur plaisir.

Cette lecture leur est clairement dédiée : l'histoire raconte dans ses moindres détails, avec fantaisie et bonne humeur, le déroulement d'une première journée en maternelle : la boule au ventre au moment de quitter les parents, le bonjour de la maîtresse, le classement des doudous, la gymnastique du matin pour bien se réveiller, l'apprentissage du calendrier, des couleurs, des voyelles, la marche des toilettes, la récré, la pause lecture ou celle du dessin, l'heure de la cantine, la sieste de l'après-midi...  C'est frais et ça colle à la réalité. On notera aussi beaucoup de couleurs pétantes, une musique tonique et entraînante et un petit air ravi de la crèche.

par Pakita, Marion Piffaretti (illustrations) et Eric Jacquemin (musique)

Changement de registre avec Le garçon transparentLegarçontransparent

L'histoire démarre la nuit de Noël. Le Père Noël est devant une paire de chaussons pour lequel il n'a pas de cadeau. «C'est pas grave, j'ai l'habitude...» dit une petite voix, celle d'un garçon transparent, d'un enfant qui a tellement l'habitude d'être oublié qu'il ne connaît même pas vraiment son prénom. Ému et révolté, le Père Noël emmène l'enfant sur son traîneau pour cette nuit magique, et il lui offre son clairon.

Ooooh, quelle histoire attendrissante ! Par la faute de l'indifférence de ses proches, un garçon a perdu toutes ses couleurs et est devenu transparent, quasiment invisible aux yeux des autres. Il ne compte plus, on l'oublie, alors il s'efface. Jouer du clairon sera un moyen pour lui d'exister, d'exprimer son chagrin et de retrouver les couleurs de la vie. 

Beaucoup de tendresse, de pudeur et d'émotion. Une narration pleine de retenue, mais avec beaucoup de chaleur, exprimée par Julie Depardieu, vraiment parfaite dans ce rôle, il y a infiniment de beauté dans ce qu'elle communique. Une touche de poésie dans les illustrations. Un personnage de père nono qui tape du poing sur la table, qui s'investit, qui peste et qui s'insurge (enfin !). Une histoire délicate et poignante, avec une fin porteuse d'espoir et de sourire. C'est charmant, un joli conte pour les fêtes de fin d'année. 

par Emma Chedid-Advernier, Luciano Lepinay (illustrations) et Julie Depardieu (qui interprète la chanson du garçon transparent avec la complicité d'Albin de la Simone)

http://www.deezer.com/track/ (Pakita la fée rousse à lunettes)

Vous en faites pas les gars, Moi aussi on m'a dit ça - Fais pas ci fais pas ça - Et j'en suis arrivé là !

On va souffler un peu, après toutes ces émotions... place à la détente ! 

Je vous présente donc la famille Pompon,    lafamillepompon

Monsieur et madame Pompon sont à la tête d'une tribu de six enfants. Tous les matins, c'est souvent la course pour se rendre à l'école. Il faut se hâter pour ne pas louper le bus, courir, trouver sa place, avaler un bout de pain parce qu'on a zappé le petit déjeuner, suivre les oiseaux, se donner rendez-vous près de la voiture du facteur, trouver porte close, se consoler en défilant pour le carnaval du quartier. C'est qu'on ne s'ennuie pas du tout avec cette joyeuse famille !

Mais cet album a un pouvoir secret, puisqu'il a pour mission de guider les enfants à travers un circuit composé de couleurs, qu'il faut reconnaître en guettant les indices, qu'on s'amuse aussi à suivre les petites flèches, à se faufiler entre les voitures ou les passagers du bus, à compter les lettres ou papillonner de bonheur dans un nuage de confettis, on teste, on cherche, on trouve. En somme, c'est ludique ET éducatif. J'adore le principe, on se prête au jeu à n'importe quel âge (c'est vous dire !).

Gros coup de coeur aussi pour les illustrations, les couleurs sont gaies, les petits chats sont adorables, c'est fouillé, complet, débordant de joie et de dynamisme. Avec aussi une couverture en carton-mousse pour le côté douillet et des pages cartonnées idéales pour affronter les épreuves, vous obtenez un chouette album qui fait partie d'une collection comprenant deux autres titres déjà (La famille Pompon part en pique-nique / fait des courses). 

par Gwendoline Raisson - illustrations de Nicolas Gouny (Belin jeunesse, 2012)

Et parce que cette autre histoire me faisait de l'oeil, en rapport avec une sacrée Georgette qui a marqué mon été ! voici Superfuret Superfuret

Eh oui, le vrai héros de cette histoire est un furet ! Mouche n'est pas une bestiole comme les autres, il ne sent pas la rose mais il est très intelligent, en plus il aime les glaces à la fraise. Noémie a dix ans et veut démasquer le voleur de sa classe (il pique tout et n'importe quoi, c'est usant à la fin !). Alors elle se rend à l'école avec Mouche dans son cartable et compte sur la récré pour laisser l'animal farfouiller du mieux qu'il peut. Un petit génie, vous dis-je. Il va alors désigner le fautif ... en la personne d'un garçon ordinaire, d'apparence gentil et inoffensif. Pour en avoir le coeur net, Noémie et ses deux copines se glissent dans la maison du garçon et trouvent des indices (et d'autres choses encore, pas bien jolies, mais ceci est une autre histoire que vous découvrirez si vous lisez ce roman, hé hé ! ). 

Un suspense à trois francs six sous, une belle énergie, des personnages qui en veulent et n'hésitent pas à s'impliquer pour réclamer justice, une belle-mère horrible, sans oublier notre Superfuret beaucoup plus futé que la super Georgette de ma connaissance (ha ! ha !)... une petite lecture sympathique, introduisant deux nouvelles plumes, d'où ma curiosité aussi. 

par Elisa Vix - illustrations de Chiara Dattola (Rouergue jeunesse, coll. Zig Zag, 2012)


12/10/12

Prends garde à toi méchante ogresse : y'a des filles qui sont malignes !

En ce moment, c'est carrément la folie avec toutes les nouveautés, je ne sais plus où donner de la tête, tout me fait envie, envie de lire, de découvrir, de partager, voici déjà un échantillon ! 

IMG_7933

D'un seul coup d'oeil j'ai reconnu qu'il s'agissait des illustrations de Nathalie Choux, hmm, j'adore ! Cette couverture me plaît infiniment. Plus une seconde à perdre, je glisse le CD dans un lecteur et je m'installe. J'ouvre l'album et j'attends... Rhooo, quelle surprise ! les deux conteuses que sont Fabienne Morel et Debora Di Gilio m'enchantent aussitôt ! Avec leur accent chantant, elles rendent cette lecture truculente et pittoresque ! J'étais sur un petit nuage, plus que comblée.

L'histoire est une version détournée du Petit chaperon rouge. Nous avons une fillette qui se rend chez sa grand-mère, avec un panier de beignets, pour récupérer la poêle qui sert à faire les crêpes. L'ogresse poilue croise son chemin, la fillette ne s'en méfie pas et livre, sans savoir, sa mémé aux flammes de l'enfer. Bref, la suite est drôlissime, l'enfant trouve effectivement que sa mémé est différente, elle ne cesse de poser des questions et l'ogresse y répond sans se départir. Alors, tous ces poils sur les bras, les mains, la poitrine, c'est un peu la faute des bijoux et des talons hauts, par exemple... Et les commentaires ne s'arrêtent pas là, parce que la fillette est butée, pas si naïve. Mais pourquoi l'ogresse se retient-elle de ne pas l'engloutir en souper ?!  

L'histoire n'est qu'une succession de petits plaisirs et de gloussements de rire, c'est franchement hilarant, merveilleusement bien raconté et mis en scène, en plus des illustrations rondes et colorées de Nathalie Choux, cet album ne peut que remporter tous les suffrages ! Durée du CD : 16 minutes approximativement. Fabienne Morel et Debora Di Gilio forment le pétillant duo Huile d'olive & Beurre salé.

L'ogresse poilue, par Fabienne Morel et Debora Di Gilio (illustrations de Nathalie Choux)
Syros, 2012

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Mademoiselle Zazie en folie !

IMG_7919    IMG_7923

Cette édition, avec couverture cartonnée à rabat, comprenant 1 crayon et d'autres surprises, réunit 4 histoires de mademoiselle Zazie + une inédite.
L'occasion de :
-) faire connaissance avec cette héroïne espiègle et au charme fou (si ce n'est pas déjà fait)
-) compatir avec son meilleur pote Max (vous apprendrez par la suite qu'il peut se révéler goujat à ses heures perdues)
-) s'intéresser à l'étude des Avec-Zizi et des Sans-Zizi (hihi ! étude fondamentale...)
-) ricaner sans honte en découvrant *une tête de maîtresse qui se demande si les enfants ne sont pas devenus fous*
-) lire et relire des aventures rigolotes (au cas où vous ne l'auriez pas compris)
-) accompagner le délire de Zazie qui veut un bébé  (oui, oui, il est bien question de câlinous !!!)
-) faire porter une robe à Max ! (bravo Zazie)
-) découvrir le Love Burger, nouvelle histoire qui ne compte pas d'illustrations, snif, mais des mots cachés à découvrir avec le révélateur magique (alors, oui, d'accord, les enfants s'amusent mais moi j'ai regretté que cette histoire dénote du ton habituel, pas d'illustrations, non vraiment ça ne se peut pas !)

A été lu par ma grande fille, toujours fidèle à ses premières amours.

IMG_7922

Bon, alors, si vous connaissez déjà, considérez que ce livre-coffret sera un parfait collector, sinon il faut l'offrir autour de vous car la demoiselle Zazie et son pote Max sont deux champions de la littérature enfantine à adopter d'urgence. 

Mademoiselle Zazie en folie ! par Thierry Lenain & Delphine Durand (illustrations)
Nathan, 2012

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Un enfant comme les autres. Presque comme les autres. #2

Emile est de retour ! Youhou ! *danse de la joie*

IMG_7993    IMG_7994    IMG_7995    IMG_7997

Deux nouveaux titres et quelques aperçus plus tard, voici donc le retour de l'enfant terrible. Emile veut faire la fête, mais pas inviter une horde de copains qui vont tout dévorer et lui piquer ses jouets. Il veut aussi un anniversaire en avance, du moins c'est selon le cadeau qu'on lui offre. Emile veut aussi un plâtre. Bah oui. Histoire de prouver que c'est un dur et qu'il est à plaindre. Par contre, il ne faut ni bosses ni sang ni coupures ni plaies ni fractures ... Vouloir un plâtre, ça ne veut pas dire vouloir se faire mal. Non mais oh.

Je suis toujours aussi fan de ce cher Emile, il n'y en a pas deux comme lui ! Ce garçon est impayable (enfin, c'est sa bouille qui est impayable, et puis ses expressions d'éternel imperturbable, ha ! ha !). Jamais il ne sourit. Tout se passe dans le regard ! Et les petites répliques en accompagnement valent le détour... Humour pince-sans-rire, mais humour ravageur.  Bref. J'aime Emile. 

Emile fait la fête / Emile veut un plâtre, par Vincent Cuvellier et Ronan Badel
Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/10/12

Assez de ce monde qui tourne de travers. Rien, personne ne polluera cette journée. C'est décidé. Craché, juré !

Arthur aimerait un peu de calme et de douceur. Il aimerait juste un peu de tranquillité. Il aimerait croire un instant que le monde recèle de la magie et aussi de l'humanité. Il aimerait qu'on lui raconte des histoires légères qui montrent des visages amusés ou riants. Il aimerait croire que le bonheur est un mot, un vrai et pas seulement quelques lettres qui n'ont pas de sens. Arthur aimerait être tranquille, et pourquoi pas, joyeux.

IMG_7925

Quelle petite merveille de douceur et de vérité ! Enfin une histoire qui met des couleurs dans la tête et qui redonne un sens au mot BONHEUR. Autour de nous, il n'y en a que pour les mauvaises nouvelles, on accumule les drames, les angoisses, c'est sinistre et déprimant. On en oublierait presque qu'il existe un droit au bonheur ! Arthur a donc choisi de s'échapper et de profiter de la vie autour de lui, il regarde passer une procession de chenilles, écoute les rossignols énamourés se susurrer des chansonnettes avec coquinerie, puis rencontre Alice la merveilleuse et vole à ses côtés dans une montgolfière. Ensemble ils évoquent les voyages, les rêves, l'autre côté du miroir. Ils partagent chocolat, biscuit chocolat et bonbons chocolat, avec du rose aux joues, et ils échangent un baiser, des promesses, parlent d'amour.  

Enfin voilà, c'est beau, c'est poétique, c'est contemplatif. Cet album nous rappelle qu'il est permis d'être heureux et d'oublier le reste du monde, qu'il faut aussi apprendre à regarder le monde autrement, un monde où fruits, fleurs et baisers fondent sous la langue, dans le bonheur d'exister. Que de délicatesse dans les mots de Julia Billet et dans les illustrations d'Alice Bohl ... c'est un mariage classique et élégant, vraiment magnifique !

- Tu crois, toi, qu'il y a de la place pour nous dans tout ce fatras de drames, là-bas, en bas ?
- J'en suis sûre et certaine. Je sais qu'il y a le devant mais aussi le derrière des choses : j'en connais quelque chose ! Il suffit de prendre le temps de faire des détours et aussi, de ne pas se laisser hypnotiser par les images dans les boîtes ou sur les murs des villes. Elles viennent souvent cacher mille autres images, bien plus belles. 

 

Une bonne nouvelle, par Julia Billet & Alice Bohl (Océan Ti Lecteurs, 2012)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/10/12

Teaser Tuesday #41

extrait du nouvel album de Catharina Valckx : 

IMG_7845

IMG_7846

Billy le hamster est de retour, en compagnie de son fidèle ami Jean-Claude le ver de terre. L'idée, cette fois-ci, est de rencontrer des indiens en vrai. Après tout, c'est qui le cowboy de l'histoire ? Donc, ils vont trouver Barbichette la chèvre pour les guider dans le désert et s'en remettre à ses astuces et autres bons conseils. Pour entrer en contact avec les indiens, il faut communiquer par nuages de fumée. Attention à ne pas en compter un en trop, ou sinon c'est la déclaration de guerre. D'ailleurs, FFFVVVVOUIT ! une flèche vient de transpercer le chapeau de Billy. Jean-Claude est au bord de l'apoplexie, surtout quand surgit de nulle part Moineau Tranquille le coyote, c'est beaucoup trop d'émotions pour lui et plouf ! il tombe dans les pommes. Je ris, je ris, je ris. Qu'est-ce que ça fait du bien... L'aventure ne s'arrête pas là, et je vous laisse découvrir la suite. C'est vraiment drôle et savoureux. 

Cheval Fou, par Catharina Valckx (Ecole des Loisirs, 2012)

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,